MaligneC.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Harcèlement sexuel dans les transports : (ré)agissons !

0
Publié le 29/01/2019

Victime ou témoin, en cas de harcèlement sexuel, il faut le signaler ! Retrouvez les infos utiles et solutions existantes dans cet article.

Aujourd’hui, je voudrais aborder avec vous un sujet qui touche de nombreux voyageurs dans les transports en commun : le harcèlement sexuel.

Que l’on soit victime ou témoin, il est nécessaire et urgent de dénoncer ces comportements intolérables, c’est pourquoi je souhaite, à travers ce billet, vous donner quelques infos sur comment réagir et donner l’alerte si vous vous trouvez confronté à une situation de harcèlement sexuel.

 

ALERTEZ ! : le mot d’ordre face au harcèlement sexuel

Cette année encore, la Région Île-de-France, Île-de-France Mobilités, SNCF Transilien et la RATP lancent une nouvelle campagne de lutte contre le harcèlement dans les transports, du 21 janvier au 6 février 2019. Avec le message « Contre le harcèlement dans les transports en commun, alertez ! » cette campagne a pour vocation de sensibiliser les voyageurs et rappeler aux victimes et témoins les solutions existantes pour signaler ces comportements.

Prévenir les agents en gare

Près de 6 000 agents Transilien sont présents au quotidien sur le réseau francilien avec, en parallèle, 740 agents de la sûreté et 172 médiateurs mobiles en gare et à bord des trains. En 2017, SNCF Transilien a mis en place un programme pour former ses agents SUGE contre le harcèlement sexuel. En 2018, ce sont les agents en gare qui ont suivi ce programme afin de repérer les comportements anormaux, de vous prendre en charge et d’être à votre écoute.

Certaines gares étant plus grandes que d’autres, si vous ne voyez pas d’agents, n’hésitez pas à utiliser les bornes d’appel mises à votre disposition pour faire intervenir une équipe de secours le plus rapidement possible.

 

Composer le numéro d’alerte : 3117

Le 3117 vous permet d’être mis en relation à tout moment avec un interlocuteur ayant reçu une formation contre le harcèlement sexuel. Il sera à même d’organiser une intervention au plus vite grâce aux informations que vous lui fournirez. En cas d’alerte, pour plus de réactivité, et si vous le pouvez, soyez le plus précis possible pour qu’il puisse vous localiser rapidement et que l’équipe interpelle le harceleur.
Quel type d’info donner?

*Le lieux précis où vous vous trouvez:

-Le nom de la gare, le quai, … ce que vous observez autour de vous, etc.

-Le train: son code mission ou bien un horaire précis de passage dans une gare, mais aussi si vous êtes en tête de train, en queue, en bas, à l’étage…

*Concernant l’agresseur: une description physique (taille approximative, couleur des cheveux, les vêtements qu’il porte, des signes distinctifs, etc.

*Une description rapide des faits, et bien sur si la victime nécessite une intervention médicale: quelle type de blessures, etc.

Sachez que vous pouvez également donner l’alerte par SMS au 31177 ou directement depuis l’application 3117, en fonction de la situation ou par besoin de discrétion.

 

Aller porter plainte

Si vous êtes victime de harcèlement sexuel, les comportements déviants de votre agresseur ne doivent pas rester impunis ! Même s’il peut être difficile d’en parler et de vous replonger dans les événements, il est important de vous tourner le plus rapidement possible vers les services de police pour déposer une plainte ; cette action leur permettra de réquisitionner les vidéos des caméras de surveillance, d’identifier votre harceleur et de l’interpeller.

Pour rappel, à ce jour, 17 000 caméras sont déployées dans les trains et 9 000 caméras dans les gares du réseau Transilien afin d’augmenter votre sécurité lorsque vous vous déplacez sur le réseau.

 

De l’importance de signaler les comportements de harcèlement sexuel

Il y a un peu plus d’un an, Nassima, journaliste, a été victime de harcèlement sexuel alors qu’elle prenait le RER C. Elle avait signalé son agression sur Twitter et je lui avais apporté un soutien moral pour l’aider à traverser cette épreuve.

Aujourd’hui, elle témoigne sur cette expérience choquante et rappelle à tous l’importance de donner l’alerte en cas de harcèlement sexuel, parce que personne n’a le droit de vous toucher, de tenir des propos insultants ou de porter un regard déplacé à votre égard.

J’en profite, à titre personnel, pour saluer le courage de Nassima et la remercier de porter ce lourd sujet publiquement.

Retrouvez son témoignage dans la vidéo ci-dessous réalisée par le média Brut :

Déposez le premier commentaire sur ce sujet

Laisser un commentaire