MaligneC.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

De la régularité à la ponctualité, un nouvel indicateur centré sur les voyageurs

16
Publié le 9/02/2012

Bonjour à toutes et à tous,

J’ai décidé de rebondir à deux commentaires que j’ai trouvé vraiment très intéressants. @grib88 et @ arreterdenousprendrepourdesiddiots s’interrogent et soulèvent des questions sur le mode de calcul de la régularité.

Jusqu’au 1er janvier 2012, c’est la régularité qui était mesurée par la prise en compte des trains arrivant dans leur gare terminus avec un retard inférieur à 5 minutes. 2012, une nouvelle étape s’enclenche. Place à la ponctualité.

Comme l’indique @grib88 dans son commentaire, « Comment la SNCF fait-elles ses statistiques ? Ne devrait-elle pas baser ses statistiques sur les voyageurs arrivés à l’heure plutôt que les trains arrivés à l’heure… »,  c’est désormais le cas avec le calcul de la ponctualité : ce mode de calcul prend en compte l’heure à laquelle les voyageurs descendent à leur gare d’arrivée et non plus l’heure à laquelle le train arrive à la fin de sa mission. Alors que la régularité des trains était mesurée du lundi au vendredi et en heures de pointe, la mesure de la ponctualité prend, quant à elle, en compte l’ensemble des voyageurs, des gares et des jours de la semaine. Lorsqu’un train a du retard ou est supprimé, nous prenons en compte le nombre de personnes devant descendre dans cette gare. Il y a trois niveaux de mesures : la situation conforme (en gare de destination, le retard est inférieur à 5 minutes par rapport à l’heure prévue), la situation non-conforme (le retard est supérieur à 5 minutes en gare de destination) et le troisième type de situation (les voyageurs arrivent avec un retard de 15 minutes). Ces comptages nous permettent également de connaître la fréquentation de nos trains.

Ces nouveaux indicateurs, centrés sur les voyageurs, étaient nécessaires même si les données prises en compte (les horaires à la minute près), sont les mêmes, à savoir une comptabilité des retards au-delà de 5 minutes. Le calcul de la régularité, qui s’effectue donc sur les trains, reste une donnée mesurée tous les jours par nos services responsables de la production.

Enfin, il faut savoir qu’en 2011, la ponctualité de la Ligne C était de 90.9% en moyenne, soit 91 voyageurs sur 100 qui sont arrivés à l’heure à 5 minutes près.

 

16 commentaires pour “De la régularité à la ponctualité, un nouvel indicateur centré sur les voyageurs”

  1. Il faut combien de temps entre le début de l’incident et l’information des voyageurs ?

    • jwoittequandPasser au statut dit :

      Dès constatation d’un incident, si il s’agit par exemple d’un incident sur une rame, le conducteur avise directement notre Centre Opérationnel qui prévient immédiatement les acteurs de l’information voyageurs qui mettent à jour en temps réel, les écrans situés en gare et les annonces sonores. En moyenne, nous estimons à 5 minutes le délai entre la constatation d’un incident et la mise à jour des informations délivrées aux voyageurs.

  2. krakine dit :

    J’ai du mal à croire que ce pourcentage est le bon ! 90.9 % avec le nombre de retard, ralentissement et suppression que nous subissons sur la ligne C depuis plusieurs mois.

    Moi je serai d’accord pour remplir une sorte de feuille de pointage quotidien pendant un mois, et d’indiquer si je n’ai subit aucune supression ou retard sur cette période et je suis bien certaine que le pourcentage serait revu à la baisse.

  3. Fred91Passer au statut dit :

    J’ai fait sur un an de novembre 2010 à novembre 2011 des stats sur un trajet Savigny-Boulainvilliers matin et soir.
    J’arrive à peine à 60% de trains sans problèmes (et encore, j’ai laissé une marge de 10min, ce qui est pas mal quand même).
    Et les 2/3 des perturbations sont internes. On veut nous culpabiliser avec les signaux d’alarmes ou autres portes bloquées, mais ce n’est pas principalement ça qui coince.

    http://galerestransports.centerblog.net/

  4. jwoittequandPasser au statut dit :

    Bonsoir,
    90,9% de régularité est une moyenne sur l’année 2011, selon les critères définis par le Syndicat des Transports en Ile de France.
    @Fred, quand vous annoncez « 2/3 des perturbations auraient une cause interne », sur quels éléments vous basez-vous ?
    Concernant les signaux d’alarme par exemple, sachez qu’en 2010, 646 signaux d’alarme ont été actionnés, dont 1 % seulement été justifié ce qui correspond à 9650 minutes de perdues, soit 160 heures environ…

    • AS dit :

      Bonsoir

      Nous connaissons les affiches que vous avez posté dans les trains de la ligne C.
      Mais savez vous combien de temps nous avons perdu lors des greves, des suppressions ponctuelles, des avaries matérielles et j’en passe…

      Je ne veux pas paraitre agressif ou méchant mais ne renvoyez pas la faute que sur les voyageurs ..

    • jwoittequandPasser au statut dit :

      Bonjour @AS,
      La campagne « régularité » n’a pas pour objectif de renvoyer la faute sur les voyageurs. Elle a pour vocation de vous sensibiliser aux conséquences de certains comportements qui peuvent sembler anodins, mais qui ont comme conséquences de précieuses minutes de retard.
      Un signal d’alarme injustifié nécessite le réarmement du signal par le conducteur et péjore également les trains suivants. Le blocage des portes, même pour quelques secondes, impacte aussi la régularité des trains. En effet, avec le nombre de trains qui circulent en période de pointe dans Paris intramuros (toutes les 2 minutes 30), le moindre retard enclenche un effet « domino » sur l’ensemble des trains. Les actes de malveillance et les signaux d’alarme ont représenté 14% des causes de retard en 2010 et par ces messages d’information, nous tentons de réduire ces événements, ce qui permettrait de concentrer nos forces sur les points que nous devons améliorer.

    • Fred91Passer au statut dit :

      Bonjour

      je me base sur ma propre expérience, chaque trajet effectué le matin et le soir !
      voir mon blog dont j’ai mis le lien sur mon 1er post.
      Comptez, et vous verrez.

  5. Bonsoir,

    Quelle était la régularité de 2010 ?

    En vous remerciant d’une réponse.

    • jwoittequandPasser au statut dit :

      Bonjour Adrien,
      Concernant l’information qui vous intéresse, sachez qu’en 2010, la régularité sur la Ligne en période de pointe était de 86,83%.

  6. Il y a eu une augmentation de la régularité.

  7. Nicolas dit :

    Quels horaires sont considérés comme heures de pointe?
    Je pose la question car avec l’instauration des 35 heures, les transporteurs ont noté ces dernières années un étalement des heures les plus fréquentées (un peu plus tôt et un peu plus tard qu’avant). Est-ce que la notion d’heures de pointe a en conséquence été modifiée dans les calculs de régularité?

    Quid de la situation des trains supprimés? Dans quelle catégorie rentrent-ils? Je vois souvent à Champ de Mars des trains supprimés en direction de Bd Victor pour améliorer la régulation.

    Merci pour vos réponses toujours très précises et courtoises.

  8. RANTANPLAN3 dit :

    Excellente idée que ce blog.Je conteste votre chiffrage de 90,9 % de régularité.En effet, malgré les modifications effectuées (de manières positives)vos calculs portent sur l’ensembre des trains qui circulent LA JOURNEE ! Le chiffre, serait à mon avis très différent, si cette moyenne se calculait sur, d’une part, les heures de pointes, matin et soir, et d’autre part sur le reste du trafic en heures creuses. Il est évident que les trains circulant duurant ces heures creuses ont fatalement plus de facilités d’être à l’heure.
    Cordialement,

  9. arreterdenousprendrepourdesiddiots dit :

    J’apprécie la prise en compte de nos remarques mais ai du mal moi aussi avec le chiffre de 90.9% de régularité. Il faudrait peut-être prendre un trajet type, à différentes heures plutôt qu’une moyenne qui ne veut rien dire quand systématiquement on voyage dans la tranche horaire qui est la plus sujet à retard.

  10. Fred91Passer au statut dit :

    C’est clair qu’une moyenne ne veut rien dire.
    Il faudrait déjà séparer les heures de pointe du reste de la journée. Par exemple 6h-9h puis 17h-19h pour les pointes.
    Un train à l’heure à 15h15 concerne peu de monde !

  11. cat dit :

    Bonjour
    la régularité un bien grand mot sur la ligne c
    peux t on m’expliquer pourquoi tous les BALI (et PAUL dans l’autre sens) au départ de pont du garigliano sont ils supprimés le soir à partir de 17 h00/17 h 30, sans aucune annonce cela parait tout à fait normal et ne me dites pas que s’est encore pour réguler le trafic cette situation persiste depuis le changement d’horaire en décembre
    merci pour votre réponse

Les commentaires sont fermés.