MaligneC.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Retour sur les événements marquants de la journée du 06 novembre 2018

7
Publié le 6/11/2018

retour sur les évènements ayant impacté la circulation du 6 novembre 2018.

Un incendie déclaré aux abords des voies à Pont du Garigliano

Ce matin, aux alentours de 6h00, l’incendie d’/sur un site contigu à la voie ferrée de la gare de Pont du Garigliano a provoqué une forte perturbation du trafic sur le RER C.

À la demande des pompiers, une coupure de l’alimentation électrique était nécessaire afin de sécuriser leur intervention.

De ce fait, les voies de la ligne C ont été privées d’alimentation électrique, entraînant une interruption totale des circulations sur l’ensemble du secteur compris entre les gares de Versailles Chantiers et Champ de Mars, des Invalides et Champ de Mars et d’Avenue Henri Martin et Champ de Mars.

À 7h30, les pompiers ont autorisé la réalimentation électrique. Les trains qui étaient déjà en circulation ont donc pu progressivement commencer à reprendre leur marche. Mais la circulation, en cette pleine pointe est restée très fortement perturbée jusqu’aux environs de 10H30.

 

 

Un accident de personne en gare de Saint Michel Sur Orge

À 10h48, un accident de personne est survenu en gare de Saint-Michel-sur-Orge, soit moins de 20 minutes après la reprise progressive du trafic. Ce nouvel incident a entraîné une nouvelle interruption totale du trafic entre les gares de Juvisy et Dourdan et entre les gares de Juvisy et Saint-Martin d’Étampes.

Les pompiers se sont rendus sur place et ont évacué la victime en fin de matinée, à 11h38. À partir de 12h15, le trafic a pu reprendre progressivement.

Si vous souhaitez avoir plus d’informations sur la gestion d’un accident de personne, je vous invite à consulter cet article, dans lequel je vous explique le déroulement de la procédure, les délais, les intervenants, etc.

 

Un numéro de téléphone à votre disposition

Je profite de cet article pour vous rappeler qu’un numéro d’assistance aux personnes choquées par un tel évènement est à votre disposition : le 0800120821.

Ce numéro vous permet d’être mis en relation avec une cellule de soutien psychologique 7 jours sur 7, de 9h à 20h. Sachez que ce numéro est gratuit depuis un poste fixe et que chaque communication reste totalement anonyme.

Si vous en ressentez le besoin, surtout, n’hésitez pas.

 

Quelques éléments de compréhension

Sur le fil Twitter @RERC_SNCF, vous avez été nombreux à nous remonter vos incompréhensions sur les conséquences liées à cet incendie.

J’ai rassembler vos interrogations qui revenaient le plus, et il me paraît essentiel de vous éclairer sur certains points:

Pourquoi un évènement situé à l’autre bout de la ligne impacte ma gare/mes trains ?

>La structure de desserte du RER C, où tous les trains doivent traverser Paris pour rallier un point A à un point B en banlieue, entraîne un effet domino en cas de perturbations. Si des trains ne partent pas de Pontoise (comme ce matin), ils ne peuvent pas circuler dans Paris et aller dans le Val de Marne par exemple et inversement.

Pourquoi n’y a t’il pas eu de retournement de train dans les gares de Bibliothèque François Mitterrand ou Paris Austerlitz par exemple ?

>Nos équipes se sont mobilisées afin de pouvoir faire arriver le plus de trains possibles à Juvisy et Bibliothèque François Mitterrand. Il faut savoir qu’un incident supplémentaire simultané: l’arrachement de la caténaire en gare des Aubrais – Orléans, a provoqué un long stationnement des trains Intercités et TER en gare de surface de Paris Austerlitz, où les manœuvres ont été de ce fait très limitées pour accueillir les RER C. Comme expliqué plus haut, la gare souterraine n’était pas alimentée électriquement, nous ne pouvions donc pas y faire de rebroussement.

Quant à la gare de Bibliothèque François Mitterrand, elle ne permet pas de réaliser de telles manœuvres, compte-tenu de la configuration des installations ferroviaires.

 

Pourquoi n’y a t’il pas eu pas de trains au Nord de la Ligne C ?

Afin de garantir la sécurité des personnes intervenant sur l’incident en cours, une coupure de l’alimentation électrique a été demandée (par les pompiers) au poste de commandement énergie. Elle a concerné toutes les gares de Paris à l’exception de Bibliothèque François Mitterrand dans un premier temps, avant que le périmètre soit réduit au fur et à mesure de l’avancée de l’intervention des secours. La gare d’Avenue Henri Martin, dans laquelle nous effectuons des retournements n’a donc pu être utilisée à cause de cette absence d’énergie électrique.

 

Pourquoi je n’ai pas de trains depuis longtemps et je vois des trains passer à quai sans arrêt ?

Le régulateur, basé au centre de régulation (appelé Centre Opérationnel Transilien), dispose d’une vue d’ensemble sur les circulations et les incidences qu’elles ont sur l’ensemble du réseau ferré. Le passage des trains vides permet de proposer aux clients un train au départ d’une zone qui n’en a pas eu depuis longtemps. Cela permet aussi de fluidifier la gestion des circulations. Compte-tenu des contraintes d’exploitation, nous avons dû alléger l’offre de transport afin de permettre une reprise du trafic dans les meilleures conditions possibles.

 

 

De l’importance de vous répartir sur les quais et à bord des trains

Pour avoir, comme bon nombre d’entre vous, vécu la situation ce matin en tant que cliente, j’aimerais faire passer quelques messages qui prennent une importante considérable lors de telles situations perturbées.

Tout d’abord, il est très important, lorsque les quais sont vraiment bondés, de se répartir sur tout  le long du quai. Je sais ce que vous allez me répondre: que ce n’est pas pratique par rapport au lieu de descente… le souci, c’est que lorsque tout le monde monte à bord par les mêmes portes – au delà du fait que ça fasse perdre d’avantage de temps – l’occupation à bord du train est très mal répartie, et on se retrouve avec des gens entassés comme des sardines sur certaines plateformes et des gens qui ne peuvent plus monter à bord…

Autre souci constaté et sur lequel j’aimerai engager le dialogue avec vous (en commentaires de cet article) : pourquoi « rester » sur les plateformes? En effet, de mon expérience ce matin, je peux vous dire qu’au bout du 3ème, j’ai réussi tant bien que mal à monter dans un train. Je me suis alors faufilée vers l’étage du bas et là… les couloirs étaient vides et une dizaine de places  disponibles. Je m’interroge sur le pourquoi de cette volonté à rester sur les plateformes alors que quelques places sont disponibles? Je pense surtout aux pauvres gens qui, dans les gares suivantes, n’ont même pas pu monter à bord, alors que des places étaient disponibles.

 

 

 

 

 

 

Donnez votre avis et contribuez à l’amélioration de l’information voyageurs

Vos retours concernant l’information voyageurs lors de situations perturbées sont précieux.

Vous êtes nombreux à nous faire part de vos remarques sur le fil Twitter et le blog, c’est pourquoi nous mettons à votre disposition un questionnaire au sein duquel vous pourrez nous faire votre propre retour d’expérience suite aux événements survenus aujourd’hui.

Vous trouverez le questionnaire en cliquant ICI.

 

 

[Crédit photo: @bortzmeyer]

à lire aussi

Tout savoir sur la gestion d’un accident de personne

7 commentaires pour “Retour sur les événements marquants de la journée du 06 novembre 2018”

  1. duncandu91Passer au statut dit :

    Bonjour,

    (En espérant que mon commentaire soit posté étant donné que cela est très rare…)
    Encore un incident qui selon moi, a été très mal géré niveau communication hormis « Voie 6, ce train SLOM est terminus », ça fout vraiment les nerfs pour le dire clairement.
    En 45 minutes, seulement 4 KYVI sont entrés en gare de Juvisy, quai H, voie 4 et trois SLOM terminus sur le même quai voie 6. Les voyageurs du SLOM se retrouvent entassés avec nous sur le quai…Le premier KYVI entre en gare, blindé…Le second également et lors de la fermeture des portes, un voyageur (assez perturbé) s’est mis à bloquer les portes lors de la fermeture…Je n’ai vu AUCUN AGENT en gare, sachez-le…J’ai donc dû agir avec une dame en poussant cette homme dans le train afin que les portes puissent se fermer étant donné que l’on en avait marre !…Juste apres que le train parte, un homme se met à traverser les voies tranquillement et bien sûr, toujours aucun agents en vu…Le troisième train arrive, je pensais pouvoir monter mais non, plus de place ! Le quatrième train arrive, j’arrive à monter à l’intérieur, l’ADC nous annonce qu’il ne sait pas si il est omnibus ou direct Choisy-le-Roi, puis 30 secondes plus tard, repart sans rien nous dire (finalement il était omnibus), voici ma matinée très trépidante grâce à vous. Je ne serai pas du tout surpris d’apprendre que l’accident de personne en gare de Saint-Michel/Orge est dû à ce trafic très perturbé…
    Cordialement.

    • LydiePasser au statut dit :

      Bonjour @duncandu91,
      Merci pour ce témoignage. J’espère que vous avez pu apporter votre contribution via le questionnaire spécialement prévu.
      Une petite parenthèse par contre: merci de ne pas faire de supposition quant à l’accident de personne. Il s’agit d’une vie humaine. Ce n’est ni le lieu, ni de bonne augure.
      Bonne journée à vous.

  2. pdoPasser au statut dit :

    Bonjour

    Merci pour votre retour.
    Le fait que les gens ont tendance à s’aglutiner sur les plateformes n’est pas propre au RER, on retrouve le même problème dans les bus ou devant les écrans SNCF.

    Concrètement les gens ne pensent qu’à eux et ont rien à faire des autres. C’est malheureux mais c’est comme cela !

    • LydiePasser au statut dit :

      Bjr @pdo,
      En effet…
      Ce n’est peut-être pas réservé aux RER (et tant mieux quelque part!)
      Mais c’est vraiment ennuyant. Ce matin encore, en gare de Vitry j’ai moi-même été à 2 doigts de rester sur le quai. Il a vraiment fallu jouer des coudes… Et une fois de plus: de la place pour s’avancer dans les couloirs! J’ai même laissé indiqué deux places libres à des jeunes filles!
      Je comprends bien que certains descendent 2 arrêts plus loin (BFM pour beaucoup!), mais c’est insensé de laisser des gens sur le quai!! Pensons aux autres!

  3. pdoPasser au statut dit :

    Bonjour

    Concernant la gestion de l’information on retrouve toujours les mêmes problèmes: informations pas à jour entre les différents canaux. C’est impensable à l’air du numérique où nous sommes !

  4. Alain LCPasser au statut dit :

    Bonjour,

    Merci Lydie pour ce retour important sur l’enchainement d’évènements qui ont causés tant de soucis à #RERC …
    Il nous permet de comprendre comment des éléments extérieurs à SNCF peuvent pourrir la circulation de notre ligne C.

    Bonne journée 😉

    Alain LC

  5. 94RERD2Passer au statut dit :

    Bonjour Lydie.

    Juste un petit mot car votre article n’est pas complet. Concernant le « plus au Sud », il s’agit en réalité de trois arrachements caténaire, dont le premier n’est pas celui que vous mentionnez aux Aubrais, mais un autre à 3h30 du matin (dans la nuit) à St-Pierre-des-Corps, empêchant alors les trains de descendre vers Tours, et ayant alors occasionné plusieurs rétentions de trains entre les Aubrais et Paris Austerlitz. Le troisième arrachement est celui que vous mentionnez, et au milieu, un arrachement caténaire à Tours Centre à 5h, qui lui aussi a provoqué la rétention des trains.
    En effet, l’arrachement à St-Pierre pouvait permettre une circulation avec détournement à Tours, cependant le second arrachement a obligé une coupure d’alimentation totale sur St-Pierre et Tours.

    Bien cordialement.

Laisser un commentaire