MaligneC.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Travaux d’automne: le hashtag #PlacesABord est lancé!

283
Publié le 17/10/2016
logo-allonge

 

 

Ce matin ont débuté les fameux travaux d’automne.

Ces travaux sont effectués de nuit, mais leur ampleur est telle qu’ils ont un impact sur la circulation des trains en semaine et surtout… en heures de pointe!

Je ne ferai pas de langue de bois, les voyages vont être bien plus compliqués, surtout sur certaines branches. Comme vous le savez, certains axes voient jusqu’à 50% des circulations retirées du plan de transport. Et je n’y pourrai rien faire puisque, même si c’est (très) difficile à vivre, ces travaux sont inéluctables, nous en avons déjà parlé.
Cependant, c’est ici et maintenant que la communauté connectée du RER C prend toute sa dimension et son importance!

 

Mais pour commencer, revoyons nos classiques

Comme certains l’ont fait remarqué sur Twitter vendredi soir, plus que jamais il faut respecter les règles de base du ‘savoir vivre ensemble’:

Laissez descendre avant de monter à bord d’un train (oui, ça peut paraître primitif, mais trop souvent ce n’est pas respecté et ce genre d’attitude ne fait qu’empirer l’énervement général déjà bien présent…)

Alors oui, je sais ce que certains vont me répondre: et si le conducteur fait sonner et ferme les portes?!!!! Soyez rassurés, je vais alerter nos amis de la traction. Gardez juste à l’esprit qu’ils ne peuvent tout de même pas rester à quai trop longtemps, au risque de retarder tous les trains qui circulent derrière eux. La ponctualité fait aussi partie intégrante de leurs missions.

Pressons le pas et préparons-nous plutôt, avec un objectif commun.

Si des places assises sont disponibles, n’hésitez pas à aller vous y asseoir ou à proposer la place. Très souvent il y a multitude de gens entassés sur les plateformes aux entrées près des portes, alors que des places assises sont disponibles. Du coup, ceux qui montent (ou tentent en tous cas) ne les voient pas et se serrent un peu plus encore pour pouvoir monter à bord.

Aussi, avancez-vous si possible dans les allées. Il est fort rageant -et personne ne me contredira- d’être sur le quai, ne pas arriver à monter à bord et voir que les couloirs sont vides…

(Oui, ça sent à plein nez l’expérience vécue…)

 

En marche pour l’entraide communautaire!

Voici le message fort que j’aimerais faire passer aujourd’hui: profitons du fil officiel Twitter @RERC_SNCF !

Je m’explique… Nous vous avons donné 2 conseils à l’annonce de ces travaux (cf cet article: https://malignec.transilien.com/2016/09/23/travaux-dautomne-ligne-c/  ):

1/ Emprunter certains trains omnibus

2/ Vous répartir sur l’ensemble du train / du quai

C’est sur ce 2ème point que j’aimerais que nous nous attardions.

Lors des grèves et épisodes douloureux de la crue de juin, nous avions sur Twitter commencé à instaurer des réflexes allant en ce sens.

Ça ne changera pas la face du monde, on est bien d’accord, mais testons. Et si ça en aide certains, ce sera toujours ça de gagné!
Je vous invite donc, si durant les pointes du matin ou du soir vous êtes à bord d’un train où il y a de la place assise, à tweeter les infos suivantes:

-Mentionnez le fil @RERC_SNCF et le #PlacesABord

-Nom du train

-Heure de départ dans une gare précise

-Lieu exact ou vous vous situez (1ère voiture, 2ème, dernière, … en haut ou en bas)

 

Un exemple de tweet:

@RERC_SNCF #PlacesABord dans le LARA de 6h48 à Saint Chéron, avant dernière voiture, en haut.

 

Bien sûr, si vous n’avez pas Twitter, vous pouvez toujours profiter des commentaires à cet article pour échanger ce genre d’info (la date apparaît pour chaque commentaire).
Mais ce média n’est pas vraiment adapté pour de l’échange d’info en temps réel.
C’est peut-être l’occasion de vous y mettre? Je peux même vous aider à devenir un ‘twittos’: si vous avez des questions, je tenterai d’y répondre en commentaire également.

(Attention, je me dois de vous mettre en garde: vous pouvez devenir Twitter addict!! Et je sais de quoi je parle…)

Pour s’entraider, soyons #Connected sur #RERC !

; )

 

283 commentaires pour “Travaux d’automne: le hashtag #PlacesABord est lancé!”

  1. Pa_vel dit :

    Personnellement testé ce soir sur un ELAO dans Paris pour signaler une voiture condamnée (pas de chance, en pointe… :/).

    En espérant que « l’info participative » se propage sur twitter 😉

    • BibiSky51Passer au statut dit :

      À ce sujet, quel est le but de faire circuler une voiture condamnée sur un train assurant une desserte ?
      Parce que du coup ça impose un report des voyageurs sur les autres voitures, avec parfois des bousculades sur le quai.
      Et ce n’est pas franchement le moment de faire ce genre de blague, avec des trains déjà bien remplis.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      J’ai vu passer cette voiture condamnée sur Twitter et Facebook, les réseaux sociaux relayent.

      @BibiSky51 : tout simplement, cette voiture a dû être condamnée en cours de route, car on n’envoie pas un train en ligne dans ces conditions sur des lignes comme les nôtres à l’exception de quelques trains d’extrême soirée (sur d’autres réseaux moins fréquentés, ça peut se faire pour diverses raisons). J’essaie de me renseigner mais très probablement un problème de sécurité s’est posé en cours de route ou des dégradations importantes commises, amenant le COT à demander la condamnation de la voiture. Cela permet de laisser le train en service commercial plutôt que de le supprimer.

    • Bretignolais dit :

      Souvent, quand une voiture est condamnée, c’est qu’elle a subi un acte de vandalisme, comme une vitre brisée.

      C’est très handicapant en heure de pointe, mais il vaut tout de même mieux faire circuler un train avec une voiture fermée sur huit, que de le supprimer.

    • El conductorPasser au statut dit :

      Non en fait il faudrait que le conducteur la répare en cours de route… et donc on ajoute un wagon derrière la Z2N pour les pièces de rechange!
      Dans la grande majorité des cas la faute revient aux clients… allez je vais me faire insulter car j’ai oser le dire, mais bon on va nous sortir  » les trains dégueulasses, etc  » … mais qui les rend dans cet état?

    • LadPasser au statut dit :

      Pour info j’ai vu de nuit à Brétigny la rame dont vous parlé et elle avait bien une vitre brisé dans la salle du haut.
      Vous pouvez remercier vos collègues  » usagés » pour cet acte mdr ce qui confirme la dernière phrase de @El conductor 😉

    • Je plussoie @elconductor sur l’origine de la crasse des moyens de transport. Il suffit de trois jours de grève des gens de ménage pour visualiser d’où vient le problème.
      Exemple des conséquences de l’incivilité: une vitre d’un RER a explosé à côté de moi au croisement d’un autre train. Sans doute fragilisée par des rainures pratiquées pour des tags à sa surface, elle n’a pas supporté une énième pression d’air.
      Et bé ça fait bizarre, surtout pour le pauvre monsieur qui s’est pris le verre securit sur le visage.

    • Gilles SPasser en mode normal dit :

      Les mots ayant un sens, je n’appelle pas ça « incivilité » (qui consiste par exemple à ne pas tenir une porte, à ne pas aider une personne à monter une haute marche…) mais « vandalisme ».

      Larousse : « Incivilité : manque de civilité, de politesse : Faire preuve d’incivilité.
      Attitude, propos qui manque de courtoisie, de politesse : Commettre une incivilité. »

      Nous ne sommes pas dans le manque de courtoisie ou de politesse, mais dans la casse => c’est donc du vandalisme.
      Et je suis d’accord évidemment avec El Concdutor : un train sale ou aux vitres brisées, ce n’est certainement pas la faute de la SNCF, mais celle de voyous (et de gros porcs pour les clients qui laissent canettes, lingettes, reliefs de repas).
      Pourquoi n’appelle-t-on pas un chat, un chat ?

    • Pour moi, c’est aussi (cumulatif) manquer de politesse et de courtoisie que de dégrader un bien commun, mis au service de tous, et payer par des fonds communs…

  2. tchoutchou dit :

    j’ai du mal à comprendre pourquoi seulement la moitié des CIME/VICK circule alors qu’il y a des JILL pour les remplacer partiellement. Est-ce lié à la desserte de Savigny sur Orge ?

  3. robin dit :

    vous annoncer des trains avec des nouveaux horaires. mais les bus ceat pour ce rendre en gare de bouray et revenir affiche . que vous ne les avez pas contacter assez tôt pour pouvoir adapter leur horaires au votre ? bravos encore une fois soit on attend dans le froid le matin . soit on rentre a pied . la sncf au top une fois de plus . et pendant ce temps on paye

    • FCL91 dit :

      En même temps à Bouray les bus n’adaptent JAMAIS leurs horaires aux travaux SNCF… donc je les soupçonne de ne pas faire d’efforts non plus ! C’est comme quand un rer arrive à quai et qu’on voit le bus partir à vide parce que l’heure c’est l’heure…

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @FCL c’est sans doute vrai.

      À une époque je bossais à Cergy et j’arrivais en RER A. Je prenais ensuite un bus sur une ligne dont 1 sur 2 était une navette pour desservir un parc d’entreprises, normalement calée sur les horaires du RER. Ça m’est arrivé plus d’une fois de le voir s’éloigner alors qu’on sortait tout juste de la gare.

      Que le bus régulier parte à l’heure, bon, il y a le reste de la ligne à assurer ; admettons. Elle peut avoir d’autres gares ou lignes à desservir d’ailleurs et il n’y a pas de raison de les pénaliser. Mais la navette, qui fait un tour à vide du coup, c’est quand même assez ridicule.

    • FCL91 dit :

      Vous résumez bien ! C’est exactement pareil à la gare de Bouray (et probablement d’autres gares de la ligne aussi). En plus on doit être une dizaine par bus en début d’heure de pointe alors… Après ça dépend des chauffeurs la semaine dernière il y en a eu un très sympa qui est parti 10 minutes en retard pour qu’on n’attende pas le suivant !

  4. L'usager en colère dit :

    Situation inacceptable, deuxième jour de travaux et impossible pour la SNCF d’assurer les horaires des rares trains circulant! Ce matin, mon train au départ de bouray est supprimé, 45 minutes d’attente. Hier soir, retard d’un quart d’heure à Austerlitz. Je constate également un train avec une voiture condamnée… Comme si on avait trop de place!!!
    Quelles sont les compensations prévues par la SNCF pour ce service pitoyable?

  5. Seb94 dit :

    Jour2: ca commence probleme a austerlitz comme soyvent depuis quelques temps. Et les travaux ne dont pas encore dans une hase trop avance risquant des restitution tardive etc….bref ca promet. Je viens de reussir a m’echapper de BFM par le T3a direction issy les moules….mais c’est deja blinde dedans a priori aucun renforcement de service delande a la RATP.
    Il ne nous mansue plus que le brouillard ou les feuilles automnale et on va etre bien comme il faut.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Je ne crois pas que la RATP puisse renforcer son service en pleine pointe, où ses ressources doivent déjà être pleinement mobilisées.

  6. Usager en Colère dit :

    Sérieusement…. On peut comprendre ce genre de travaux… c’est vrai.. il a fallut des morts lors d’un déraillement pour voir la vétusté du réseau et vous empresser de tout faire aujourd’hui….

    17 Oct Matin les trains sur la branche st martin d’étampe = blindé, on se marchait dessus (Et oui, les gens de Brétigny et Juvisy aiment nos trains SLOM, ce n’est pas comme s’ils en avaient pleins d’autres à leurs gares….)
    17 Oct Soir : Cette fichue voiture abandonnée… Navré SNCF, vous dites que ce problème a dû se dérouler pendant le trajet et que cela aurait été relayé sur les réseaux, sachez que nous n’avons pas tous accès à du réseau dans les gares !! et les agents sur le quai n’en ont pas parlés : Résultat : Manque de COMMUNICATION… Votre plus grand défaut

    18 Oct Ce Matin : Je me dis que je vais prendre le train d’avant, soit 40mn avant, super le réveil le matin pour s’adapter… ET LA PROBLEME de signalisation, donc train supprimé… Non mais où va le monde…. et encore mieux, problème à Austerlitz maintenant v ers 8h…

    Ok pour les Travaux, mais M**** garantissez un meilleur service…. On galère, on est compréhensif, mais vous avez toujours quelque chose qui tombe en panne, ou qui ne fonctionne pas… ce qui nous impact encore plus

    Franchement payer 73€ pour ce genre de Service, c’est ultra malhonnête et non mérité pour vous… J’espère une compensation de votre part si on continu sur cette voie Travaux/Problème Technique/Pas de Comm durant ces 40 jours

    Cordialement

    • adoliquePasser au statut dit :

      je suis d’Etampes aussi, mais je comprends les usagers de Bretigny et Juvisy : c’est plus confortable de monter dans un train direct que dans un omnibus…
      Donc, quitte à nous remplir un peu plus nos trains, ils préfèrent 25 ou 15 minutes de galère que 30 ou 40 minutes !

    • Lapero dit :

      C’est normal que les gens préfèrent les trains directs et c’est souvent la raison pour laquelle ils vont prendre les trains à Bretigny plutôt qu’à St Michel par exemple.
      De plus à Bretigny, les agents de la gare bloque l’accès aux trains Slom pour envoyer les gens aux omnibus

  7. olivier dit :

    Bonjour,

    Ce matin, deux trains maintenus en gare de BFM à cause du problème sur Austerlitz. Au bout de 5 minutes le conducteur du second train informe ses passagers de la raison de la retenue. Dans le notre, rien. Les conducteurs reçoivent-ils des cours de communication pendant leur formation ? Ou bien ça ennuyait notre conducteur de nous parler.

    Cordialement

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Juste pour mémoire : techniquement, les annonces ne sont pas du ressort des agents de conduite en dehors des annonces de sécurité. C’est le travail de l’agent du service commercial trains. Malheureusement, celui-ci a été supprimé en Île-de-France.

      Ceux qui le font le font volontairement.

    • AlexisPasser au statut dit :

      J’ai eu oui dire qu’on encourageait (via la communication de la direction) les agents de conduite à prendre la parole, donc c’est au bon vouloir de certains….Après certains prennent leur travail à coeur, d’autre non, comme dans toute boite

    • GuLPasser au statut dit :

      J’en profite pour remercier le conducteur du train de 8h55 à Epinay-sur-Orge qui nous a informé efficacement de la situation changeante : d’abord un problème de signalisation à Austerlitz puis un colis suspect à BFM, avec besoin d’y emmener la police dans notre train.

      Même si ce n’est pas dans ses obligations, j’apprécie.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @Alexis : on les encourage mais on ne peut pas les y obliger, pas sans un changement de fiche de poste.

      Bien sûr, pour les usager c’est appréciable, le cas échéant 🙂

    • olivier dit :

      @Clem « pas sans un changement de fiche de poste ». Il faut ça pour inciter les conducteurs à être plus civique avec leurs passagers et à parler dans un micro. Je comprends pourquoi la sncf a tant de mal à se réorganiser.

    • El conductorPasser au statut dit :

      Sauf que la prise de parole n’est pas simple pour tout le monde !

    • C’est bien de rappeler qu’en effet, s’exprimer clairement n’est pas aisé.
      Et on sent bien, vu certaines annonces dans les trains, que le chauffeur peut avoir horreur de ça. Celui qui murmure; celui qui balance deux mots genre « Train BALI »; celui qui parle tellement près du micro qu’on n’entend que sa respiration; etc…
      Du coup, question: le SIVE permettra bien la diffusion d’informations en temps réel, hors intervention du chauffeur ?

    • El conductorPasser au statut dit :

      Oui cela est en cours de déploiement et s’en suivra une phase de test en conditions réelles!

    • J’espère que les tests prendront en compte les volumes sonores parfois insupportables ou au contraire inaudibles, ou encore les grésillements (mais ça semble chaque fois être un problème d’enceintes…).
      En tout cas, depuis le temps qu’on nous promet le SIVE, vivement les tests !
      Autre question: normal qu’à saint Michel Notre dame, la ligne 10 du métro ne soit pas signalée ?

    • El conductorPasser au statut dit :

      la ligne 10 n’est pas en correspondance directe avec le RER C

    • A ce compte-là, comme la 12 à Musée d’Orsay, la 13 à Invalides, la 6 à Champs de Mars.
      Si c’est une question de temps de marche, c’est le cas de la 5 et la 10 à Austerlitz aussi. Il faut remonter de sacrés couloirs pour retrouver ces lignes.

    • El conductorPasser au statut dit :

      De souvenirs, la 13 est en liaison directe à invalides…vous ne sortez pas à l’extérieur, pour la 6 à champs de mars je ne sais pas comme pour musée d’orsay.
      Par contre pour la 5/10 à Paris austerlitz elles sont bien en liaison directe vu que vous ne sortez pas des emprises.

    • C’est bien ce que je dis: ce n’est pas logique.
      S’il y a correspondance directe et donc annonce à partir du moment où il y a un couloir, alors la 12 à Musée d’Orsay ne devrait pas être annoncée parce qu’il faut remonter une rue en pleine rue.
      Inversement, la 10 à Saint Michel Notre Dame, vous avez un couloir de correspondance, aussi long que celui de la 13 à Invalides.
      Visites quand vous voulez 😉

    • rectificatif: « remonter au métro en pleine rue »
      Désolée >_<

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @olivier : parce que si on supprime le poste de votre collègue vous allez accepter comme ça de faire une partie de son boulot à sa place, sans contrepartie ?

      Alors ça ça m’étonnerait ^^

      @Portes : je vous confirme oui que le PIVIF pourra diffuser des annonces directement dans les trains.

      Pour ce qui est des correspondances… à Saint-Michel la correspondance c’est 4/C, C/B et B/10. La signalétique RATP l’indique ainsi. C’est ce que j’appelle la « correspondance orientée » : par exemple dans les rames de la ligne 4 seule la ligne C est indiquée comme correspondance à Saint-Michel. Ça vise à rediriger les usagers qui veulent la B vers Gare du Nord, Châtelet ou Denfert et ceux qui veulent la 10 à Odéon. Une manière de réguler les flux voyageurs.

    • @Clem: ah ! Là je comprends mieux la logique. Merci.
      C’est le même raisonnement qui fait descendre les touristes à Musée d’Orsay, qui est une gare avec des quais larges, pour faire la correspondance avec Versailles Château, plutôt que dans les gares aux quais plus étroits du coup ?

    • Gilles SPasser en mode normal dit :

      Concernant la prise de parole…Vous savez…
      Pendant des mois (en cumul ou le WE), j’ai fait la piqure d’insuline à ma grand-mère, à partir d’une règle notée sur un post-it, de type si plus de x alors injecter y, si moins de z alors injecter n… ça n’a pas supprimé le boulot de l’infirmière, (je ne sais pas si elle facturait l’acte quand même 🙂 ) je l’ai fait sans salaire, sans contrepartie (car en fait, c’est un peu de ça dont vous parlez sans le dire, non ?)
      Pourtant, en responsabilités, faire une injection d’insuline, c’est un peu plus vital, plus lourd de responsabilités quand on est pas infirmier, que de dire en 5 secondes « ce train va au Château de Versailles », et une chtouille plus sensible que de prendre le micro, non ?
      Ne me parlez pas de « formation à parler au micro » : je n’ai pas de formation d’infirmier. L’infirmière me l’a montré, je l’ai fait devant elle : bon pour le service. Le mec du coin rape et slame dans le micro sans avoir pris un seul cours, lui non plus.
      Et pourtant, pour la « prise de parole » (ce n’est pas un meeting présidentiel, c’est juste dire la direction du train et les gares en période de travaux) certains vont encore dire « on n’a pas été formés pour ça ».
      Outre que je n’ai pas été formé à l’insuline, je sais maintenant faire une injection, et, outre que je n’ai pas été formé aux BTP, je sais repeindre un mur.
      Mon message pourra peut-être sembler agressif (et je vais certainement « payer cher » ), ce n’est pas l’idée pourtant, et ce n’est pas agressif. C’est juste de dire qu’annoncer simplement aux voyageurs que « le DEBA ne fera pas du DEBA, prochain arrêt : Xxxx », ça ne demande pas une formation d’une demi-journée en salle… tout comme l’infirmière a considéré qu’un profane comme moi est apte à faire une sous-cutanée pourtant vitale pendant ses congés, bien que je ne sois pas du tout infirmier.

    • olivier dit :

      @Clem : parce qu’avant ils étaient deux dans la cabine de conduite du train et le deuxième n’avait que pour seul rôle de parler dans un micro pour annoncer aux passagers pourquoi leur train était retardé.

    • El conductorPasser au statut dit :

      @Olivier non lorsque les agents étaient 2 en cabine le second était la pour assurer la sécurité des circulations en cas de Défaillance du conducteur ( malaise par exemple)
      Mais avant il y’avait un contrôleur dans le train qui assurait la service du train mais aussi la communication…

  8. El Calvo dit :

    Hello,

    J’ai testé hier un train de BFM à Dourdan. précisément celui qui part de bfm à 19h19.
    Je dois dire que c’est une grande bétaillère de 8 wagons, sans oublier l’odeur qui va avec…c’est normal qu’à 19h on sente tous un peu le vestiaire et du coup je me suis senti comme un ballon dans une mêlée de Rugby.
    Jésus était tout seul dans le désert pendant 40 jours alors j’imagine que nous vivons une traversée du désert des temps modernes…avec comme tentation, la colère.

    Ah si seulement la SNCF pouvait prévoir l’apéro sur les quais le soir et pourquoi pas un café, thé le matin ! on retrouverait un peu de convivialité (même si un train bondé est convivial voir ConnetableⓇ).

    Allé, courage mes amis. Les travaux c’est comme les paquets de gâteaux, à un moment yen a plus (ne pas prononcer le S final:-)

  9. FCL91 dit :

    Va être longue cette fin de mois d’octobre…

  10. rocla dit :

     » Si des places assises sont disponibles, n’hésitez pas à aller vous y asseoir ou à proposer la place. Très souvent il y a multitude de gens entassés sur les plateformes aux entrées près des portes, alors que des places assises sont disponibles »*

    Mais LOL : big big LOL
    Sérieusement, vous prenez quel RER, que je m’empresse de l’emprunter ? Sur le C que je prends, jamais de places assises vides, même des gens sur les strapontins spécial bagage en bout de wagon.

    La com chez vous, c’est comme des blagues carambar : on a envie de croire que ça va être bon, mais c’est juste toujours totalement pourri.

    Arrêtez a minima de nous prendre pour des cons en nous mentant sur tout, des faux horaires aux places vides dans les rames en passant par les fausses excuses (ce matin encore : annonce conducteur indiquant un pb de signalisation paris intra muros et via twitter un problème sur les voies à austerlitz).

    Quelles sont les mesures prises pour le prix de nos pass navigo sur les 6 prochaines semaines ??????????

    • Sacha94Passer au statut dit :

      Ba hier à BFM vers 18h y avait un deba et 1 elao qui sont passer avec des place vides à l’avant est des voyageur serrée comme des sardines à l’arrière. Au lieu de vous plaindre éparpillée vous sur le long du quais sa vous fera perdre seulement 30 seconde à la sortie

    • AlexisPasser au statut dit :

      ba on le sait comment s’il y a des places vides à telles ou telles places hormis d’être connecté via twitter ??
      et on ne peux pas dire qu’à BFM on puisse courir sur le quai d’un wagon à l’autre

    • FCL91 dit :

      Euh la plupart du temps quand ils sont pleins ils sont effectivement pleins partout… Mais vraiment partout… Quand les gens se retrouvent debout avant même que le rer arrive à Brétigny, généralement c’est qu’il n’y a plus de place pour monter dedans (je ne parle même pas de places assises) alors le coup de « répartissez-vous le long du quai » y’a peut-être une ou deux exceptions par jour mais le reste du temps c’est juste une blague. Allez refaisons des maths de base : les voyageurs d’1 premier rer + les voyageurs d’un second rer + un seul rer pour caser tout ce petit monde = ?

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Je vais ignorer les allusions déplacées, pour changer.

      @rocla, je vais vous expliquer comment fonctionne la signalisation ferroviaire. Ainsi vous et d’autres lecteurs comprendrez pourquoi on peut annoncer un problème de signalisation et un problème de voie en même temps.

      La signalisation est protégée par des enclenchements, qui fonctionnent grâce à des circuits de voie. On fait passer un courant dans le rail : lorsqu’un train passe, ses essieux font court-circuit et le courant n’arrive plus au récepteur. Lorsque la zone concernée par le courant est interrompue (on dit que le train shunte le rail et que la zone chute), le signal qui précède ne peut plus être ouvert et les aiguilles ne peuvent plus être manœuvrées. Cela vise à protéger le train qui passe.

      Mais voilà parfois une zone chute sans raison apparente, alors qu’il n’y a pas de train dessus. Ça peut être provoqué par un court-circuit (par exemple un objet métallique sur le rail qui interrompt le circuit de voie). Du coup il est impossible d’ouvrir le signal car le système pense qu’il peut y avoir un train sur cette partie de voie. Cette situation est donc à la fois un problème de voie et un problème de signalisation.

      On parlera de problème de signalisation tant qu’on ne saura pas ce qui empêche l’ouverture du signal (le temps d’aller voir), et d’incident affectant la voie une fois qu’on saura que c’est de là que vient le problème.

      En résumé : l’un entraîne l’autre.

    • Bretignolais dit :

      Par exemple, une canette de bière jetée d’un train fait court-circuit entre deux bornes d’un coffret de signalisation…

  11. kenshiroPasser en mode normal dit :

    Bonjour,

    Bonne initiative. Par contre, je crois savoir que les trains de la C ont chacun un numéro comme leur cousins TER, TGV,… Ne serait-il pas plus précis de les utiliser ? Parce que sans une recherche sur la fiche horaire, c’est difficile de savoir que le LARA de 06h48 à St Chéron est le LARA de 07h11 à Brétigny pour reprendre l’exemple… Il faudrait juste rajouter les numéros sous les codes missions dans les fiches horaires, et comme généralement on prend toujours le même train, c’est facile à mémoriser (exemple coté TER : 860604). Fut un temps les numéros apparaissait sur les sites TER, mais plus maintenant apparemment.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Tous les trains circulant sur le réseau ferré national ont un numéro de marche, y compris les évolutions. Seules les manœuvres y échappent, mais elles sont toujours locales. Les RER A et B ont des numéros de marche spécifiques (code mission + numéro de série).

      J’ignore pourquoi on n’utilise que peu les numéros de marche au niveau Transilien, mais c’est clair que ce serait pratique pour identifier un train en particulier. On en trouve mention sur certaines lignes : par exemple pour les départs depuis des gares terminales comme sur les lignes L et J à Saint-Lazare. L’Infogare des départs du RER E dans la gare Saint-Lazare les fait également apparaître.

      Sur la ligne C, les numéros sont en 14xzss, où z indique la branche parcourue et x indique la tranche de numéros (matin ou soir et direction), ss étant un numéro de série.

  12. Fadièse01 dit :

    Y’EN A MARRE ! 25 mn de retard ce matin et ce soir encore des problèmes !

  13. L'usager en colère dit :

    Rebelote ce soir avec interruption de trafic entre Brétigny et saint Martin.
    J’ai hâte de connaître le menu pour demain, miam !

  14. Imad dit :

    En tout cas aux heures de pointe les quais sont pleins et donc la répartition existe de facto. Places assises dispos j’en ai vu dans le CIME mais les BALI et DEBA certainement pas. Et personnellement je suis connectée toute la journée au travail, dans le train je repose ma vue et suis bien contente de ne pas avoir le super smartphone du voisin. J’arrive à continuer à vivre normalement sans être en tension permanente.

    • P91 dit :

      @Imad
      M. El Conductor va vous expliquer que les CIME et MONA se remplissent au delà d’Austerlitz.
      M. Clem, lui, trouve justifié un plan de transport prévoyant un train par quart d’heure sur tous les tronçons.

    • Ce n’est pas Clem qui justifie ce plan de transport.
      C’est la direction de la ligne C, représentée par M. Gosselin.
      Il ne fait que donner les informations que la direction donne. Contactez le STIF pour vous plaindre, c’est lui qui valide le plan de transports de la ligne pour les travaux.

    • P91 dit :

      @Portes du Paradis
      Quand j’ai fait remarquer à Clem que ce plan de transport ne tenait pas compte de la fréquentation des différents tronçons, il m’a traité d’égoïste puisque je suggérais de transférer des voitures à partir des dessertes épargnées vers celles qui subissent.
      Ce n’est pas de la justification de sa part ? A tout le moins, il soutient la validation du plan de transport en dénigrant ceux qui le critiquent.

    • Pa vel dit :

      @P91: ce que Clem a essayé de vous expliquer, c’est qu’il n’y avait pas que la fréquentation des gares qui rentrait en ligne de compte, mais aussi d’autres facteurs que nous ne maîtrisons pas.
      Maintenant, pour votre éternelle remarque de gares « surfrequentees » du Val d’Orge VS gares désertes au sud de Bretigny : le Val d’Orge avec la desserte au quart d’heure, ce sont 3 gares (oui, 3, bien fréquentées, certes), alors que les branches « désertes » du sud, ce sont 7 à 9 gares par branche (moins fréquentées… mais 2 à 3 fois plus nombreuses).
      Du coup, estimer que le Val d’Orge est lésé injustement au profit de trains vides qui ne servent à personne, comment dire…

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Moi à la base j’essaie seulement d’expliquer pourquoi telle décision est prise, et quels sont les éléments qui font qu’on en arrive là.

      @P91, ce que vous devez comprendre, c’est que le plan de transport est dégradé. Ça veut dire qu’on n’est pas en situation normale et que des mesures temporaires doivent être prises.
      Ensuite vous pouvez le critiquer, je n’ai pas de problème avec ça. Mais je vous traiterai d’égoiste tant que vous préféreriez laisser les usagers d’Étampes et de Dourdan en rade pour vous satisfaire vous.

      Alors oui, sur ce coup, je suis d’accord avec le plan de transport. De mon point de vue, c’est la moins mauvaise des possibilités qui étaient sur la table pour maintenir un service correct sur la ligne, et pour un meilleur retour à la normale en cas d’incident.

      Et je suis d’accord avec @Pavel. Ce n’est pas parce qu’il y a moins de monde sur les branches (à la louche 2 fois moins sur la branche Étampes que sur le Val d’Orge, et 3 fois moins sur la branche Dourdan, ordres de grandeurs par rapport à la fréquentation des gares dans l’Open data) qu’il faut les exposer à des trous de dessertes qu’on ne pourra pas combler. La fréquentation de ces gares reste significative, même si elle est moins forte que celle de par chez vous.

    • P91 dit :

      @Pa vel
      Evitez de caricaturer mes propos;je n’ai jamais écrit que les gares au sud de Brétigny étaient « désertes » et que leurs trains étaient « vides ».j’ai fait remarquer que ces tronçons étaient moins fréquentés (apparemment personne ne le nie) et que seuls les Val d’orgiens subissaient une réduction de l’offre de transport en heures de pointe (certes,il m’a été rétorqué que quelques ROMI avaient été également supprimés).
      Ensuite, il y aurait « d’autres facteurs que nous ne maîtrisons pas »?
      Faites-vous allusion à la possibilité de dépanner le Val d’Orge en rendant omnibus les ELAO ou le DIVY en cas de problème sur les BALI?hier le BALI de 18h15 à Austerlitz a été supprimé, je n’ai pas remarqué qu’un train direct avait été rendu omnibus pour dépanner le Val d’Orge.
      Mais peut-être s’agit-il des « trous de desserte » qui deviendraient trop importants si, par exemple, la branche de Dourdan passait de 4 à 3 trains par heure (le train récupéré étant affecté au Val d’Orge)?
      Est-ce à dire que les Val d’Orgiens doivent, pendant 3 ans, voyager, pour certains, debouts, pressés puis compressés, parce qu’en cas de pépin grave les dourdannais devraient attendre trop longtemps le train suivant?
      Enfin, vous ne trouvez que 3 gares dans le Val d’Orge; je suppose que vous excluez Savigny de la liste parce qu’elle est desservie par d’autres missions; je vous invite à emprunter les SARA, LARA et BALI: vous constaterez ainsi que les usagers de Savigny les fréquentent de préférence car ils veulent éviter de perdre leur temps dans des omnibus.
      En tout état de cause, je ne saisis pas votre raisonnement sur la comparaison entre le nombre de gares au sud de Brétigny et celui du Val d’Orge. Ce sont les voyageurs qui peuplent les rames, pas les gares.

    • El conductorPasser au statut dit :

      @P91 osez dire que personne n’emprunte les CIME/MONA/ROMI au delà de paris Austerlitz? Je pense que les voyageurs au départ des gares au delà apprécieront.
      Non parce que si on supprime des trains( bah oui on peut pas supprimer des voitures vu que les Z2N sont des éléments indéformables) CIME/MONA/ROMI ça signifie de supprimer des trains dans l’autre sens …
      Mais le fait de supprimer des CIME/MONA/ROMI aura aussi un impact pour les voyageurs du NORD et de l’OUEST. Finalement ces voyageurs seraient il des voyageurs de secondes zone par rapport aux voyageurs du val d’orge?

    • Pa vel dit :

      @P91: sans pousser la polémique plus loin, si je cite le nombre de gares, c’est aussi que les gares en question sont utilisées par les personnes des villes alentours, qui convergent vers le RER C et n’ont pas d’autre moyen de transport en commun de substitution, contrairement aux zones plus denses/proches de Paris.

      Pour votre remarque sur le « trou de desserte » en enlevant un Dourdan par heure, en situation actuelle de travaux, on ne passerait pas les branches de 4 à 3 mais de 2 à 1 train par heure… donc oui, ça fait un sacré « trou de desserte » même pour la campagne du sud.

      Pour la remarque sur l’utilisation des trains directs plutôt qu’omnibus par les gens… c’est compréhensible, mais alors si on compte la fréquentation en disant que Savigny « compte » pour les BALI, alors il faut inclure la fréquentation de Bretigny pour les ELAO et DEBA/DYVI (directs) vu le nombre de gens qui les empruntent pour gagner du temps jusqu’à cette gare plutôt que via les omnibus (compréhensible également).

    • MRU dit :

      @P91, mon trajet quotidien est Etrechy-ST OUEN, je prends donc 2 trains. Pour le retour : un BALI que je quitte à Pont de l’Alma, puis un ELAO.
      Dans le BALI je n’ai aucun problème de place assise (peut être car trop en amont j’en convient), dans le ELAO je peux vous dire qu’hier, en descendant à Etrechy à 19h40 il restait 6 places disponibles dans le wagon…(petit temps pour que vous visualisiez)
      A mon avis cela prouve bien que les trains d’Etampes servent à quelque chose non ?
      Alors svp arrêtez de jouer au « moi moi », vous n’êtes pas seul à voyager debout, on est tous dans la même galère, les gens s’éloignent de plus en plus de Paris (par obligation)et il faut faire avec, la SNCF ne va tout de même pas sélectionner les gens qui auront le droit d’aller travailler ou pas en fonction de leur localisation, les gens du sud ont autant de droit que ceux du Val d’Orge, et sachez que les ELAO sont très prisés par les gens de Bretigny
      Voila c’était mon coup de gueule, mais rassurez vous je n’y reviendrais pas

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Merci @Pavel.

      @P91, vous nous prouvez une fois de plus que vous n’avez pas étudié la question. Vous vous fichez complètement de ce qui se passe au delà de votre petit univers. Parler de passer « Dourdan de 4 à 3 trains par heure » est une méconnaissance manifeste du plan de transport. Parce que effectivement, ç’aurait été une solution de compromis envisageable, et je dirais même qu’elle aurait probablement été prise en compte très sérieusement, si le « trou » entre le 3e train d’une série et le 1er de la suivante s’avérait gérable. En cas de problème, ça laissait de quoi voir venir. Mais non. La réalité c’est que vous mettez une heure dans la tronche de milliers d’autres usagers sans aucune possibilité de les rattraper.
      Et vous vous demandez pourquoi je parle d’égoïsme ?

      (Je reprécise, à nouveau, que je ne comprends pas pourquoi l’option d’arrêter des semi-directs en route lors de suppressions consécutives à un incident n’est pas plus utilisée, tout en sachant que je n’ai pas la vision globale de la ligne qu’a le COT. Mais comme je suis curieux, j’ai fait mon petit sondage parmi tous les gens qui me suivent sur Twitter et une partie de ceux qui sont sur les différents groupes Facebook. Et ils me disent qu’il leur est arrivé de se trouver dans un semi-direct rendu omnibus certains soirs. Donc vous n’avez peut-être pas de chance, et peut-être que ce n’est pas assez utilisé. Mais ça existe, contrairement à ce que vous aimeriez visiblement.)

    • adoliquePasser au statut dit :

      Alors sur la sempiternelle discussion, val d’Orge vs branche sud : soyons un peu sérieux et objectifs. Les clients qui vont à Bretigny prennent des trains vers Etampes ELAO. C’est les plus directs.
      (on n’en a pas beaucoup et hors heure de pointe ils sont omnibus dans le val d’Orge).
      Prenant ça en compte, on est dans un rapport 15M vs 12M (et non pas 1 pour 3) entre val d’Orge et Etampes.

    • P91 dit :

      @ Pa vel
      Il ne me semble pas que les Val d’Orgiens disposent de plus de moyens de transport de substitution que Vous. Ils sont trop éloignés de Paris.
      Pour le « trou de desserte », ma proposition de réduire de 4 à 3 trains/heure s’entendait en période « normale » post-incendie, et non en période de travaux (impossible de passer de 2 à 1).
      @Clem
      Il faut excuser le béotien que je suis: j’ignorais qu’en supprimant un train par heure, s’il en restait effectivement 3, le trou de desserte entre le 3ème d’une série et le 1er de la suivante atteindrait une heure; si tel est le cas, bien entendu, je retire bien volontiers mon indécente proposition.
      @MRU
      Effectivement, vous avez tout compris: si vous n’avez aucun problème de place assise, c’est parce que vous quittez le BALI à Pont de l’Alma; à mon tour de vous inviter à visualiser le remplissage dudit BALI lorsqu’il quitte Austerlitz,puis BFM.
      P.S. le 9 novembre, il y a eu un problème (non déterminé); au moins un BALI a été supprimé (18h15 à Austerlitz); le suivant était blindé. Cette soirée n’était peut-être pas caractéristique.

    • adoliquePasser au statut dit :

      En période hors travaux, il y a systématiquement des gens qui voyagent debout entre BFM et Juvisy – et souvent Bretigny dans les ELAO entre 18h15 et 18h45 (heure de passage à Austerlitz).
      Je vous laisse imaginer la situation en supprimant un train sur deux…

    • P91 dit :

      @ADO
      Bien conscient du problème, je n’ai jamais suggéré de supprimer un ELAO sur 2, mais 1 DYVI sur 4.

  15. Gilles SPasser en mode normal dit :

    Et l’appli « Tranquilien » ? Elle devait servir à ça, non ?
    Si elle ne devait servir qu’à donner en exploitation normale les positions libres, ça pour la coup tout le monde les connaissaient…
    Elle aurait été très utile pour cette période, pourtant…
    La SNCF l’a déjà oubliée, cette appli ?
    .
    GS,
    un gars qui a un affaissement de voute plantaire et pour qui être debout est rapidement douloureux.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Il me semble que l’appli Tranquilien a été mise en sommeil…
      J’ai lu que ses fonctionnalités devraient être intégrées dans l’appli SNCF.

  16. Bruno123 dit :

    Si seulement on avait la 3G/4G sur tous les quais…

  17. Dans la famille règles de savoir-vivre, ce serait top que les gens montant dans les rames ne prennent pas leur temps de choisir leur siège en fonction du sens roulant, de la place pour les jambes, d’ôter son manteau, poser son sac, sortir son portable, etc… Comme si les gens derrière n’existaient pas.
    Dans le même ordre d’idée, quand les gens descendent sur le quai, qu’ils n’oublient pas que d’autres derrière eux sont coincés dans les marches parfois hautes parce qu’ils prennent le temps de regarder où ils sont, quel est le prochain train, etc. Se placer au milieu du quai, c’est cool, aussi.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Ah ça ce sont des choses particulièrement exaspérantes même en temps normal !

    • corentin dit :

      Et les vélos, théoriquement interdits aux heures de pointe.

      Hier, un vélo sur la plate forme d’entrée dans le train, et à l’étage, le quidam, qui occupait deux places, une pour lui, l’autre pour sa sacohe et son sac, qui baissait bien la tête à chaque arrêt, histoire de ne pas voir qu’il y avait du monde.

    • Je m’assois sur les affaires de ce genre de quidam.
      Et tant pis s’il avait un ordi dernier cri dans son sac.
      Quant à l’interdiction des vélos en heure de pointe, chuis pas sûre… Mais je suis d’accord que je trouve ça encombrant et dangereux, surtout en période de suppression de train.

    • Gilles SPasser en mode normal dit :

      @Portes du Paradis, si-si, les vélos sont interdits en période de pointe, c’est dans le règlement intérieur de la seuneuceufeu. De mémoire c’est interdit de 6 à 9h et de 17 à 19h.
      Il ne reste plus qu’à faire appliquer ledit règlement, mais pour ça, il faut des contrôle(ur)s.
      .
      J’en profite pour dire que je suis totalement d’accord avec vous sur votre message initial ouvrant ce fil.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Pour les vélos, ils sont autorisés dans les trains :

      a) le samedi,

      b) le dimanche et les jours fériés,

      c) du lundi au vendredi, sauf :
      * de 6h30 à 9h en direction de Paris,
      * de 16h30 à 19h en provenance de Paris,
      * de 6h30 à 9h et de 16h30 à 19h dans les deux sens sur les lignes A et B.

  18. La fouine dit :

    Sur l’application transilien je tombe sur « alerte enlèvement blabla bla….. » J’espère qu’il ne vous faudra pas 3 jours pour virer cet avis, sachant que l’enfant a été retrouvé !

  19. Sacha94Passer au statut dit :

    Moi Perso c’est traveau m’arrange bien dans le sens où il m’ont fait revenir le train Gota de 8h12 à Orly Ville.

  20. Fred91Passer au statut dit :

    J’ai une question bête : la réduction du service en pointe est due à des ralentissements sur la ligne du fait de travaux, et donc, pour éviter de surcharger le trafic, on supprime quelques trains. Enfin c’est ce que j’ai compris.
    Et pourtant (je ne vais pas m’en plaindre, pour une fois !), les BALI (celui de 18h18 BFM en tout cas), fonce comme on n’avait jamais vu depuis des années, temps record de 12min pour aller à Juvisy.
    Donc : où sont ces restrictions de vitesse ?

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Pour l’instant, principalement au sud de Brétigny, et une du côté de Juvisy il me semble. D’autres seront ajoutées au fil des travaux et en particulier après le weekend rouge vous devriez ressentir pleinement la différence.

  21. decibelPasser au statut dit :

    Bonjour,

    Il y avait des contrôleurs à Austerlitz hier soir (vers 18h20) au niveau des tourniquets de validation (au sous sol).
    Ils contrôlaient les usagers qui sortait du RER C !
    Mais vous ne doutez de rien à la SNCF. j’hallucine !!!

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Ah ben il faut bien que les contrôleurs continuent faire leur boulot. Vous ne pensez tout de même pas que la SNCF va les payer à ne rien faire pendant six semaines ?

    • Bretignolais dit :

      Mince alors, les contrôleurs contrôlent, on aura vraiment tout vu !

    • La fouine dit :

      Pourquoi pas, pendant ces 6 semaines on va bien payer quelques conducteurs à ne rien faire !

    • El conductorPasser au statut dit :

      allez la fouine continuez ainsi vous en devenez hilarant!
      Aucun conducteur ne sera payé à rien faire , ils seront seulement plus NOMBREUX à être en congés ( les congés c’est pas être payé aux frais de la princesse ) et ca permettra aussi de récupérer les repos en retard pour certains!

    • FrançoisL dit :

      Si vous sortez à Austerlitz à 18h20, soit vous venez de l’ouest (et pour le faire tous les jours depuis 6 ans, ça va), soit vous venez du Sud donc en contrepointe, dans les deux cas je ne pense pas qu’on puisse parler de conditions de transport très difficiles.

  22. RerCGalere dit :

    Est-il possible de demander aux charlots de la radio de la ligne C d’arreter de se foutre des passagers…. Ils osent dire que tou va bien, les conditions sont ideales, partez sereins ….. Qu’ils viennent sur les quais ! Au fait, aura-t-on aussi une reduction de notre abonnement à la hauteur de la reduction de train ??

  23. RerCGalere dit :

    Pourquoi une reponse ?? la SNCF ne repond pas, c’est connu. Et concernant mes propos, je vous invite à passer sur les quais et dans les trains, vous comprendrez notre agacement ….

    • El conductorPasser au statut dit :

      Ah c’est vrai je ne passe pas le long des quais et je ne suis jamais en tête des trains … C’est en fait un androïde qui conduit et qui me représente pendant que je suis sur une plage de sable blanc à siroter un cocktail…
      Faut redescendre sur terre , y’a des être humains en tête de train qui voit ce qui se passe .
      Et la SNCF répond mais elle ne répondra pas aux propos insultants!
      Vous savez on m’a appris, quand j’étais enfant, à rester poli dans toutes les circonstances…

    • La fouine dit :

      Sauf erreur de ma part, un conducteur ne voyage pas dans le train avec le bétail, il est isolé en tête, dans la cabine de conduite, où il est sur d’être assis et d’avoir plusieurs m2 rien que pour lui. J’en profite pour souhaiter aux conducteurs de la ligne C un bon weekend de 4 jours à la fin du mois, au frais de la princesse !

    • El conductorPasser au statut dit :

      La fouine vos propos en fin de post sont juste inadmissibles.
      Et le conducteur ne voyage pas avec vous peu être mais c’est juste être borné de croire que nous ne savons pas ce que vous vivez car nous le vivons aussi en tant que voyageur! c’est ça que vous oubliez , c’est que les agents sont aussi des voyageurs ! Bref j’ai pas envie de perdre mon temps avec une personne comme vous , vous n’apportez rien hormis de la haine comme d’habitude!

    • Bretignolais dit :

      Et puis la cabine de conduite d’une Z2N est tellement vaste… un vrai loft !

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @La Fouine : avez-vous au moins réalisé que la ligne C continuerait de fonctionner lors du weekend rouge ? Parce que les conducteurs ne seront pas en weekend, hein, ils travailleront comme toujours.

  24. RerCGalere dit :

    Un rappel mon message s’adressait aux talentueux animateurs de radio !! J’ignorai qu’en plus ils etaient conducteurs …..

    • El conductorPasser au statut dit :

      Et je vous ai répondu que vous n’aurez aucune réponse du fait que vos propos étaient déplacés.
      De plus vous vous êtes bien adressé à moi en disant :  » Et concernant mes propos, je vous invite à passer sur les quais et dans les trains, vous comprendrez notre agacement …. » aux quels j’ai répondu!
      Donc voilà . Bonne soirée

  25. Seb94 dit :

    Tiens c’est drole mon commentaire d’hier matin concernant le train VICK arrive a 7h57 en gare de choisy en version 6 caisses a saute.
    Comme je l’expliquait j’osait esperer que pendant les travaux tout les trains etait des 8 caisszs vu que moins de materiel circule autant mettre les capacites max possible. Mais a priori hier matin il en a ete decide autrement. La encore les clients que nous sommes ne comprenne pas ce genrz de decision !! Pourquoi pas mettre que des train 4 caisses aussi ?

  26. Seb94 dit :

    C’est marrant il y a tjs une bonne raison. Il y a moins de trains en circulation donc plus de trains en standby au depot non ? Il devait bien y avoir moyen de faire en sorte que les 6 et 4 caisses en profite pour une revision quelconque et mettre que des 8 caisses poir toutes les missions au moins pendant les heures de pointe. On sait deja que en temps normal ces configurations donnent des trains blinde alors en cette periode le bon sens etl’organisation aurait voulut que..non ?

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Euh @seb94. Tout d’abord, les trains de 8 caisses, ce sont des rames de 4 caisses couplées par 2. Donc techniquement il n’y a que des 4 caisses ou des 6 caisses, les 8 caisses n’existent pas (du moins pas sur notre ligne, certains types de train pouvant être à 8 caisses, comme les NAT sur la ligne H).

      Les 6 caisses sont gérées par Trappes et elles n’ont pas besoin de plus de révision. En outre, comme je le disais, il y en a 14 et on ne peut pas se passer de 14 rames : les remplacer toutes par des 8 caisses nécessiterait la mobilisation de 28 éléments de 4 caisses !

      Or, la situation dégradée ne change rien au problème des Ardoines. Puisqu’on a supprimé des trains, on peut effectivement remplacer quelques 4 caisses par des 8 caisses, en fournissant le même nombre de rames. Mais ça ne compensera pas tous les trains supprimés, il restera forcément des trains courts.

  27. Ludovic dit :

    Parmi les comportements à la con : les gens qui s’assied sur les marches aux heures de pointe. Y’a pas des amendes contre la connerie humaine ?

    • Charii dit :

      Personnellement je le fais quand il n’y a plus de places assises disponibles. Je ne peux pas rester debout et je ne trouve quasi jamais une personne pour me céder sa place. Alors tant pis, va pour les marches. Ça fait mal aux fesses et au dos, mais c’est moins pénibles que les douleurs de la position debout qui me met au bord de l’évanouissement.

  28. La fouine dit :

    Chacun connaît le manque de ponctualité chronique de la ligne C du RER et ses surprises de dernière minute (train supprimé, etc….) Parallèlement à cela, je trouve scandaleux que le client grandes lignes qui rate son TGV pour cause de transilien défaillant, se retrouve souvent pénalisé financièrement par la Sncf !

  29. Bluebird43 dit :

    Bonjour,

    Aujourd’hui, 14h30 : St-Michel Notre-Dame : un train supprimé (VICK) et un retardé (SARA). Motif : absence de conducteur pour le premier et retard pour le deuxième.
    Des trains entraient en gare de Saint-Michel dans un ordre complètement aléatoire, sur les écrans un premier train passait soudainement en seconde position et vis-versa… bref, on croyait voir un classement d’une course automobile.

    Evidemment, beaucoup de touristes étaient perdus par le manque d’informations et ne savaient pas non-plus la destination des trains qui entraient en gare. La dame au guichet n’était d’ailleurs pas très sympathique, limite je la dérangeais en lui demandant le retard du train. « 5 à 10 minutes de retard ! » me balance-t-elle. Problème ? Ça faisait déjà 15 minutes qu’on attendait le train.

    Je me plains pour l’image véhiculée, perso je suis usager quotidien des RER et je connais bien. Mais alors pour les touristes étrangers qui visitent la France, c’est triste non… ? Je prends le temps de rédiger ce message pour vous.

    Cordialement.

    • Virginie Girod dit :

      Je suis d’accord nous montrons une très mauvaise image de la France aux touristes mais cette image est bien réelle
      J’ai eu besoin il y a peu d’acheter des tickets
      J’avance vers le guichet à peine arrivée « y’a des machines pour ça »….

  30. Virginie Girod dit :

    Bonjour
    En raison des travaux je n’ai qu’un train sur deux à 8h en gare de SQY
    Ce matin l’un des trains à été supprimé
    Bien qu’incrite aux alertes transilien je n’ai pas été informée
    En gare J’ai demandé la raison de la suppression du train de 8h10 il s’agit d’un retard dans le rendu de travaux
    Une fois sur le quai une annonce été faite concernant une panne…
    Alors moins de train on fait avec
    La suppression devient problématique pour les voyageurs qui travaillent et ont des horaires à respecter
    Le manque d’information des voyageurs malgré les moyens mis en oeuvre et bien sur une communcation défaillante entre vos agents et vos annonces rendent difficiles de savoir qu’elle est la raison reelle de cette suppression de train

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Bonjour,

      Je peux vous confirmer la restitution tardive de travaux. Malheureusement, ça fait boule de neige sur les premiers trains.
      Pour la panne je ne suis pas au courant, mais il peut y avoir eu ces deux incidents en parallèle.

  31. Virginie Girod dit :

    Merci d’avoir pris le temps de répondre

  32. Mc cricricriPasser au statut dit :

    Et alors ou trouve t on les places assises d’un train annoncé « long » et qui arrive « court » ????

  33. Ricou2105Passer au statut dit :

    Bonjour.

    Je comprends et encourage les travaux de modernisation et de réparation, nécessaires sur la Ligne C. Je me dis qu’en ce moment nous traversons un mal pour un bien (même si je reste très sceptique sur l’amélioration de mes conditions de transport à partir de fin novembre…).

    Mais ce qui pêche encore une fois c’est la communication, la gestion des aléas.

    Cela fait 25 ans que je prends la ligne C depuis ou à destination de Savigny sur Orge. Le soir, pour prendre un RER de Paris pour Savigny la règle est simple, immuable et je l’explique à tout le monde : un RER qui contient BA dans son code mission (BALI, ELBA, DEBA, etc) ainsi que ceux qui commencent par C (CIME, CARO, etc) s’arrêtent à Savigny. Bien sûr quelques exceptions parfois : les DEBO par exemple s’arrêtent à Savigny (on comprend cependant facilement qu’il s’agit de la concaténation de deux missions : DEBA et ELAO).

    Mais là, pendant les travaux d’automne 2016, je ne vous félicite pas : vous faites circuler certains DEBA qui ne s’arrêtent pas à Savigny !! Il suffit de voir à Brétigny combien de personnes font demi-tour car elles pensaient être dans un omnibus Juvisy-Bretigny. Cela m’est arrivé ! C’est horripilant, nul et trompeur car évidemment ça rallonge endorment le temps de transport du soir ! Si la mission du RER C est différente de d’habitude, merci de changer aussi le code de sa mission ! Sur 4 lettres vous devriez trouver un nouveau nom non ?
    Oui bien sûr vous allez me répondre que les horaires l’indiquent, les toutes petites télés sur le quai aussi… mais quand on prend un RER au vol on se fie à son expérience, à l’habitude…

    Merci de prendre en compte ma remarque constructive et qui profitera à tous !

    Un usager fidèle car pas le choix.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Il y a quelques confusions : le DEBO n’est pas une concaténation de DEBA et ELAO, mais une modification du DEBA qui indique qu’il dessert Dourdan La Forêt (ce n’est pas le cas du DEBA).

      À ma connaissance, la syllabe BA n’a pas de signification particulière, c’est une simple coïncidence (sauf si on m’a caché des choses ?)

      Ceci dit, avant l’apparition des ELBA et des ELAO, les codes mission pour l’axe Étampes/Saint-Quentin étaient ELAC (semi-directs à l’ouest, directs Masséna/Juvisy, puis omnibus) et ELSA (semi-directs à l’ouest, directs Masséna/Juvisy, directs Juvisy/Brétigny puis omnibus).

      Pour les DEBA omnibus entre Juvisy et Brétigny, malheureusement je le déplore, je ne sais pas qui a pris une décision pareille. Quitte à ne pas créer un code mission spécifique, il aurait sans doute mieux valu conserver DYVI (même sans son arrêt à Ivry). Malheureusement la direction de ligne a depuis longtemps une aversion pour la modification des codes mission en cas de perturbations 🙁

      La seule occasion où ils ont fait ce qui (à mon avis) faisait sens à ce niveau, c’était lors des intempéries en juin dernier où des BOAX et des JOAX avaient fait leur apparition (des omnibus d’Austerlitz à Brétigny ou Juvisy respectivement).

      Il existait bien des missions qui cumulaient ELAO et DEBA… et elles s’appelaient YVES et YVON 😉

    • LadPasser au statut dit :

      Ou tout simplement faire réapparaître notre bon vieux DUFY ayant pour signification direct BFM / Juvisy et direct Juvisy / Bretigny et le tour était joué 😉

    • El conductorPasser au statut dit :

      Lad DUFY = Arret à choisy …

    • ClemPasser en mode normal dit :

      En reprenant la nomenclature des codes, rien ne convient en fait… il n’y a pas de lettre signifiant « direct JY/BY » : même le U est ambigu (DUFY était direct BY/JY/CLR mais DUBA était omnibus dans le Val d’Orge). Le A signifie omnibus Val d’Orge, donc n’est pas utilisable. Le I indique un train de la boucle Versailles. Le O indique un omnibus sur tout le parcours, et le Y indique un arrêt à Ivry.

      Du coup on est coincés 🙁 ça nous laisse un code mission à créer au format DE_A, ça laisse pas tellement de possibilités parce qu’il fait que sa sonorité soit assez différente de DEBA pour ne pas avoir de confusions dans les annonces sonores… DERA peut-être, ou DELA.

    • Ricou2105Passer au statut dit :

      Bonsoir.

      J’étais sûr qu’on me reprendrait sur mes constatations relatives aux codes mission des trains ?

      Pour simplifier ma demande, je reformule : je ne sais pas si c’est une coïncidence ou non mais depuis que les trains contenant la syllabe BA existent, ils s’arrêtent tous à Savigny sur Orge.

      Alors si on met en circulation des trains qui ne s’arrêtent pas à Savigny, merci de ne pas les appeler avec le même nom que ceux qui s’arrêtent habituellement à Savigny. Il ne faut pas avoir fait polytechnique ou Saint-Cyr pour comprendre que la non-application de cette règle pourtant simple est source d’erreur pour les clients !

    • LadPasser au statut dit :

      Oui je sais que de base les DUFY s’arrête à Choisy le roi mais comme ils ont été supprimé on aurait pu les réutilisés en changeant la desserte ( direct BFM / Juvisy) puisque maintenant c’est les DYVI qui s’arrête à Choisy avec Ivry en plus.
      Et puis je pense que pour les personnes du val d’orge ça les aurait plus interpeller un DUFY sans arrêt entre Juvisy et Brétigny qu’un DEBA qui lui est censé être omnibus entre JY et BY.
      C’était juste une idée comme ça mdr 😉

    • Galaad91 dit :

      @Eric21,

      La solution adopté sur le RER D il y a quelques années devrait vous plaire.

      Ils avait modifié les codes missions pour que chaques lettres correspondent à une information précise de la déserte du train. ils avaient même distribué des guides pour permettre aux voyageurs de comprendre à quoi correspondaient ses lettres.

      https://maligned.transilien.com/2013/12/12/rer-d-decodons-les-codes-missions/

      Malheureusement, je ne suis pas certain que cela soit possible pour la ligne C qui est légèrement plus complexe ni si un changement de nom est possible en cas d’incident. Mais cela pourrait être une piste à explorer.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @Lad / @Eric21 : non mais comme je l’ai dit je suis de toute façon d’accord sur le fait que laisser ces trains s’appeler DEBA était, pour faire un euphémisme, une bizarrerie.

      @Galaad : en fait c’est déjà plus ou moins comme ça sur la ligne C, mais le problème c’est que pratiquement toutes les lettres sont possibles en première position et que ça limite grandement les possibilités.

    • Galaad91 dit :

      @Clem,

      Je suis d’accord que la première lettre correspond bien à la destination mais je n’ai pas encore trouvé la logique pour les 3 suivantes…

      Or cette logique est très clair sur le RER D…

    • Flora dit :

      Bonjour, il y a une explication pour les autres lettres là: https://malignec.transilien.com/2012/04/04/quatre-lettres-dans-le-bon-sens/#more-1107

    • Galaad91 dit :

      Merci @Flora,

      Mais je note qu’il n’y a pas de signification pour les 3e et 4e lettres (« La première lettre du code mission est la destination du train. La deuxième correspond à sa desserte »).

      De plus, concernant la deuxième lettre, il n’y a pas de différence entre ELBA et ELAO. Pourtant le premiers est omnibus entre Juvisy et Brétigny mais pas l’autre…

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @Galaad :

      1ère lettre : destination
      (Je vous fais grâce de la liste)

      2e lettre : desserte au sud :
      A : soit origine BFM, soit omnibus BY/JY et direct JY/BFM.
      E : direct JY/BFM (à l’origine, indiquait aussi un semi-direct à l’ouest ­— sans indication sur la desserte de BY/JY).
      I : indique un train de la boucle Versailles.
      O : indique un train omnibus sur tout son parcours.
      U : indiquait un train direct BY/JY/CLR/BFM.
      Y : indique un arrêt à Ivry-sur-Seine.
      L ou V : remplace le E (le V n’est plus utilisé) si la 1ère lettre est une voyelle.

      3e lettre : différents usages :
      E : si la deuxième lettre était une consonne, indiquait un train omnibus BY/JY puis direct JY/BFM et semi-direct à l’ouest (SVEN).
      I : si la deuxième lettre était une consonne, indiquait un train omnibus BY/JY puis direct JY/BFM (SLIM).
      O : si la deuxième lettre est une consonne, indique un train direct BY/JY/BFM (SLOM).
      S : sur les navettes de l’ouest, train origine SQY (TOSO).
      V : sur les navettes de l’ouest, train origine VRG (TOVO).

      4e lettre : différents usages :
      A/O : sur Dourdan, O si Dourdan-La Forêt est desservie, sinon A
      Y : sur les trains de la boucle Versailles, indique un arrêt à Vitry.

    • CyrilouSanPasser au statut dit :

      @Galaad91

      Les 2 dernières lettres sont la pour faire joli… sauf:

      – en heure de pointe sur les VICK et CIME devant VITY et CITY. Dans ce cas les deux dernieres lettes indiquent l’arrêt supplémentaire en gare de Vitry sur Seine.

      – le A et le O à la fin des Dourdan pour faire DEBA ou DEBO suivant que le terminus sera Dourdan ou Dourdan la Forêt.

  34. Ricou2105Passer au statut dit :

    Merci au conducteur Alain du CIME du 26 octobre passé à BFM à 19h41. Alain s’est présenté, au micro, a indiqué qu’il y avait des places disponibles dans les 3 premières voitures, et a longuement parlé des travaux, de la gêne qu’ils provoquent, des endroits où ils ont lieu, etc.

    Un grand merci donc pour son amabilité et, ce qui est très rare sur la Ligne C, son envie de communiquer et d’expliquer les choses !

    Que tous les agents de la SNCF prennent exemple sur Alain ? Ça fait plaisir !

    • georges dit :

      Oui effectivement, il fait partie des quelques conducteurs qui donnent de l’information, qui détendent l’atmosphère, je pense aussi à Cyprien, et désolé si je ne cite pas tout le monde, il y en a d’autres dont je ne connais pas les noms. Cela apporte un plus et une bonne image. Bref c’est bien dommage d’opposé ce genre de comportements avec les traditionnels ce n’est pas dans les prérogatives des ADC car pas présent dans la fiche de poste alors tant pis si vous n’avez pas d’infos. Dommage, moi je ne suis pas standardiste mais quand le téléphone sonne dans ma société et que celle ci est occupée et bien je le décroche… et je ne travaille pas pour le service public.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @georges :

      L’histoire des prérogatives ou non, ça dépend beaucoup du conducteur. En particulier chez les plus anciens : imaginez qu’on vous dise que désormais on va se passer de la standardiste et que vous n’aurez qu’à faire son boulot à sa place en plus du vôtre, naturellement sans compensation, et sans vous expliquer comment transférer les appels. Je ne pense pas que vous seriez ravi, ou que vous le feriez de bon cœur.

      Mais comme ça a été noté, de plus en plus de conducteurs ont même envie de plus communiquer avec leurs voyageurs, les choses évoluent, pas toujours très vite, mais elles évoluent.

  35. Sacha94Passer au statut dit :

    Si la première lettre indique la destination pourkoi mètre des Nora Pontoise ou Gota Montigny Beauchamp

    • ClemPasser en mode normal dit :

      La lettre N désigne Pontoise (avant le prolongement à Pontoise, elle désignait Montigny Beauchamp).
      La lettre G désigne Montigny Beauchamp (avant le retrait de la branche Argenteuil, elle désignait Argenteuil).

      Les destinations sont :

      A : Paris Austerlitz
      B : Brétigny
      C : Versailles Chantiers
      D : Dourdan ou Dourdan La Forêt
      E : Étampes ou Saint-Martin-d’Étampes
      F : Bibliothèque François Mitterrand
      (Par le passé, F désignait Pont Cardinet)
      G : Montigny Beauchamp
      (Par le passé, G désignait Argenteuil).
      H : Avenue Henri Martin
      J : Juvisy
      K : Chaville Vélizy
      L : Invalides
      M : Massy Palaiseau
      N : Pontoise
      O : Musée d’Orsay
      P : Pont du Garigliano
      R : Pont de Rungis Aéroport d’Orly
      S : Saint-Quentin-en-Yvelines
      T : Javel
      (Par le passé, T désignait Ermont-Eaubonne)
      V : Versailles Château Rive Gauche
      (Par le passé, Y désignait les trains combinés à destination de Dourdan et de Saint-Martin-d’Étampes)
      Z : Paris Austerlitz
      (Par le passé, Z désignait Pereire-Levallois)

  36. Artisans78Passer au statut dit :

    je trouve que c’est une très bonne idée pour éviter que certains ne partent pas en retard comme je l’ai vu hier matin en gare de Javel où le chauffeur du JILL était remonté contre certaines personnes qui avaient bloqués les portes rien que pour faire les imbéciles je le dois de vous rappeler qu’il est interdit de bloquer sinon j’en sort un pour dire de s’arrêter. Vous devriez sanctionner de 30 € pour avoir bloquer les portes pour rien et s’il vous plait mettez des caméras de surveillance aux portes des trains.

  37. Virginie Girod dit :

    Problèmes sur le rer c ce matin pour les trains au départ de saint qu’enfin en Yvelines
    Les retards seraient a la restitution des travaux

  38. Vache à lait dit :

    Ce matin 20 min à attendre dans le froid à Bouray car les SLOM sont ralentis pour cause de rails « glissant » du aux feuilles mortes … aux aborts de Etrechy.
    Déjà entassé comme de la mer*** à attendre ces 2 foutus trains par heure, faut qu’ils soient en plus en retard. Vous pouviez pas prévoir non plus ce genre de désagréments non ? Trop compliqué.

    De plus chose à amusante les trains grandes lignes eux sont immunisés contres les feuilles mortes et autres problèmes. Ils passent à grande vitesse et à l’heure semble-t-il.Je sais pas comment ils font, les feuilles mortes doivent s’arrête juste avant de tomber sur leur rails soit les feuilles qui tombent dessus n’ont pas la même propriété de glissade …
    Franchement je sais pas comment ils font dans les autres pays avec des conditions autrement plus extrêmes. Ils doivent avoir des pouvoirs magiques ou peut être simplement du matériel de bonne qualité et du personnel soigneux de leurs clients qui payent leur salaire.

    Feuilles mortes, verglas, fortes chaleurs, trop froid, trop de pluie, trop de vent, trop trop trop ….

    • El conductorPasser au statut dit :

      Alors je vais éclairer votre lanterne vu que chaque année on répète la même chose.
      Alors les feuilles mortes créent une pâte très glissante qui augmente la distance de freinage et ralentit la mise en vitesse des trains … les trains grandes lignes passent à grandes vitesses simplement parce qu’ils n’ont pas à freiner tous les 3 kms et à repartir !

    • Vache à lait dit :

      Merci pour cette réponse.
      Comme d’habitude il y a toujours une explication pour justifier tous ces problèmes mais jamais de moyens mise en œuvre pour les résoudre une bonne fois pour toute.
      Elle doit être sacrément épaisse cette couche de feuilles morte pour engendrer de tels retards.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      C’est vrai quoi, on va interdire aux feuilles de tomber en automne. Les arbres n’ont qu’à les garder.

      Les autres pays ont le même problème que nous, si ça peut vous rassurer. Je ne vois pas ce qui vous fait croire qu’ils ne sont pas touchés. Mais pour avoir vécu et pris le train de banlieue dans cinq pays différents, je peux vous assurer qu’ils ont exactement les mêmes problèmes.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Et ce n’est pas une question d’épaisseur de la bouillie de feuilles mortes, mais de distance de freinage.

      Vous aurez l’air malin quand votre train qu’on n’aura pas ralenti n’arrivera pas à freiner à temps pour desservir votre gare. Ou pire : devant un obstacle sur la voie.

    • Vache à lait dit :

      Non juste faire un élagage le long des lignes pour éviter que le gros des feuilles des arbres qui peuvent situés très proches des rails ne viennent s’empiler dessus par exemple. C’est une idée et il y en as certainement d’autres.
      Vu votre résignation, c’est pas étonnant que rien de bouge à la SNCF. On peut rien faire et on ne fait rien pour changer.

    • rcc dit :

      Interdire les arbres, interdire le vent, interdire les autres gens…
      La vache milka va bientôt nous faire un cours d’empilage de feuilles, je sens que ça va être passionnant.

    • Et la marmotte va rouler le troll dans le papier d’alu 😀

    • El conductorPasser au statut dit :

      oui vache à lait coupons les arbres comme ça à la première grosse averse , les talus se barreront parce qu’il n’y aura plus de racines pour retenir la terre…
      Et oui y’a des explications aux problèmes car ce serait vraiment dangereux si il n’y avait pas d’explications.
      Et je vous invite à rechercher dans des manuels de physique et de mécanique , les coefficients de frottement de l’acier sur l’acier …

    • Corinne91 dit :

      Alors je confirme ce que dit Clem au sujet des autres pays. J’ai vécu un certain temps, et même un temps certain, au Royaume-Uni, et je peux vous dire que les feuilles, le verglas et la neige qui retardent les trains, j’en ai bouffé! Et là-bas c’est pas 70 euros par mois qu’on paie l’abonnement, hein, c’est plutôt 70 euros par semaine et j’étais au tarif étudiant… Je râle beaucoup sur le RER comme tout le monde, mais par contre il faudrait voir à se renseigner un minimum sur ce qu’il se passe ailleurs avant d’invoquer les autres pays. Pour le prix dérisoire qu’on paie en France (et je pèse mes mots, j’ai pas mal voyagé en Europe, on paie que dalle en France en comparaison)on n’est pas les plus à plaindre.

    • Vache à lait dit :

      Encore heureux qu’on paye moins cher pour ce service de merd**
      Et c’est toujours trop cher. Pendant ces travaux, vu qu’il y a 2 fois moins de trains j’aurais bien voulu payé mon navigo 2 fois moins chers.
      De peut être que pour les feuilles c’est la même chose dans les autres pays mais par exemple pour la chaleur ça ne l’est pas (ex : espagne). Pour les grèves pareil, pour les caténaire pareils etc …

    • rcc dit :

      Sans parcourir la Norvège ou le Paradis, on peut croiser pourtant plein de marmottes sur les quais du rer C tard le matin pour bien s’entasser toutes ensemble durant l’heure de pointe, il va falloir mutualiser l’alu.
      Mais bon la vache milka peut se pointer sur le quai sans être bardée d’une grande feuille, apparemment rien ne peut atteindre ce qui se trame entre ses 2 cornes.

    • El conductorPasser au statut dit :

      Vache à lait, alors pour la chaleur , encore une fois allez voir les traités de physique sur la dilatation des matériaux sous l’effet de la chaleur enfin nous devrions dire sous l’effet du rayonnement solaire.
      J’ai une petite expérience à vous faire faire l’été prochain.
      Prenez votre voiture en début d’après midi, en ayant pris soin de la laisser à l’ombre , posez votre main sur la carrosserie, une fois cela fait, déplacez votre voiture au soleil et revenez 2 h après et reposez votre main sur la carrosserie, vous allez voir la différence de température et pourtant la température de l’air n’aura que peu changée.

      Et le métal se dilate ou se contracte sous l’effet de la chaleur . c’est pas moi qui l’affirme mais des physiciens.
      Donc en France et surtout dans la partie Nord et centre de notre pays, la différence entre la température minimale et maximale du rail est nettement plus importante qu’en Espagne. De ce fait la taille du rail varie plus qu’en Espagne, et les joints de dilatation ne sont pas extensibles à l’infini ( pour l’hiver) et risque de se chevaucher en été ( pour info un joint de dilatation c’est 2 rails taillés en biseaux qui coulissent l’un contre l’autre et qui permet aux rails d’avoir une continuité en été comme en hiver)
      Voici un joint de dilatation : http://www.casimages.com/i/161107044704481811.jpg.html

      Voici ce qui peut se passer en cas de forte chaleur ( photo datant de la canicule de 2003 : http://www.casimages.com/i/161107044912507814.png.html

      et pour votre information voici un petit lien qui vous expliquera la chose :http://www.bastison.net/NOTIONS/notions1.html

      Pour la caténaire c’est le même probleme, le cuivre se dilate à la chaleur, il se détend et il perd de sa solidité. Pour le phénomène de détente, il y’a des contres poids qui le retendent la caténaire mais ce n’est pas infini non plus.

      et le rapport avec les gréves … je vois pas , bon c’est vrai comme le dit Corinne91 faut aussi se renseigner!

    • Corinne91 dit :

      La deuxième photo est impressionnante!
      Pour @vache à lait, pour en revenir à mon expérience so british, pour le même prix je prends le service français. Largement. Certaines lignes britanniques sont chères mais pas trop mal, mais la plupart sont chères et catastrophiques. J’ai plusieurs exemples en tête que je me ferai un plaisir de détailler si le sujet intéresse, mais rien qu’une petite consultation du site de la BBC apporte beaucoup d’infos sur les tarifs en relation avec le service. Il serait même question de renationaliser le chemin de fer si les compagnies ne mettent pas un frein à l’envolée des prix.
      De même pour les grèves: à tout prendre je préfère une grève de cheminots français que britanniques ou allemands. Ils sont plus cool les gars…

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Absolument, @El Conductor. Demandons aux usagers de la ligne N ce qu’ils en pensent : ils ont subi précisément cela en juin dernier. Avec interruption totale du trafic sur toutes les lignes passant par là.

      @Corinne : pour rebondir sur l’exemple britannique : une Oyster card annuelle toutes zones à Londres coûte près de 5000 euros par an, bien au-delà de nos 803 euros du passe Navigo. Le privé a été un désastre là-bas : à tel point qu’ils ont coulé Railtrack, et que le réseau a été pratiquement renationalisé (Network Rail est une société de droit privé, mais contrôlée par l’État qui garantit sa dette). D’ailleurs, Network Rail a réinternalisé la maintenance qui était externalisée, un exemple qu’on devrait suivre ici…

    • Corinne91 dit :

      @Clem: pour l’Oyster card, à l’époque où j’habitais dans le nord de l’Angleterre, j’en avais une qui me servait à faire St Pancras-Waterloo (l’Eurostar était encore à Waterloo, c’est ballot!), c’était une carte à trajets rechargeables et il m’en coûtait £1,50 le voyage à l’époque, ce qui était le tarif à 50% pour la zone 1 de Londres. Soit un trajet à £3 plein tarif, ce qui à l’époque équivalait à 4,50€ environ. Les tarifs ont bien augmenté depuis…. Et le trajet Londres-Sheffield où j’habitais à l’époque me coûtait en moyenne 70 livres, et souvent plus autour des 100, avec la réduction étudiante. Et le service était loin d’être de qualité (et encore, moi, j’avais la chance d’être sur la ligne classée n°1 du service client à l’époque).
      J’avais entendu parler du fait qu’ils avaient « renationalisé » le réseau si on peut dire. Mais contrairement aux Français, les Britanniques réclament la renationalisation complète du transport ferroviaire… Des gens intelligents, en somme ^^
      Il y a encore eu un article de la BBC aujourd’hui intitulé « The problem with our trains » 🙂 Une bonne lecture pour ceux qui pensent que la privatisation serait une solution.

    • Je vais apporter de l’eau au moulin du bovidé et la contredire dans le même temps: ce matin, le SLOM que j’ai pris est arrivé à Bouray vers 08h, avec 3-4 minutes de retard. Les 15mn supplémentaires, c’est après que le train les a prises. Alors que l’origine des retards était supposée être Etrechy. Épatant, non?
      Là où Clem n’a pas complètement tort, c’est que c’est pareil ailleurs. Sauf qu’avec la C, ça se cumule avec la foule d’autres incidents/pannes/anomalies. Qui sont tellement habituels qu’ils en deviennent officiellement normaux. Et dire que la D et la E sont pires encore…

    • Gilles SPasser en mode normal dit :

      Et est-ce normal que la ligne E, inaugurée en 1999, il y a juste 17 ans, souffre aussi avec la C qui a un siècle ? Il n’y a pas un problème quelque part ?

    • rcc dit :

      Si la ligne E a 17 ans, alors la ligne C a été créée en 1980.
      Si vous ne mélangez pas navets et courges, vous avez une partie de votre réponse.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @Corinne : oui tout à fait, lors des dernières élections la renationalisation du réseau ferré était d’ailleurs un thème chaud (même si personne ne l’a relayé ici, bien sûr). Le Green Party avait notamment lancé une campagne d’affichage avec des comparaisons édifiantes entre leur réseau et le nôtre (ainsi que celui des Allemands et du Bénélux).

      Revenons à nos moutons.

      Alors pour ce qui est de la ligne E : en effet @Gilles vous vous prenez les pieds dans le tapis sur ce coup. Si la « Ligne E » n’a que 17 ans, la ligne de Paris-Est à Mulhouse-Ville, elle, qui est empruntée par les trains des lignes E et P, a ouvert en 1848. Et la ligne de Noisy-le-Sec à Strasbourg-Ville a ouvert en 1849.

      Ces lignes n’ont que huit à dix ans de moins que la nôtre en réalité (même si leur électrification, toujours partielle, est bien postérieure).

      Ensuite la ligne E compte moins d’incidents que la C, mais a une durée moyenne de retour à la normale supérieure, selon les données compilées par Citymapper dont la presse s’est fait l’écho ces derniers jours. Ça peut s’expliquer par tellement de raisons qu’il faudrait vraiment étudier ces incidents pour en tirer des conclusions. Après une moyenne ça limite les interprétations : Citymapper précise aussi que la moyenne de la ligne E est plombée par un incident majeur suite auquel elle a épongé les retards pendant 18 heures.

      Enfin les incidents de cause extérieure comme les colis suspects se fichent de savoir si telle ligne est plus récente ou quoi.

  39. FCL91 dit :

    Ah ce 7 novembre matin… Tous debout dans le rer pendant 50min. Ce qui devait arriver arriva : j’ai fait un malaise. Merci aux autres voyageurs du wagon qui… n’ont pas réagi ! Et merci aux responsables (précision je n’inclue pas les cheminots dans ce mot car je sais qu’ils galèrent eux aussi avec ces conditions de travail pourries !) de ce bazar de me faire douter sur une future grossesse, car dans ces conditions vaut mieux pas tenter le diable.
    Bref encore 3 semaines comme ça, on va finir par aller pleurer chez nos médecins traitants pour qu’il nous arrêtent.
    En mode « je craque j’en ai marre j’en peux plus je veux des vacances loin du rer C ».

    • Virginie Girod dit :

      Je compatis
      Usager de la ligne c puis n quand la c ne marche pas… J’ai craqué en juin
      Bon courage

    • Virginie Girod dit :

      Le fait de penser payer une somme astronomique dépend de nos revenus
      Un stagiaire rémunéré 455 euros estimera à mon sens avec raison payer une somme astronomique pour 73 euros…

      J’appreciais ce blog pour parler des travaux
      S’il devient polémique voire politique je ne viendrais plus

    • FCL91 dit :

      L' »avantage » de la situation du moment, c’est que cela donne l’occasion de sympathiser avec ses voisins de wagon (sauf ce jour-là…) Ce matin on a discuté pendant tout le trajet et ça fait du bien !

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @FCL, je suis désolé que vous ayez fait un malaise, et j’espère que vous allez mieux.

  40. Imad dit :

    La comparaison des tarifs avec des métropoles européennes nous montre bien que le pas navigo est beaucoup moins cher : on peut rayonner sur 80 kilomètres ( à corriger si je me trompe) pour 73 euros par mois c’est peanuts ! Aller aux Pays- Bas et plus précisément à la Haye vous verrez pourquoi les gens sont à vélo car même si cela est dans la tradition, suite à l’augmentation faramineuse des transports le vélo s’est encore plus développé.
    En France, beaucoup de provinciaux aimeraient bénéficier de nos tarifs et surtout de la possibilité de circuler en transports en commun car pour bcp c’est voiture ou sinon rester chez soi.
    Cependant et je crois que malgré toutes les comparaisons et explications notamment le fait que nous sommes en climat tempéré de type continental d’où les variations sur le métal, la plupart d’entre nous n’entendons plus aucun argument car l’accumulation de pannes etc nous rendent hermétiques et plus rien ne passe, c’est une overdose d’éléments négatifs qui obturent notre esprit. Nous entendons et comprenons l’histoire des RER qui patinent sur les feuilles et les LGV qui glissent sans souci sur ces mêmes feuilles mais nous .ne l’acceptons pas.

    • rcc dit :

      Réduire les causes d’une certaine obturation cérébrale à la seule SNCF est fort réductrice. Et ce même si celle-ci prouve régulièrement son incapacité à gérer du transport urbain en zone dense.

    • Gilles SPasser en mode normal dit :

      @Imad,
      Il ne faut pas s’arréter au prix « carte bleue » ou prélèvement en début de mois.
      Les 73 €, on les paye, et ils sont abondés par les entreprises, région etc. A ceux qui affirment qu’on ne paye que le tiers ou le quart ou le dixième du vrai prix, retournez la questions : la SNCF est-elle payée au dixième ou au quart, au tiers ? Les agents ne sont payés qu’au tiers, au quart ou au dixième ?
      Cette réponse de « vous ne payez pas le vrai prix » a fait long feu, maintenant ça suffit : la SNCF EST payée, les agents SONT payés, les travaux SONT payés. Tout EST payé. Par la dette, par l’État (ou le nom ou l’échelon que les capillo-tracteurs lui donnent : bref, les sommes « publiques »), par les entreprises, et par les « clients » (vous savez… les trucs avec deux bras et deux jambes, là…).
      Quand on me montrera un bulletin de salaire avec écrit « paiement juste d’un tiers », on en reparlera.

    • rcc dit :

      2 bras, 2 jambes, et on cherche encore le cerveau

    • Virginie Girod dit :

      Concernant ce prix « peu onéreux » il est récent il y a encore 1 an donc en 2015 je payais chaque mois 116,50 euros et environ ce prix depuis un certain temps
      Si la baisse du prix doit nous interdire de dénoncer ce qui ne va pas je ne suis pas d’accord
      Et oui ce prix est abondé par différentes instances donc la sncf se doit agir non en fonction de ce que nous payons mais en mettant à la disposition des usagers les moyens de transport prévus pour nous fournir ce service public

      Qu’il y ait des pb sur la ligne je peux le comprendre mais autant…c’est plus compliqué

      L’un de mes grands reproches est malgré les moyens existants le manque de communication et d’information à l’égard des usagers

      En ce moment chaque lundi matin
      la restitution des travaux perturbent le trafic
      Cette information de découvre en gare…et encore le train pourrait partir mais on ne sait pas il est plus sur de prendre Montparnasse (qui avait aussi des pb hier 7 nov) et puis si le train est parti à 8h23 au lieu de 10 donc mouvement de foule sur le quai pour aller vite prendre ce rer qui partira dans qq minutes !!!

      Espérons juste que les travaux ne durent pas plus longtemps que prévu

    • Corinne91 dit :

      Même 116€, ce n’est rien comparé à d’autres. Par contre je suis tout à fait d’accord sur le fait que le tarif ne doit pas interdire la critique, et notamment sur la communication qui au final est vraiment LE gros point noir à mon sens. Ce qui est agaçant, ce sont ces personnes qui estiment qu’ils paient une somme astronomique alors qu’en fait, non, très loin de là. Comme le fait remarquer lmad plus bas, même en France le tarif du Navigo est un des moins chers, si ce n’est le moins cher.

    • Virginie Girod dit :

      Le fait de penser payer une somme astronomique dépend de nos revenus
      Un stagiaire rémunéré 455 euros estimera à mon sens avec raison payer une somme astronomique pour 73 euros…

      J’appreciais ce blog pour parler des travaux
      S’il devient polémique voire politique je ne viendrais plus

    • Ce n’est pas une question polémique, mais le prix du transport en commun est forcément politique, tout comme la décision de mener des travaux, du fait que l’Etat et la région sont parties prenantes.
      Il y a plein d’aides de la région pour les pass Navigo: les pass étudiants, les pass chômeurs, les pass personnes âgées… Et le pass est pris en charge à hauteur de 50% par les employeurs et valable même le week-end, hors contraintes salariales.
      Il ne faudrait pas oublier qu’à une époque, les patrons n’acceptaient de rembourser que les trajets domicile-travail.
      Nous ne sommes pas si mal lotis.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Tiens, je ne sais pas trop d’où cette conversation est partie, mais comme vous savez, j’adore m’en mêler. Donc voici :

      @Imad a raison, il y a pas mal de progrès à faire en province. En particulier il est assez hallucinant, de mon point de vue, qu’il n’y ait pas de réseaux de type RER dans d’autres villes là où il est parfaitement normal d’en avoir dans beaucoup de pays dont l’Allemagne et l’Autriche, deux pays que je connais particulièrement bien pour y avoir vécu.

      @Gilles n’a pas entièrement tort, si ce n’est qu’il éclipse (je crois) le fait que généralement, il me semble en tous cas, quand on dénonce « les prix astronomiques » on ne raisonne que sur le prix du passe, et pas sur ce qui vient compenser son faible coût justement. Objectivement, dire qu’on paye le Navigo « un prix astronomique » c’est au mieux de l’ignorance, au pire de la mauvaise foi. Bien entendu, les entreprises (beaucoup) et les contribuables sous la forme de dotations publiques (pas mal non plus) paient ce que les usagers ne paient pas.

      Donc @Virginie, admettre qu’on ne paie pas un « prix astronomique » chaque mois n’empêche absolument pas de dénoncer ce qui ne va pas, de poser des questions, voire de demander des comptes, notamment sur la communication qui, malgré les progrès faits depuis ces dernières années, reste un problème important du côté de la SNCF. Il faut aussi savoir, je le rappelle souvent, que les infos du terrain évoluent parfois très vite, plus vite qu’elle n’arrive jusqu’aux agents de l’autre côté (ça monte depuis le terrain jusqu’aux responsables de ligne, puis ça redescend vers les agents des gares), qui peuvent se retrouver à vous donner des informations devenues fausses entre-temps… mais sans qu’ils ne le sachent encore.
      Dans votre exemple, vous ne savez pas quel train va partir en premier : C ou N ? Et bien il y a de bonnes chances que les agents ne le sachent pas non plus, soit que l’info n’est pas encore arrivée, soit que la décision n’ait pas encore été prise car elle dépend, par exemple, d’autres facteurs.
      Tout ça pour dire que oui, les moyens de communication sont nombreux aujourd’hui, et il y a beaucoup de choses qu’on peut encore améliorer, mais certains manques ont des explications toutes simples qui rendent les choses beaucoup moins évidentes.

      Enfin s’agissant du caractère politique des tarifs, j’ajoute ceci : les tarifs *sont* politiques. Ils sont fixés par le STIF, autorité organisatrice des transports franciliens, qui est composée de représentants du conseil régional, des conseils départementaux, du conseil de Paris, de la chambre de commerce et d’industrie de Paris et d’Île-de-France, des EPCI, et du comité des partenaires des transports publics (qui représentent les syndicats, les associations d’usagers, etc). C’est totalement politique. D’ailleurs si la loi impose que les employeurs en prennent 50% à leur charge, ce n’est pas simplement pour nos beaux yeux, mais aussi dans le cadre d’une politique d’incitation à l’utilisation des transports en communs. Même chose pour la prise en charge, plus récente, des abonnements aux vélos en libre service par exemple, destinée à favoriser l’usage du vélo.

    • Gilles SPasser en mode normal dit :

      Bonsoir Clem,
      Pour compléter ou affiner sur le passage me concernant, personnellement je n’ai jamais dit que l’abonnement était astronomique 🙂
      Je dis juste que « TOUT est payé » (par le client, les entreprises, les dotations publiques x y z) et qu’il est donc, bien au contraire, très malvenu de dire, comme je l’ai vu passer : « vous payez peu / vous ne payez qu’un tiers / donc ne vous plaignez pas, car c’est plus cher à Londres » (par exemple).
      .
      Tout à fait d’accord avec le reste de votre post 🙂

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @Gilles : aha non, ce n’était pas ce que je voulais dire. Je vous reprochais (sans que ce soit non plus un grave reproche) de reprocher à ceux qui utilisent l’argument du prix de ne pas tenir compte du reste, mais en fait vous ne faisiez que constater. Au temps pour moi du coup 🙂

  41. Mon dit :

    Ces travaux sont une catastrophe sur la durée. Ma femme a fait un malaise en gare de bnf car trop comprimé dans le wagon. Bilan les pompiers sont venu la chercher sur son lieu de travail qui est juste en face de la gare. Ces travaux s’étalent sur une trop longue durée.

    • FCL91 dit :

      Je me sens moins seule… Plus que 2 semaines et demie…

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Malheureusement je dois vous dire qu’on devrait, en 2017, connaître au moins une autre période de ralentissements comparable à celle en cours. 🙁

  42. Mon dit :

    D’accord, mais l’abonnement du mois décembre sera réduit pour compenser la réduction de service ? Pour ma part c’est résolu depuis mi juin quand vous étiez en grève, j’ai posé mon Navigo sur la desserte à l’entrée avec les objets qui ne servent à rien.

    • Artisans78Passer au statut dit :

      Oh que si mon bon Monsieur,

      Ecoutez ce que l’on vous dit et cessez de jouer les rebelles car vous vous faites de la SNCF un ennemi alors qu’il pourrait être un ami.

      Alors, calmez-vous et surtout reprenez votre pass NAVIGO et vos esprits sinon un agent va vous prendre en flagrant délit et ce ne sera pas bon vous alors s’il vous plaît comportez vous comme un gentleman.

    • Mon dit :

      En fait je prends ma voiture diesel à la place des transports.
      Quand à la fraude, tres Bon sujet, on peut vraiment se poser la question car c’est par paquet de 10 les personnes qui fraudent dans chaque gare de banlieu.
      Est ce que le coût d’achat, de pose et d’entretien des portiques ne serait pas mieux dépensé en société privé ou publique de controle dans les wagons, sur les quais, dans les gares ? En plus cela mettrait de la présence humaine.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @Mon :

      Je suis désolé que vous ayez une voiture au diesel.
      Autant je suis tout à fait pour la présence humaine, autant les agents de contrôle doivent être assermentés, ce qui ne se trouve pas sous le pied d’un cheval. Je ne crois pas qu’on puisse se passer des portillons. D’ailleurs les données de validation sont importantes et des portillons seront installés dans les gares qui n’en ont pas encore.

  43. Corinne91 dit :

    Je profite de ce post pour poser une question un peu hors sujet (quoique) et qui a peut-être déjà été posée: Est-il prévu à plus ou moins long terme de créer un nouvel accès à Brétigny vers la rue Pierre Brossolette? Pour le moment, seul le tunnel principal y mène, et c’est de plus en plus une galère d’y circuler, entre les gens qui squattent le couloir plutôt que de monter sur le quai, ceux qui pilent en plein milieu pour lire les panneaux (ou leur téléphone…), l’étroitesse des lieux, les trains arrivant à quelques minutes d’écart qui créent des flux de voyageurs… Sachant que ce côté de Brétigny est en plein développement et que cela va nécessairement entraîner une augmentation du nombre de voyageurs arrivant côté Pierre Brossolette, j’espère que la question est sur le tapis 🙂

  44. Imad dit :

    Je n’ai jamais dit qu’il ne fallait pas critiquer cf mes différentes interventions sur ce blog et qu’on ne payait que le tiers etc … J’ai compare l’IdF à ce que peuvent connaître les autres régions françaises, et même en payant ce que nous payions avant nous sommes bien lotis en moyens de transport , je le dis et ce sans nier aucunement les gros problèmes que nous subissons et les conditions de transport qui se dégradent .

  45. Imad dit :

    Je viens de lire qu’Alain Juppé, Valérie Pecresse et consorts se sont promenés dans la gare de Juvisy après avoir été au commissariat de cette même ville. J’espère qu’il a apprécié la vétusté des lieux.

  46. raslebol91 dit :

    Avec un moyenne de 100h de trasport en commun par mois (5h par jour 5 jours par semaine sur 4 semaines, on pourrait dire que ce n est pas cher pour moi a l heure ☺ mais…
    Le prix n a rien a voir avec les problèmes que nous avons tous : Il a été décidé, concerte entre les différents acteurs des transports. Si il est fixé ainsi c’est que le service a été évalué ainsi et ce également en fonction des différents impôts et taxes qui viennent en plus le subventionnes.
    Or aujourd’hui dans les transports et sur la ligne C en particulier, le service n’est pas rendu …

  47. Sacha94Passer au statut dit :

    une fois de plus la sncf viens de nous prouver qu’elle s’en fous royalement de ces voyageur. Certes nous somme pas beaucoup à utilisée la ligne c entre choisy et Orly mais il a pas normale du tout qu’il est aucune information en gare de Bfm sur l’interruption de la circulation entre Orly et Massy.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Bonjour @lud942,

      Je ne suis pas sûr d’avoir bien compris la question, mais s’agissant du problème entre Orly et Massy, il s’agissait d’un train de fret en panne.

      Comme vous le savez sûrement il n’y a qu’une seule voie par sens sur cette section, et donc forcément les trains ne pouvaient plus passer.
      Si vous n’avez pas eu de chance, vous êtes passé à BFM avant que l’information précise n’arrive jusqu’aux agents de BFM. À noter qu’il y avait à peu près en même temps des problèmes d’adhérence à Orly qui contraignaient certains trains ROMI à faire leur terminus à Orly-Ville et les MONA à être directs entre Choisy et Massy, ce qui a pu ajouter à la confusion.

  48. Sacha94Passer au statut dit :

    @clem

    je suis passer à Bibliothèque à 16h et il n’y avait aucune info. d’après le site transilien depuis 14h il y a la panne du trains à Pont de Rungis.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @lud942 : Dans ce cas, je ne sais pas quoi dire. Je n’ai pas le déroulé de l’incident à disposition pour pouvoir être plus précis et suggérer d’autres raisons possibles. 🙁

  49. HenriPasser en mode normal dit :

    Bonjour Lydie, et merci pour votre franchise quant aux travaux d’Automne et à leurs consequences sur le traffic.
    Ayant hier un RDV à Saint-Ouen RER C à 8h30, j’ai pris en compte l’information que vous avez publié sur le BLOG, à savoir que les travaux ont un vrai impact negatif sur la circulation des trains. Toutefois, on ne peut pas, à la fois râler quand il n’y a pas de travaux et assister à la ruine du réseau, et râler quand on en fait, meme si l’impact est negatif.
    Je suis donc arrivé hier matin à la gare de Juvisy à 6h45, et le premier train annoncé sur la C était un LARA à 7h, ce qui est en effet peu. Il est arrivé avec 2 minutes de retard, je le signale juste pour être taquin car c’est peu 🙂
    J’ai changé de train à Musée d’Orsay pour un Pontoise, et je suis arrivé à Saint-Ouen à 8H05. 1 heure et 2 minutes pour un trajet aussi long, c’est très bien.
    Le soir j’ai pris un ROMI à Saint-Ouen à 17h23, et j’ai changé à Champs de Mars pour un BALI. Je suis arrivé à Juvisy à 18h15.
    Bon, quand les trains fonctionnement bien, il faut le dire.
    Bon week-end à vous Lydie, aux personnel de la SNCF et aux voyageurs. Henri, LERERCptimiste ! 🙂

  50. Karo95110 dit :

    Bonjour

    A quand le retour des trains FOOT direction Bibliothèque François Mitterrand ?
    Je pensais que c’était pour ce matin mais apparemment non !

  51. Mymy dit :

    Pour une fois je dis Bravo !
    Bravo, pour avoir ajouté, depuis quasiment le début des travaux, les trains Vick au départ de Juvisy, direction Bibliotheque – Versailles.

    Un bémol toutefois, mesdames et messieurs les conducteurs, arrêtez de mettre le chauffage à fond. Le TRAIN de 7:15 est régulièrement un étouffoir, notamment ce matin. Merci !!

    • El conductorPasser au statut dit :

      Le conducteur n’a pas la possibilité de régler la température. Elle est gérée de manière automatique par des sondes.
      La prochaine fois signalez le au conducteur ou ici en donnant le numéro de la voiture en cause.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      J’ajoute que malheureusement les sondes qui régulent la température font l’objet de très nombreux actes de malveillance, ce qui explique le nombre de trains dans lesquels la température n’est pas des plus appropriées.

  52. SQ dit :

    Bonjour

    je souhaitais réagir au commentaire de Clem du 8 novembre :
    Clem

    8 novembre 2016 à 17:33

    Malheureusement je dois vous dire qu’on devrait, en 2017, connaître au moins une autre période de ralentissements comparable à celle en cours.

    Personnellement je prends mes congés hors période scolaire, mais
    serait-il possible de prévoir ces travaux pendant les périodes scolaire. Il y aurait moins de monde dans les trains et donc le voyage serait plus facile à supporter pour les voyageurs qui souvent malheureusement restent debout dès Bouray.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Bonjour,

      Les gros travaux sont généralement prévus sur les longs weekends (comme le weekend POLT du weekend de la Toussaint) et/ou pendant les vacances scolaires. Néanmoins, pour ne rien vous cacher, il va y avoir des travaux pratiquement tous les weekends en 2017 (au moins 46 weekends de travaux programmés), et la plupart des soirées en semaine. Fatalement, on ne peut pas se limiter aux périodes de moindre affluence.

      Je n’ai pas plus de détails en revanche.

    • SQ dit :

      Merci Clem de votre retour, mais quand vous écriviez « une autre période de ralentissements comparable à celle en cours » je pensais aux mêmes difficultés que l’on rencontre en ce moment à savoir des trains en moins aux heures de pointe pendant plusieurs semaines.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Ah oui, mais ces difficultés font suite aux importants travaux de renouvellement de voies et d’appareils de voie qui ont lieu de nuit.

      On devrait, donc, connaître une autre période d’allégement des horaires, mais je ne peux pas vous dire exactement quand, n’ayant pas plus d’info à disposition.

    • georges dit :

      Nous allons connaître le même genre de plan de transport mais avec une durée de perturbations bien plus grande de 8 à 10 semaines (au lieu de 6 actuellement). Et ce n’est pas encore les travaux de remplacement des caténaires ou ils semblent que les réflexions sont toujours en cours pour savoir comment les effectuer sans carrément arrêter le traffic… On n’est pas rendu, attendez vous à des galères sur au moins les 5 prochaines années dues aux travaux.

    • rcc dit :

      Plutôt 10 ans en fait, mais c’est déjà un peu plus réaliste comme point de vue par rapport aux béats qui attendent le retour des trains disparus du val d’orge.

  53. Sof95Passer au statut dit :

    Bonjour à tous,
    Vivement la fin des travaux car les conditions de voyage sont épouvantables en ce moment. Les trains sont vite pleins, les voyageurs n’arrivent pas à descendre ou à monter, du coup, le train ne repart pas, le conducteur perd patience, les voyageurs aussi, et surtout les employeurs car du coup on arrive en retard au bureau…

  54. Imad dit :

    À saint Michel notre dame les quais sont bondés tous les soirs et sur toute la longueur du quai, donc le message sur le prompteur  » vous êtes très nombreux sur le quai répartissez vous » me fait sourire moyennement. Et effectivement le problème de la descente et de la montée est encore plus critique qu’avant.
    Clem vous écrivez que tous les week end et éventuellement soirées de 2017 seront rouges, c’est clair pour tous ceux qui souhaitent aller sur Paris c’est terminé ou alors il faut que Mme Hidalgo comprennent que l’on doive venir à Paris en voiture notamment pour aller chercher un proche à la gare. Dur pour nos jeunes qui aiment sortir le week end sur Paris.

    • dunnno dit :

      Faîtes comme moi : le deuil des soirées à Paris. Devenez asocial grâce au RER 😀

    • corentin dit :

      Epinay sur Orge by Night, c’est pas mal non plus :

      – y’a un MacDo ouvert tard
      – ils peuvent jouer aux boules sur l’esplanade, avec des lampes de poches
      – faire de la barque sur l’Orge (So romantic)
      – repérer le parcours Jusivy-Epinay pour les jours sans train
      – patienter devant l’Excelsior de Savigny si jamais il rouvre un jour

      Que diable, en voilà de belles activités ?

    • dunnno dit :

      @corentin anéfé

    • rcc dit :

      Epinay sur Orge c’est un repaire de vieilles berniques qui ont élu des huîtres pour les guider vers le néant.
      Bon il existe malgré tout un lieu de perdition en plein air où ça rigole bien en soirée.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @Imad : attention je n’ai pas parlé de weekends rouges, mais de travaux prévus presque tous les weekends et soirées de semaine.

      Les weekends rouges sont souvent l’interruption d’une ligne entière (une ligne au sens ferroviaire et non au sens du réseau Île-de-France : par exemple, nous avons parfois des « WE rouge POLT » dans lesquels toute la ligne POLT est interrompue, de Paris jusqu’à Toulouse, ce qui affecte bien sûr la ligne C au sud d’Austerlitz. C’était le cas du weekend du 29 octobre au 1er novembre. Ce sont des travaux bien plus importants en masse et de dispositifs bien plus étendus.

      Pour ce qui est de Saint-Michel-Notre-Dame, les quais sont particulièrement étroits du fait de la géographie des lieux, donc effectivement la répartition se fait naturellement, mais ces messages sont diffusés dans toutes les gares.

      Pour les sorties à Paris c’est sûr que c’est gênant, mais en même temps on peut pas à la fois nous reprocher de mal entretenir le réseau et de faire les travaux nécessaires…

    • fanfan91Passer au statut dit :

      Je veux bien « me répartir » sur toute la longueur du quai, mais le problème (que j’ai déjà signalé, en vain) vient du fait que pour les trains VICK, si c’est affiché « train court » on a soit 4 ou 6 voitures et si c’est affiché « train long » on a soit 6 ou un 8 voitures. Cela dans le meilleur des cas, car il est déjà arrivé d’avoir un affichage « train long » et un train à 4 voitures, alors là bonjour la course. Comment voulez-vous qu’on anticipe, si les informaticiens de la SNCF ne sont pas capables d’afficher « train mi-long » par exemple. Cela ne me semble pas insurmontable tout de même.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @isa : en fait l’appellation train court/train long dépend du nombre d’éléments.

      Un train de 4 voitures, comme un train de 6 voitures, ne sont constitués que d’un seul élément et sont donc des trains courts.

      Un train de 8 voitures est constitué de deux éléments (de 4 voitures chacun) et est donc un train long.

      Malheureusement pour Infogare l’information court/long est une information binaire, il n’est pas possible de sélectionner une troisième information (j’ai eu l’occasion d’en parler avec un des responsables chez Gares & Connexions et il me l’a confirmé… impossible pour le moment de passer à un affichage du nombre de voitures, il faudrait attendre son successeur, mais il n’arrivera pas avant quelques années).

      Pour ce qui est des trains annoncés longs et finalement courts, ce sont des aléas. La plupart du temps, il s’agit soit d’un train dont l’un des éléments a rencontré un problème, soit d’un train coupé en deux pour suppléer un autre train en panne et éviter de le supprimer. Mais c’est une exception.
      Tout ce qu’on peut dire c’est que les trains de 6 voitures circulent exclusivement sur les missions de la boucle Versailles (missions CIME/CITY, VICK/VITY et JILL).

      À noter que les trains de 6 voitures sont une anomalie liée à des difficultés techniques (insuffisance de puissance sur la grande ceinture pour y faire rouler des rames à deux niveaux de 8 voitures), difficultés qui ont été résolues depuis. Il était prévu de repasser ces rames à 4 voitures pour pouvoir faire plus de trains long, mais comme l’incendie des Ardoines a réduit dans le même temps le nombre d’éléments disponibles, le programme s’est arrêté (seulement 6 éléments sont repassés à 4 voitures sur les 20 concernés). J’ignore si ce programme reprendra après la mise en service du poste de Vitry.

    • fanfan91Passer au statut dit :

      Merci @Clem pour votre réponse, mais tout cela est affligeant, ça fait peur. Il faut attendre « quelques années » rien que pour ajouter un mot dans un programme informatique! Et personne à part moi, simple usager,n’y a pensé avant?
      Cela reflète bien la lourde inertie de la SNCF pour s’adapter aux progrès technologiques et le fatalisme qu’elle engendre au sein de son personnel.
      Donc, il n’y a rien à faire, c’est comme ça. Pourquoi ne pas embaucher de jeunes ingénieurs informaticiens compétents?

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @isa, je crois que vous sous-estimez l’ampleur de la tâche. Il ne s’agit pas d’ajouter un mot dans un code informatique. Il faut modifier la façon dont ce code fonctionne, ce qui implique une révision en profondeur du système. Ensuite il faut a) modifier la base de donnée des horaires théoriques, à la main, pour modifier l’information binaire 0/1 en nombre de voitures, chose que vous ne pouvez pas automatiser parce que justement la différence entre train court à 4 voitures et à 6 voitures n’existe pas pour lui. Ça concerne des milliers de trains sur toute l’année. b) vous devez ensuite déployer cette nouvelle base de données dans toutes les gares, pour toutes les unités qui contrôlent les différents écrans, certaines gares en ont plusieurs. Et ça se fait sur place, à la main. Et enfin il faut modifier le système d’affichage pour être capable de répercuter l’information.

      Et comme c’est un système commun, il faut le faire pour toutes les lignes d’Île-de-France.

      Vous voyez l’ampleur de la tâche.

      Étant donné qu’un nouveau système pour remplacer Infogare est en développement, je doute qu’une telle opération soit mise en place alors que nos trains de 6 voitures sont une anomalie qui était appelée à disparaître.

      En outre, certaines lignes ne pourraient pas utiliser ce système car par exemple sur la ligne E il existe une grande différence entre les rames Z 22500 à cinq caisses (train court = 5 voitures, train long = 10 voitures) et les rames Francilien Z 50000 qui sont conçus complètement différemment, et qui ont huit caisses (train court = 8 voitures, train long = 16 voitures), un train long ayant la même longueur dans les deux cas.

      Vous voyez, tout cela a de nombreuses ramifications.

  55. marques dit :

    Bonjour,
    Suite aux grèves et maintenant à vos travaux de rénovation et aux conditions de transport que nous subissons nous usagers depuis le 17 octobre avec les allongements des temps de parcours, la baisse du nombre de trains en heures de pointe, voir la suppression de trains initialement prévus, pouvez nous nous confirmer qu’une réduction du prix des titres de transport sera allouée ?
    L’augmentation du titre mensuel de 70 Euros à 73 Euros en moins d’un an: pourquoi ? nous n’avons pas davantage de trains mais plus d’enquêtes de vos services !
    Dans l’attente de vous lire,
    Bien cordialement

    En vous remerciant

  56. Bibipimousse2 dit :

    Un train tout les 1/4 d heures en pleine heure de pointe pour paris depuis epinay sur seine
    Vouv vous moquez du monde ? Pourquoi pas toutes les demi heures ? Les heures ?

    Nous payons toujours le meme prix pour un service pitoyable

    Par pitie, allez jusqu au bout, et laissez les voies libres qu on se debrouille tout seul.

    Peu
    Cordialement

    • BuckDanny91Passer au statut dit :

      Ha mais si sur certains axe ils ont osé, ont est à la 1/2h, et même là le peu de train qui roulent, il faut voir dans quelles conditions. Que l’on ne se méprennent, je ne critique pas les pauvres agents SNCF qui se retrouvent dans la même galère que nous, mais ceux qui bien plus haut ont laissé cette ligne devenir une ruine et nous ont foutu dedans !!

      Le plus rigolos c’est que ça a jeté plein de monde sur les routes qui du coup se retrouvent ENCORE plus bouchée que d’habitude sur ces axes.

      Une catastrophe !!

  57. marques dit :

    https://www.ratpdev.com/sites/default/files/cp_resultats_2015.pdf

    A la lecture de vos comptes de résultats 2015 avec un chiffre d’affaires du Groupe RATP atteignant 5 556 M€ au 31 décembre 2015, en progression de 5,7% sur un an, aucun dédommagement financier n’est prévu ?
    J’ose croire que vous avez une autonomie de gestion et de décision pour cela ?

    • 1er chose: la ligne C est gérée par la SNCF et non par la RATP. Donc, mauvais rapport, mauvais gestionnaire épinglé.
      2ème chose: contactez le Syndicat des tranports en Ile-de-France (communément appelé STIF), qui gère toute la question tarifaire, y compris Navigo.
      Mme Pécresse en est la présidente, si vous cherchez un nom.

  58. marques dit :

    http://www.sncf.com/ressources/groupe_sncf_resultats_annuels_2015_presentation_presse_11_03_2016.pdf

    http://www.sncf.com/ressources/groupe_sncf_resultats_annuels_2015_presentation_presse_11_03_2016.pdf

    Ok bon rapport cette fois avec une croissance CA équivalente à 5% et un excellente résultat net 2015 !

    Pouvez vous faire le lien avec LE STIF afin de les informer des retours de vos usagers / clients ?
    En vous remerciant,

  59. eric919191 dit :

    Ras le bol, ras le bol, ras le bol !!!
    On est pas des animaux !!!!
    Comment peux t-on avoir autant peu de respect !!!

  60. eric919191 dit :

    Rebellons nous !!!
    Moi j’ai résilié mon pass navigo et je fraude mainteant !!!

  61. Satine94 dit :

    Je ne vais pas faire comme eric919191 mais j’en ai bien envie.
    Depuis un peu plus d’une semaine c’est devenu un calvaire de faire le trajet quotidien pour aller au travail.
    Ce matin encore, je n’ai pas pu monter dans le train comme des dizaines d’autres personnes restées sur le quai. Quand on arrive à monter dans le train, on se retrouve dans des conditions de transports calamiteuses.
    Même le bétail est mieux transporté !
    La cause : les travaux d’automne, les trains en retard et cette manie de mettre des trains courts.

    Pourquoi y-a-t-il encore et toujours des trains courts aux heures de pointe ?

  62. Satine94 dit :

    – En parlant de train court, je voudrais revenir sur une réponse de Clem qui dit : « Pour ce qui est des trains annoncés longs et finalement courts, ce sont des aléas. La plupart du temps, il s’agit soit d’un train dont l’un des éléments a rencontré un problème, soit d’un train coupé en deux pour suppléer un autre train en panne et éviter de le supprimer. Mais c’est une exception. »
    Pour le vivre tout les jours, je peux vous assurer que les trains longs qui deviennent des trains courts et vice-versa ne sont pas une exception. C’est tout les jours que cela se produit.
    – Pour la deuxième partie de sa réponse (« À noter que les trains de 6 voitures sont une anomalie liée à des difficultés techniques (insuffisance de puissance sur la grande ceinture pour y faire rouler des rames à deux niveaux de 8 voitures), difficultés qui ont été résolues depuis »), je suis heureuse de savoir que l’anomalie ou les difficultés ont été corrigées mais cela ne fait aucune différence au quotidien.
    Par pitié, ne mettait pas de train de 4 voitures. C’est déjà assez compliqué avec seulement 6 voitures.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Peut-être que ça se produit trop souvent, ce que je voulais dire c’est que ce n’est pas quelque chose qui est prévisible. Une exception par rapport à ce qui est prévu, si vous voulez.

      Et justement on a cessé de repasser les trains de 6 à 4 voitures pour ne pas être confrontés au problème de devoir se contenter de trains à 4 voitures 🙂

  63. Claude Debierre dit :

    Il est 17h40 et il n’y a toujours pas de réponse bien que vous me dite avoir répondu à 17h08

  64. sophie1974% dit :

    Bonsoir ,

    le problème n’est pas de se répartir , on va faire de nous quoi ? des lasagnes , s’assoir les uns sur les autres ? et oui le bétail est mieux traité en tout cas il y a des règles .. pas pour les voyageurs …. ou mieux les bétailleurs ???
    le problème est simple : il n’y a pas assez de trains et toujours plus de voyageurs et devinez quoi ils ont la bonne idée de le prendre aux heures de pointe …. ( ah oui ils ont des enfants et les écoles ne sont pas ouvertes jusqu’à 22 h !)

    ce matin train 8h04 retardé à 8h21 à St michel sur orge , nous sommes arrivés à BFM au dela de 9h20 ! problème de signalisation … ( plus de remplissage de documents que devait faire le conducteur .. si si apparemment dans le train le conducteur doit faire la paperasse … ) j’ai enregistré le message si vous voulez …

    La signalisation est du ressort de la SNCF … pas du nombre de passagers …

    • FFG_201 dit :

      Bonsoir,

      Une autorisation de franchissement pour le signal ayant posé problème, c’est certes de la « paperasse », mais c’est ce qui garantit que le train peut reprendre sa marche en toute sécurité. Alors je veux bien ne pas faire de paperasse, mais comme je ne repars pas sans le papier en question correctement rempli, on ne serait pas couché.

    • Imad dit :

      Heures de pointe ne s’appellerait plus heures de pointe sî ce n’était pas la période de pic du nombre d’usagers et à vrai dire à 7H le matin on est déjà en heure de pointe : les rames sont pleines. Donc on ne peut pas nous rabâcher qu’il faudrait étaler nos horaires : on le fait déjà ! En plus désolée mais je me sentirais peu en sécurité dans le train si je devais revenir à 21h, 20 h c’est le maxi et aussi pour avoir une vie normale.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @sophie :

      Vous avez raison sur le fait qu’il n’y a pas assez de trains et/ou trop de voyageurs, suivant le point de vue qu’on adopte. Malheureusement, même en temps normal (c’est à dire hors travaux et hors incendie de Vitry), la ligne est à son maximum de capacité. Ça veut dire qu’on ne peut pas mettre plus de trains.
      C’est un problème que rencontrent de nombreuses lignes en Île-de-France, notamment les lignes A, D et L qui n’ont, comme nous, aucune marge de progression (je ne parle qu’en termes de capacité, pas en termes d’incident). Ces lignes sont complètement saturées en heure de pointe même les jours où tout va bien.

      Pour la paperasse du conducteur, je suppose que ça peut faire sourire l’usager qui ne sait pas comment fonctionne le système ferroviaire. Je vais vous dire. Un signal carré est un signal de protection. En général il protège des aiguilles, et les systèmes de sécurité l’empêchent de s’ouvrir si toutes les conditions ne sont pas réunies pour modifier la position de l’aiguille (donc la direction que prendra le train) ou même pour la franchir (par exemple la voie n’est pas libre, ou bien l’aiguille a rencontré un problème et est coincée dans une position). Le risque, sinon, c’est un déraillement, ou bien une collision latérale (« prise en écharpe ») avec un train qui arriverait sur la voie d’à côté.

      Dans certains cas, le système de sécurité croit que les conditions ne sont pas réunies alors qu’elles le sont (par exemple il croit que l’aiguille n’est pas dans la bonne position, ou alors une « zone chutée » lui fait croire qu’un train l’occupe alors que ce n’est pas le cas). Dans ce cas, c’est à l’aiguilleur de vérifier ou de faire vérifier ces conditions, et il ne s’agirait pas de faire une erreur !
      Quant au conducteur, il ne peut pas franchir un carré de lui même, il n’a aucune visibilité sur les conditions de passage et aucun moyen de savoir que tout est bon (ou pas). Il doit spécifiquement recevoir un ordre de l’aiguilleur, et comme toutes les procédures de sécurité, c’est très strict. La « paperasse » est là pour d’une part prouver sans aucun doute qu’il a bien reçu l’ordre de franchir le signal fermé par le poste, et d’autre part ça assure la traçabilité des procédures : savoir qui a fait quoi et à quel moment. Par parenthèse la responsabilité pénale de l’aiguilleur est engagée s’il fait franchir à tort un signal à un train et qu’un accident s’ensuit. Et bien sûr pour un conducteur franchir un carré fermé sans en avoir reçu l’autorisation est une faute très grave.

  65. Valerie91 dit :

    Que s’est il encore passe ce matin ? Partis a 7 h 20 de Sainte Genevieve des Bois, arrives a 8 h 50 a BFM après plus d’une heure passée entre Savigny et Juvisy. Avec un conducteur qui conseille aux usagers de prendre un autre train que le sien….

    • Pa vel dit :

      @Valerie91: en résumé, il y a eu un incident de signalisation, qui a eu pour conséquence de bloquer un train SARA en pleine voie dans le secteur de Savigny (en attente de l’exécution de procédures réglementaires lui permettant de repartir malgré la signalisation défaillante).

      Les soucis se sont donc « logiquement » propagés sur les trains suivants qui devaient emprunter initialement la même voie, c’est à dire tout particulièrement les omnibus du Val d’Orge.

      Je laisse les pris compléter / corriger… 😉

    • El conductorPasser au statut dit :

      @Pa vel c’est exactement ça. Un signal qui se referme ( ce qui est logique en cas de défaut , ca s’appelle la SÉCURITÉ) , un train qui franchit le signal car NON annoncé et hop , une alerte radio ( c’est la réglementation édictée par le ministère des transports qui l’impose) , tous les trains s’arrêtent, le poste fait ses opérations, il délivre un document réglementaire autorisant le conducteur à reprendre sa marche .

    • Flora dit :

      Bonjour,
      Mais dans ce cas, comment se fait-il qu’un train parti de Ste Genevieve à 8h07 soit arrivé à BFM avant 8h50? Les trains du Val d’Orge ne sont-ils pas censé prendre tous le même chemin? On aurait du être coincé derrière celui de 7h20, non? Non que je m’en plaigne, au contraire je n’ai pas été impacté par l’incident, mais pour tenter de comprendre.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @Flora ça dépend de la localisation du train concerné par l’incident. S’il est possible de passer par une autre voie pour le contourner, alors les trains peuvent passer si rien ne s’y oppose.

    • FFG_201 dit :

      Effectivement, les trains passaient voie 2 de Savigny à Juvisy suite à l’incident, d’où des retards, puisque on ne peut pas faire passer autant de trains sur une seule voie que sur 2.

  66. Nanette dit :

    Bonjour,
    Je suis sure que l’information est quelque part mais je ne parviens pas à la trouver : que se passe t il lors du weekend rouge du 3-4 décembre ?

    Y a t il encore des trains entre Epinay sur Orge/Petit Vaux et Bibliothèque François Mitterand ?

    Merci d’avance !

  67. dunnno dit :

    On va croire qu’on fait une fixette hein, mais c’est quand même très souvent le val d’orge qui mange dans le sud hein. A croire que vous (la sncf) vous en battez les reins, c’est quand même mignon le val d’orge, c’est champêtre.

  68. Ju919191 dit :

    On nous rabâche à longueur de journée sur ce blog que NON, les trains grandes lignes ne sont JAMAIS favorisés.
    Hier soir dans le RER, le chauffeur : « bon ba on va être retardé un moment il faut qu’on laisse passer deux trains grandes lignes. Désolé hein ».
    Ce matin dans le RER, coincé à Brétigny comme des animaux, aucun message (on sait, on sait ce n’est pas du ressort des conducteurs et ceux-ci n’ont pas été formés pour dire dans un micro « désolé nous avons des problèmes avec les trains grandes lignes »), on a donc attendu 10 minutes … qu’un train grandes lignes passe !

    Merveilleux !

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @Ju919191 : parce que ces trains étaient dans leur sillon et pas le vôtre. La priorité est normalement donnée aux trains qui sont à l’heure, indépendamment du type de train.

  69. CelineL dit :

    Bonjour « Clem » pouvez-vous me dire si à l’issue de ces travaux bien trop longs déjà de changements d’aiguillages d’autres sont prévus ? ou aurons-nous droit à un répit ? parce que les castors, l’automne … ça commence à faire beaucoup pour nos petits corps et âmes d’humain qui en deviennent inhumains et robotisés décérébrés. Par ailleurs, une indemnisation est-elle prévue ? Enfin est-il envisagé de permettre réellement les correspondance avec les RER de la ligne D, aux niveau des horaires ? car courir dans des souterrains à moitié obstrués par des palissade de chantier c’est énervant encore plus quand on râte le train sous le nez à l’arrivée !
    Merci

    • rcc dit :

      Les gens n’ont pas attendu le rer C ni les travaux pour devenir des robots à courte vue.
      C’est pas fini le 3615 MonTrainMonFric

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Rien n’excuse les comportements de sauvages.

      Pour les travaux : il y en a pour plusieurs années, il y a beaucoup d’aiguillages à changer. Il va y en avoir pas mal à Brétigny au premier trimestre prochain, notamment.

      Les indemnisations ce n’est pas de notre ressort, c’est le STIF qui gère. Mais le STIF répondra je pense que les travaux font partie des aléas des transports et que tant que le service minimum est assuré il n’y a pas de raison d’indemniser, aux termes du contrat qui lie le STIF à la SNCF.

      Pour les correspondances, la réponse est non, pour une raison très simple : il est absolument impossible, dans un réseau aussi dense et complexe, de garantir des correspondances. Il y a trop de lignes qui se croisent un peu partout et on ne peut pas synchroniser le tout, chaque ligne ayant en prime ses propres contraintes. Pour cette raison il n’y a pas de notion de correspondance en Île-de-France.
      À titre d’exemple : les lignes C, N, U et TER Paris-Chartres-Le Mans empruntent la même infrastructure entre Versailles et La Verrière. Leurs horaires doivent être synchronisés pour que tous les trains puissent passer. La ligne U a la même contrainte sur sa partie nord avec la ligne L.
      Si on synchronise la ligne C avec la D à Juvisy, ça risque de modifier ses horaires, qui imposeront du coup une modification des horaires de la N, et de la U, ce qui à son tour va entrainer une modification des horaires de la L. Dans le même temps, la D est, elle, calée avec la B pour son passage dans le tunnel entre Châtelet Les Halles et Gare du Nord. En la synchronisant avec la C à Juvisy, vous allez modifier ses horaires, qui vont devoir entraîner une modification des horaires de la B.
      Multipliez cela par le nombre de points où vous voulez créer des correspondances (il n’y a pas que Juvisy…) et vous voyez l’ampleur du problème.

    • olivier dit :

      La seule synchronisation de la ligne C, c’est quand les RER sont ralentis et retenus en gare pour laisser passer les trains grandes lignes qui sont en retard. Car la sncf est obligé de dédommager les voyageurs grandes lignes en retard à cause de leur train, contrairement aux banlieusards qui peuvent arriver très en retard à leur boulot, la sncf n’en a rien à faire.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @olivier : c’est faux.

      D’abord parce que « dédommager les trains GL », c’est pas aussi simple. Les TER ne sont pas éligibles, et les Intercités ne le sont qu’en cas de cause interne. Or une bonne partie des retards sont de cause externe. Autre chose : le type de train n’entre en compte que pour savoir s’il est direct ou non, et s’il va dégager le secteur ou non. Pour le reste, ce sont les conflits de circulation qui priment sur toutes les décisions du régulateur. Le régulateur est neutre vis à vis du type de train et du transporteur.

      Par contre, il y a quelque chose qui est prévu et qui s’appelle le dépassement. C’est effectivement quand on gare un train, un omnibus par exemple, pour laisser passer un direct. Mais c’est que les sillons sont construits ainsi et ont été achetés ainsi par chaque transporteur, respectivement.
      J’ajoute que la fréquence des RER est telle qu’un TER ou un Intercités devra toujours en dépasser plusieurs avant d’avoir quitté la région.

      Enfin, pour les dédommagements, on commence à se répéter. Vous payez votre abonnement au STIF, la SNCF n’est qu’un prestataire de service.

    • olivier dit :

      Je maintiens que c’est parce que la sncf n’est que prestataire du stif pour la banlieue et donc qu’elle n’est pas dans l’obligation de les dédommager qu’elle se fout que les banlieusards soient en retard contrairement aux voyageurs des trains GL.
      Avant hier, le SLOM de 8h15 à Juvisy a été changé de quai au dernier moment puis retenu en gare le temps de laisser passer un GL qui lui était en retard, car passant exactement à l’heure où le SLOM aurait du être en gare.
      Il y a 15 jours, un LARA très en retard a été terminus Austerlitz GL au lieu d’Invalides retardant encore plus les passagers du train.
      A chaque fois, il y a une bonne raison de service pour ne pas désorganiser les autres trains, etc., mais résultats ce sont toujours les banlieusards les premiers à trinquer et les derniers à être pris en considération.

    • rcc dit :

      Le contrat STIF prévoit des pénalités selon les résultats de plusieurs indicateurs, notamment la ponctualité.
      Le pb c’est qu’on peut arranger les chiffres avant de les fournir au syndicat, et que de toute façon les pénalités ne sont pas très dissuasives.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @Olivier : vous le maintenez peut-être, mais ça n’en reste pas moins faux.

      Changer un train de quai pour en laisser passer un autre, ça s’appelle de l’optimisation, c’est juste l’agent circulation qui fait son boulot correctement. Car la priorité c’est de ne pas avoir de train qui s’arrête en pleine voie, ce qui est quelque chose qui est très problématique et qu’on évite chaque fois qu’on le peut (et on ne le peut pas toujours).

      Mais l’agent circulation, et bah il s’en tamponne le coquillard avec une babouche de savoir lequel est un GL et lequel est un banlieue. Lui tout ce qu’il voit c’est qu’il a un conflit de circulation à gérer et que s’il ne le gère pas correctement c’est un risque pour la sécurité (qui dit train arrêté en pleine voie dit risque d’évacuation spontanée).

      Après, vous pouvez toujours croire ce que vous voulez, je suppose. Y compris au vilain complot contre les banlieusards.

      Pour le LARA détourné à Austerlitz GL, c’est autre chose. Ça s’appelle une remise à l’heure, décidée par le COT, en cas de gros retard. Car un LARA en retard, c’est un DEBA en retard. Un DEBA qui va sans doute retarder ses camarades MONA, CIME ou autres. En procédant ainsi, on sauve tout le monde, et en plus avec une correspondance de quai à quai à BFM, on limite le retard de ses voyageurs puisque, étant en retard, ce LARA irait jouer au pousse-pousse dans le tunnel.

      Quand on sait que les conflits de circulation vont ralentir voire paralyser la ligne, c’est justement prendre les voyageurs en considération que de prendre des mesures qui permettent de maintenir une circulation fluide, ou simplement d’éviter de tout bloquer. Si on ne le faisait pas, vous viendriez nous faire le même reproche, et avec raison cette fois…

      Et je vous rappelle par parenthèse que la situation des Ardoines nous prive de beaucoup de souplesse et donc de possibilités pour cela 🙁

      @rcc : 28 millions d’euros l’an dernier quand même, ce n’est pas rien, ça représente près de 3 trains neufs. Ça peut paraître modéré, mais le STIF expliquait qu’ils ne veulent pas pousser trop loin pour ne pas gréver les investissements dans les nécessaires travaux de rénovation. Ce qui se comprend aussi.

    • Polette91 dit :

      Qu’en est-il des travaux du poste d’aiguillage parti en fumée ?
      Quand le Val d’Orge reverra-t-il des PAUL ?
      Merci d’avance.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @Polette :

      Pour ce qui est du poste de Vitry, les travaux se poursuivent conformément aux plannings. Pas de retard à déplorer et la mise en service est toujours prévue en avril 2017.

      Pour ce qui est des PAUL, le directeur de la ligne a dit qu’ils ne reviendraient pas immédiatement en raison de la massification des travaux, qui vont continuer d’imposer des ralentissements, notamment les importants travaux caténaire qui vont avoir lieu sur le sud, et de nombreux travaux de voie.
      Mais nous n’avons pas encore le détail du plan de transport qui sera appliqué deux mois après la mise en service.

  70. Vandermarcq dit :

    Bonjour,
    J’ai une question qui porte sur les horaires génériques du rer C, pas sur les travaux mais j’espère néanmoins obtenir une réponse. Depuis début 2016, nous avons eu la très mauvaise surprise de découvrir qu’il n’y a plus de train entre paris et Pontoise après 21h, que ce soit en semaine ou le week-end. Les trains du rer C s’arrêtent à Montigny Beauchamp ! Bizarre, Pontoise est quand même une grande ville ! Même les agents sncf en gares auxquels j’ai posé la question ne semblaient pas au courant, prenant que c’était dû aux travaux mais non! Pourquoi cette décision qui est franchement handicapante pour tous ceux qui vivent entre Montigny et Pontoise ? Allez-vous remettre prochainement des trains en soirée jusqu’à Pontoise comme c’était le cas les années précédentes ?
    Merci de votre réponse.

  71. jf84Passer au statut dit :

    Bonjour,

    Je souhaite faire remonter un point sur lequel tous les usagers de l’application « mon transilien » s’accorderont je pense, mais je n’ai pas trouvé d’espace dédié pour le faire.

    Lydie/CLem pourriez-vous svp faire remonter le point ou m’indiquer où l’écrire directement, ca me va aussi.

    Le système d’alertes de l’application pourrait-il enfin signaler les trains supprimés svp ? Ce n’est quand même pas sorcier d’indiquer, par exemple hier soir : « train DEBA départ invalides 19h05 supprimé » ou « départ reporté à BFM » aux abonnés des alertes de la ligne C. L’info existe mais on la découvre en arrivant en gare, donc trop tard.

    Alors oui, j’aurais dû aller vérifier comme d’habitude sur l’application que le train était bien annoncé à l’heure/maintenu, mais c’est l’essence même des alertes d’avertir de ces évènements…dans ce cas là autant les supprimer complètement !

    Svp, inutile de nous resservir votre explication selon laquelle les trains supprimés ne constituent pas un problème sur l’ensemble du réseau, et ne doivent pas être comptés dans la ponctualité, bla bla bla. Votre gymnastique intellectuelle sur le sujet, si impressionante soit-elle, ne nous intéresse guère ici : je parle uniquement de transmission d’information à l’usager pour qu’il s’organise en conséquence.

    Merci d’avance pour vos retours,

    Bonne journée

    • weezzzPasser au statut dit :

      Bonjour,
      Je rebondis sur votre post rccc pour cette absence de gestion particulièrement désagréable de la desserte du Val d’Orge au départ de Paris intra muros après 18h30.
      Voilà plusieurs jours que le dernier train à circuler au 1/4h, à savoir le DEBA de 18h42 (départ St Michel Notre Dame), est départ BFM. Il est simplement affiché « supprimé ». Alors oui, il y a quelques annonces sonores inaudibles car souvent diffusées lors de passage d’autres trains, qui semblent annoncer qu’il est origine BFM mais je n’ai absolument rien vu d’affiché pour confirmer l’impression auditive. Cela signifie que quelqu’un qui veut se rendre dans le Val d’Orge au départ de Saint Michel après 18h26 doit prendre au plus tard un train à 18h39 qui va l’amener à BFM à 18h49 ; sinon, et bien too bad, il faut attendre 19h16. Et là, rebelote hier soir : 19h16 supprimé, départ BFM !! Puis vient l’annonce hallucinante de Radio RER C : « Rabattez vous sur les trains BALI » … annonce faite à 19h30 !!! Est-ce que le monsieur au micro sait qu’il n’y en a pas à cette heure-ci ??? Est-ce que des gens ce sont posés la question de savoir s’il était bien normal qu’il n’y ait AUCUN train à desservir le Val d’Orge au départ de St Michel entre 18h26 et 19h46 (19h46 au mieux, puisque j’avoue de pas avoir attendu jusque là mais peut-être que le 19h46 aussi était départ BFM ?…)
      Admettez qu’après une journée de travail, on espérerait avoir affaire à des cerveaux mieux irrigués…!
      A défaut d’excuses pour avoir pourri les fins de journées de milliers de personnes demandant juste à regagner leur domicile, j’attends une explication et surtout une action de la part des gestionnaires de la ligne !

    • rcc dit :

      L’irrigation des cerveaux relatée par des accros à la déportation de leur intelligence dans un objet numérique est un régal.

    • weezzzPasser au statut dit :

      rcc, on se connait ?

    • dunnno dit :

      @weezz, laissez tomber, rcc est un brutosaure, coincé dans le passé. Laissez-le moi, je kiffe lui faire des danses exotiques et le gaver de tartes aux fraises.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @rccc :

      On doit pouvoir demander s’il est possible d’entrer les trains supprimés totalement ou partiellement via des alertes, s’il est possible que cette information remonte au centre suffisamment rapidement pour qu’elle soit utile.

      Pour la ponctualité : à ma connaissance c’est justement pour éviter ces problèmes qu’on mesure la ponctualité en fonction du retard des voyageurs et non des trains (en tous cas vis à vis du STIF). Comme un train supprimé retarde les voyageurs qui devaient le prendre, in fine ça se ressent dans les statistiques. Quand des alternatives existent, il est possible que des voyageurs dont un train est supprimé soient comptés comme moins en retard que des voyageurs dont le train est retardé, mais pas s’ils restent strictement sur le même trajet.

  72. jf84Passer au statut dit :

    wezzz, un conseil : ne nourrissez pas le troll, laissez-le à ses menus plaisirs solitaires sur ce blog

    • weezzzPasser au statut dit :

      Je ne nourris pas le troll comme vous dites 🙂 Il se trouve que j’ai la même aversion que lui pour les ultra connectés incapables de trouver leur chemin sans leur appendice numérique ; vous comprendrez donc que je n’en fais pas partie … pas de chance pour rcc, statistiquement, il avait pourtant toutes les chances de tomber juste. Il se trouve que dans le cas que vous et moi citons, je ne vois pas comment on peut s’en sortir pour rentrer chez soi sans perdre une demi-heure si l’on arrive à St Michel en espérant attraper le train de 18h42. Quoi qu’on fasse, si l’on arrive après 18h39, on perd 3/4h sur un trajet d’une demi-heure, il n’y a aucun train qui dessert le Val d’Orge, pire les annonces nous demandent de « prendre des trains BALI » qui n’existent pas … mais sinon, « tout se passe bien sur la ligne C 🙂 »

    • jf84Passer au statut dit :

      Je n’en fais pas partie non plus mais j’ai abandonné l’idée de le lui faire savoir 😉 ca ne l’intéresse pas de toute manière.
      Personnellement j’ai la chance d’avoir 4 trajets alternatifs avec des temps peu ou prou équivalents, que j’alterne pour éviter la routine ou (souvent) les divers incidents de transport qui émaillent mon trajet. Le point que j soulève pour hier est qu’effectivement, même avec toute la flexibilité du monde l’on se retrouve coincé dans ce genre de situation, faute d’avoir reçu une information qui existe par ailleurs.
      D’où ma demande qui, j’espère, sera relayée.

    • weezzzPasser au statut dit :

      Perdu :
      – demande non relayée,
      – trains DEBA toujours au départ Austerlitz à partir de 18h30,
      – l’annonce sonore conseille toujours de prendre des BALI à 19h30
      – desserte du Val d’Orge à la demi-heure (!) en heure de pointe (oui 19h-20h est bien techniquement une heure de grosse affluence)
      – Lydie et Bertrand aux abonnés absents

  73. pseudoDu91 dit :

    moi je tenais à Remercier la SNCF et le STIF pour le choix de cette période de travaux et un grand
    merci car grace à eux j’ai voyagé debout et entassé le matin et le soir entre Marolles en Hurepoix et BFM,
    et encore merci de ne pas être indemnisé pour ces conditions de transport pendant cette période de travaux.
    Vivement que les grêves reprennent au moins je voyageais à l’identique mais j’avais des indemnités.
    (@STIF et la @SNCF c’est de l’ironie –> traduction : c’est une figure de style où l’on dit le contraire de ce qu’on veut faire entendre)
    il aurait été plus judicieux de faire ces travaux en juillet et aout il me semble.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      L’ironie n’est pas classée comme figure de style. La figure de style consistant à dire le contraire de ce qu’on veut dire s’appelle l’antiphrase.

      L’antiphrase peut être exprimée par l’ironie, mais aussi par l’euphémisme, sans qu’ils ne soient mutuellement incompatibles.

      Ceci étant dit, je vais répondre à la question : d’une part, juillet et août étaient déjà bien remplis en travaux, avec l’ensemble du réseau francilien concerné par des gros travaux, incluant Castor pour ce qui est de la ligne C. Il n’était pas possible d’en programmer plus.

      D’autre part, il n’y a pas de « bons moments », tant ces travaux sont d’ampleur. Vous en auriez forcément subi les conséquences à un moment où un autre.
      Pour vous donner une idée : en 2017, au moins 46 weekends seront affectés par des travaux, et je vous annonce déjà des weekends difficiles sur la branche de Dourdan pour le premier trimestre (il va y avoir pas mal de renouvellements d’appareils de voie à Brétigny, avec des interruptions Brétigny/Dourdan). Et concernant les travaux moins importants, il y en aura de nuit, toutes les semaines, sur pratiquement toutes les branches de la ligne, pendant toute l’année.

    • olivier dit :

      Il y a quelques années le slogan de la sncf était « à nous de vous faire préférer le train ». Aujourd’hui elle pourrait actualiser son slogan « à nous de vous préférer le train… sauf le soir et le week-end! »

    • Ah non, le nouveau slogan de la SNCF est tout à fait en adéquation avec la situation actuelle et future liée aux travaux:
      « Rapprochons nous ».
      D’ailleurs, le timing est assez magnifique. Au vu de photos d’entassements que j’ai pu prendre, je vais bientôt pouvoir fournir les nouvelles affiches, d’ailleurs, en licence libre. Je ne suis pas vénale.

    • rcc dit :

      Vaut mieux, ce sont plutôt vos copains sardineaux et autres maquereaux en boîte qui vont vous demander des sous pour leur droit à l’image.

    • Pour cela, encore faudrait-il qu’ils soient reconnaissables.
      Je connais la législation sur le droit à l’image. On apprend plein de choses sur les smartphones.

    • rcc dit :

      Ca a l’air super compliqué, vous n’avez pas la traduction en braille ?

  74. VASSAL dit :

    Je ne comprends pas qu’en période de disette de train, certains trains comme les CIME qui circulent le matin soient court et non long.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Bonjour,

      Les trains CIME et VICK sont prioritairement assurés par les trains de six voitures gérées par le technicentre de Trappes.

      Ces trains de 6 voitures sont au nombre de 14, ce qui fait qu’on ne peut pas se passer d’eux. Et ils ne sont pas « allongeables », car la plupart des installations de la ligne sont prévues pour des trains de 8 voitures au maximum : faire circuler des trains de 10 ou 12 voitures poserait de gros problèmes de sécurité.

      La desserte est complétée par des trains de 8 voitures du technicentre des Ardoines.

  75. ulyssevoyage dit :

    Bonjour Madame,

    Pourquoi le matin, a 8h30, apres 15 min sans train à Issy (petite gare de banlieu sur le chemin peu frequenté entre Versailles et Paris), le train qui est prevu est un train COURT???

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Bonjour,

      Les trains de l’axe de Versailles à Versailles sont assurés en priorité par les éléments à six caisses du garage de Trappes. Ce sont des trains courts car ils sont constitués d’un seul élément.

      Ces trains sont au nombre de 14, on ne peut pas ne pas les mettre en circulation, en particulier lorsque les Ardoines ne sont pas au maximum de leur capacité.

      Ça fait partie des choses pour lesquelles il n’y a pas de bonne solution, malheureusement : en pointe on a besoin de plus de trains, certains seront fatalement assurés par ces trains à six caisses pendant la pointe.

  76. boutanq dit :

    Bonjour
    Je viens de voir qu’à partir du 28 novembre le élao de 17h05 à BFM n’existe plus et remplacé par un elba. Vous ne pensez pas qu’après Brétigny il risque d’y avoir un embouteillage puisque ce train va arriver 5 mn avant le direct du 17h19.
    J’espère qu’il s’agit d’une erreur ou bien encore une combine que l’on fait passer sans prévenir !!!!!

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Bonjour,

      Pouvez vous me dire où vous avez vu cette information ? Je vais me renseigner. Néanmoins ne vous inquiétez pas d’éventuels conflits avec le TER direct au delà de Brétigny, car ils ne circulent pas sur les mêmes voies.

    • boutanq dit :

      Bonjour
      Sur le site transilien dans l’onglet itinéraire. Merci d’avance

  77. SQ dit :

    Bonjour

    je confirme que sur l’appli SNCF le Elao est remplacé par un Elba à 17 h05 au départ de BFM. Est-ce confirmé ?

Les commentaires sont fermés.