MaligneC.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Les coulisses des travaux CASTOR

13
Publié le 2/08/2012

Réseau Ferré de France conforte les ouvrages de la Ligne CComme évoqué dans l’article relatif au début des travaux Castor posté le 13 juillet, je me suis rendu ce matin dans le tunnel intramuros où se déroule le chantier. Sur l’invitation de Réseau Ferré de France, nous avons pu accéder aux travaux qui nécessitent l’interruption des circulations pendant cinq semaines. Des journalistes étaient présents à nos côtés pour se rendre compte de l’ampleur du chantier.

Vous pouvez constater par ces photos l’ampleur du travail effectué par près de 500 personnes (RFF, SNCF, entreprises extérieures). Concrètement, CASTOR ce sont des travaux de consolidation du tunnel intramuros entre Invalides et Paris Austerlitz. Des opérations de pompage, de forage, de projections de ciment sont effectuées par ces ouvriers. Pour cela, il faut retirer une partie des rails et du ballast sur une distance de près de 300 mètres. Les installations électriques sont quant à elles maintenues, car le courant doit circuler pour que les « trains travaux » puissent effectuer les manœuvres nécessaires pour déplacer les voies et approvisionner le chantier. La consolidation du tunnel se fait par la construction de colonnes de ciment d’un diamètre d’un mètre trente, disposées en quinconce pour ne pas faire barrage à la Seine sous le tunnel. Une fois construites, des échantillons de chaque colonne sont prélevés et analysés par un laboratoire afin de connaître la solidité de l’édifice.

De plus, cette année, aux travaux CASTOR « classiques » initiés en 1997, s’ajoutent les travaux dits « CASTOR+ » qui consistent à rénover les voies, remplacer le profil aérien de contact (l’alimentation électrique en contact avec le pantographe), la ventilation du tunnel.

A l’origine des travaux, des niveaux d’urgence (de 1 à 4) avaient été définis. Nous sommes actuellement dans des travaux d’urgence 4, « symbole de la fin prochaine des travaux » selon un des responsables du chantier et le chantier devrait prendre fin en 2016. 250 mètres du tunnel auront été traités cet été. Ce chiffre peut paraître peu mais les conditions d’exploitation du chantier et les impératifs de remise en état imposent de traiter portion après portion. Je salue par ailleurs tous ces personnes qui oeuvrent cet été à la réalisation de ce chantier.

Quelques chiffres également sur le volume de rejets : des péniches sont installées le long des quais de Seine (le long du pont de la Tournelle) et servent à entreposer les rejets générés par les travaux. Ce sont près de 200 tonnes qui sont ainsi transportées par voie fluviale toutes les trois heures.

J’espère que cette entrée dans les coulisses des travaux CASTOR vous aura apporté des éléments, sûrement nouveaux, et que les photos ci-dessous vous permettront de vous rendre compte de l’importance du chantier.

13 commentaires pour “Les coulisses des travaux CASTOR”

  1. ClemPasser en mode normal dit :

    Et une dédicace spéciale à Caro qui se tue au travail pour faire avancer ce « chantier commando », comme elle l’explique dans ce reportage de F3-PIDF réalisé justement ce matin (http://cre.pe/NWjlM3, c’est le premier reportage).

  2. Caro dit :

    Dedicace surtout à toute l’équipe du chantier, à ces 204 personnes sans qui la réussite du chantier ne serait pas possible ! Merci à tous !

  3. Marie dit :

    Et vivement la fin ! Bon courage aux personnes qui boss dur pour les travaux qui ne doivent pas etre facile …

  4. Alain dit :

    Félicitations à toute l’équipe pour se travail qui n’est encore pas tout à fait terminé . Et Bravo Caroline pour cette présentation sur FR3 qui m’a fait vibrer.
    Je serais Disponible pour une prochaine aventure Castor (Cela me tient tellement à coeur).

  5. HenriPasser en mode normal dit :

    Voyons, début des travaux en 1997…fin prévue en 2016…..preque 20 ans……Il ne faut pas s’étonner que la France soit devenue un petit pays sans importance, le coq qui chante dans un tas de fumier…..Je voyage dans toute l’Europe….je n’ai jamais vu ça…….Fin 2016…..le tunnel sera au moins correct entre Austerlitz et Invalides ???? ou bien le tronçon rénové sera moins long….quelle rigolade….sur ce chantier c’est du 24/24 ??? Allez voir dans les pays montagneux comme la Suisse, l’Autriche, le nord de l’Italie comment on travaille en permanance dans des tunnels routiers et ferroviaires….bien plus rapidement et sans « em….. » les usagers en permance ! pfffff 🙂

    • jwoittequandPasser au statut dit :

      Bonjour Dominique,
      Les travaux CASTOR sont des travaux d’envergure comme vous avez sûrement pu le voir sur les photos postées. Les travaux avancent comme prévus et toutes les personnes qui oeuvrent au chantier font leur possible pour tenir les engagements pris. C’est effectivement un chantier qui « vit » 24 heures sur 24 pendant un mois chaque année. Il est nécessaire de retirer les rails pour effectuer les travaux, ce qui empêche toute circulation ferroviaire. Qu’on soit en Suisse, Autriche ou en Italie, les contraintes imposées par les travaux CASTOR auraient les mêmes conséquences.

    • Marco dit :

      Tu as raison……En plus les deux mélangent tout…..si la France etait le pays où tout fonctionne bien ça se saurait……20 ans de travaux…..il y a surement un probleme.

  6. Al60 dit :

    Puisque nous ne savons pas travailler, je propose à « Dominique » de postuler comme aide foreur (par exemple) chez l’une des 2 boîtes qui réalise les colones de Jet Grouting et de faire des postes de jour ou de nuit de 10 à 12h (avec une seule pause de 30 minutes) au lieu de partir en vacances avec sa famille pour que tous ces pleurnichards d’usagers ne soient pas trop pénalisés.
    Ensuite il pourra nous éventuellement nous apporter la solution pour que l’ensemble du tunnel soit traité plus rapidement peut-être (en évitant de multiplier le budget par 10)…

    • ACO dit :

      Alors la … Que dire de plus ..? AI60 a tout résumé en 6 lignes… les gens ne se rendent effectivement pas compte de tout ce qui est mis en oeuvre pour leur sécurité…et de toute les « fourmis » qui travaillent sur ce chantier d’envergure…
      Dominique fait allusion aux pays europeen, qui sont plus rapide et plus efficace que la france…effectivement on a bien vu ça avec le tunnel du MONT BLANC(franco/italien je précise) ..quelle efficacité…. il n’a pas été fermé 3ans consécutif par hasard pour reparation et mise en sécurité ?!!!!!

    • Marco dit :

      « pleurnichards d’usagers »…..ha oui usagers, moi je préfère dire client.
      Quand la SNCF aura les fonds necessaires pour payer les retraites à 50 ans, on pourra en reparler.
      Nous payons deux fois, en tant qu' »obligé » des transports en commun, et en tant que contribuable, cela va durer encore longtemps ?
      Une fois de plus, je vous invite à sortir de votre Hexagone étriqué et obsolète pour aller voir ce qui se fait en Europe…..mais je persiste, 20 ans pour ça….de qui sde moque t-on ? Bon week-end 🙂

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Je suis à peu près sûr que mêmes les trains allemands, suisses ou autrichiens ont besoin des rails pour circuler. Pas de rails, pas de trains. C’est pourtant pas très compliqué. Après comme ça a déjà été dit, venez donc travailler comme aide foreur, je vous attends ! 12h les pieds dans la boue à manier la pelle, la nuit, le dimanche, les jours fériés, et on en reparle après, promis 🙂

  7. Lombardi91 dit :

    C’est facile de critiquer quand on ne participe pas soit même messieurs Marco et Dominique. Commencez par aller sur le chantier comme le préconisait les deux agents qui EUX savent de quoi ils parlent.

    Et venez pas vous plaindre du mépris que ces personnes vous rendent, à juste titre.

  8. Hervé dit :

    Une petite précision sur cette phrase :

    « Les installations électriques sont quant à elles maintenues, car le courant doit circuler pour que les “trains travaux” puissent effectuer les manœuvres nécessaires pour déplacer les voies et approvisionner le chantier »

    Il est évident que l’alimentation électrique est interrompue sur la zone du chantier, notamment du fait de la circulation d’engin à proximité de cette ligne sous-tension (d’ailleurs si l’on regarde la dernière photo on y aperçoit un câble poser sur la caténaire (PAC dans le cas présent)).
    Qui plus est la traction des trains travaux est assuré par des engins thermiques pour justement s’affranchir de ces problèmes de disponibilité d’alimentation coupée lors des travaux.

Les commentaires sont fermés.