MaligneC.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

L’entretien écologiques des espaces verts aux abords de la Ligne C

58
Publié le 28/08/2015
chevreslc

 

 

 

 

Bonjour à tous,

Peut-être au travers de la vitre de votre RER C avez-vous déjà vu des chèvres ou des moutons à proximité des voies…

 

De quoi s’agit-il?

Nous en avons déjà parlé sur ce Blog, le débroussaillage à proximité des voies et des gares s’avère parfois problématique. Une idée originale et respectueuse de l’environnement a été proposée au sein de l’Infrapôle Sud-Ouest Francilien: confier cette tâche à… des chèvres !  Elles sont en effet des alliées efficaces pour manger les herbes et les plantes invasives qui résistent encore.

C’est Philippe B., surveillant travaux ouvrages d’arts et domaine qui est à l’origine de ce projet de recrutement peu commun et qui porte le projet qui est une alternative pratique et économique.

Cette idée écologique s’inspire des pratiques utilisées dans les Pyrénées.

Les unités de production de Massy Palaiseau, Petit Jouy les Loges, Juvisy et Ablon ont servi de zones de test.

 

Un premier bilan positif

Une étude financière et technique a été réalisée, pour un résultat concluant!

Et le rendement n’est pas anodin : il suffit de cinq chèvres pour débroussailler un hectare chaque année. Autre atout, les chèvres évoluent avec aisance sur des terrains difficilement accessibles pour l’homme.

Au final, ce débroussaillage rapide et écologique permet de réaliser un gain budgétaire mais aussi une amélioration de l’environnement et de l’ambiance de travail.

Le mot de Philippe

« L’arrivée des chèvres n’était pas gagnée d’avance. La première difficulté était tout simplement de trouver des chèvres en région parisienne, explique Philippe Bourgoin. Afin de contourner le problème, les chèvres sont louées à des entreprises qui suivent et soutiennent le projet depuis le début. D’autre part, la construction des parcs pour les chèvres a dû être adaptée à l’environnement de travail. Il a fallu assurer leur sécurité près des voies, mais aussi les protéger des vols. »

Et après?

L’opération connaît un succès auquel Philippe ne s’attendait pas!

Un succès tel que le projet vient de voir son parc s’agrandir avec l’arrivée de chèvres à Brétigny sur Orge.
Et il va être étendu encore, puisque de nouvelles chèvres feront leur rentrée de Septembre sur le secteur entre les gares de Choisy le Roi et Orly.

 

Pour l’anecdote

Plusieurs entreprises sont déjà venues rencontrer Philippe pour copier le concept!

Et point important, à présent ce sont des chèvres de Savoie, en voie de disparition que nous recrutons, en vue de reproduction. Et nous avons déjà 5 chevreaux nés à Massy Palaiseau!

 

20140328_074931 cclc

Les désormais célèbres moutons et chèvres débroussailleurs de la Ligne C!

bbchevres

Les chevreaux de Savoie, nés dans nos enclos à Massy Palaiseau!

 

Et vous, les avez-vous déjà vu? Que pensez-vous de cette initiative?

58 commentaires pour “L’entretien écologiques des espaces verts aux abords de la Ligne C”

  1. GuLPasser au statut dit :

    Bonjour,
    Je suis étonné, elles n’ont pas leur gilet orange. Et est-ce qu’elles ont leur passe navigo ? Y a-t-il un fromage estampillé SNCF ? 😉

    Plus sérieusement, les trains doivent-ils ralentir à proximité ? Quel est le coût comparé d’un entretien par l’homme ?

    C’est une très bonne idée en tout cas.

    • El conductorPasser au statut dit :

      GuL je peux vous dire d’ores et déjà que nous ne ralentissons pas. Sauf si elles venaient à désherber les voies elle même.
      Mais pourquoi pas un fromage de chèvres SNCF. L’idee peut être interressante

    • JerePasser au statut dit :

      Elles ont peut être un pass Carmillon 🙂

  2. LydiePasser au statut dit :

    Bjr @GuL,
    Elle n’ont ni besoin de gilet orange, ni d’abonnement Navigo, puisque qu’elle ne sont ni dans la « zone dangereuse », ni sur les quais (quoi que, un client vient de me le proposer sur Twitter…)
    ; )
    Pour le fromage c’est une bonne idée par contre! Reste à savoir si nous aurions des acheteurs… : )
    Et Plus raisonnablement, les chèvres sont à proximité des voies ou des gares, mais dans des espaces fermés (grillagés).
    Ce qui évite tout risque pour elles et pour les circulations.
    Le coût a été étudié également dans ce projet: tout le monde y gagne sur plusieurs tableaux!

  3. philippe91 dit :

    Bonjour ,
    Pour le fromage, j’ai également étudié cette piste. Cela augmenterai le coup, car il faudrait une traite journaliére ainsi qu’une autorisation pour des produits alimentaires.

    • GuLPasser au statut dit :

      Oui, et même si j’aime le fromage, je serais méfiant pour consommer celui-ci, au vu de la proximité avec les poussières métalliques et les graisses d’essieux.
      Mais peut-être certains usagers tireront-ils le signal d’alarme pour traire la chèvre et se faire leur propre fromage ?

  4. tchoutchou dit :

    ce sont les vaches qui sont supposées regarder passer les trains !

  5. Lardy91Passer au statut dit :

    Bonjour,

    L’entretien écologique est une bonne chose en soi, maintenant inutile d’en faire tout un plat, en l’occurrence un FROMAGE . . .

    . . . la ligne C nous réserve assez de « M . . . . » quotidiennement avec son lot de (mauvaises) surprises, pas plus tard que ce matin avec entre autre un SLOM en rade, des pb de signalisation etc…
    Bref, 1h de retard, la ligne C a fait sa rentrée, c’es reparti.

    • El conductorPasser au statut dit :

      Ce matin, en effet un SLOM a eu un problème de frein et a dû passer en frein de secours. Et ça prend un certain temps. Et la procédure est ultra sécuritaire ( passage au frein pneumatique uniquement)

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Ce matin on a eu un secours, un PN en rade et une aiguille qui a nécessité des travaux inopinés sur la voie 1, bref la totale. Une bonne matinée bien merdique.

    • rcc2 dit :

      bjr
      c est koi PN et aiguille

    • Galaad91 dit :

      Bonjour,

      @rcc2,

      PN est l’abréviation de Passage à Niveau et une « aiguille » c’est un aiguillage (ou Ag pour ceux qui connaisent). C’est l’appareil qui permet au train de changer de voie.
      Le millieu ferroviaire aime beaucoup les abréviations 😉

    • tchoutchou dit :

      @Galaad,
      les abréviations sont utilisés dans tous les milieux, professionels ou pas,
      mais quand on veut vulgariser, il vaudrait mieux les éviter …
      c’est un travers malheureusement universel.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      En réalité « aiguillage » est un abus de langage. Il s’agit bien d’une aiguille, qui est un appareil de voie qui sert à l’aiguillage des trains.

      Comme dit @tchoutchou on devrait éviter les acronymes et autres sigles, mais certains réflexes sont difficiles à contrôler il faut bien avouer… je ne m’en étais même pas rendu compte sur ce commentaire :/

    • Galaad91 dit :

      @Clem,

      Si on va plus loing dans le raisonnement, « aiguille » est également un abus de language car les aiguilles ce sont les lames mobiles de l’appareil de voie. C’est en tout cas la définition donné par le « Larousse des trains et des chemins de fer ».

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @Galaad non, car dans la réglementation SNCF et en particularité celle qui traite des appareils de voie, on parle bien d’aiguilles, et jamais d’aiguillages. Et justement les lames mobiles de l’aiguille sont… des lames (appliquée et opposée). Si le Larousse des chemins de fer dit ça, il a tort, en tous cas par rapport à la réglementation ferroviaire française.

    • Galaad91 dit :

      @Clem,
      Pour ma part, je pense que le Larousse des chemins de fer n’a pas réellement tort mais qu’il manque de précision. En effet, la pointe de l’apareil de voie s’appel « aiguille », suivie d’une partie de déviation et de la partie coeur. Pour le Larousse, c’est l’assemblage de ces trois parties qui forme un apareil de voie.
      D’un point de vu SNCF, seul la première partie est importante en signalisation puisque c’est elle qui determine sur quelle voie ira le train. C’est donc la seul partie qui apparaît dans le réglement car on ne contrôle pas les autres parties. Dans le cas d’une aiguille à faible tangeante, la partie coeur peut devenir mobile. Dans ce cas on concidère le coeur comme une aiguille à part entière. C’est du moins comme ça qu’elles aparaissent sur les plants technique du Contournement de Nîmes et Montpellier.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @Galaad, je ne vais pas rentrer dans un cours sur les aiguilles, mais je précise juste que le règlement dont je parle est ni plus ni moins que celui qui décrit les appareils de voie. C’est un document global. Le cœur de l’aiguille n’est pas un appareil de voie, sauf s’il est mobile en effet, ce qui est notamment le cas des aiguilles sur LGV : on le considère par exception *comme une aiguille* dans ce cas.

    • Galaad91 dit :

      @Clem,
      Je ne dirais pas non à une petite formation de remise à niveau 😉

    • GuLPasser au statut dit :

      @Clem, @Galaad91
      Je crois qu’il va falloir vous retrouver autour d’un verre pour en discuter 😉

    • tchoutchou dit :

      ce sont des usagers rendus chêvres par les problèmes de circulation

    • rcc dit :

      Ils font tous la tête de Lardy

  6. franck78 dit :

    C’est bien mignon mais à propos de l’entretien des trains, de l’infra etc … Quoi de neuf? Les alertes s’enchaînent les unes après les autres …

    Sur l’ensemble des blogs du transilien, plus de billets sur les problèmes, la régularité etc … Par contre, les posts sur des sujets mineurs sont nombreux. Et tous vont dans le même sens: donner une image positive de la SNCF.

    • LydiePasser au statut dit :

      Bjr @franck78,
      Les blogs ont pour but de parler de sujets très multiples. Chacun ensuite fait le tri de ce qui l’intéresse… ou pas. Et nous continuerons à procéder ainsi.
      Ensuite, vous êtes sur un espace SNCF, donc oui nous souhaitons mettre en valeur ce qui se fait de bien chez nous, c’est normal, naturel, légitime et humain.
      Enfin, pour le sujet de cet article en particulier, ce sont des clients qui me l’ont demandé.
      Il en faut pour tout le monde.
      Bonne journée

  7. rcc dit :

    Ah ! Enfin la suite tant attendue du trombino’blog du rer C !

  8. rcc2 dit :

    Bonjour

    moi je trouve que ca marche bien

  9. Bravo à Philippe Bourgoin d’avoir eu cette idée originale, copiée depuis par plusieurs entreprises. Je propose d’appeler ce concept : l’éco-pastoralisme.
    La principale difficulté est naturellement de trouver des chèvres en région parisienne, c’est à dire pas au-delà de la Francilienne (semblerait-il). Tant et si bien qu’il faut pour cela s’aventurer jusque 20 Km au sud de Massy, à Fontenay les Briis. Hé bé…

  10. tchoutchou dit :

    @Clem, @Galaad,
    quel est l’acronyme pour ces chèvres ?

  11. parent dit :

    Ecolo et tout àl’initiative d’une nature régénérée. Pour UN STOP à tout possible ophio-cybe’ pleas

  12. tchoutchou dit :

    Les chèvres sont toujours à leur place ou elles se balladent sur les voies dans Paris ?

  13. tchoutchou dit :

    2 trains city consécutifs supprimés !!!!

  14. thierryPasser au statut dit :

    on va devenir chèvres a cause des train elba de 16.30 hier supprimait et une heure de perdut

  15. thierryPasser au statut dit :

    que faite vous pour les chèvre qui fume sur le quais de bfm

    • LydiePasser au statut dit :

      Bjr @concorde,
      Je ne comprends pas bien: peut-on savoir qui appelez-vs chèvres??

    • El conductorPasser au statut dit :

      Voyont Lydie il parle des usagers qui fument en tête de quai

    • @concorde: je ne trouve pas que les fumeurs, notamment en tête de quai à BFM, soient tellement gênants.
      une info rigolote pour vous: « En Europe, la pollution de l’air à l’extérieur, comme à l’intérieur des bâtiments, a provoqué 600.000 décès prématurés et maladies en 2010. Le coût économique correspondant a été évalué à environ 1420 milliards d’euros par an, soit l’équivalent de 10% du produit intérieur brut (PIB) de l’ensemble de l’Union européenne. Pour la France seule, le coût des décès imputables à la pollution de l’air s’élève à 48 milliards d’euros par an, soit 2,3% du PIB national. »
      et là, on vous entend râler ?

  16. Actarus01 dit :

    Vu l état de friche avancé des quais ( Juvisy , Saint Quentin en Yvelines , Gravigny………) la présence de chèvre serait efficace .

  17. parent dit :

    Pour moi pareil, que du vert 🙂 nos ville manquent de ce lait de brebis

  18. thierryPasser au statut dit :

    les chèvre de a SNCF devrait aller voire les problème des train dufy et elba a quatre voiture le train de 16.05 et 16.30 a bfm

  19. thierryPasser au statut dit :

    vous prenez l usagé pour du bestiale ou des sardine avec des train a quatre voiture

  20. nico91 dit :

    Bonjour,

    A propos d’entretien des espaces verts, parlons aussi des quais de gares. Des photos prises ces derniers jours donneront une idée de leur état :

    1/ Igny : http://www.casimages.com/i/150906101536271705.jpg.html

    Le rotofil sur le calicot ne doit pas servir très souvent…

    2/ Brétigny : http://www.casimages.com/i/150906101934904837.jpg.html

    3/ Juvisy : http://www.casimages.com/i/150906104013306697.jpg.html

    4/ Les Saules : http://www.casimages.com/i/15090610175399708.jpg.html

    5/ La Fraternelle : http://www.casimages.com/i/15090610422014428.jpg.html

    6/ Igny : http://www.casimages.com/i/150906101242320096.jpg.html

    Ce probléme n’étant pas seulement reservé à la ligne C, puisque tout le réseau IdF est concerné.
    On retrouve notamment cette même espèce de simili lilas qui fleurit en ce moment.

    7/ Villeneuve-Triage : http://www.casimages.com/i/150906102428468947.jpg.html

    Cdlt

  21. Ludo-Beauchamp dit :

    L’espèce de lila » s’appelle en fait le « Buddleia du père David » et est aussi communément appelée « arbre aux papillons ». C’est une plante d’origine chinoise rapportée en France il y a quelques décennies et qui s’est échappée des jardins pour coloniser les friches et surtout les abords des voies ferrées. Elles est considérée comme invasive. Toxique, elle ne sera pas mangée par les chèvres, je pense. C’est un véritable fléau qui empêche beaucoup d’autres espèces végétales de pousser. A arracher d’urgence !

    Autre sujet mais toujours dans le contexte écolo-environnemental, que fait la SNCF pour les abords de voies proches des gares qui ressemble à des poubelles ? Sur la partie VMI ce sont des centaines de canettes métal (qui se recyclent) et autres bouteilles plastique qui jonchent les talus. Malheureusement là les chèvres ne nous aident pas…

    • nico91 dit :

      Bonsoir,

      Merci @Ludo-Beauchamp pour ces instructives précisions.
      L’arbre aux papillons est très répandu, mais on trouve aussi à Juvisy, notamment, des sortes de roseaux.
      On voit d’ailleurs sur les photos des différents types de végétation.

      Cdlt

  22. ericbret dit :

    Perso je préfère des quais « envahis » par la végétation plutôt que l’emploi de désherbant …

    • nico91 dit :

      Bonsoir,

      @ericbret, certes le désherbant c’est pas bien. Mais quand la SNCF se valorise en expliquant qu’elle n’en utilise plus pour l’entretien de ses espaces verts, on se demande si tout n’est pas laissé à l’abandon.
      Au Saules, le revêtement des quais en est fissuré.
      Sur la ligne D, comme je l’écrivais, de la végétation pousse sur les bandes podotactiles dont viennent d’être équipés les quais.
      Pour les non ou mal voyants c’est pratique.
      Pas la peine de nous faire tout un cirque sur la mise en accessibilité.

      Cdlt

    • rcc dit :

      On accède à la nature épanouie, vous êtes encore médisant

    • ClemPasser en mode normal dit :

      On n’utilise plus de désherbant, mais on a des chèvres !

    • El conductorPasser au statut dit :

      Tu tend le bâton pour te faire battre clem lol

Les commentaires sont fermés.