MaligneC.transilien.com est un blog de SNCF
S'informer

LEVEE DU MOUVEMENT SOCIAL DE LA SOCIETE DE NETTOYAGE EN GARE DE PARIS AUSTERLITZ!

14
Publié le 8/04/2014

PazMise à jour du 9 Avril 2014: Le conflit du prestataire de nettoyage de la gare de Paris Austerlitz est terminé.

La gare a été nettoyée. La situation est rétablie.

 

Comme je vous en ai parlé la semaine dernière et comme vous l’avez peut être vous même constaté, la gare de Paris Austerlitz subit toujours les conséquences du mouvement social du personnel de nettoyage.

Je tenais à vous donner des explications supplémentaires qui m’ont été données hier soir :

La direction de ce prestataire externe négocie toujours avec ses salariés pour une reprise du travail la plus rapide possible.

hier après midi, la gare a de nouveau été nettoyée par des agents non grévistes.

Les dégradations se faisant durant la nuit, SNCF a multiplié la présence de ses agents de sûreté (SUGE, maîtres chiens, …) pour veiller à empêcher ces actes qui sont intolérables. 

Bien entendu, je vous tiens au courant dès qu’une nouvelle information me parvient.

SNCF vous prie de l’excuser pour la gêne occasionnée.

14 commentaires pour “LEVEE DU MOUVEMENT SOCIAL DE LA SOCIETE DE NETTOYAGE EN GARE DE PARIS AUSTERLITZ!”

  1. rcc dit :

    Je suis passé par là ce matin, y’a vraiment des gens qui devraient s’incrire dans des compétitions de confétis, c’est presque du talent gâché.
    Pas vu les dégâts avant, là ça ne glissait pas mais on pourrait toujours donner un balais aux intellos de la suge plutôt qu’ils ne jouent avec leur téléphone comme observé au passage.

  2. Nicolas B. dit :

    Ah, les joies de la sous-traitance…

    Lydie,

    C’est bête, tu as oublié l’essentiel :

    Quelles sont les raisons de la grève ?

    Par ailleurs, pourquoi le nettoyage est-il sous-traité à une boîte privée ?

    • LydiePasser au statut dit :

      @NicolasB,
      Ce n’est pas le cœur de métier de SNCF de faire du nettoyage.
      C’est normalement plus efficace de faire appel à une entreprise spécialisée qui peut optimiser le service.
      Bien entendu, cela n’évite pas un mouvement social.
      Je n’évoquerai pas sur le Blog les raisons de leur action car ce n’est pas le l’espace pour parler du fond des mouvements sociaux.
      Par ailleurs je suis bien consciente de l’état déplorable de la gare pour avoir à la traverser moi même et j’espère bien sincèrement que des solutions vont être rapidement trouvées.
      Bonne journée.

    • mystik91Passer en mode normal dit :

      la sous-traitance c’est fait pour optimiser les couts, pas pour améliorer l’efficacité.

    • Seb94 dit :

      faut. c’est le lieux. la greve est du au fait que la societe qui a repris le contrat (iss) reprend les salarie de l’ancienne societe. Et evidemment les conditions salariale de la reprise ne so t pas favorable aux employe qui pour pas mal d’ailleurs sont employe avec des contrats precaire et des cdd. Doncmeme si le nettoyage n’est pas le metier de la sncf il me parait normal quand on embauche un prestataire de lui demander certaine chose comme des employe bien traite pour limiter les mouvements sociaux et puis parce que ce sont des etres humains qui ont le droit d’etre dignement traite. Ca va se finir comme dans le textile ou d’autre ou le prestataire sous traite lui meme qui sous traire egalement etc…et resultat on finit avec des gens exploite piur faire le sale boulot et avec le commanditaire qui se cache derriere son contrat en disant je ne savais pas et je ne pouvais savoir….

      Donc ayons une pense pour le sort de ces gens qui nettoie habituellement les detritus laisse par des usagers qui sont pure que des porcs

    • Nicolas B. dit :

      Et la communication, c’est le cœur de métier de LA SNCF ?

      Lydie, que dirais-tu si la SNCF te sous-traitait ?

    • GhirlandaioPasser au statut dit :

      La sous-traitance permet une meilleure souplesse de la masse salariale, soit en gros : on réduit le nombre de sous-traitant quand on en a besoin de moins, on l’augment lors des pics sans avoir à embaucher et sans avoir à licencier si on partait d’une embauche directe : à court terme, c’est très rentable, plus que l’intérim, à long-terme, ça l’est beaucoup moins. De plus, la sous-traitance permet de faire appel à des sociétés dont c’est la spécialité qui s’occupe de la formation initiales et des « mises à jour » des formations (certificats, sécurité, mais aussi uniformes, etc.) de leurs employés directs alors qu’une embauche directe obligerait de toute façon à passer par une société externe pour s’occuper des formations

    • juvisy_addict dit :

      Il y a deux chose à prendre en compte :

      Quand une société engage une autre pour des activités qu’elle ne peut ou ne veut plus faire, elle doit tout de même proposer un cahier des charges et s’assurer que son sous-traitant respecte bien le droit du travail au moins d’un point de vue moral, même si ce n’est pas obligatoire d’un point de vue légal.

      Ensuite quand des employés sont en confli avec leur employeur, s’ils salissent volontairement un leiu sur lequel ils doivent travailler, c’est un délit, et la SNCF devrait porter plainte contre cette sociéte.

      Moralité, pour ne pas se retrouver avec des gens à bout (employés méprisées et et exploités, voyageurs dégoutés et enervés), que la SNCF une fois de plus fasse son boulot de donneur d’ordre en s’assurant de la compétence et de la probité des entreprises auprès desquelles elle sous-traite, c’est trop demander MADAME SNCF ?

  3. Johnyb dit :

    « Ce n’est pas le cœur de métier de SNCF de faire du nettoyage »… non effectivement, normalement ça devrait être de faire en sorte que nous ayons nos trains à l’heure…est-ce le cas? Non plus.

    • seb94 dit :

      C’est surtout qu’a partir de la on peut dire que l’entretien des train n’est pas le coeur de metier de la SNCF non plus, l’aiguillage non plus etc etc bref le coeur de metier de la SNCF ne se resume pas au simple transport de voyageur le transport englobe tout ce qui gravite autour ce qui ouvre un champs de competence tres large. C’est le genre de reponse qu’on entend un peu partout des qu’une entreprise ne veut pas prendre ses responsabilité « c’est pas mon coeur de metier ».

    • findus dit :

      l’informatique non plus n’est pas le coeur de métier de la SNCF

      la communication non plus,

      le marketing par contre je crois qu’ils vont concurrence Publicis bientôt 🙂

    • rcc dit :

      Tout est une question de curseur et de politique d’entreprise. L’aiguillage fait partie du coeur de métier de la sncf, mais jusqu’à quel niveau ? commande ? fonctionnement mécanique ? pose ? usinage ? metallurgie ?
      Le fait est que l’économie concurrentielle toujours plus libérale crée un mouvement de fond qui tend à réduire les métiers dans les boîtes. L’idée aussi c’est de segmenter, filialiser pour mieux contourner des contraintes fiscales notamment (soyez actionnaire, c’est plus rentable que de bosser)
      Il y a encore des grosses boites publiques et quelques privées qui intègrent une multitude de métiers pour assurer presque tout leur service ou leur production, mais ça va disparaître petit à petit, et tout le monde ou presque trouve ça normal.

  4. JC63 dit :

    Enfin!
    Ce n’est pas du luxe! On va enfin pouvoir respirer en passant dans la gare.
    Merci Lydie pour nous avoir tenu au courant en tous cas.

  5. luce dit :

    c’est aussi le cas à la bibliothèque mitterrand …
    heureusement ce ne sont en majorité que des journaux

Les commentaires sont fermés.