MaligneC.transilien.com est un blog de SNCF
S'informer

Modifications des arrêts à quai des trains courts

48
Publié le 3/03/2017

 

Cette semaine sur Twitter, vous m’avez à 2 ou 3 reprises fait part d’un souci rencontré en gare d’Issy Val De Seine: les trains courts qui ne s’arrêtent plus au même endroit à quai.
Cette modification est en effet ennuyeuse lorsqu’on ne s’y attend pas car elle modifie nos habitudes, notamment notre positionnement sur le quai lorsqu’on attend le train.
Ces tweets m’ont interpellé et j’ai mené l’enquête…

Pourquoi cette modification?

Dans le cadres des travaux de mise en accessibilité de la gare d’Issy Val de Seine, une homogénéisation des pancartes mentionnant la composition des trains (courts ou longs) a été effectuée.

Ce changement a pris effet dans le but bien précis de permettre aux personnes à mobilités réduites d’accéder au train toujours au même endroit (pour plus de praticité et pour une meilleure gestion de la prise en charge de cette personne par nos agents).

En effet, dans le cadre de la mise en accessibilité des gares dont nous parlons régulièrement sur le Blog, les UFR (Utilisateurs de Fauteuil Roulant) seront pris en charge au niveau de la première porte de la seconde voiture du train.

Etant donné que sur la Ligne C trois longueurs de matériel circulent (4, 6 et 8 voitures) et qu’en terme d’ information voyageurs nous n’avons que 2 indications (=train court ou train long), nous ne pouvions pas positionner l’utilisateur devant la bonne porte si nous maintenions plusieurs points d’arrêt des trains.

Par conséquent, ce programme de travaux prévoit la simplification des pancartes lorsque les travaux de mise en accessibilité des gares sont en cours. C’ est le cas de la gare d’Issy Val de Seine, et ça le sera dorénavant pour chaque gare de la Ligne C qui entrera dans le programme d’accessibilité.

A ma connaissance, pour le moment seule la gare d’Issy Val de Seine a subit ce type de changement, mais d’autres gares devraient suivre (comme la gare de Javel courant 2018).

Pour Issy Val de Seine, l’impact devrait s’atténuer lorsque le nouvel accès côté Paris sera ouvert (prévision pour le second semestre 2018).

48 commentaires pour “Modifications des arrêts à quai des trains courts”

  1. Meu dit :

    En gare d’epinay sur orge c’est comme ça aussi désormais et plein d’usagers ce sont déjà fait avoir. En effet les trains (court ou long) s’arrêtaient toujours au niveau du bâtiment de la gare et maintenant les courts ne le font plus, ils s’arrêtent plus loin.
    C’est embêtant car lorsqu’on arrive à la gare, mes écrans à ce niveau là (écrans orange) ne précisent pas du tout si le prochain train est long ou court. Cela n’est annoncé que à l’autre bout du quai sur les autres écranss (les écrans bleus), sauf qu’à cet endroit la c’est inutile puisque les train court s’y arrêtent… bref une galère.

    • rcc dit :

      Pourtant il y a bien un panneau TT en tête de quai et le 4V a disparu, ils regardent quoi les gens ?
      Enfin m’est avis qu’on va bientôt se marrer : un des ministres du seigneur Malherbe est venu annoncer ici bas la transformation du bâtiment commercial en four à micro ondes pour giques, ça va couiner sec quand il va falloir courir attraper le train court pour cause de dépendance à l’aphone.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @rcc : vous ne pouvez pas exiger des voyageurs qu’ils connaissent la signalisation ferroviaire. Je suis sûr que beaucoup n’ont même jamais remarqué les panneaux TT. À la limite le 4V était sans doute plus visible et compréhensible.

      Sur l’annonce des trains courts ou non qui est mal placée, c’est un vrai problème à remonter.

    • LydiePasser au statut dit :

      Bjr @Meu,
      C’est un vrai souci en effet.
      Je transmets à ma collègue en charge de l’info voyageurs pour les « écrans oranges ».

    • La fouine dit :

      @rcc vous avez tout à fait raison, à Issy val de seine, en tête de quai vers Paris il y a le panneau TT; sauf qu’au 2/3 du quai il y a encore le panneau ‘tête des trains courts’ qu’il serait temps d’enlever !

  2. Pa vel dit :

    J’avais entendu dire que la même chose s’appliquait aussi à Epinay sur Orge après les travaux…?

    • LadPasser au statut dit :

      Oui de ce que j’ai pu voir à Epinay sur orge et à Arpajon tous les trains même les  » courts » s’arrête en tête de quai, là où se situe le « rehaussement » des quais si on peut appeler ça comme ça car pour moi cela ressemble plus à une bosse mdr.
      J’ai une question par rapport à ces rehaussements de quai que nous avons sur la ligne C. Pourquoi ne pas rehausser les quai sur toute la longueur comme ce qui à été fait pour la ligne D à Juvisy où Maison Alfort ?
      Bonne soirée.

    • LydiePasser au statut dit :

      Bjr @Lad,
      Oui, ce rehaussement (ou « bosse »), est lié aux travaux SDA et correspond donc à l’endroit précis dont je vous parle dans l’article, permettant aux personnes à mobilités réduites d’accéder au train toujours au même endroit. C’est bien cela?

    • LydiePasser au statut dit :

      Bjr @Pavel, c’est ce dont nous parle @Meu un peu plus haut il me semble. Ou peut-être parlez-vous d’autre chose?

    • LadPasser au statut dit :

      @Lydie,
      Merci pour la réponse mais je voulais savoir pourquoi ne pas rehausser les quais sur toute la longueur et à la même hauteur que les plateformes des trains ( comme à Juvisy et Maison alfort sur la ligne D).
      Bonne soirée.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @Lad : comme l’indique Marc en dessous, il me semble avoir également entendu dire que l’aménagement est gardé réversible et temporaire en vu de futurs nouveaux trains qui sont normalement à plancher bas. Nouvelles normes tout ça, cf le problème des quais trop hauts à Magenta et Haussmann pour les Francilien.

    • LadPasser au statut dit :

      Ok merci pour l’info^^

    • pdoPasser au statut dit :

      @Lydie

      Il n’y a pas que les personnes à mobilité réduite. Que faites vous des gens avec des poussettes et ou des bagages ou tout simplement qui ont un peu de mal à se déplacer mais n’ont pas besoin d’assistance?

  3. Marc_AUT-IDF dit :

    En fait, sur la ligne C, il est possible que les futurs trains soient à plancher bas, donc le STIF a choisi de ne faire qu’un rehaussement partiel et réversible à mi-hauteur (76cm). Tant qu’il y a des Z2N, l’accessibilité quai -train restera hélas médiocre.

  4. Fred91Passer au statut dit :

    Ah le sujet des trains longs, mi-longs et courts ! On pourrait en faire un billet complet et pas que sur Issy.
    Par exemple, Pont de l’Alma : les trains s’arrêtent tous en tête alors que la sortie est d’un seul coté. Résultat : la course.
    Idem à Champ de Mars…

    Et coté info, il faut être connaisseur pour savoir qu’un train court type VICK/CIME est à 6 caisses (en général) et qu’un train court d’autre mission est un 4 caisses… Des annonces sonores pourraient être utiles avec une aide pour le repérage comme c’est le cas sur certaines gares.
    TT, 4V, 6V, 8V c’est parlant pour les initiés !

    • rcc dit :

      L’usager qui sait compter quotidiennement entre 32,7 et 4,78 secondes de retard est donc bien incapable de percuter comment un train s’arrête dans la gare qu’il fréquente.
      Encore un coup de son téléphone qui l’a transformé en touriste chinois.

    • fth78 dit :

      Exact pour Pt de l’Alma (un peu moins pr Ch de Mars qui possède 1 accès des 2 cotés): Les rames arrivent en sortie de tunnel à fond de cale, donc impossible à anticiper pour les non initiés… Faut voir tous les gens pris de court se taper un sprint avec valises, poussettes, déambulateurs ou simplement chaussures de ville pour arriver avant que le conducteur en vous referme la porte au nez (si, si, malgré les cams la plupart s’en fout, vécu….) même si vous n’arrivez plus à vous tasser sur la dernière plateforme. Et encore, ça c’est quand le train court est un 6 caisses… je vous laisse expérimenter la version 4 caisses en heur de pointe!
      J’ai déjà remonté ce point depuis longtemps, mais il parait qu’on est obligé de subir du fait de la courbure de la voie vers Ch-de-Mars gare et l’absence de visibilité du sémaphore de sortie de gare avec un arrêt anticipé.
      Bizarrement, même constat à Issy > MVF alors qu’il n’y pas de courbure (hormis l’entrée) ou Invalides > Pt Alma, donc pas de défaut de visibilité du sémaphore….
      La solution ne serait-elle pas d’uniformiser (au moins) tous les matériels en UM 2×4?

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Malheureusement pour ce qui est des gares en courbe, il n’est pas possible d’avancer le point d’arrêt des trains si cela a pour effet de rendre le signal de sortie invisible au conducteur.

      Parce que d’une part il serait obligé de partir au pas jusqu’à ce que le signal arrive dans son champ de vision, et d’autre part si ce signal est fermé, il va se retrouver arrêté à quai mais sans que les voyageurs puissent monter ou descendre puisque son départ aura déjà eu lieu. Ce qui pose des problèmes de sécurité vis à vis des personnes qui pourraient s’approcher des portes et être surprises par un redémarrage du train « sans préavis ».

      @fth : mettre tous les trains en composition longue serait idéal, mais malheureusement il n’y a pas assez d’éléments disponibles. Sans compter qu’on ne peut pas rallonger les 6-caisses, celles-ci seraient trop longues pour pouvoir circuler sur la ligne.
      (Dernier détail mais là c’est juste moi, le signal de sortie n’est pas nécessairement un sémaphore, mais peut aussi être un carré. Et là c’est beaucoup plus problématique.)

    • fth78 dit :

      @clem, pour faire suite à votre billet du 06/03 18:23
      je comprends les contraintes liées à la configuration de la courbure de Pt de l’Alma, déja évoquées. On ne peut rien faire coté infra, ni coté matériel roulant… pour l’instant
      Les 16 mois de fermeture de cette gare à compter du prochain Eté permettront-ils de prendre en compte les améliorations nécessaires?

      Par contre, ce raisonnement ne tient pas dans la configuration de Invalides ni Issy entre autres(dir. VCH/SQY) qui ne présentent pas de courbure(en sortie) mais dont les rames courtes (6V & 4V) marquent pourtant l’arrêt en début de quai, à l’opposé des accès voyageurs…. Là c’est quoi la contrainte?

      En attendant, pquoi la signalétique au sol sur les quais (Trains Court/Longs) – à l’instar de Ch de Mars – n’est-elle pas généralisée dans l’ensemble des gares souterraines intra-muros?

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Bonjour @fth,

      – s’agissant de la courbure de la voie : j’ai bien précisé que ce n’était qu’une raison possible. Lydie a de son côté expliqué que ces changements étaient liés au besoin d’avoir toujours la première porte de la deuxième voiture au même endroit du quai afin de pouvoir prendre en charge les PMR, ce qui oblige à faire arrêter tous les trains au même endroit.

      – pour plus de détails, je vous invite à vous rapprocher de @La Fouine qui apparemment sait tout sur le sujet alors que je ne raconterais que des bêtises sans rien connaître à rien. Bon courage.

      – Pour ce qui est du marquage au sol, l’expérimentation suit son cours il me semble. Si elle s’avère utile, ça sera généralisé, sinon d’autres solutions seront recherchées et expérimentées.

  5. Taronyu dit :

    L’impact de ce changement à Issy-VdS est catastrophique : les 2 entrées les plus utilisées (place La Fayette, sortie Tramway, arrêts de Bus & accès Nuit) se situent tous à l’arrière du quai. Escaliers et ascenseur se trouvent aussi à l’arrière et très distants de la fin d’un train court et mi-long. Le futur accès « côté Paris », qui desservira plutôt une sorte de No-Man’s Land, ne changera pas ce problème.

    Du coup, soit on est habitué, et on prends 2 minutes pour aller au moins au milieu du quai (quand le train n’est pas déjà en approche, sinon on commence déjà à courir), soit on est surpris et on court à fond pour pas manquer son train car il est à Bab-El-Oued.

    D’autre part, les quais ne sont couvert d’un vieux toit en tôle que sur 40% du quai. Quand il pleut des trombes d’eau, l’on attend ou se hâte sous la pluie et les gens tendent à se bousculer sous la flotte qui n’aide en rien juste pour être à temps au bon endroit et monter.

    Le but pour aider les personnes à mobilité réduire n’est pas atteint : ma grand-mère, qui marche doucement avec une canne, a plus de risque de finir par terre malheureuse que de pouvoir attraper le train qui arrive à peine après elle. Parlez donc d’une « mise en accessibilité »!

    Aussi, si les équipes de la SNCF avaient voulues être professionnelles, les vieux panneaux auraient été enlevés il y a longtemps (il y a encore pas mal d’éléments obsolètes à cet arrêt), et une nouvelle signalétique pour trains long, mi-longs et court aurait été placée AVANT ce changement, qui nous a jamais été notifié (à la limite, peut-être une fois par hauts-parleurs trois jours après le-dit changement).

    Quant aux panneaux TT et 4V, 6V, 8V… ces diminutifs respectent l’ergonomie ferroviaire pour être lisible par des conducteurs à vitesse normale. Nous ne sommes pas censés lire ces panneaux, d’ailleurs il n’y jamais de signalétique ferroviaire dans les stations du métro de Paris. En revanche, je ne sais plus quelle(s) station(s) du métro de Paris a expérimenté des indicateurs LED incrustés dans le sol pour notifier de l’arrivée d’un train, et indiquer sa longueur au sol.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @Taronyu : Je ne sais pas pour Issy-VDS. Mais vous faites erreur en disant qu’il n’y a pas de signalisation à quai dans le métro. On en trouve un peu partout, par exemple à la station Gare de l’Est côté lignes 7 et 5. De nouveaux panneaux « Trains sans arrêt / 15 » ont fleuri sur les quais de la ligne 5 depuis la mise en service d’Octys (signalisation déportée en cabine)… et ce ne sont que des exemples.

      Par contre vous avez raison, les pancartes de signalisation ferroviaire ne sont pas à destination du public. C’est pour ça qu’on trouve aussi de la signalétique spécifique comme des panneaux « tête/arrière des trains courts » dans beaucoup de gares, malheureusement apparemment pas dans toutes…

    • Taronyu dit :

      @Clem ah? Je ne les ai pas remarqué, en dépit du fait que je regarde un peu partout en général. Après, cet endroit ne fait pas partie des arrêts où je passe souvent. Les signaux ou panneaux en station se bornaient à ma connaissance à ce que l’on peut voir à Opéra ou La-Motte-Piquet (feu et signal en face ou au dessus du quai).

      Concernant le RER, le problème est multiple. Histoire d’être synthétique et pas juste râler, ce que je remarque c’est :
      – persistance d’anciennes signalétiques, obsolètes ou non, au milieu de nouvelles (à Issy-VdS, panneau de train court ancien et ne correspondant à rien bien souvent);
      – présence de signalétique voyageur se mêlant à de la signalétique ferroviaire à de la signalétique voyageur (surcharge visuelle, quasi-absente sur le réseau métro RATP);
      – présence de signalétique voyageur inutile, tels que les repères : utiles pour les TGV et Corails, ils ne sont jamais utilisés pour les RER. Par contre, ces panneaux s’ajoutent aux autres (surcharge ++);

      Or, lorsqu’il y a surcharge, personne ne peut distinguer l’essentiel, à moins de ne pas être fatigué, et d’être consciencieux. L’essentiel se borne alors aux noms de mission et aux horaires.
      Et cela ne résout pas le cœur du nouveau problème : devoir courir à fond sur le quai pour ne pas manquer son train, juste parce qu’il arrive à 1km à de tous les accès.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Oui, je suis globalement d’accord, sauf sur la signalisation ferroviaire qui n’est jamais là par hasard. D’ailleurs en dehors des pancartes qui marquent le point d’arrêt (et qui n’est pas toujours sur le quai, par exemple à Magenta ou Haussmann elles sont dans les voies), il n’y en a pas tant que ça. Par contre, d’accord sur la signalétique voyageurs parfois bancale ou surchargée. D’accord sur les repères, d’accord sur l’obsolescence aussi… et sur les mélanges douteux du coup.

    • Taronyu dit :

      @Clem tout à fait. Je vais simplement au bout de ma démarche : la signalisation ferroviaire n’est pas inutile, mais n’aide pas à la surcharge d’éléments en station.

      Je relate l’expérience d’hier soir : à 19h44, c’est un train LONG ELBA qui est annoncé, mais suite à des perturbation (encore), il a été retardé. Au final, dans annonce claire sur les quais, c’est un CIME court qui est arrivé avant.
      Les gens ne prennent pas une branche particulière à ce niveau de la ligne, et prennent le premier qui arrive.

      Du coup, cela a encore donné lieu à une cohue, des gens qui courent partout, se bousculant involontairement, des gens qui foncent avec des valises, d’autres qui peuvent pas courir, et un train qui tarde à partir car les gens prennent plus de temps à monter dans le train vu la taille imprévue.

      Je conseillerais fortement de revenir sur ce changement, et de faire s’arrêter le train plus en arrière comme avant, à Issy-Val-de-Seine, pour le quai en direction de Paris. C’est déjà la 4ème fois que je constate ça en pointe, et les gens sont à chaque fois excédés. C’est un problème causé par un changement inapproprié. C’est aussi un non-sens les jours de pluie car toute cette longueur est à découvert.

  6. La fouine dit :

    Quand je prends le TGV qui lui aussi peut être court ou long, je n’ai jamais vu de rame courte s’arrêter en tête de quai quand le BV est en queue (Macon Loché) ! Les rames TGV courtes s’arrêtent au plus prêt du BV et non à Bab El Oued comme dirait l’autre !

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @La Fouine : les TGV n’ont pas de problème de signalisation visible ou non visible, sur LGV la signalisation est directement déportée en cabine. En outre, je en connais pas beaucoup de gares de LGV qui soient construires en courbe.

      Pour la comparaison avec Saint-Lazare : c’est une simple question de matériel roulant. Vous avez sûrement remarqué que Lydie indique que la prise en charge des UFR se fera à la première porte de la *deuxième* voiture. Avez-vous déjà remarqué que sur nos rames, toutes les portes n’avaient pas la même largeur ? Voilà pourquoi il faut que ce soit prévu sur une porte précise, contrairement à ce qui peut être fait sur des lignes équipées d’autres matériels (y compris les Z 6400 de Saint-Lazare). Il faut donc que la première porte de la deuxième voiture soit toujours située au même endroit du quai. Et bien entendu, ça impose de se baser sur les trains les plus longs.

      C’est un problème qui je pense s’estompera quand on recevra de nouveaux trains qui seront conçus pour prendre en compte les problématiques d’accessibilité voyageur et permettront la prise en charge des UFR via n’importe quelle porte (voire même aux UFR de se débrouiller seuls). Mais ce n’est pas pour tout de suite.

    • La fouine dit :

      @Clem vous cherchiez un exemple de gare LGV en courbe, il n’y a pas meilleur exemple que celui que j’ai donné (Macon Loché) ! Par ailleurs ce n’est pas demain que les infrastructures permettront aux UFR de se débrouiller seuls, d’ailleurs il n’est pas souhaitable qu’ils ne puissent plus bénéficier,
      de ce fait, d’une prise en charge en gare ! Enfin, il est indispensable que l’UFR soit placé en tête de train de façon à être visible du mécano lors de la montée et de la descente et il est inadmissible que le matériel ne le permette pas sur le Rer C !

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @La Fouine : Même si Mâcon-Loché est en courbe (je ne connais pas cette gare), ça n’enlève pas le fait que c’est une gare de LGV et que le problème du signal visible ou non ne se pose pas.

      Pour les UFR : si les installations permettent aux UFR de monter et descendre seuls, je ne vois pas le problème. Dans ces trains, les conducteurs voient toutes les portes par caméra interposées, le problème de la localisation ne se pose pas.

      Par contre un moyen pour eux de signaler leur présence (ou leur descente) au conducteur pourrait être étudié, comme ça existe dans les bus.

      Tant qu’un agent doit le prendre en charge, le fait que le conducteur le voie ou non n’est pas le problème, il suffit que l’agent en question lui indique avoir terminé. En outre je vous rappelle que le conducteur surveille les portes par caméra interposée, comme je l’ai déjà dit plus haut.

    • La fouine dit :

      @Clem je vous en prie, arrêtez de faire le savant sur des sujets que vous ne maîtrisez pas : pourquoi les agents chargés de la prise en charge des UFR ont l’ordre de placer l’UFR au plus près du mécano ? Vous ne croyez pas qu’en tête il sera plus visible que dans la 8eme voiture ? Et je vous informe que vous vous contredisez :  » pas besoin que le mécano voit l’UFR, il suffit que l’agent signale avoir terminé  » trouvez l’erreur, LOL !

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Si ça peut vous faire plaisir ! au petit jeu de celui qui raconte n’importe quoi, vous me battez pourtant à plate couture ! Enfin bref j’ai mieux à faire que de répéter dix fois la même chose…

    • La fouine dit :

      Conclusion de l’histoire, comme dit plus haut par un blogueur, ces rames de 4 voitures qui stoppent en tête de quai à Issy Val de Seine alors que le BV est en queue, c’est une catastrophe voire autre chose, tout ça pour une histoire qui ne tient pas la route. Mais bon, Clem et d’autres, vous avez raison, on va les faire courir les gens, car c’est très drôle en effet !

  7. La fouine dit :

    Et même plus prêt de chez nous, par exemple sur la ligne St Lazare-Versailles RD, les trains courts s’arrêtent au plus prêt du BV ! (Ex Chaville RD située en queue de quai comme à Issy VDS. Du coup j’ai bien du mal à croire aux explications de Lydie ! Si vraiment on voulait nous simplifier la vie et faire pareil sur le RER C, je pense qu’on pourrait !

  8. Bluebird43 dit :

    Bonjour,

    Quid de la généralisation du marquage au sol trains courts et trains long s’il vous plait ?
    Je trouve que c’est une bonne idée et qu’il faudrait faire de même dans toutes les gares qui accueillent des trains courts…

    Cordialement.

  9. Morgan Daniel dit :

    A la gare de Saint-gratien c’est la même chose

  10. TrainTrainPasser au statut dit :

    Pourquoi ne pas réhausser l’intégralité du quai comme cela se fait que les ligne H, B, D…?
    Cette bosse est une hérésie, il reste encore une marche pour monter dans la rame donc cela n’avance pas plus les personnes à mobilité réduite.
    La ligne C prétexte l’hypothétique mise en place de rame à plancher bas? Je rigole…
    C’est surtout une façon de faire des économies sur cette ligne où tout est « low-cost »
    En attendant, la suppression des arrêts en milieu de quai (pancarte 4V ou 6V pour les initiés) est une véritable HONTE!!!!
    Surtout quand l’accès de la gare en question est en début de quai.
    Seule exception, quand la signalisation n’est pas visible comme dans les gares où les arrêts mi-quai ont été supprimé depuis longtemps.
    Sur la partie nord de la ligne, c’est aussi une catastrophe.
    Suivant le sens de circulation, cela donne des choses aberrantes!
    St-Gratien -> bout de quai alors que le quai a été intégralement refait… à la même hauteur!!! sauf la bosse pourrie au bout.
    St-Ouen, Avenue Foch, Henri-Martin -> bout de quai alors que la sortie est fermée le soir quand ont roule en train court…
    Et bientôt Péreire, Porte De Clichy et Porte Maillot où les accès métro sont en queue de train quand on remonte vers le nord 🙁
    Pénaliser des centaines de milliers de clients durant ces travaux le week-end ou le soir pour ce résultat, une HONTE!!!
    J’invite les collègues à ne pas respecter ces pancartes sauf quand la visibilité ne le permet pas bien sur.
    Signé un conducteur en colère…

    • 94RERDPasser au statut dit :

      Bonjour. Je soutiens les propose de ce cheminot (tiens, en voilà un qui défend ses usagers !). Je corrige simplement : pour le RER D, tous les quais ne sont pas réhaussés, de plus, nous avons, dans certaines gares, un souci qui imposent que les conducteurs doivent s’arrêter comme à l’habitude, mais les usagers ne peuvent qu’accéder à la moitié du quai.

    • Taronyu dit :

      Bonjour,

      En tant qu’usager, je ne puis pas inciter ne pas respecter telle ou telle règle.

      Mais je soutiens sans équivoque le point de vue de TrainTrain. Je réitère Issy-VsD où l’accès Tram-Bus-quartier d’affaire est en queue de quai en direction de Paris, et idem à Javel sur le quai en direction de BFM, où en plus une grande quantité de passagers font l’interconnexion avec la ligne 10 du métro et le bus 62 en arrière de quai.

      Encore une fois, ce changement a causé une régression sensible de l’accessibilité à quai, en plus de situations plus stressantes et dangereuses qu’autre chose.

    • Taronyu dit :

      J’ajoute que l’ancienne signalétique de fin de train court n’a pas du tout été enlevée ou corrigée. Elle est désormais totalement erronée et induit fortement en erreur vu le nouvel arrêt du train.

      Honnêtement, ce n’est pourtant pas difficile d’enlever/déplacer un panneau. Mais je pense savoir ou ça coince : c’est encore l’interface chaise-bureau à la SNCF qui veut pas marcher, à plusieurs niveaux.

    • La fouine dit :

      Bravo train-train pour votre courage. Maintenant attention à votre hiérarchie qui ne supporte pas d’être désavouée même quand elle a tort. Sans rapport avec cela, lu dans Le Parisien un cheminot se suicide à Paris st Lazare après 4 ans de harcèlement de sa hiérarchie ! Attention à vous tout de même

    • ClemPasser en mode normal dit :

      S’agissant des quais il y a des normes, qui malheureusement varient un peu trop. Je suppose que la direction de ligne n’a pas eu envie de tomber dans le même piège que celui qui s’est révélé sur le RER E avec l’arrivée de rames Z 50000 en renfort, où les quais étaient trop hauts.

      Je comprends aussi le problème, bien sûr. Mais l’argument de l’accès PMR se tient. Je ne sais pas si on aurait pu le standardiser à l’arrière du train, ça aurait sûrement posé des problèmes aussi. La seule solution que j’y vois c’est d’attendre l’arrivée de matériel permettant aux PMR d’accéder aux trains sans assistance. Autrement ce sont des exigences inconciliables.

    • 94RERDPasser au statut dit :

      La fouine va nous produire le prochain article du Parisien prévisionnellement.

      Quel cheminot se suicidera quel jour dans quelle gare du RER C ?

      Faut arrêter d’aller dire l’ânerie énorme à tout va au risque d’inquiéter tout le monde (sauf quand on décide comme la fouine d’être le demeuré de service à tous les étages)

    • La fouine dit :

      Oh la @94RERD, et vous emmerde !

    • rcc dit :

      Ah oui ça m’a fait marrer ce matin cette « marche » pour les Z50000, quand on fait le touriste pour cause de suicide y’a vraiment moyen de se prendre une bonne gamelle au moment de rentrer si on fait pas gaffe.

  11. Stef91 dit :

    Mesure complètement débile (et je pèse mes mots), il faut bien comprendre, pour ceux qui ne connaissent pas la gare de Val de Seine, que l’accès au quai se trouve à une extrémité et le train court s’arrête à l’autre…sur la partie non couverte du quai !

    A chaque fois c’est la même histoire le matin, de très nombreuses personnes qui sortent du RER et des personnes qui souhaitent monter dans le RER et courent donc pour pouvoir y rentrer… train qui est donc à l’autre extrémité du quai bondé, glissant en cas de pluie ou de verglas, bref, depuis la mise en place de cette mesure qui a surement été longuement muri dans des groupes de travail, des copils et autres instances remplis de personnes qui n’ont jamais mis le moindre orteil sur le quai de cette gare, les gens s’énervent, se bousculent et pestent contre la SNCF….

    Et pour compléter ce tableau, évidemment le conducteur doit respecter la spontanéité de son train et actionne le signal de fermeture des portes alors que les usagers ne sont pas encore arrivé à hauteur du rer…

    Bref, vous attendez quoi pour revoir les aménagements et replacer les panneaux permettant aux conducteurs de pouvoir arrêter leur rame à la bonne hauteur du quai , que des usagers tombent sur la voie dans la cohue généralisée qui se déroule systématiquement à l’arrêt d’un train court en gare d’Issy Val de Seine ?..

    • TrainTrainPasser au statut dit :

      En parlant de partie découverte à quai, il n’y a plus d’abris aux Ardoines, sans doute à cause des travaux du Grand Paris à coté…
      Y’aurait-il des travaux d’accessibilité dans cette gare?
      La gare des Ardoines va-t-elle avoir droit à sa petite bobosse 🙂

  12. No dit :

    Bonjour,
    Je ne sais pas où signaler ça : la 3ème marche de la 2ème volée d’escaliers (en montant) du quai G à Juvisy (escalier tout neuf !) n’est pas de la même hauteur.
    Et cela génère des trébuchements, des chutes.
    Il n’y a qu’à voir la quantité de traces de cirage à cet endroit.
    Espérant que cela soit résolu rapidement.
    Merci

Laisser un commentaire