MaligneC.transilien.com est un blog de SNCF
S'informer

Samedi 30, dimanche 31 décembre et lundi 1er janvier : Mouvement social local

1
Publié le 29/12/2017

Samedi 30, dimanche 31 décembre et lundi 1er janvier :

Prévoir de légères perturbations.

Pour consulter les trains supprimés du samedi 30 décembre, axes Invalides-Dourdan,Pontoise-Massy, cliquez ici.

Pour consulter les trains supprimés du samedi 30 décembre, axes St-Quentin-St-Martin d’Etampes, cliquez ici.

Pour consulter les trains supprimés du samedi 30 décembre, axe Versailles Château RG-Versailles Chantiers, cliquez ici.

Pour consulter les trains supprimés du dimanche 31 décembre et lundi 1er janvier, axes Pontoise-Massy,Versailles Château RG-Versailles Chantiers, cliquez ici.

Attention : le calculateur d’itinéraire ne tient pas compte de ces suppressions de trains.

Motif : mouvement social local.

[ASTREINTE BLOG]

Un commentaire pour “Samedi 30, dimanche 31 décembre et lundi 1er janvier : Mouvement social local”

  1. TuppencePasser au statut dit :

    Retour de vacances ce 31 décembre 2017, seule avec mes deux enfants, en gare de Massy-Palaiseau : course avec les bagages depuis le quai TGV jusqu’à la gare RER pour attraper le NORA de 20h10. Annoncé sur une voie, il part sous nos yeux, deux voies plus loin. Est-ce fait exprès ? Oui ? Non ? Nous remontons (avec les valises) pour consulter l’affichage général, nous redescendons (tjs avec les valises) sur le quai affiché, nous attendons 1/2 h pour prendre le train suivant. Les écrans situés sur le quai ne l’affichent pas, ne l’ont jamais affiché, tout le monde se demande si c’est le bon, aucun agent n’est présent.
    Pensez-vous qu’une grève locale du 30 décembre au 1er janvier soit judicieuse ? Pensez-vous que ces désagréments, un soir de réveillon, donnent une bonne image de la SNCF auprès de ses usagers ? Est-ce un exercice du pouvoir de nuisance d’une minorité pour exaspérer une majorité ? Expliquez-moi !
    Cela fait 9 ans que je me déplace quotidiennement avec le RER C. J’ai farouchement défendu ce transport public face à ses détracteurs. Mais là, depuis deux ans, un ras-le bol progressif m’envahit : les incidents techniques s’accumulent et des trains sont supprimés quotidiennement aux heures de travail. Ce n’est plus un RER « de sécurité » que je dois prévoir pour être sûre d’arriver à l’heure au boulot, mais 2 ou 3 maintenant, en prévision des suppressions de trains.
    Une dernière chose me reste à partager avec vous. Dernièrement, une découverte bouleversante : à l’automne, les feuilles mortes tombent des arbres. Et comme il arrive que le vent souffle (mais si !), elles s’accumulent sur les voies. On en rirait, si cet imprévisible phénomène n’avait pas perturbé le trafic, deux jours durant.

Laisser un commentaire