MaligneC.transilien.com est un blog de SNCF
S'informer

Ponctualité du RER C : Les résultats du mois de Juin 2013

43
Publié le 31/07/2013

RERCComme chaque mois, je vous communique les chiffres de la ponctualité du RER C.

Quelle est la ponctualité du mois de juin 2013 sur le RER C ?

Le mois dernier, 9 602 144 clients sur 10 638 908 sont arrivés à l’heure (à moins de 5 minutes comme contractualisé avec le Syndicat des Transports d’Ile-de-France).
Ce sont donc 90,1% des voyageurs qui sont arrivés à l’heure à leur destination: un résultat moins bon que le mois dernier (-2,2 points).

Quels incidents sont survenus le mois dernier ?

Durant ce mois de juin 2013, des incidents de natures diverses sont venus perturber les circulations des RER C.
L’événement le plus marquant en termes de nombre de voyageurs impactés, est le rendu tardif des travaux sur la Traversée Jonction Double de Brétigny le 24 juin (78 411 clients retardés). Suivent, en volume, l’incident d’alimentation électrique à Etampes le 20 juin (45 000 clients), un train en panne à Savigny sur Orge le 4 juin (34 524 clients) et les inondations à Etampes, Brétigny sur Orge et sur la Branche Nord le 19 juin (33 000 clients).

Vous trouverez ci-joint un document avec les résultats de la ponctualité de la Ligne C par branches.

Sur le même sujet

Article sur les résultats ponctualité du RER C en novembre 2012 et explicatif sur la lecture du document

43 commentaires pour “Ponctualité du RER C : Les résultats du mois de Juin 2013”

  1. MICHEL dit :

    au niveau de ressenti, je n’ai pas de statistiques, je suis d’accord sauf incident 90 % des trains qui partent arrivent à l’heure, le problème c’est que tous les trains qui sont en retard sont supprimés ou terminus juvisy, un train en retard hop on le supprime, tous les matins je prends le sara de 8h34 à saint michel sur orge et bien 1 matin sur 3 il est supprimé donc je prends le lara de 8h40 après qui n’a jamais plus de 4 minutes de retard mais au bout du compte moi ça me fait 10 minutes de retard !!!!!!

    • KendodaisukiPasser au statut dit :

      Je valide, même constat. Ce n’est pas rare de voir des suppressions à BFM

    • jwoittequandPasser au statut dit :

      Bonjour @MICHEL, @Emilie,
      Il y a près d’un an le mode de calcul a changé: passant de la régularité à la ponctualité.
      La régularité était calculée sur : le train est-il à l’heure à son terminus?
      La ponctualité, elle, est basée sur le voyageur et non pas sur le train en lui même. Ce calcul est basé sur les comptages effectués en gare et à bord. Un article explicatif sur la méthode de calcul de la ponctualité et non plus régularité est disponible ici.

    • (Commentaire retiré à la demande de son auteur) dit :
    • jwoittequandPasser au statut dit :

      Bonjour @denis91,
      J’ai déjà répondu à ce point. Quand un train est supprimé, les voyageurs sont statistiquement reportés sur le suivant. De ce fait, ils sont comptabilisés en retard puisque pour atteindre la même destination, la personne a plus de 5 minutes de retard.

    • Nico91 dit :

      Bonsoir,

      Question déjà posée, reposée, et re-reposée : comptabilisez vous aussi les trains supprimés dans le cadre de services « adaptés », en raison de travaux, ou autres péripéties auxquelles nous sommes désormais rompus ?
      Pourquoi la suppression de la desserte « supplémentaire » du val d’Orge en février, mars, mai et juin, soit 8 trains en heures de pointe du matin, n’est -elle pas commentée dans vos infographies ?
      Pourquoi l’adaptation du plan transport du Lu 27 mai correspondant à la découverte des problèmes de gauchissement de la TJD de sens pair à Brétigny (44 501 usagers impactés), n’est elle pas reprise jusqu’à fin juin, retour au service normal ?

      Des incidents beaucoup plus mineurs dans leurs conséquences y sont commentés.
      44501 voyageurs multipliés par une vingtaine de jours sont beaucoup plus « marquants » que les 17500 de Javel du Di 26 mai. ou que les 27000 usagers retardés le 28 juin à Pont de Garigliano.

      Cordialement

  2. findus dit :

    bonjour,

    merci Jeremy pour ces chiffres, ils sont parfait.

    on ne va pas les commenter tous les mois, mais maintenant que l’on a compris la formule, on les lit, et on rigole 🙂

    je ne me rappelle plus du mois de juin, juste peut être les fortes pluies et la pagaille à BFM.

    sinon pour les autres ‘retards’ on va passer l’éponge…

    ++
    Findus

  3. Nico91 dit :

    Bonsoir,

    Bon, ce coup ci, les choses s’éclaircissent.
    Dans vos statistiques, vous faite l’impasse sur la suppression des trains GATA en matinée sur le Val d’Orge pendant toute la durée des travaux sur la TJD de Brétigny au mois de juin.
    Pour mémoire :
    http://malignec.transilien.com/2013/05/30/derangement-daiguillage-a-la-sortie-de-bretigny-sur-orge-lallegement-du-plan-de-transport-va-se-poursuivre/#more-2909

    Aux commentaires de votre infographie retraçant les faits marquants du mois, aucune trace de la suppression quotidienne de ces trains GATA.
    Portant le même document au mois de mai relatait ces mêmes suppressions, mais seulement au premier jour des incidents, soit le 27 mai en précisant que 44501 « clients » avaient été impactés.
    La question avait été posée plusieurs fois, et sous toutes formes, de savoir, pourquoi la suppression des GATA ne comptait que pour la journée du 27 mai et non sur la durée des travaux.
    Maintenant, faute de l »explication attendue, la lecture implicite de vos documents fournit la réponse.
    Les trains GATA supprimés sur la Val d’Orge en pointe du matin ne sont pas comptabilisés comme des trains supprimés ou en retard.
    Pas difficile d’arriver à 90% de réussite dans ces conditions, et de pouvoir proclamer que le CONTRAT EST RESPECTE;

    Cordialement

    • seb94 dit :

      Nous avions parié de toute facon que les stats devait etre deplorable au vu des perturbations engendrée par la TJD. Sauf que les trains qui n’existent pas ne peuvent etre en retard…..et donc comptabilisé ou alors c’est de la magie pure.
      Nous rigolerons encore en aout suite au perturbations engendrée par le deraillement.

  4. sardine94 dit :

    bjr, je me joins aux rires de tous concernant ces statistiques.
    1. elles ne prennent pas en compte les suppressions et les retards hors heures de pointe. en fait, on n’a pas le droit de vivre (bien) en dehors du métro boulot dodo.
    Pour chaque déplacement dans Paris au mois de juillet au départ d’Orly, il y a eu des retards suppressions et les retours le soir après 20 heures sont cosmiques. on choisit de supprimer des trains (agents en congé qui ne sont pas remplacés ?) en soirée, résultats, dès qu’on fait un déplacement dans paris, on rallonge d’une 1/2 heure le temps de transport et on loupe des correspondances style bus, résultat des courses, un trajet qui fait entre 1h /1h 15 se transforme la plupart du temps en 1h30, 2h voire plus. Les voyageurs comptabilisés : cela me fait bien rire également : car quid de ceux qui renoncent et cherchent d’autres voies d’arrivée sur Paris quand il y a un problème. et je rajouterai les pbs récurrents d’affichage (train retardé qui devient supprimé, pas d’affichage du retard, et hop à l’heure dite, on saute à l’affichage du train suivant, panne ou arrêt provisoire pour cause de remise en état (qui dure …) des systèmes d’affichage).
    et en plus, en été, nous avons le privilège de bénéficier des travaux castor, là c’est le top absolu …
    c’est du vécu du ressenti .. pas le temps de noter les trains en retard … c’est fastidieux … pour être dans la réalitté, peut être que la sncf pourrait mettre à notre disposition un outil de relevé des trains en retard, supprimés.. je veux bien contribuer à l’établissement de cet outil.

    • jwoittequandPasser au statut dit :

      Bonjour @sardine94,
      Au contraire, les statistiques prennent en compte l’ensemble des missions effectuées (heures de pointe ou creuses). Je vous invite à lire cet article pour avoir le mode de calcul.
      Concernant l’Information Voyageurs et plus spécifiquement les écrans, les décisions opérationnelles prises au Centre Opérationnel Transilien peuvent effectivement faire qu’un train annoncé en retard soit finalement supprimé.
      Je vous souhaite malgré tout une bonne journée.

  5. skand91 dit :

    Toujours aussi bons ces chiffres! bravo!!!!

  6. poildoeuf dit :

    Quitte à faire des statistiques, il serait interressant de les faire un peu plus précises:
    Il y a des trains qui arrivent à l’heure d’autres en retard…, soit!
    Ce qui serait interressant de préciser c’est des fourchettes de retard: Retard de 5 à10 min, retard de 20 à 30 etc…
    Un léger retard de 5 minutes est tout à fait tolerable ( quand il n’est pas quotidien) un retard de plus de 20 minutes l’est beaucoup moins.

    • seb94 dit :

      C’est surtout les statistique par branche et par tranche horaire qui serait vraiment parlante. MAis on sait ce n’est pas ce que le STIF demande donc on en parle surtout pas (preuve s’il en est que ca doit en arranger certains)

    • findus dit :

      les problèmes sont peut être locaux, donc noyés dans la masse, ils n’apparaissent pas trop…

      est ce que les gens au nord de Paris subissent les mêmes problèmes quotidiennement que ceux du sud ?

      j’ai pas connaissance d’association CIRCULE au nord de Paris…

    • polo91 dit :

      Bonjour,

      Un retard de 5 min n’est, de toutes les façons, pas comptabilisé… quotidien ou pas.

      Cordialement,

    • jwoittequandPasser au statut dit :

      Bonjour @polo91,
      Un retard de 5 minutes est comptabilisé 😉 En-dessous, comme contractualisé avec le STIF, non.
      Bonne journée.

    • joly dit :

      Bonjour, je ne vois pas comment vous pouvez dire qu’il n’y a pas de retard quand, tous les soirs à BFM, on entend « la régulation du trafic entraîne un retard de 5 à 7 mm dans le sens Paris Province »
      Cela est devenu tellement naturel que personne n’en tient compte

    • jwoittequandPasser au statut dit :

      Bonjour @joly,
      Je ne pense pas avoir dit « qu’il n’y a pas de retard ».

    • polo91 dit :

      Au temps pour moi, j’ai arrondi un peu vite 00:04:59 à 00:05:00. C’est peut-être cette petite seconde qui explique la différence entre le ressenti des voyageurs est les résultats de ponctualité comptabilisées 🙂 .

      Bonne journée

  7. Lmbrt dit :

    Bonjour,

    Petite question : quand a été realisé le dernier comptage des voyageurs utilisant la ligne ?

    J’ai pas croisé cette année de gens d’un institut de sondage bien connu avec leur compte tours à la main.

    Merci d’avance

  8. sitnomenPasser au statut dit :

    Il y en a en ce moment sur BFM en effet….

    Par contre je ne sais pas si ils comptent les pigeons ou les voyageurs car celui que j ai vu hier en bas d un escalier semblait plutôt compter les pigeons….

    Mais bon….y a t il une différence en faite entre voyageur et pigeon

    Désolé j ai pas pu m ’empêcher….

    • seb94 dit :

      Oui le pigeon lui se transporte par ses propre moyen et a une chance d’etre a l’heure a son travail ou a son domicile 🙂

    • Nico91 dit :

      Bonsoir,

      Hors sujet, mais pas tant que ça…
      Des trains de pigeons circulaient jusque dans les années 90, entre le nord de la France et la Beauce.
      Les volatiles, accompagnés, et contenus dans des casiers, étaient transportés dans des wagons couverts de marchandises.
      Ces trains dits de « campagne colombophile », empruntaient la petite ceinture jusqu’à Tolbiac et laissaient ensuite des wagons dans le Loiret, et au-delà, pour des lâchers le W-E.
      Et ce n’est pas un poisson d’avril…

      Cordialement

    • sitnomenPasser au statut dit :

      Merci pour cette parenthèse instructive….

      En parlant du Loiret
      Quand je pense qu a quelque kilomètre de chez moi la gare de Pithiviers a été fermé….pas assez rentable

      Et d’ailleurs je me demande ou allait les trains qui circulait sur la voie qu’on coupe en allant par Saclas et après en direction d’Orleans sur la 97….
      A l ‘abandon elle ne sert plus que pour le GIGN qui saute du Viaduc

    • Nico91 dit :

      Re,

      Ligne d’Etampes à Beaune la Rolande.
      Ouverte le 27/10/1902 entre Beaune la Rolande et Pithiviers, puis le 19/02/1905 de Pithiviers à Etampes.

      Des photos ici :

      http://histoire.trains-en-vadrouille.com/viewtopic.php?f=160&t=71616

      Cordialement

    • sitnomenPasser au statut dit :

      Désolé le lien renvoi vers un site ou pour s’enregistrer il demande de saisir un mot de passe et j ai veau mélanger chiffre et lettre…Nada

    • Nico91 dit :

      Bonsoir,

      Désolé, l’accès à ce forum d’histoire des chemins de fer nécessite une inscription préalable, sans condition particulière, sinon d’attendre qu’un admin vérifie que l’ouverture du compte ne doublonne pas avec un autre.
      Cela étant, je recommande à ceux que les chemins de fer intéressent de jeter un coup d’oeil aux documents qui y sont diffusés.
      Beaucoup d’images de matériel roulant, évidemment, mais pas seulement.
      Des collectionneurs très documentés nous font partager leurs trésors.
      Indispensable à tous ceux que l’histoire du train passionne.

      http://histoire.trains-en-vadrouille.com/

      Cordialement

  9. skand91 dit :

    Si mon chef vient à me demander comment ce fait il que je sois en retard tous les matins alors que 90% des trains sont à l’heure, je lui réponds quoi????

    • rcc dit :

      que c’est un complot formenté par la sncf visant à vous nuire personnellement

    • poildoeuf dit :

      le même argument utilisé si il écoute les informations et qu’il entend que le trafic est à la normal.
      Tiens, hier soir, il y a eu 2 trains de supprimés au départ d’Auster via Etampes…

    • skand91 dit :

      Étant statisticien de formation, je sais qu’on peut faire dire tout et n’importe quoi à des chiffres. Combien de fois on m’a demandé de pondre un modèle en fonction de la conclusion souhaitée… Exemple, à l’époque chez un opérateur téléphonique: « sortez moi des stats disant que le réseau n’est pas saturé » (alors qu’il l’était)..
      Je crois qu’à la SNCF ou le STIF (ou le FBI s’il s’agit d’une théorie du complot) ont du faire appel à d’anciens collègues…

    • rcc dit :

      A vous lire, il semblerait que le métier de statiticien soit synonyme d’escroc ou au mieux de manipulateur

    • skand91 dit :

      Le manipulateur est le demandeur de l’étude. Le statisticien ne fournit que l’outil de la manipulation.

  10. zibou dit :

    Bonjour,

    Ce message ne concerne pas directement la ponctualité du RER C, mais davantage le système Infogare.

    Habituellement, les codes missions sont accompagnés du pictogramme « RER C » sur les écrans ; hors, il se trouve que pour certaines de ces missions, ce pictogramme n’apparaît pas (par exemple : mission DUFO).

    Pour des stations uniquement desservies par le RER C, je ne pense pas que cela soit un problème, mais dans des gares assurant la connexion entre plusieurs lignes (Juvisy, Chantiers, etc.), cela est parfois source de confusion.

    Meilleures salutations.

  11. cora dit :

    Bonjour,

    Puisque vous ne « pouvez / voulez » pas nous livrer des statistiques spécifiques aux horaires de pointe et que, de plus, vos statistiques ne prennent nullement en considération les conditions, parfois lamentables (et je mesure mes mots), dans lesquelles vous nous transportez, je vous livre mes relevés personnels sur le mois de juin.

    Sachant que je prends le RER C essentiellement aux heures de pointe (et je le précise de suite à ceux qui pensent qu’on peut changer ses horaires à son gré que je suis contrainte par ses horaires pour des raisons d’organisation à la fois familiale (horaires des écoles, des centres de loisirs) et professionnelles) pour faire l’aller retour Savigny sur Orge – Musée d’Orsay – Savigny sur Orge.

    J’ai en juin fait 38 trajets soit 19 allers-retours.

    Sur ces 38 trajets :

    – seuls 50% (19 trajets) se sont déroulés de façon normale (ni retard, ni conditions de transport inacceptables)

    – 26,3% (10 trajets) se sont déroulés sans retard mais dans des conditions inacceptables c’est à dire des trains bondés dignes des transports de bestiaux : PLUS D’UN TRAJET SUR QUATRE ENTASSES !

    – 23,7% des trajets (9 trajets) ont subi un retard (souvent accompagné aussi de conditions lamentables mais lorsqu’ils étaient couplés à un retard je les ai comptés uniquement dans cette catégorie retard) : PLUS D’UN TRAJET SUR CINQ EN RETARD !

    Voilà donc mes vraies stats du mois de juin : un service qui dysfonctionne dans la moitié des cas !!!!

    Alors vous pourrez nous sortir les plus belles statistiques, englobant les heures creuses et niant les trains supprimés, que vous voudrez, ce ne sont que foutaises pour qui est contraint aux heures de pointe !

    Je ne m’amuserai pas à noter mes trajets tous les mois ainsi mais votre exercice de communication fallacieux et mensonger autour des statistiques de ponctualité me semble si inadmissible que j’ai voulu faire cet exercice au moins une fois pour « factualiser ». S’il y a des développeurs d’applications smartphone, je lance d’ailleurs l’idée d’une appli qui nous permettrait de juger la ponctualité et la satisfaction de chacun de nos trajets RER de façon simple au quotidien (trajet OK, trajet avec retard, trajet dans des conditions minables…).

    Bref, des statistiques clients pour contrer le discours de propagande…

    • rcc dit :

      Bonjour,

      Si on s’en tient au mode de calcul pour la ponctualité tel que décrit par Jérémy, vos propres stats perso ne sont pas forcément en décalage. Après je peux comprendre que voyager entassé régulièrement vous agace au point de ne pas vous en apercevoir.
      La ponctualité telle que présentée par la sncf est évidemment très flatteuse pour elle-même et à dessein forcément : ça lui permet d’empocher des sous de la part du stif .
      Faire des stats ciblées sur la pointe vous intéresse forcément mais ce n’est pas la sncf qui est responsable de vos horaires contraints non plus.
      Ceci dit, occulter la dimension des conditions de transport est évidemment sujet à tensions. Je pense que la sncf ne communique pas du tout sur ce point car elle n’a aucune solution en l’état actuel de l’infra et du matériel roulant. Le fait est que la ligne commence à devenir surchargée tout en conservant sa vétusté, et je ne vois pas les choses s’améliorer à moyen terme.
      Pour le coup, être systématiquement en pointe est assurément assez usant, surtout si c’est en fin de pointe qui a le bonheur en général de récupérer les conséquences de tous les incidents précédents.

      Si je suis patient un jour, je vous ferais également part de mes propres stats mais mon ressenti actuel n’est pas dramatique, sûrement parce que j’ai fait des années d’une ligne que je considère bien plus catastrophique, et que mon parcours sur le rer C (epinay bfm) ne représente qu’un petit tiers de mon total quotidien

Les commentaires sont fermés.