MaligneC.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Le calcul de la ponctualité expliqué & un nouvel outil pour remplacer les billets mensuels

11
Publié le 20/03/2015

horloge-215x200Bonjour à tous,

Parce que vous avez encore régulièrement des questions sur le sujet et parce que  je vous l’ai promis, je vais vous expliquer en détails comment est calculé le taux de ponctualité.

Toujours sur le thème de la ponctualité, vous avez maintenant accès à un nouveau site pour obtenir tous les chiffres qui vous intéressent (certains l’ont déjà découvert) : maponctualite.transilien.com, que je vous présente tout de suite.

Le site MaPonctualité, c’est quoi?

maponctuSNCF Transilien a choisi de mettre à votre disposition, sur le site maponctualité.transilien.com, les données quotidiennes de la ponctualité voyageurs, principal indicateur de qualité de service que nous devons à notre autorité organisatrice, le STIF (Syndicat des Transports d’Île-de-France), en vertu du contrat qui nous lie. Chaque utilisateur peut ainsi interroger, sur une tranche horaire choisie (de 6h à 10h, de 10h à 16h, de 16h à 20h ou sur la journée complète), la ponctualité qui correspond à son parcours.

Les chiffres communiqués sur le site maPonctualité sont ceux de la « ponctualité des voyageurs », déterminée selon l’écart entre l’heure d’arrivée théorique et l’heure d’arrivée réelle, et ce quel que soit le train potentiellement emprunté. Un voyageur est considéré comme « à l’heure » lorsqu’ il parvient à destination avec un retard strictement inférieur à cinq minutes par rapport à l’heure d’arrivée théorique. Le pourcentage de ponctualité qui est donné représente ainsi le taux de voyageurs arrivés à l’heure.

Le +

Sur ce site, un calculateur de ponctualité est mis à votre disposition. Il vous permet de calculer votre propre parcours sur une ligne, selon vos données (horaires, etc.), ainsi que d’obtenir les résultats du même parcours effectué la veille.

Vous pourrez donc obtenir des chiffres plus précis, plus détaillés que ce qui était fourni jusqu’ici mensuellement via le blog.Dès maintenant, un module placé en colonne de droite du blog (sur la version pour ordinateur) vous permet de retrouver le chiffre mensuel affiché sur MaPonctualité, et propose un lien pour vous diriger vers le site si vous voulez en savoir plus / aller plus loin.

Afin de vous permettre d’appréhender de manière plus précise les données communiquées sur ce site, je vais tenter à présent de répondre à vos interrogations les plus fréquentes.

 

Comment est calculé le taux de ponctualité voyageurs?

Comme nous en avons déjà parlé, vous savez que le taux de ponctualité permet un calcul plus proche de ce que vous vivez dans les transports.

Je vous invite à consulter cet article: https://malignec.transilien.com/2012/02/09/de-la-regularite-a-la-ponctualite-un-nouvel-indicateur-centre-sur-les-voyageurs/

Ce calcul peut être présenté au travers de multiples focus possibles :

– Calcul du retard moyen sur la Ligne donnée

– Calcul du taux de retard à 5 minutes, 10 minutes, 15 minutes

– Calcul de la ponctualité par mois / période

– Répartition des retards voyageurs par cause ……

Le retard est calculé comme suit : heure d’arrivée réelle – heure d’arrivée théorique.

A ce stade, on est d’accord, je pense que je ne vous apprends pas grand-chose…

Mais voici quelques exemples qui vont certainement permettre de répondre à de nombreuses questions que vous m’avez posées ces derniers temps.

(Je précise que les horaires et itinéraires utilisés ici ne sont pas réalistes et ne sont donnés qu’à titre d’exemple, afin de comprendre une situation globale).

 

Exemple 1: le retard

Ex 1

 

 

 

 

 

 

70 voyageurs montent à Paris, dont 60 pour Juvisy et 10 pour Brétigny.

Le train part à l’heure et arrive à l’heure à Juvisy. 60 voyageurs descendent, 10 remontent.

Le train repart et est ralenti entre Juvisy et Brétigny par un retard du train devant lui. Il arrive à Brétigny avec 5 minutes de retard.

Les 60 voyageurs descendus à Juvisy sont à l’heure.

Les 20 voyageurs descendus à Brétigny ont 5 minutes de retard.

La ponctualité voyageur de ce train est de 60 / (60 + 20) = 75%

 

Exemple 2: le retard « rattrapé »

Ex2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur 800 voyageurs: 350 en retard – 450 à l’heure : Bilan : 56%

 

Exemple 3: la train partiellement supprimé

Exemple3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur 800 voyageurs: 400 à l’heure. 150 en retard de 5 minutes.

250 en retard de 15 minutes (délai pour le train suivant)

Bilan : 50%

 

Exemple 4: L’arrêt supprimé

Ex4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur 800 voyageurs: 600 à l’heure. 200 en retard

(reportés sur autre train car train supprimé).

Bilan 75%

 

Exemple 5: le report dans un autre train

Ex5

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les voyageurs du train 1 sont tous comptés en retard.

Les voyageurs du train 2 sont montés dans le train 1 passé à l’heure du train 2. Ils sont comptés à l’heure.

 

Pour compléter

L’indicateur de ponctualité voyageurs a l’avantage de pousser à des décisions au bénéfice du plus grand nombre de voyageurs :

– Maintien de la circulation des trains et circulation en fréquence

– Arbitrages en cas de manque de ressources : on privilégie les branches les plus chargées / on cible les suppressions sur les lignes/dessertes où de par la fréquence le client aura le moins à attendre.

 

J’espère avoir répondu à la plupart des questions qui restaient en suspens depuis un moment, via ces petits schémas, bien plus parlants que de longues explications dans lesquelles on se perd parfois !

11 commentaires pour “Le calcul de la ponctualité expliqué & un nouvel outil pour remplacer les billets mensuels”

  1. nico91 dit :

    Bonjour,

    Ahahaha, la SNCF se tire du mauvais pas d’avoir diffusé des chiffres tronqués depuis plusieurs années sur ce blog en renvoyant vers sont « calculateur » de ponctualité.
    Donc, exit, l’habituel billet mensuel accompagné de commentaires incrédules sur des chiffres invraisemblables.

    Sur l’article pourtant plus long que d’habitude, mais encore incomplet, voici plusieurs observations :
    1/ Encore une fois, on constate une omission importante.
    Il y est beaucoup question d’horaires théoriques, mais nulle part y est indiqué que ces horaires sont ceux des services adaptés.
    Ainsi, par exemple, la soixantaine de trains supprimés quotidiennement depuis l’incendie de Vitry est passée par profit pour la SNCF, et perte pour les usagers.
    2/ La question de savoir si la ponctualité est neutralisée en cas de causes de perturbation « externes » n’est pas non plus précisée. C’est un sujet de discussion permanent sur ce blog.
    3/ Nouveauté : la notion de report dans un autre train à l’heure, qui permet tous les tripatouillages en périodes de perturbations.
    Ceux qui comme moi restent à BFM sur le quai parce qu’ils ne peuvent pas monter dans une rame surchargée, qui cumule le contenu de plusieurs trains à destination de la banlieue, sauront qu’ils pouvaient parfaitement arriver à destination, à l’heure, en faisant un petit effort et en se serrant encore un peu plus.
    4/ Enfin, concernant le calculateur, pour revenir au cas pratique que représentait des écarts considérables entre deux gares distantes de quelques Km, desservies par les mêmes trains, le même jour et ayant subi les mêmes perturbations, on reste sur sa faim :

    http://malignec.transilien.com/2014/11/28/c-noel-ligne-c/#comment-46026

    http://malignec.transilien.com/2014/11/28/c-noel-ligne-c/#comment-46026

    Les sauvageons qui montent à St Michel s/orge pour dépouiller les trains en bandes organisés ne doivent pas faire tourner les compteurs de la ponctualité.

    Cdlt

    • nico91 dit :

      Glarg, un souci de copier/coller, sur le second lien :
      http://malignec.transilien.com/2014/12/22/blog-en-pause-2/#comment-46160

      Et, en « bandes organiséEs » bien sûr.

      Voila, c’est réparé.

      Cdlt

    • El conductorPasser au statut dit :

      Alors la NICO91 vous faites très très fort…
      on vous explique clairement le mode de calcul… et non faut encore dire qu’on vous ment!!! Franchement c’est maladif! Vous le savez très bien que la ponctualité est calculé sur le service « adapté  » suite à l’incendie du poste 1! Donc si on suit votre raisonnement lors du service castor il faudrait aussi compter les trains ne roulant pas (ELAO/DUFY/BALI…..). et aussi compter le fait que les trains sont terminus Austerlitz… Franchement ca devient ubuesque!

    • Gilles SPasser en mode normal dit :

      Hello,

      Faut pas le prendre pour soi ou pour une attaque perso… ça ne sert à rien de toute façon. Ce que Nico dit, et reconnaissez qu’il n’a pas tort… :
      si on regarde juste les horaires de deux trains qui se suivent, on peut « constater » effectivement le fait que le train de 19h00 (j’invente) est certes parfaitement à l’heure, mais il n’y a qu’un malheur : avec deux trains supprimés en amont, « ‘on » ne peut pas y monter…
      Bon, on va se tasser, admettons, c’est devenu la norme.
      Mais à BFM, entre 19h55 et 20h05, les trains deviennent courts. Ils sont à l’heure, mais pas les passagers qui ne peuvent embarquer, OK, le calcul pas clair – mais toujours expliqué – explique que les passagers restés sur quai sont à l’heure. Mais ce n’est pas leur perception 🙂

  2. Stéphane95 dit :

    Bonjour,
    Une question qui peut peut-être être rattachée à celle de Nico91 et son exemple de quais bondés à BFM :
    – quid des voyageurs d’un train supprimés devant attendre 15min pour le train suivant qui, lui, n’a aucun retard ? Sont-ils considérés en retard ou à l’heure ?

    @elconductor, je suis d’accord avec vous sur le fond, pour autant je pense que nous n’avons pas l’intégralité des clés de calcul

    • El conductorPasser au statut dit :

      Stéphane95 , si le train est supprimé, les voyageurs de ce train sont comptabilisés comme étant en retard que le train suivant soit à l’heure ou pas !

  3. ericbret dit :

    Merci @Lydie pour ce billet très clair

    Je me suis faire la même remarque que @Nico91 (n°3) concernant les trains supprimés :
    Cela fait un peu « bidouillage » de comptabiliser les personnes du train suivant comme arrivant à l’heure (si le train suivant arrive à l’heure bien sur). Ne faudrait-il pas comptabiliser un taux de « perte » correspondant aux personnes ne pouvant pas monter dans le train suivant (25%) ?

    Votre article m’amène aussi 2 questions :
    1) le taux de remplissage théorique des trains est actualisé tous les combien de temps ? par exemple la dernière période de comptage date de quand ?
    2) je suppose que le taux de remplissage des trains est calculé lorsque l’on voit des personnes sur le quai devant chaque porte qui comptent les entrants et sortants :
    Comment faite vous pour savoir que le passager 1 monté en gare A est bien celui qui est descendu en gare B et pas en gare C ?

    J’ai 2 questions :

    • LydiePasser au statut dit :

      Bonjour @ericbret,
      Pour votre 1ère question, des comptages sont effectués tous les 4 ans. Le dernier date de 2012. Le prochain est en prévision pour l’horizon 2016.
      En parallèle, pour répondre à votre 2ème question, des enquêtes OD (Origine-Destination)sont systématiquement programmées après les comptages. La dernière date de Juin 2013.

  4. BuckDanny91Passer au statut dit :

    Merci pour les explications et le site, un vrai effort de fait… même si certains trajet ayant moins de voyageurs ne sont pas trés bien représenté et si la marge de 5 minutes à partir de laquelle est comptabilisé un retard reste assez importante (mes correspondances se jouent à moins que celà et engendre un retard sur le trajet au final bien plus important)

  5. GuLPasser au statut dit :

    Bonsoir,
    Merci Lydie pour ce billet précis.

    Toutefois l’exemple 5 ne tiens pas compte de la situation réelle vécue ce matin : le premier train était terminus Juvisy et il était impossible de monter dans le deuxième train. Finalement je suis monté dans le 3ème train qui en plus était omnibus.

    Ce que je veux dire, c’est que dans le cas d’un train supprimé ou terminus, le deuxième train ne peut pas accueillir tout le monde, et devrait être en partie compté en jaune ou rouge, en imposant un nombre maximal de voyageurs par train dans le calcul.

    Bonne soirée

  6. trimawapPasser au statut dit :

    Bonjour,

    J’aime bien ce service car il a le mérite d’être paramétrable selon son envie.
    Par exemple, on peut se placer dans un cas représentatif : une personne faisant un aller banlieue -> Paris entre 6h et 10h et un retour Paris -> banlieue entre 16h et 20h du lundi au vendredi.
    Un objectif de 90% est atteint 2 fois sur 11 le matin (18%) et 3 fois sur 11 le soir (27%). Un taux de REUSSITE de 22,5% est un résultat qui semble assez en adéquation avec la qualité fournie par la SNCF.

Les commentaires sont fermés.