MaligneC.transilien.com est un blog de SNCF
S'informer

Les travaux du 19 au 26 juin sur le RER C

119
Publié le 17/06/2016
Travaux_JUIN

 

Le trafic revenant à la normale, vous trouverez dans cet article les impacts des travaux sur vos déplacements pour la fin de mois de juin.

Axes Paris Austerlitz – Dourdan

          Paris Austerlitz – Saint Martin d’Etampes

          Paris Austerlitz – Juvisy

          Paris Austerlitz – Pont de Rungis

En raison de travaux de maintenance en gare de Juvisy et de renforcement de caténaires entre les gares de Choisy le Roi et Paris Austerlitz, la soirée du dimanche 19 juin :

Aucun train ne circule à partir de 23h entre les gares de Paris Austerlitz et Dourdan, Paris Austerlitz et Saint Martin d’Etampes, Paris Austerlitz et Juvisy, Paris Austerlitz et Pont de Rungis.

De ce fait, des bus de substitution sont mis en place entre les gares de Paris Austerlitz et Saint Martin d’Etampes, Paris Austerlitz et Juvisy, Paris Austerlitz et Pont de Rungis.

Pour plus de détails sur les horaires de vos trains et la fréquence des bus de substitution, cliquez ici: PAZ-D-PAZ-SME-PAZ-JY-PAZ-PRE

 

Axe Paris Austerlitz – Pont de Rungis

En raison de travaux de renouvellement d’aiguillage en gare de Pont de Rungis, les soirées du lundi 20 au vendredi 24, sauf le mardi 21 juin 2016 (fête de la musique):

Aucun train ne circule à partir de 22h30 entre les gares de Paris Austerlitz et Pont de Rungis, dans les deux sens de circulation.

De ce fait, des bus de substitution sont mis en place entre les gares de Paris Austerlitz et Pont de Rungis, dans les deux sens de circulation.

Pour plus de détails sur les horaires de vos trains et la fréquence des bus de substitution, cliquez ici:Paris Austerlitz-Pt de Rungis-20- 24 juin

 

Axes Paris Austerlitz – Dourdan

          Paris Austerlitz – Saint Martin d’Étampes

En raison de travaux de maintenance des voies à la gare de Juvisy et renforcement de caténaire entre les gares de Choisy le Roi et Paris Austerlitz,  le dimanche 26 juin 2016 :

Aucun train ne circule à partir de 23 h entre les gares de Paris Austerlitz et Dourdan, Paris Austerlitz et St Martin d’Étampes.

De ce fait, des bus de substitution sont mis en place entre les gares de Paris Austerlitz et Dourdan, Paris Austerlitz et Saint Martin d’Étampes.

Pour plus de détails sur les horaires de vos trains et la fréquence des bus de substitution, cliquez ici: PAZ-D-SME-12et26-JUIN

 

Axe Versailles Chantiers – Massy Palaiseau

En raison de travaux d’aménagement du pôle multimodal de la gare de Versailles Chantiers, le week-end du samedi 25 au dimanche 26 juin 2016 :

Aucun train ne circule du samedi matin au dimanche soir inclus, entre les gares de Versailles Chantiers et Massy Palaiseau, dans les deux sens de circulation.

De ce fait, des bus de substitution sont mis en place entre les gares de Versailles Chantiers et Massy Palaiseau, dans les deux sens de circulation.

Pour plus de détails sur les horaires de vos trains et la fréquence des bus de substitution, cliquez ici: Versailles Chantiers-Massy-25au26Juin2016

 

119 commentaires pour “Les travaux du 19 au 26 juin sur le RER C”

  1. Loratrip dit :

    Bonjour, Je ne sais pas si ça vient de moi mais je crois que le dernier fichier PDF à un problème

    • Pa vel dit :

      Je confirme le souci sur le dernier PDF qui n’affiche rien…

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Je confirme @Lydie le PDF Versailles-Chantiers — Massy est endommagé et n’affiche rien.

    • Decker dit :

      J’adore.

      Même ça ils ne sont pas capables de le corriger en 10 jours. Comme quoi même pour l’information n’a pas le droit à un service correcte. C’est désespérant.

  2. La fouine dit :

    Ça fait tout drôle d’être dans une rame qui passe la station Pont de L’alma à pleine vitesse ! J’en ai rêvé d’être dans un RER qui ferait Invalides-Viroflay direct en moins de 15mn !

    • mystik91Passer en mode normal dit :

      C’est sûr que c’est toujours agréable de sauter des gares 🙂
      Il ne reste pas 3 plombes à celle d’après pour reprendre son horaire ?

    • LydiePasser au statut dit :

      Bjr @mystik91,
      Si, le train doit respecter ses horaires ‘normaux malgré tout ». Sinon on pénalise tous les clients d’après Pont De L’Alma.

  3. tepi dit :

    Je me pose quand même une question sur les travaux du dimanche soir qui ont lieu depuis le mois dernier : Pourquoi le romi de 23h27 à Austerlitz n’est pas remplacé par un bus de substitution ? La conséquence c’est qu’il n’y a pas de transport pendant presque 1h entre 23h15 et 00h12 à BNF.

    Deuxième question, il semblerait que la semaine dernière un deba à 23h40 et un elba à 23h50 étaient rendus omnibus de paris à juvisy. Est ce que ce service sera maintenu la semaine prochaine?

    • LydiePasser au statut dit :

      Bjr @tepi,
      Durant le mouvement de grève, le service était réduit, surtout le soir.
      Ça devrait s’améliorer à présent puisque le service est revenu (enfin) à la normale.
      Concernant l’omnibus, c’était prévu ainsi justement car il n’y avait pas beaucoup de trains avant, et surtout qu’il n’y en avait plus après.

  4. lloria dit :

    Bonjour, les horaires à suivre pour demain sont-ils les mêmes que ceux du vendredi 17 juin de Brėtigny å Dourdan ?

  5. pouliche dit :

    Fete de la musiqsue ? C’est demain est toujours pas d’horaires.

  6. brahi dit :

    Les travaux sur l’axe Gare Austerlitz-Pont de Rungis n’ont-ils pas été finalisés début mai 2016 ? depuis presque 7 mois que à chaque fois ils repoussent les travaux de renouvellement d’aiguillage. Avez-vous une date précise de la fin des travaux ? pour le moment c’est affiché jusqu’au 26 juin.

    Salutations.

  7. lloria dit :

    Bonsoir, je me perds beaucoup dans la tonne d’horaires qui se trouvent sur le blog depuis quelques semaines.. Quelqu’un aurait-il ceux de demain par hasard ? Direction Brétigny-Dourdan-la-foret

    Merci.

  8. Jim dit :

    Hi, I have received in my email the following information: PUBLIC TRANSPORT INFORMATION: On the day of your visit, RER Line C trains are not running Between Javel and Gare d’Austerlitz. See the Recommendations from the SNCF for alternative routes.
    This is correct? In the link « the Recommendations from the SNCF » figure corresponds to 2015. Could you please tell me if it corresponds to 2015 or 2016?

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Hi Jim. Can you tell us more about when you’re visiting ? Then we can get you the latest, up-to-date information.

      If you’re visiting between July 16th and August 27th, 2016, Line C is indeed closed between Javel and Paris-Austerlitz due to renovation works :

      * Metro line 10 allows to travel between these two stations.
      * Bus services (such as line 24) from Paris-Austerlitz serve touristic points such as Musée d’Orsay or Notre-Dame.

      (I’m sorry that the information in that link seems outdated. But the information it gives should still be valid as this year’s closure is the same as last year’s.)

  9. FK1 dit :

    Est-ce normal d’annoncer des trains sur les applis alors qu’il s’agit en fait de bus de substitution?

    Ex hier soir un Jill est annoncé à 23h30 (environ) à Austerlitz sur mon portable, donc je m’y rend depuis Bastille pour me rendre compte une fois sur place qu’il s’agit d’un bus de substitution entraînant un peu plus de 20 minutes supplémentaires de trajet… si j’avais su j’aurais pris la D à gare de Lyon, mais une fois à Austerlitz j’étais coincé (trop juste pour récupérer le RER D prévu à 23h35). Pourquoi ces information erronées ?

    Par ailleurs, très bonne idée de mettre l’arrêt du bus de Substitution à Choisy côté Seine, il y a bien des nouveaux quartiers en devenir mais bon la plupart des passagers (tous ceux du bus que j’ai emprunté en tout cas) se retrouvent à tout retraverser/faire le tour pour aller direction Choisy centre … loupant leur correspondance de bus etc. Encore un magnifique service mis en place par la SNCF on dirait…

  10. sophie1974% dit :

    Dans le genre commodités également et informations erronées , au XXI ieme siecle ( on est en 2016 rassurez-moi) , serait il possible d’afficher correctement train court ou long ? Comment est il possible que la SNCF lorsqu’un train part ne sache pas s’il est court ou long, ne sais t’elle pas le matériel roulant ? je m’interroge ….encore hier soir un DEBA annoncé court est long ! résultat un train plein en tête et vide en queue , des correspondances de bus ratées etc … je sais que cela déjà été remonté mais cela continue … l’usager ne demande pas la lune .. un affichage exact , des annonces effectivement annonçant le départ du train , un temps suffisant en gare pour que l’ensemble des personnes puissent monter correctement sans danger dans le train ( ou en descendre ) … bref cela semble des évidences mais sur notre ligne , cela ne va pas de soi … alors qu’effectivement ailleurs en France et dans le monde c’est possible .

    • Gilles SPasser en mode normal dit :

      C’est vrai que le sujet a été abordé plusieurs fois, avec des explications qu’on peut comprendre, telles la difficulté technique qu’Infogare « comprenne » que c’est un train de 4 ou 6 voitures.
      OK.
      Mais Sophie a raison, entre un 4 et un 8 voitures, c’est vrai que ça ça change des choses. Gros consommateur du TGV à Gare de Lyon, quand j’arrive à BFM pour ma correspondance, en matinée, l’après-midi ou le soir, la grande question est « c’est annoncé long, mais si c’est un court, je vais devoir remonter le quai avec ma valise, au risque de rater mon train, car je ne peux pas courir, donc je reste au milieu, et je sature le quai et les voitures centrales en les emmer*ant avec ma valise à roulettes alors que les voitures de tête sont libres »…
      La pertinence de l’information est très aléatoire, Sophie74 a raison…

    • Gilles SPasser en mode normal dit :

      Je précise : je parle de BFM vers Banlieue, j’ai quinze minutes à tuer, donc ce n’est pas anormal que je me dirige tranquillement en tête vu ma gare de descente, ce dont je me moque en heure de pointe…
      Ca peut être exactement l’inverse pour Sophie74 qui peut monter à St Michel ou ailleurs, où la queue de train est la plus accessible alors qu’elle pourrait aller dans la « seconde rame ».

    • mystik91Passer en mode normal dit :

      Ca doit vouloir dire qu’on a la composition théorique du train et non sa composition réelle et que l’information n’est pas mise à jour.

    • Gilles SPasser en mode normal dit :

      @Mystik : c’est là où intervient la demande des clients qui sont réels : avoir la composition réelle, et non la théorie. Si les clients peuvent comprendre qu’il n’y a qu’une balise sous les trains à 4 ou 6 voitures et sont donc reconnus « courts », ce ne l’est plus pour les « UM » qui devraient avoir deux « balises » pour s’identifier « long ».

    • Pa vel dit :

      Cela revient à poser la question de la manière dont infogare détermine les compositions de train :
      – via des balises ?
      – via la « théorie » renseignée dans le plan de transport prévu ?
      Vu les inexactitudes qu’on recontre, je penche pour la solution 2 (sauf si solution 1 + balises défectueuses ? mais paraît quand même moins probable)
      Du coup, je dirais qu’en cas de « changement de dernière minute », la seule manière d’avoir une info fiable est que le PIVIF mette à jour directement la base infogare suite remontée d’un agent qui constate l’erreur (que ce soit le conducteur via la régulation) ou un agent de gare…

    • La fouine dit :

      Si mon train est annoncé « court » et qu’en fait exceptionnellement il est long, je ne me plaindrais pas de ce qui est, finalement une bonne surprise !

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Infogare est une base de données statique, pré-remplie avec un programme théorique. Puis une couche « temps réel » via les balises rectifie les horaires en temps réel.

      Les trains courts/longs sont pré-saisis selon le programme décidé par le COT, lui même en accord avec le STIF et avec la situation du matériel (par exemple sur le RER E ils ont eu beaucoup de rames immobilisées pour des raisons techniques à un moment).

      Lorsqu’une composition est modifiée à la dernière minute, ce qui est généralement pour des raisons techniques et pour éviter de supprimer un train comme on l’a déjà expliqué précédemment, il est possible que l’information prenne un peu de temps pour remonter jusqu’au PIVIF qui modifie l’affichage gare par gare. Il y a sans doute là une piste d’amélioration.

      Pour les 4/6 voitures, faudrait qu’Infogare ne soit pas en mode binaire court/long, et je sais pas trop à quel point c’est faisable. En tout état de cause le problème des changements de dernière minute sera le même…

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @Gilles : je ne crois pas qu’il y ait de « balises » pour ça… des compteurs d’essieux feraient l’affaire sans doute, mais ils ne sont pas fait pour et on n’en trouve plus depuis longtemps dans la région…

    • Gilles SPasser en mode normal dit :

      @Clem : Au temps pour moi alors.
      Je pensais en fait qu’il y avait des « capteurs » entre les rails, et que sous chaque motrice se trouvait un boitier radio « disant » « je suis tel tel train » et donc, deux messages radio en quelques instants à grande vitesse, ou en quelques secondes en phase d’approche = train long.
      OK, avec votre message précédent, je comprends mieux, c’est un mix d’horaires & infos théoriques, avec (probablement, corrigez-moi si je me trompe), un signal x ou y émis par le train pour « dire » qu’il arrive réellement, c’est celà ?
      .
      Concernant le « coté binaire binaire long/court » qui ne fait pas le distingo pour 6 voitures… est-il possible en cas de lui enseigner que « 6 = court » ? Il n’y aura plus que des bonnes surprises alors 🙂
      .
      Merci pour vos explications. J’adore comprendre et en plus ça m’intéresse !

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @Gilles : pas de problème, et quand je ne sais pas je me renseigne et j’apprends aussi des trucs 🙂

      Pour les 6V : c’est déjà le cas, on renseigne « train court » pour les trains de 6 voitures.

      Je crois que certains trains plus modernes sont équipés de balises qui les identifient (à vérifier auprès des spécialistes), mais c’est simplement un numéro de marche et non une composition.

      D’une façon plus générale, on fonctionne avec un système appelé le SAAT (système d’annonce automatisé des trains). La gare origine, qui envoie le train sur le réseau ferré national, renseigne son numéro dans le SAAT. Au fil de son trajet, le train va taper des pédales qui vont faire passer ce numéro d’une zone à l’autre au fur et à mesure qu’il avance. La gare suivante le voit ainsi arriver et sait quel est son numéro. Infogare repère aussi l’arrivée du train de cette façon là.

  11. imad dit :

    Bonsoir, beaucoup d’entre vous utilisent des sigles ou acronymes qui ne parlent qu’à des experts, c’est intéressant mais pas très pédagogique donc svp sigles et acronymes à développer pour que tout le monde s’instruire. Sinon j’ai une question toute simple : venant du val d’orge direction Paris : pourquoi de longs arrêts à BFM ? Il m’arrive régulièrement de voir les trains qui arrivent après le nôtre repartir avant, on tente de les attraper mais la sonnerie est trop courte et donc on a juste l’impression de s’être fait avoir ! Y a y-il un moyen de savoir lequel partira en premier ?

    • La fouine dit :

      Seule solution, regarder en tête qui a le carré dans la G…… LOL, et qui a le feu vert !

    • rcc dit :

      Ca veut dire quoi BFM ?

    • CMULLE91 dit :

      BFM, BNF,

      Les habitués du RER dirons BFM pour Bibliothèque François Mitterrand = le Station RER) les autres (habitants en région ou occasionnel du RER) BNF pour Bibliothèque Nationale de France, la bâtiment au dessus de la gare….

      moi c’est le PIVIF que je n’ai pas compris…. 🙂

    • El conductorPasser au statut dit :

      PIVIF = poste informations voyageurs île de France

    • ericbret dit :

      RCC ça veut dire quoi ? 🙂

    • mystik91Passer en mode normal dit :

      @ericbret : Réprimandeur des Clients Chiants ? 🙂

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Quelques acronymes qui reviennent souvent :

      Pour les gares :
      BFM : Bibliothèque François Mitterrand comme ça a été dit, il s’agit du code gare officiel d’ailleurs.
      PAZ / PZB : Paris Austerlitz. PAZ pour la gare grande lignes, et PZB pour la gare banlieue (souterraine).
      LAD : Les Ardoines.
      JY / BY : Juvisy et Brétigny.
      D : Dourdan.
      VRG / VC : Versailles Château Rive Gauche et Versailles Chantiers.

      Pour les trains :
      US : unité simple (train composé d’un seul élément)
      UM : unité multiple (train composé de plusieurs éléments, typiquement 2 éléments sur notre ligne)
      SIVE : Système d’information voyageur embarqué : sonore seulement, ou sonore et visuel.

      Pour les services :
      PIVIF : Poste d’information voyageur Île-de-France
      COT : Centre opérationnel Transilien, c’est lui qui gère la ligne, quelle rame fait quel train, quel conducteur…
      TNC : Technicentre.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @imad : pour les arrêts à BFM, c’est souvent entre un semi-direct et un omnibus. Il faut savoir qu’il n’y a qu’une seule voie d’accès à Austerlitz Banlieue, et qu’il y a un ordre prévu « à la plongée », ce qui veut dire que si le premier qui doit plonger est légèrement en retard, il est possible que le deuxième l’attende un peu.

      Ça arrive par exemple lorsqu’il y a, le soir, les GATA/KAMA qui sortent des Ardoines. Ces trains sont parfois un peu justes sur l’horaire du fait des difficultés des manœuvres depuis l’incendie ; il arrive aussi qu’un train en retard sur la ligne les gêne à la sortie. Du coup ils peuvent arriver à BFM avec quelques minutes de retard.

      Par exemple : il y a un GATA prévu à BFM à 17:39 et un SARA prévu à 17:42. Si le GATA arrive avec 3-4 min de retard (par exemple si le VICK qui doit passer juste avant et qui circule sur la même voie est un peu en retard), il arrive légèrement après le SARA qui, lui, circule voie centrale et n’est donc pas gêné par le VICK ; le SARA doit alors attendre que le GATA passe avant de pouvoir repartir.

    • rcc dit :

      Perdu miss tick !
      Faudrait faire un concours sncf sur le sujet en fait, pour gagner une promenade dans les espaces clients de PZB avec Laurent W.

  12. Lamatta dit :

    Hier soir le rer c était fermé à bir hakeim, j’ai beau cherché je vois bien que pont d’Alma est fermée mais RAS sur cette station. Aucune info on arrive devant l’entrée et là fermé pas d’explication rien, le métro roule les supporter affluent et le rer c est fermé sans qu’on sache pourquoi, ni être informé au préalable dans le métro que la correspondance est fermée rien… c’est un peu comment dire rageant.

    • imad dit :

      Merci Clem pour les sigles métiers et les explications. A BFM c’est le matin sens banlieue Paris qui me concerne mais j’ai compris.

  13. Branche Nord dit :

    Bonjour RCC,
    BFM = Bibliothèque François Mitterrand

  14. malie dit :

    Bonjour,
    Pourriez-vous refaire un point sur les travaux castor 2016, je ne retrouve pas le précédent article ? et également indiquer les horaires qui seront appliqués le vendredi 15 juillet 2016 ?
    En vous remerciant.

  15. LN29Passer au statut dit :

    Bonjour,
    Je viens de recevoir un message objet : Fin du mouvement de grève SNCF ….qui aurait du me réjouir 🙁
    Neanmoins, mardi 21 en gare de Musee d’Orsay le train CIME de 17h15a disparu des écrans radar….ni supprimé ni retardé et pas une explication ! Et hop ! 20m dans la vue ! Hier soir : rebelotte toujours le CIME et ce matin le train de 7h15 à Gravigny supprimé ! sur 3 jours : perte d’une heure

  16. malie dit :

    Merci Clem

  17. ClemPasser en mode normal dit :

    Bonjour @rourourou,

    À ma connaissance il y a eu un DEBO au départ d’Austerlitz Grandes lignes à 16h17. Il doit arriver à Dourdan à 17h20, il est annoncé avec un léger retard, mais c’est donc qu’il circule, et il a bien dû passer vers 16h20 à BFM.

    Le DEBO suivant a dû passer à BFM à 16h39, et il doit arriver à Dourdan à 17h40.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Re,

      Alors une petite mise au point tout de suite histoire de ne pas dire de bêtises : les conducteurs ont autre chose à faire que de se moquer de leurs passagers. Et ils roulent en respectant la signalisation, ils ne s’amusent pas à rouler lentement juste pour le plaisir !

      Si un conducteur ne respecte pas la signalisation ferroviaire, c’est une faute grave. Le train est pris en charge, il s’arrête, et les gens à bord vont devoir attendre que l’astreinte arrive pour relever le conducteur qui doit ensuite aller faire une petite visite de sécurité avant de pouvoir conduire à nouveau. Alors croyez-moi, personne, je dis bien personne n’a intérêt à ce qu’un conducteur « roule normalement » si la signalisation l’en empêche.

      Deuxième chose, vous n’êtes pas obligé d’être insultant. Le conducteur communique les informations au fur et à mesure qu’il les reçoit lui même.

      Troisième chose, dans la même veine que la première, vous auriez eu l’air malin si votre train avait tapé l’arbre et arraché la caténaire : coincé en pleine voie pendant plusieurs heures avec évacuation à la clé, et le trafic interrompu jusqu’à demain matin : effectivement là encore les passagers y « gagneraient » !

    • LadPasser au statut dit :

      @lepigeon
      VOS PROPOS SONT INADMISSIBLES d’ou vous vous permettez d’insulter les gens comme ça ?!!!
      Et pour info le train court de 16h20 c’était une Z20900 ( construite entre 2001- 2004) avec la ventilation réfrigéré donc ça m’étonne que votre grand mère à 15ans 😉

    • Gilles SPasser en mode normal dit :

      @Pigeon, je ne suis pas de la SNCF mais je pense que les « fdp » émaillant votre message sont vraiment de trop, que Clem a été bien gentil de vous répondre vu le degré de l’insulte (mais c’est intelligent de sa part, justement).
      .
      Dans la même veine, je vais vous apporter deux éléments de réponse.
      Bon, ce soir, il y avait concomitance d’évènements :
      – une branche sur une caténaire (ce qui veut dire que si le fil d’alimentation électrique n’est plus droit, il peut être arraché au passage de l’archet (l’espèce de « ski » au-dessus de la motrice, qui capte le courant). Dans ce cas-là, ce n’est même plus un fil qui va tomber à terre, en cas d’arrachage ça peut faire un arc électrique, le fil se soude à l’archet, et avec son élan le train arrache le câble sur plusieurs dizaines de mètres, peut-être même 100 ou 200 mètres (les cheminots préciseront) selon la vitesse. Là, la réparation serait plus longue !
      – panne de signalisation à St Michel (finie vers 17 heures)
      – panne d’un train entre Massy et Versailles donc ça bloque les VITY qui remontent à Paris
      La caténaire en carafe entre Brétigny et Dourdan, ça veut dire que les trains ne remontent plus depuis le milieu d’après-midi vers le Nord et donc, tôt ou tard, qu’ils ne redescendent plus vers le sud.
      .
      Concernant le fait de rouler au pas, je sais moi aussi à quel point c’est agaçant, mais c’est comme en voiture : si vous avez un feu rouge à un carrefour, et qu’en face, là où vous comptez aller, c’est embouteillé, vous n’avez pas le droit de rouler car vous allez juste bloquer la route définitivement pour l’axe perpendiculaire jusqu’à ce qu’en face, ça reprenne. Je sais, pas mal de gens le font en klaxonnant virilement, s’imaginant que ça fera avancer, mais pour autant, c’est interdit par le code de la route. Pour un conducteur de train, s’il y a train devant lui, hé bien il a son « code de la voie ferrée » ou le nom que ça porte : il ne va pas « pousser » le train qui stationne devant lui en gare, et le train fait peut-être 200 tonnes…
      Après, de ce que j’ai compris, le conducteur peut passer un signal rouge si sa tour de contrôle le lui permet, mais il doit rouler alors grosso modo au pas.
      Je sais que c’est pénible quand il fait 32°C, j’y étais. Mais que voulez-vous qu’il fasse d’autre ? Qu’il klaxonne ?
      .
      @SNCF : une question toutefois : aux alentours de 18h50, il y avait un train en moyenne toutes les 20 minutes pour le val d’orge. Quitte à être bloqués, peut-être aurait-il été possible de rendre les DIVY omnibus jusqu’à Brétigny ?
      Second point : les annonces à Juvisy étaient plutôt « murmurées », celles « du monsieur », ça pouvait vaguement passer, mais celles « de la dame », c’était absolument inaudible. J’ai pu attraper un VITY sur le quai E uniquement car j’ai vu arriver « un nouveau train » et que j’ai tenté ma chance, mais moult passagers sont restés à quai car il n’était pas annoncé sur les écrans, et les annonces étaient inaudibles pour moitié, et/ou presque pour l’autre moitié…

    • La fouine dit :

      Effectivement il n’y a rien de plus agaçant de se retrouver dans un train qui roule à « 2 km/h  » .
      Je pose la question : ne serait-il pas plus intelligent que le mécano prolonge son arrêt en station, au lieu de repartir pour rouler au pas et agacer le usagers ?

    • Gilles SPasser en mode normal dit :

      @La fouine : pareil, j’aime pas. Mais le conducteur ne peut pas aller plus vite que ses 2 à l’heure, s’il y a un train devant lui, lui-même précédé d’un autre, qui attend qu’un troisième quitte la gare (de Juvisy par exemple 🙂 )
      .
      Ce soir, bien que « val d’orgien », j’ai pris un ELAO (TOUJOURS se rapprocher de chez soi, aviser après ! ), donc pour arriver à Juvisy, qui est un carrefour de trains, de bus, plutôt que d’attendre un hypothétique train qui va de Paris à SA gare. Sur place, aviser.
      De fait, 9 minutes après, j’ai eu un CITY pour Sav, qui n’était pas annoncé (sauf peut-être par le mix vocal caché de Jane Birkin en duo avec Carla Bruni). A St-Michel ND, au moment-même ou j’ai pris l’ELAO, des passagers appelaient pour dire « c’est mort pour Savigny, ne m’attend plus, tout est annulé, c’est parti pour 21h »…
      Mauvais calcul…
      En prenant cet ELAO, nous avons doublé, à l’approche de Juvisy, un… BALI en mode 2 à l’heure ! Je me suis dit « chic, on l’a même doublé, je change et je l’ai pour rentrer ! « . Sauf qu’il a disparu des écrans de Juvisy, effectivement, mais les passagers ont bien du arriver à Juvisy… Il y a du y avoir un changement de mission entre temps.
      TOUJOURS se rapprocher de chez soi, aviser après 🙂
      .
      Et là c’est ce que je suggérais plus haut : il y avait peut-être bien l’opportunité de rendre des DIVY omnibus jusqu’à Brétigny, gare qui était à ce moment-là la fin de parcours, avec des voies royalement libres dans l val d’orge…

    • El conductorPasser au statut dit :

      @Lafouine @ Gilles S
      Pourquoi ne pas attendre plutôt que de rouler à 2km/h . La réponse est simple, il y’a du monde derrière, une fois que tout le monde est monté et descendu, il vaut mieux libérer la place pour les trains suivant.
      Il vaut mieux que le train soit arrêté juste après Juvisy Que juste avant ( risque de signaux d’alarme et de descente dans les voies) .
      Concernant l’approche des signaux dit fermés, en effet nous sommes limité en vitesse à l’approche, puis pour franchir un signal rouge cela peu être d’initiative du conducteur ou bien après ordre du responsable du signal.

      Concernant les propos je n’en dirais pas plus, tout a été dit.

    • FK1 dit :

      Branche tombée sur un caténaire, panne de signalisation, panne de train … tout cela relève de la responsabilité de la SNCF (élagage et maintenance c’est bien chez eux?) donc les retards massifs d’hier soir lui sont encore une fois imputables… MERCI la SNCF!! Continuez à vous concentrer sur les espaces clients, je suis sur qu’un stand de fruit ou légume ou une dépose colis aidera les clients à accepter un service aussi défaillant … non mais sérieux…

    • La fouine dit :

      @El Conductor, pas d’accord avec vous ! Parfois il arrive, et je dis bravo, qu’un mécano reçoive l’ordre d’attendre en station plutôt que de rouler à 2km/h jusqu’à la station suivante ! Le train précédent ? et bien il attend à la station précédente, à 2 où 3 km en amont; de toute façon c’est à peu près la distance minimale entre 2 trains. Maintenant les gars, évitez de rester planter en pleine voie une demie-heure, vous inciterez les voyageurs à bout de nerf, à descendre sur les voies !

    • El conductorPasser au statut dit :

      @lafouine votre info est surtout valable en intra-muros, à juvisy vous avez les directs en provenance de BFM..
      En fait cela dépend du problème. Si la circulation est bloquée, évidement que l’on reste en gare, si c’est juste un ralentissement, il vaut mieux avancer…
      Il n’y a pas de modèle.
      Un exemple à javel vers invalides, si le train de la VMI est en retard, les signaux sont fermées avant champs de mars.
      Une fois que tout le monde est monté et descendu, il vaut mieux avancer et laisser la place au suivant pour permettre aux voyageurs du train suivant de descendre, et ainsi éviter des signaux d’alarme et dès ouvertures de portes..

    • El conductorPasser au statut dit :

      @FK1 hé bien pour votre info, hier soir le problème de signalisation était dû à une canette jetée sur les voies et qui au contact du rail a fermé le circuit de voie et ainsi provoqué la fermeture des signaux…

      Concernant les branches, hé bien tous les arbres ne sont pas dans les emprises ferroviaires… Dès lors il n’est pas toujours possible de les élaguer… C’est comme pour vous, si l’arbre de votre voisin a des branches qui débordent sur votre terrain, vous ne pouvez pas les couper… Et au vue des photos et de la grandeur de la branche, celle ci est hors emprises ferroviaires.

    • FK1 dit :

      Bien sûr que la SNCF est responsable de l’élagage, et de demander et s’assurer qu’il soit fait pour les arbres ne se situant pas sur son terrain …
      Le train en panne, c’est également de la faute de la SNCF qui a en charge sa maintenance
      Je vous concède l’incident de signalisation, terminé à 17h, occasionnant 2h plus tard près d’1h d’absence de train pour Choisy depuis Issy …il n’ y a absolument rien à redire sur ça (marmotte, papier d’alu, bien sur bien sur)

    • Gilles SPasser en mode normal dit :

      @ »SNCF », quid de ma proposition, dans le cadre d’hier, de rendre omnibus Juv-Brétigny une partie des DIVY ? Les voies longeant les quais de banlieue concernée étaient vides de tout train au quart d’heure voire à la demi-heure, c’était affiché à Sav…
      Et à Brétigny, que ces trains remontent vers le nord… ou en envoyer quelques-uns à Etampes ?
      Idem pour les CITY, si le blocage est à Bièvres, pourquoi ne pas aller à Massy, puis remonter en VITY, plutôt que de supprimer les CITY ?

    • Gilles SPasser en mode normal dit :

      @el conductor : je progresse, c’est exactement ce que j’ai expliqué 🙂
      Comme quoi votre pédagogie et celle de @Clem a du bon, même un raleur occasionnel comme moi en arrive a expliquer le pourquoi du 2 à l’heure 🙂

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @Gilles :

      Le « code de la voie ferrée » c’est joli comme nom 🙂 officiellement c’est juste la signalisation ferroviaire.

      Et la première chose qu’on trouve dans le règlement de sécurité relatif à la signalisation ferroviaire est ceci : « tout agent, quel que soit son grade, doit une obéissance passive, immédiate et absolue à la signalisation ferroviaire ». En gros que vous soyez petit mécano en stage ou président directeur général de la SNCF, c’est le même tarif.

      S’agissant des signaux rouges : le sémaphore de block automatique, qui gère l’espacement des trains, est franchissable sur initiative du conducteur après avoir marqué l’arrêt. Dans ce cas il repart sans dépasser la vitesse de 30 km/h, car le sémaphore indique que le canton est occupé et il doit être en mesure de s’arrêter s’il aperçoit une queue de train.
      S’il s’agit d’un carré, alors il n’est jamais franchissable, car il protège une partie de voie ou un appareil de voie. Une seule exception : en cas d’anomalie de signalisation (raté d’ouverture), l’aiguilleur peut autoriser son franchissement au terme d’une lourde (donc longue) procédure destinée à vérifier que tout risque est écarté.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @FK1 selon votre habitude vous mélangez tout.

      a) comme le dit @el conductor, vous n’êtes pas autorisé à couper les arbres de vos voisins : c’est pareil pour la SNCF.

      b) le commercial n’a rien à voir avec la maintenance, ce sont des activités complètement séparées. Ça n’a pas toujours été le cas, mais bon, on a voulu tout cloisonner.

      @Gilles (de nouveau) : pour le chamboulement du plan de transport, ce n’est pas aussi simple que ça. Envoyer des trains vers le nord pose le problème de la compatibilité avec le 25 kV alternatif du réseau nord. En outre, on ne peut pas décider soudainement de transformer un DIVY en ELBA par exemple, car… son sillon va à Dourdan, et non à Étampes. Ce DIVY n’a pas le droit de rouler vers Étampes, il n’a pas réservé et payé son passage. Là encore on retrouve les effets de la séparation des activités. En outre, rien ne garantit qu’Étampes peut prendre plus de trains (je rappelle que Saint-Martin d’Étampes n’a qu’une seule voie) et, même dans l’hypothèse où tout cela serait possible, il faudrait encore pouvoir le remonter sans gêner.

      Pour ce qui est de rendre les DIVY omnibus entre Choisy et Brétigny, c’est une décision concertée du COT et du régulateur, qui peuvent avoir leurs raisons pour ne pas le faire : par exemple de potentiels conflits de circulation qui ne sont pas forcément évidents quand on ne voit pas l’ensemble des trains à un instant donné.

      @La fouine : même chose que le paragraphe au dessus, pour les maintiens à quai ou non : le régulateur voit qui va gêner qui et à quel moment et optimise en fonction de ça pour affecter le moins de trains possibles et éviter au maximum les situations propices aux évacuations spontanées. Même si ce n’est pas évident du point de vue des passagers…

    • El conductorPasser au statut dit :

      Fk1 la SNCF n’a pas plus de pouvoir que le cityoen classique.
      Elle peut faire une injonction d’élagage… Puis si ce n’est pas fait c’est une procédure au tribunal d’instance…
      Dans le cas présent, nous sommes dans une forêt, je ne sais pas comment cela ce passe. Il faudrait peu être demander à l’ONCF…

    • FK1 dit :

      « @FK1 selon votre habitude vous mélangez tout.
      a) comme le dit @el conductor, vous n’êtes pas autorisé à couper les arbres de vos voisins : c’est pareil pour la SNCF.
      b) le commercial n’a rien à voir avec la maintenance, ce sont des activités complètement séparées. Ça n’a pas toujours été le cas, mais bon, on a voulu tout cloisonner. »

      Non mais la SNCF a le devoir de protéger ses installations, la demande d’élagage devrai être faite par la SNCF, et en suivre sa réalisation. La SNCF devrait s’appuyer sur ses demandes non executées pour ensuite se retourner contre le propriétaire de l’arbre …

      Si la SNCF tient tant que ça à développer de nouveaux services commerciaux malgré un service défaillant, vous devriez proposer des services d’hébergement temporaire, des couchettes etc pour les voyageurs coincés dans les transports pour palier au service défaillant du RER C…

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Justement @FK1 pendant les perturbations les plus importantes au moment des inondations, une rame dite « d’attente » a été mise en place à Paris-Austerlitz. Il s’agit d’une rame avec des voitures couchettes destinée à héberger les voyageurs qui se seraient retrouvés coincés à Paris sans possibilité de rentrer chez eux. Ça ressemble à un service de couchettes non ? 🙂

    • El conductorPasser au statut dit :

      Chut Clem faut pas le dire…

    • FK1 dit :

      Je vous prend au mot, pourquoi je suis resté debout pendant 1h15 à Issy, en plein soleil, sans eau N?… pas même un petit tabouret, un banc de libre etc normal avec 10 places assises prévues sur l’ensemble du quai il fallait s’y attendre… Vu la fréquence et l’importance des perturbations, la SNCF devrait investir massivement dans ce genre de choses si elle tient absolument à développer de nouveaux services auprès de la clientèle…: déploiement de sièges en cas de perturbation, mise à disposition (gracieuse bien sure) de bouteille d’eau, mise en place d’une offre de snack pour vos clients qui finissent par arriver chez eux à 21h30/22H …

      Perso j’aimerai autant que les perturbations ne soient ni aussi fréquentes ni aussi importantes plutôt que de recourir à ces services, mais ces derniers seraient nettement plus utiles que la vente de fruits et légumes, la dépose colis, etc etc …

  18. LN29Passer au statut dit :

    Un petit rajout à mon mail précédent ou suite du feuilleton : trajet retour de ce soir, musée d’Orsay 16h54 arrivée gare gravigny 18h 15 Que du bonheur 1h15 dans un train non climatisé ! Et toujours sans explication. Ça devient lourd!

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Bonjour @LN29,

      Il y a eu plusieurs incidents : après un problème de signalisation à Saint-Michel-Notre-Dame qui a ralenti un peu tout le monde en milieu d’après-midi, les trains pour le sud ont été ralentis par un arbre qui touchait la caténaire entre Brétigny et Dourdan. Les DIVY tournaient à Brétigny ce qui a occasionné des ralentissements entre BFM et Brétigny.

      En plus à peu près en même temps un train est tombé en panne sur la grande ceinture à Bièvres, interrompant le trafic entre Massy-Palaiseau et Versailles-Chantiers, ce qui a occasionné pas mal de retards et quelques suppressions sur l’axe Versailles/Versailles via Juvisy.

      L’incident de signalisation est terminé, et celui lié à la panne du train également. Des allongements de temps de parcours sont à prévoir le temps de résorber les retards.
      Quant au trafic entre Brétigny et Dourdan, il reste interrompu jusqu’à environ 20 heures au moins.

  19. La fouine dit :

    Qu’est ce qu’on attend pour nous supprimer la moitié des trains et pour réduire la vitesse de la moitié des trains qui restent, pour cause de grosses chaleurs ? Je suis surpris que cela ne soit pas déjà fait ! Pour info les Tgv ne sont pas concernés, ils continuent de rouler à 300km/h, va comprendre Charles !

    • « fortes chaleurs », c’est 30° C.

    • La fouine dit :

      Ben justement Laurent ou les a dépassé les 30 degrés aujourd’hui !

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Le ralentissement est décidé en fonction des observations des agents voie. Sur la ligne C, aucun problème de dilatation du rail n’a été détecté donc aucune mesure n’a été prise.

      Par contre ils ont eu ce problème sur le RER E par exemple.

    • El conductorPasser au statut dit :

      Laurent W je ne vais pas refaire l’explication de l’an dernier mais la température de l’air n’a rien à voir avec la température du rail…
      Je vous invite à mettre un bout d’acier au soleil… Vous allez voir sa température en plein de l’après midi… On sera loin de la température extérieure…

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Je m’auto-corrige, on me dit qu’il y a eu des limitations temporaires de vitesse sur les directs car la température du rail a atteint 48 degrés à Juvisy. Mais c’était en heure creuse, ce qui a légèrement allongé les temps de parcours, mais n’a pas généré de blocage en soi.

  20. effectivement, le trafic est enfin redevenu normal ce soir sur la ligne C. ça m’avait manqué.

  21. Sacha94Passer au statut dit :

    Juste pour info la fouine y a eu des train retarde et suprimée sur l’axe Pontoise Orly à cause des forte chaleur vers 15h.

  22. brahi dit :

    Travaux de renouvellement d’aiguillages à Pont de Rungis depuis le mois de janvier dernier à chaque fois ils repoussent les délais des travaux ? Est ce que c’est normal ? Avez vous un planning figé ?

  23. kenshiroPasser en mode normal dit :

    Bonjour,

    Je post ici faute de mieux… Comme tout le monde, j’ai pris mon mal en patience hier soir pour rejoindre Dourdan…

    Il y a 2 points qui me paraissent important :
    – l’infos voyageur : on est passé successivement d’une prévision de reprise à 19, puis 20, puis 21h… D’un point de vue client, je pense qu’il vaut mieux annoncer d’entrée de jeu que c’est la cata (même si çà se rétablie entretemps) pour s’organiser dès le départ, et (quant on est sur Paris et qu’on veut rejoindre Dourdan) rejoindre Massy puis prendre le bus 91.03,

    – bus de substitution : y en a t’il eu au final ? Les commentaires sur les réseaux sociaux laissent à penser que non… Autant pour Dourdan il y a un itinéraire bis via Massy, autant pour les gares intermédiaires c’est plus compliqué…

    Fort heureusement ce genre d’incident me semble rare (1 à 2 cas par an sur cet axe ?), mais avec des impacts forts…

    • Pa vel dit :

      Pour l’heure de la reprise estimée sur Dourdan qui a « été retardée » hier, si j’ai bien compris, il avait été envisagé dans un premier temps un passage au ralenti (en descendant le pantographe) sous la branche qui était tombée sur caténaire… avant de conclure que ce n’était pas suffisamment sûr, d’où décision d’interrompre la circulation totalement sur l’axe.

    • Gilles SPasser en mode normal dit :

      @kenshiro, je suis d’accord avec vous, je pense qu’il vaudrait mieux annoncer une prévision pessimiste car, par expérience, quand ça plante, c’est systématique : reprise de service pour 17h veut dire 19h, et en général si c’est actualisé pour 19h, ce sera mis à jour actualisé pour 21h, et là, 21h, il faut comprendre « jusqu’à fin de service ».
      De mon coté, quand je reçois une alerte à 16 heures (heure à laquelle mon mobile reprend les alertes selon mes réglages) et qui évoque 17 heures, je sais déjà qu’il faut viser 21 heures.
      Ce n’est pas une critique, c’est l’expérience, il faut plus de temps qu’annoncer pour que l’exploitation des trains reprenne.
      .
      Je crois que le soucis se résume à : « l’incident est terminé, mais il faut que le trafic reprenne » ; le hic est que c’est la fin de l’incident qui est mise en avant, pas ses conséquences.
      Je propose, dans le sens de Kenshiro, que les alertes soient plus « vues du coté client » et non « fin d’incident en lui-même », et donc d’afficher directement 21h ou fin de service.

    • rcc dit :

      Si reprise est annoncée à 19h et que ça reprend effectivement à 17h, ça va taper des scandales

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Le problème c’est que c’est souvent difficile d’estimer d’entrée une heure de reprise fiable, mais qu’en même temps on nous demande de communiquer très rapidement… c’est un paradoxe.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Pour les bus de substitution @kenshiro : difficile d’en trouver rapidement en particulier en pleine heure de pointe… les transporteurs ont leurs propres services à assurer et en général la majeure partie (sinon l’intégralité) de leurs moyens sont déjà engagés.

  24. Laurent-F.DOUGLAS dit :

    Bonjour,

    J’ai emmenagé à Saint Michel sur Orge en fevrier 2015. Exercant mon activité professionnelle à Paris , le moyen de transport le plus pratique etait le RER C. A mon arrivée dans cette nouvelle ville de residence, j’ai eu la chance de profiter ( peut etre?) d’une periode clemente du point de vue du fonctionnement de la ligne C du RER. 26 minutes pour rejoindre Saint Michel sur Orge à la gare d’Austerlitz. La situation etait au beau fixe, ainsi que mon moral. Je ne regrettai pas mon installation dans ( une partie) cette ville de L’Essonne. Helas , dès l’automne 2015, la situation de cette ligne allait se degrader à tel point que j’ai decidé il y a quelques semaines de quitter l’Essonne , pour Nogent sur Marne. Depuis l’automne 2015 donc : Pas un jour ou quasiment sans un train supprimé, des pannes d’exploitation, des personnes malades dans les rames, des retards reguliers, sans compter il va s’en dire les greves , et comment oublier les « fameux travaux » de la ligne C. La SNCF a eu raison de ma patience, de ma resistance pourtant reputée legendaire!! Combien de fois suis je arrivé à mon travail avec des retards compris entre 10 minutes et 1.30H. Il m’a meme fallu renoncer parfois à me rendre à mon travail au motif que tous les trains etaient supprimés , et ce parce que des travaux sur cette ligne n’avaient pas été terminés comme indiqués le lundi matin, et qu’en consequence la reprise au lieu de se faire le lundi matin très tot etait repoussée au lundi apres midi! Aujourd’hui je respire. Je vais emmenager à Nogent sur Marne , ville que le RER A dessert. Je tiens la SNCF pour totalement responsable de la situation que j’ai vecu depuis 10 mois . J’ai decidé de fuir Saint Michel sur Orge par votre faute, car la ligne RER qui dessert cette ville est une catastrophe , et je pèse mes mots !!. J’ai frequenté quasiment toutes les lignes RER d’Ile de France, : A, B , (pourtant pas reputées pour leur ponctualité et leur confort), mais je dois vous dire que jamais de toute ma vie je n’avais rencontré une situation aussi catastrophique. Sans compter le mepris ou l’indifference, ou (et) les deux du personnel de votre ligne à l’endroit de vos usagers. Je tenais avant de quitter definitivement l’Essonne et sa ligne C cauchemardesque vous dire à quel point ce que j’ai vecu est scandaleux. Si je n’avais pas decidé de partir, je serai probablement tombé dans une grave depression, et aurait finit par me faire hospitaliser. Je ne saurai que vous conseiller de vous preoccuper des personnes qui endurent cet enfer tous les jours, et qui n’ont pas la chance comme moi de revivre. Je tenais à vous dire que nombreux de mes proches ont deménagé pour des raisons diverses, mais ces derniers m’ont informé qu’un demenagement à cause d’une ligne de train cauchemardesque , ils n’avaient jamais vu ça auparavant!! Je pense que , (et prenez ça comme vous le voudrez, ), vous meritez la palme de la ligne feroviaire la pire de toute l’Ile De France. Dieu soit loué, je n’emprunterai plus jamais ce tronçon, synonyme d’angoisse, de colère, de peur. Cordialement

    • imad dit :

      J’aime mon département et ne souhaite pas déménager mais j’ai déjà dit sur ce blog que sî mes enfants etaient encore en bas age j’aurais tout fait pour ne pas avoir à travailler sur Paris. J’ai repris cette ligne il y a 3 ans et je confirme qu’elle s’est bien dégradée depuis 20 ans. Nous sommes des résiliants. Mais la dernière grève m’a lessivée et mon moral atteint surtout quand je lis que LES SYNDICATS de la SNCF ONT FINALEMENT ACCEPTE DES PROPOSITIONS QUI SONT TRAIT POUR TRAIT LE FAMEUX ARTICLE 2 DE LA LOI TRAVAIL. je ne parlerai pas d’otage mais une monnaie d’échange ou une variable d’ajustement, voilà ce que nous sommes nous les usagers de la ligne C .

  25. flobusPasser au statut dit :

    Comme le dit Clem en pointe il est difficile de mettre des bus à dispo pour 1 substitution

  26. Laurent Douglas dit :

    Bonjour Imad, j’abonde dans votre sens. D ailleurs, qui peut ne pas etre d accord avec nous? J ai discute avec de nombreux usagers de la ligne C. Ils m ont tous fait part de leur colere , de leur desillision. La plupart d entre eux , comme moi m ont fait part de leur lassitude. De leur angoisse en partant travailler, ou en le quittant pour savoir ce qui se passerai en arrivant a la gare: Greve, alerte a la bombe, train supprime, travaux, incidents d exploitation , usager malade, retards et j en passe. Les gens sont epuises par les desiterata de la SNCF. On aurait pu esperer de la SNCF qu elle accorde une remise sur certaines periodes sur la carte Navigo. Mais j ai lu Que l entreprise ne voulait accorder aucune remise et pour ca avait tout organise pour que les disfonctionnements soient « contractuels »‘pour ne pas dedommager cette clientele « variable d ajustement et ce pour continuer a pereniser les lignes TGV. Reste cette voix feminine qui debite a Rythme reguliers avec un ton et un style semblables aux commentateurs tele et nous informe de la situation. Ce ton profondement agacant dont la SNCF pense que cela apaisera les usagers de la ligne C alors que ce debit regulier d annonces a plutot tendance a agacer davantage les clients. Ces derniers n ont pas besoin d une voix feminine destinee a les accompagner dans leur galere quotidienne.Ils doivent se rendre a leur travail principalement, ils payent leur navigo et donc attendent de la sncf qu elle remplisse sa mission.point. Pour ma part, comme de tres nombreux usagers, j attends avec impatience que des operateurs prives , francais ou d autres pays europeens offrent une concurrence a la sncf seule susceptible de pousser la compagnie a remplir les obligations. A cet egard, il faut esperer que la CGT et certains autres syndicats ne mettront pas tout en oeuvre pour s opposer a cette concurrence pour conserver leur monopole , comme l etat, actionnairr principal qui freine pour la liberalisation du rail. ( on les comprends! ) Au fond la France est d accord pour que la concurrence s exerce partout en europe, sauf il va s en dire sur le territoire national !

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @Laurent Douglas, quelques précisions :

      * a) pour les « remises sur certaines périodes sur la carte Navigo », je vous rappelle que la tarification dépend du STIF et que c’est au STIF que les abonnements sont payés. La SNCF ne peut pas décider de gestes commerciaux sans le STIF.

      * b) « pour continuer à pérenniser les lignes TGV » : ça c’est ce que l’État (qui contrôle la SNCF, ne l’oublions pas) a exigé pendant des années, en effet. Il a négligé le réseau du quotidien et aujourd’hui la SNCF se retrouve à courir derrières les incidents, à mettre des pansements sur des plaies ouvertes et surtout à devoir intervenir partout en même temps, ce qui explique les très nombreux travaux qui ont lieu toutes les nuits et la plupart des weekends un peu partout sur notre ligne (qui est l’une des plus anciennes) et d’autres. Ça a été régulièrement dénoncé par les cheminots de terrain, au grand désespoir des usagers d’ailleurs.

      * c) au risque de vous décevoir, la concurrence n’y changera rien. Pourquoi ? Parce que les trains rouleront sur le même réseau, et d’ailleurs comme les rames appartiennent au STIF (ou aux régions dans le cas des TER), ce seront les mêmes trains qui rouleront !

      Je sais bien que c’est difficile pour tout le monde. Je subis aussi tous ces problèmes. Mais malheureusement personne n’est encore en capacité de faire des miracles 🙁 on ne peut qu’espérer qu’à l’avenir on ne se laissera pas de nouveau entraîner dans une telle situation.

    • « c’est ce que l’État a exigé pendant des années » ?
      ça ne serait donc plus le cas?

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Non, l’État a un peu revu ses priorités depuis, ce qui a permis des investissements de plusieurs milliards dans la rénovation du réseau, dont vous pouvez régulièrement voir les effets (avec des travaux à peu près tout le temps).

      D’où aussi l’intensité du débat sur les LGV Bordeaux-Dax et Bordeaux-Toulouse et, pour la LGV sud-est-Atlantique, le recours à un partenariat public-privé (aussi critiquable que ce soit).

    • Gilles SPasser en mode normal dit :

      @Clem, vous m’avez soufflé ma réponse 🙂
      @Laurent W, ça a été une des premières décision de l’après-présidentielle 2012 (peu importe la couleur politique), effectivement l’État à dit qu’il fallait remettre des priorités sur le trafic régional et a rétrogradé le TGV Bordeaux/Toulouse (par effet de ricochet, le TGV attendu à Perpignan depuis l’an 2000 n’est plus du tout annoncé, on repart sur un nouveau dessin de plans.
      De fait, on retrouve des témoignages du temps le long de lignes : à Perpignan nous avons définitivement rangé le compte à rebours en jours qui annonçait l’arrivée de la grande vitesse (un beau compteur au Castillet, notre « symbole » de centre-ville), et en regardant entre Perpi et Montpeul, on voit parfois d’anciennes revendications qui ont rouillé : « non au tracé LGV »… « oui au TGV »… selon les positions de chacun. Pancartes parfois à demi enterrées dans une vigne, un champs ou un verger… J’aime bien, c’est comme ces vieilles publicités pour tel ou tel alcool peintes sur des murs d’immeubles, ça a un coté « patrimoine »… On est resté sur ce sujet dans le « ni-ni » : pas de nouvelle pub (loi Evin), mais ces anciennes pub ont marqué une époque, laissons-les passer au soleil… Pareil pour les pancartes pour ou contre le TGV 🙂

    • @Gilles S
      « effectivement l’État à dit qu’il fallait » mais de fait, l’État n’a pas fait ce qu’il a dit qu’il fallait.

  27. imad dit :

    Nous savons que le TGV a été prioritaire etc je n’ai absolument rien contre les cheminots car je sais le travail effectué, la responsabilité, ce qui serait vraiment super c’est qu’à un moment cheminots et usagers soient solidaires parce que votre outil de travail c’est ce qui nous permet de rejoindre le nôtre. Alors désolée de remettre sur le tapis la dernière grève mais ce qui serait vraiment utile c’est la prise de conscience réelle de l’impact qu’elle a eu sur notre quotidien, il ne suffit pas dire je comprends.

  28. Laurent DOUGLAS dit :

    @Clem, je ne conteste pas vos explication. Il n’empeche, et celà est incontestable. Je quitte St Michel sur Orge par la faute de la SNCF. Je n’ai pas à m’ingerer « dans la cuisine interne de la compagnie ». Ce que j’ai vecu est un enfer. Il ne m’est simplement plus possible de continuer à vivre ce cauchemar que d’autres que moi vivons. Un point tout de meme que vous n’evoquez pas. Les grèves ! Certes, celles ci sont constitutionnelles, mais tout de meme? Je vous fait part d’une anecdote qui en dit suffisamment sur la deliquessence de la SNCF, et celà chère Clem, n’a je pense rien à voir avec le STIF !. Il y a un relais H au sein de la gare de St Michel sur Orge. Il ne vous aura pas echappé que pour que cette société puisse exploiter son commerce au sein d’une gare, cette derniere doit s’aquitter d’un loyer. C’est naturellement son chiffre d’affaire qui lui permet pour une partie de payer ce loyer. Les grèves qui ont duré tout le mois de juin ont eu pour consequences a de nombreuses reprises de constater que la frequence des trains etait moins importante, mais aussi que la gare fermait. Moyennant quoi , le vendeur du relais H en arrivant sur son lieu de travail ne pouvait exercer son activité. Il n’etait meme pas prevenu. Comment s’etonner de cette situation lorsque qu’on sait qu’un des agents de cette gare est un representant intransigeant de la CGT pour qui le chomage ne constitue pas un danger potentiel pour lui à la difference du salarié du relais H. Quand à ceete société elle paye un loyer à la SNCF mais ne peut pas en cas de fermeture obligée du commerce vendre ses produits de presse. Comme celà est arrivé souvent, un certain nombre de clients constatant cette situation, (on me l’a dit) se sont detournés de ce commerce, et l’on meme tenu pour responsable de ceete situation scandaleuse. La société Hachette ne restera probablement pas aveugle face à cette situation scandaleuse. Elle n’est pas à sT Michel sur Orge pour perdre de l’argent ! Une autre anecdote, pour lzaquelle la aussi le STIF ne peut pas etre mis en accusation. Lors des inondations de debut juin, ces dernieres ajoutées aux greves concernant la loi travail, les trains etaient parfois totalement supprimes. Rentrant du royaume uni , je me suis rendu à la gare Biblioteque François Mitterrand pour rejoindre St Michel sur Orge. Resultat : Pas de trains, ce que je pouvais comprendre au vu des inondations. Mais beaucoup moins comprehensible ? la gare totalement deserte ! pas un employé de la SNCF! Pas une seule indication pour acceder à un car de substitution ou une autre ligne ! J’etais tout seul dans la gare. J’aurai si j’en acvais eu l’envie detruire des infrastructures de la station car m’ayant manifesté en haussant le ton , j’ai compris que je n’etais meme pas filmé ! Cette situation est totalement scandaleuse et merite d’etre communiqué à la presse et aux medias en general ! Mais celà n’est finalement pas surprenant quand on connait une partie de l’histoire recente de la SNCF et plus precisemment le drame de Bretigny dont on a denombré de nombreuses victimes. C’est à ce jour un secret de polichinelle que de dire que la SNCF de toute evidence de negligences graves sur le tronçon deservant Bretigny, à fait pression sur des cheminots afin qu’ils dissimulent des preuves de la responsabilité de la SNCF dans cette tragedie aux juges. Mais la presse veillait….Je l’ai ecrit precedemment. Je quitte St Michel sur Orge et sa ligne mortifère, au sens propre comme au figuré. Mais je pense neanmoins à tous ces personnes qui empruntent cette ligne tous les jours pour aller travailler et qui vivent un veritable calvaire.Et j’espère sans trop le croire qu’une catastrophe survienne à nouveau lorsqu’on voit tous les problemes qui s’accumulent sur cette ligne et en font de mon point de vue et de loin la pire ligne de RER de toute l’Ile de France ! Vous voyez chere amie, certes le STIF a des responsabilités, comme vous me l’avez dit, mais croyez moi , elle sont largement partagées par votre entreprise. Ne vous defaussez pas sur le STIF. Je connais son role. Mais surtout le votre , et la philosophie purement mercantile de la direction de votre entreprise et son president Guillaume PEPY, et de l’abandon volontaire et assumé par votre entreprise des lignes de banlieue au premier lieu desquelles la Ligne C du RER !

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Et justement, puisque vous parlez de la philosophie purement mercantile de la direction de la SNCF… c’était justement contre ça qu’il y a eu de nombreuses grèves depuis la fin du mois de mars.

  29. Laurent Douglas dit :

    ….de nombreuses grèves sur le dos de salaries qui sont excédés par ces dernières. Je pense, pardonnez moi que les usagers se moquent comme de leur » premiere chemise » de l ‘objectif qui serait si on vous lit de freiner l horrible mercantilisme de la SNCF , et ce pour défendre les usagers. Quelle démagogie ! Bien pratique en effet car cela vous permet de mieux faire accepter ces mouvements aux usagers ! Les cheminots se moquent totalement des usagers , voila la verite. Elle est beaucoup plus douloureuse a accepter , c est la raison pour laquelle vous avez « trouve » cette explication facile. Les grèves des cheminots, je le dis, et j espère que beaucoup me liront sont des mouvements visant a rendre encore plus confortables leurs conditions de travail. Les cheminots ont epuise les usagers de la ligne C alors qu ils n n’étaient meme pas concernes par la loi travail. Voila la verite ! Ils se sont engouffres dans cette brèche pour demander encore plus, toujours plus au gouvernement alors meme que des millions d usagers non proteges comme vous risquent de perdre leur emploi par votre faute. Alors vos pensées émues pour les usagers, pardonnez moi, mais gardez les a l attention de vos salariés. Moi je n ai qu un souhait. Que la concurrence enfin se mette en place dans notre pays. Que des operateurs prives proposent de meilleures conditions de transport et que les usagers ne vous servent plus de bouclier , et ce pour le confort de beaucoup de salaries de la SNCF. Vous savez tres bien que nombreux sur ce blog partagent mon sentiment. Je vous le dis. Les gens en ont marre de vos caprices , surtout a un moment ou le prix d un emploi a une valeur inestimable dans un pays comptant probablement pas loin de 5 millions de chomeurs. Arretez comme vous l avez dit dans votre demonstration precedente se soit disant penser usagers. Pensez a nous en vous bougeant, c est a dire en bossant , ca sera deja pas malv!

    • El conductorPasser au statut dit :

      Vous avez raison les cheminots n’en n’ont que faire des usagers de la ligne C et ne font grève que pour améliorer leurs conditions de travail…
      Allez comme ca vous serez content.
      Mais sachez qu’un jour c’est ce qu’il va arriver, les cheminots n’en n’auront plus rien à faire de vous.
      Nous respecterons purement et simplement la réglementation aussi bêtement qu’une machine, vous n’aurez plus aucune réponse quand vous viendrez en tête de train, vous n’aurez plus d’annonces vous n’aurez plus rien…
      Et nos conditions de travail sont si luxueuses d’après vos dires que vous n’avez qu’à venir , la porte est grande ouverte mais attention aux déconvenues

    • El conductorPasser au statut dit :

      Et vous osez parler de la concurrence ? La meme concurrence purement mercantile… Les usagers des premier trains auront sûrement une pensée pour vos propos si la concurrence vient… Car ces trains ( non rentables) disparaîtrons sans aucun autre moyen…
      Et vous pensez avoir de meilleurs conditions de transports? Meme rail, meme materiel et meme agents… Donc si demain les trains sont estampillés carrefour ce sera mieux? Y’aura plus de trains en panne, les usagers seront devenu par magie parfait, y’ aura plus personnes sur les voies, plus de signaux d’alarme, le soleil esquivera la ligne C , plus de voiture cassant les barrières de PN…ETC…que c’est beau d’être utopiste… Mais desole moi je suis réaliste.
      Y’a 5 millions de chômeurs mais il manque 450 conducteurs sur l’île de France, y’a aussi beaucoup d’emploi non pourvu dans l’hôtellerie ou la restauration… Donc le coup du chômage c’est juste très drôle… 5 millions de chômeurs mais combien sont aptes à conduire un train, et dans ce nombre combien accepte nos conditions de travail si luxueuses? Très peu vu que nous sommes en manque de personnel… C’est paradoxal comme situation ou alors y’a autre chose… Peu être des conditions loin d’être l’idéal que vous vous en fait et que les médias relayent….

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @Laurent Douglas :

      La grève des cheminots n’avait rien à voir avec la loi travail à la base (ce serait en plus illégal : les préavis seraient refusés). Même si les syndicats ont ajouté ce motif dans leurs slogans, ce n’était qu’un à-côté.

      Quant à « ne rien en avoir à faire des usagers », c’est quand j’entends ça que je me demande pourquoi je me lève à 3 heures du matin en étant payé des clopinettes. Et heureusement je me rappelle après que la plupart des usagers sont, dès lors qu’on leur explique et qu’on parle avec eux, beaucoup plus ouverts que vous. Si j’en n’avais rien à faire des usagers, je me serais trouvé un autre job mieux payé qui me permettrait de me loger convenablement et de vivre plus à l’aise, surtout.

      Et quand vous aurez un accident à cause d’un conducteur ou d’un aiguilleur fatigué qui en sera à sa sixième matinée de 9 heures d’affilée, on verra si vous tenez le même discours.

      J’ajoute, mais je suppose que vous vous en fichez (plus pour le bénéfice de ceux qui lisent), que la grève c’était pour demander le maintien des conditions actuelles, pas pour en demander plus.

    • LadPasser au statut dit :

      @Laurent Douglas
      Comment osez vous parler de nos condition de travail sans même les connaitre ?!?
      Je repars les trains de la ligne C et nous travaillons dans la crasse sous les trains que ce soit de nuit comme de jour, les dimanches, dans les blocs moteur où l’été il peut y faire jusqu’à 60°C ( et vous savez bien qu’il fait bien chaud dans les trains l’été), l’hiver dehors et j’en passe, pour en moyenne 1300€ par mois ( en ce qui me concerne je touche 1600€ car j’ai un BTS alors que dans le privée on m’a proposé 2200€ donc dites pas qu’à la SNCF on a des salaires de ministre )
      Donc je veux bien accepter des critiques mais parler de nos conditions de travail sans même les connaitre je dis NON !!!
      En plus si nous avons fait grève c’est pour GARDER nos conditions actuelle et pas à les améliorer comme vous dites !
      MERCI DE VOUS RENSEIGNEZ AVANT DE PARLER !

    • La fouine dit :

      @El Conductor il manque plusieurs centaines de mécanos au niveau national, vous avez raison. Mais pourquoi ce déficit ? C’est très simple : Avant les mécanos partaient à 50 ans; maintenant c’est entre 53 et + selon leur convenance. Ils doivent se déclarer 6 mois avant de partir alors qu’il faut 1 an pour former un nouveau conducteur LOL ! Si bien que si votre direction n’anticipe pas, elle l’a dans le C.. !

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @La fouine : c’est vrai, il y a ce problème (en fait c’est même 18 mois pour un mécano je crois). C’était beaucoup plus simple de savoir 18 mois en avance qui partait et quand du temps de la retraite obligatoire.

      Ceci étant, le déficit de candidats est une réalité dans une bonne partie de nos branches (métiers de sécurité (dont conducteurs, agents circulation, agents du service commercial trains…) et métiers techniques principalement).

    • El conductorPasser au statut dit :

      @Clém du début du recrutement jusqu’à la fin de formation, il y’a environ 18 mois mais en formation pure c’est 12 mois.

  30. Laurent Douglas dit :

    Comptez pas sur moi pour verser une larme pour vous et vos confreres. Tous les blogs que j ai redige montrent la teste réalité. Quand a la concurrence que d aucun appellent de leurs voeux, avant de la demolir, laissez lui une chance au moins de s installer. Et c est la le point commun que vous avez avec le gouvernement.le seul sans doute mais quand meme. Ca ne gene pas la france la concurrence mais pas sur son sol. Vous me prévenez des risques encourrus par celle ci. Et bien soit. Mais laissez moi verifier par moi meme. Et si vous voulez que je n appelle pas de mes voeux celle ci, et bien pensez a moi et mes semblables menaces par la loi travail qui elle ne vous concerne pas. Et bougez vous et stoppez vos grèves .

    • El conductorPasser au statut dit :

      Laurent Douglas vous avez un point commun avec notre gouvernement, celui de croire ou faire croire que la loi travail ne concerne pas les cheminots.. Pour rappel, les cheminots ne sont pas fonctionnaires et donc sont soumis au code du travail… Donc la loi travail concerne tout ceux qui sont soumis au code du travail.
      Avoir un statut ne signifie pas ne pas être soumis au code du travail… Les seuls non soumis au code du travail sont : les militaires et les fonctionnaires.
      Et si vous considérez que nous ne bossons pas… Je vous invite franchement à venir bosser chez nous. Il est toujours plus dacile de critiquer sans connaitre.
      Et pour infos, je ne suis pas un pur cheminot… Je suis issu du privé.

      Et si certain ont des envies de meurtre et bien que cela leur fassent grand bien.. Ça ne me fait ni chaud ni froid..
      Car moi quand je me suis fais agressé devant une trentaine de vos congénères, aucun n’a bougé… Et vous osez me parler de solidarité..
      Et sachez que je défendrais mon travail, par la grève si il faut. J’ai une vie aussi à côté et j’aimerais encore en profiter un peu de cette vie.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Mais qu’elle vienne, la concurrence. Je l’ai déjà dit : vous allez vers une immense déception : ce seront les mêmes trains qui rouleront sur le même réseau. Et en plus avec les systèmes de transferts, ce sera le même personnel. La seule différence c’est que l’argent public ira dans la poche des actionnaires ou dans celle des autres pays au lieu de revenir dans l’investissement.

  31. Laurent Douglas dit :

    Pensez au gens simplement qui n ont pas de boulot ou qui risquent de le perdre si ils en ont encore un. Descendez de votre tour d ivoire.mesurez le raz de bol des usagers. Certain d entre eux m ont dit en juin qu ils ressentaient parfois des idées de meurtre quand ils voyaient dans les gares les jours de grève des agents SNCF, pourtant eux non grévistes ! Les grévistes eux restent bien au chaud a la maison ! Savez vous le ras le bol des usagers et cela a votre endroit. Si vous saviez ce que j ai pu entendre sur vous de la part de gens a qui l ont donneraient le Bon dieu sans confession. Vous n êtes pas aimes croyez moi ! Mais qu importe me direz vous !!

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Parce que vous croyez que ça nous amuse de faire grève ? C’est trop mignon ! J’ai des collègues qui ont perdu quasiment la totalité du mois de juin en salaire, bravo l’opération d’« amusement » !

      Et on n’est pas aimés, merci la presse qui convoie des tas de mensonges (du style le plus courant ces derniers temps : on aurait soixante, cent dix, cent trente jours de congés, un vrai concours !), sans compter tous ceux qui croient que la prime de charbon existe toujours. Alors franchement au point où on en est !

  32. Laurent Douglas dit :

    La loi travail ne vous concerne pas. Je me tiens au courant de l actualité. Et soyez certain que je ne « pèche » pas mes infos dans le Figaro. Mais il faut arrêter de mentir aux usagers, enfin certains qui sont moins au courant. Et c est a eux que je m adresse espérant qu ils me liront. Certains agents de la SNCF ou sud , dont je vous soupconne de faire partie, ce qui est parfaitement votre droit, mais dont on peut douter de l objectivité . La loi travail, je le martele, ne touche pas la SNCF. Ceux qui ont pourri la situation tout le mois de juin le fond pour eux, et je le répète, ils se foutent pas mal des salaries qui pour la majorité, n ont pas d emploi a vie, ne prennent pas leur retraite a 55 ans comme vous . Il faut tout de meme pas me prendre pour un imbecile. Je sais que les agents SNCF bénéficient d un regime special de retraite. J imagine bien que la situation a la SNCF n est pas facile pour ceux qui y travaillent. Mais elle difficile pour de nombreux salaries. Votre president Monsieur PEPY s accroche a son fauteuil avec les dents. L affaire de Brétigny qui a fait de nombreuses victimes est un boulet pour lui. Des responsables de la SNCF mais pas des grands dirigeants ont exige d agents d exploitation qu ils mentent a la justice sur cette mystérieuse affaire. Osez dire que je ments ! Je n ai pas beaucoup entendu les cheminots a ce sujet ! Quand la corporation est en danger on oublie ce qui nous divise , on se rassemble sur ce qui nous unit. Nombreux pensent la meme chose que moi et ne gobent pas vos mensonges. Et je vous rassure, je ne suis pas un méchant patron, un lecteur du figaro et ou un affreux liberal. Mais je ne supporte plus les égoïsmes corporatistes. Vous faites ca pour les usagers disiez vous. Vous devriez alors être populaires auprès des usagers? Alors pourquoi votre reputation n est pas celle de philantropes mais plutôt de profiteurs ? Ce n est pas seulement moi qui le dit; un sondage du parisien ( pas un journal liberal de droite l a indique il y a peu, et un autre dans le monde. Alors? Vous gonflez les gens avec vos revendications personnelles. Refaites vous une virginite supers des usagers. Meme les flics sont plus populaires que vous depuis le 13 novembre et le 11 janvier. Les usagers ne sont pas des neuneu .Ils connaissent votre statut. Et c est la raison pour laquelle ils peuvent plus vous supporter!

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Ah bon la loi travail ne nous concerne pas ?

      Pourtant en cas de conflit sur un licenciement nous allons aux Prud’hommes, et non au tribunal administratif comme les fonctionnaires.

      Pourtant, avec l’inversion des normes de l’article 2 de la loi travail (qui permet qu’un accord d’entreprise soit moins disant qu’un accord de branche), d’autres entreprises ferroviaires pourraient conclure des accords moins favorables à la convention collective nationale, et donc faire du dumping social !

      Je veux bien en pas « vous prendre pour un imbécile », selon votre propre expression. Mais vous avez l’air de croire qu’on prend notre retraite à 55 ans. Désolé de vous décevoir, mais d’une part ça fait des années que l’ouverture des droits est à 57 et non 55, et en plus l’obligation de départ a été supprimée depuis longtemps. Par contre nous devons cotiser le même nombre de trimestres que tout le monde, et je ne connais pas beaucoup de gens qui, à 57 ans, ont cotisé pendant 43 ans.

      Pourquoi notre réputation est celle de profiteurs ? Parce qu’on nous fait passer pour tels. Des journaux et journaux télévisés racontent qu’on est payés des ponts d’or (je gagne 1300 euros net), qu’on ne travaille quasiment pas (vivent les 3×8 et les semaines de 45 heures à l’occasion, je parle pas des weekends et fériés travaillés), qu’on aurait 60 (ou 110 ou 130…) jours de congés (en réalité, 28 dont deux au titre du fractionnement, prévus par… le code du travail ! encore lui, c’est fou ça, pourtant vous pensiez que la loi travail qui le réforme ne nous concernait pas ?), on serait arrosés de primes en tout genre, et j’en passe et des meilleures ! Et franchement personnellement tant que je peux faire mon boulot dans de bonnes conditions et que ça ne me gâche pas la vie, je me contrefous d’être populaire !

      Mais c’est un bon moyen de casser les conflits sociaux, diviser pour mieux régner comme on dit.

      D’ailleurs, quand on fait une journée métier qui est la première étape du recrutement, les trois quarts des présents partent en route ou choisissent de ne pas continuer, ce n’est pas révélateur ça ? Il manque des centaines de conducteurs et d’aiguilleurs, sans parler des agents techniques, et pourtant personne ne veut ? C’est curieux ça alors qu’on a « l’emploi à vie » et tout ça !

      Et qu’on soit clair : quand on signe on connaît les conditions. On les accepte. Qu’on nous les dégrade brutalement — évidemment qu’on réagit. Surtout dans un contexte de manque de moyens généralisés qui nous font craindre pour l’avenir du rail tout court.

      L’affaire de Brétigny : on a tellement lu tout et son contraire, moi je ne suis pas juge, je n’ai pas les éléments de l’enquête à disposition, je ne vois pas bien ce que je pourrais dire sur le sujet.

      Mentir aux usagers et puis quoi encore ? Comme si ça avait le moindre intérêt !

  33. Laurent Douglas dit :

    Ne croyez pas l odieux mensonge de certains cheminots. Renseignez vous autour de vous. Lisez la presse pour vous en convaincre. La loi travail ne concerne pas la loi travail.les cheminots grévistes ont pris le train en marche. Si j ose dire, surtout actuellement! Pour des revendications purements corporatistes. Mes contradicteurs me contredisent mais c est normal ils défendent l indéfendable. Mais vous usagers, que l une ou l un de vous se manifeste ici pour tordre le coup a ce mensonge éhonté !

  34. ClemPasser en mode normal dit :

    J’ai bien envie de suivre. Je n’aime pas beaucoup me faire traiter de lâche, de fainéant et de nazi.

    Quand je pense que je vais passer ma nuit à faire manœuvrer des trains pour que des gens comme vous puissiez voyager, au lieu d’être tranquillement dans mon lit. Heureusement, et la plupart des échanges sur ce blog le prouvent, les usagers ne sont pas tous comme vous.

  35. La fouine dit :

    À celui qui dit que les cheminots ne partent plus à 55 ans, qu’il précise s’il parle des mécanos où des autres personnels ! Dans un cas le départ a lieu actuellement vers 53 ans en moyenne et 58 ans dans l’autre cas. « Ils ne partent plus à 55 ans depuis des années » oui mais depuis quand précisément ? Les cheminots sédentaires nés en 1954 sont partis en 2009 à 55 ans.

    • El conductorPasser au statut dit :

      Le problème n’est pas à la date d’ouverture des droits mais c’est la durée de cotisations qui compte.. Et comme elle est la meme dans le prive comme à la SNCF… L’âge d’ouverture des droits ne vaut plus rien..
      Exemple si un conducteur veut partir à taux plein à 52 ans, il faudrait qu’il est commence à bosser à 9ans… Ridicule comme raisonnement…
      Et avec une décote de 1,25% par trimestre manquant… Comment dire… Exemple un conducteur rentrant à 20 ans et partant à 52 ans, aura une pension de 64% minoré de 17,50%… Ça fait donc pas grand chose.. Faut donc pas rêver c’est fini le départ à 50 ou meme 52 ans… On tant desormais vers les 57 /58 ans mini pour les roulants et 62/63 pour les sédentaires…

    • El conductorPasser au statut dit :

      Opus on tend vers et non on tant…

    • ClemPasser en mode normal dit :

      C’est ça. En gros des cheminots qui atteignent aujourd’hui ces 52 (ouverture des droits pour un roulant) ou 57 (ouverture des droits pour un sédentaire) ans et qui partent, on en trouve encore quelques uns aujourd’hui : ceux qui ont commencé comme apprenti à 14 ans il y a fort longtemps, et qui sont encore soumis à des durées de cotisation moindres puisque c’est par tranche d’âge.

      Mais c’est de plus en plus rare : peu rentrent aussi jeunes, et les jeunes générations auront beaucoup plus d’annuités à cotiser.

      Pour me reprendre en exemple, j’atteindrai les 172 trimestres qui me seront nécessaires pour partir à taux plein vers l’âge de 67 ans… et vu le niveau des traitements (puisque les éléments variables tels que les heures de nuit ne comptent pas), il y a bien peu de chances que je puisse me permettre une décote !
      (Ceci étant dit dans les conditions d’aujourd’hui, qui sait comment le régime va évoluer à l’avenir).

Les commentaires sont fermés.