MaligneC.transilien.com est un blog de SNCF
S'informer

Du changement en gare de Juvisy!

10
Publié le 14/06/2019

Deux changements majeurs en gare de Juvisy.

Si vous passez régulièrement par là, vous n’êtes pas sans savoir que de gros travaux modernisent la gare, qui va devenir un Grand Pôle Intermodal.

À partir du mercredi 19 juin, votre gare de Juvisy affichera deux changements majeurs:

la modification de l’accès de la gare côté Mairie et une nouvelle numérotation des quais.

 

L’accès coté mairie

Du changement à noter du côté du quartier de la mairie, avec la réouverture de l’accès avenue d’Estienne d’Orves et la fermeture de l’accès rue des Gaulois.

 

La nouvelle numérotation des quais

Dans la nuit de mardi 18 à mercredi 19 juin, la numérotation des quais de la gare de Juvisy évolue.

Actuellement sur la signalétique en gare, les écrans, les annonces, on vous parle de chiffres sur les Quais (Quais B, C, D, E, F, G et H) et de numéros de Voies (Quai G, Voie 2 par exemple).

Dans le but de simplifier cette orientation et de se repérer plus facilement, à partir du 19 juin on vous parlera uniquement de numéros de Quais. Une information repensée par rapport à vos retours du quotidien et une signalétique plus fluide, plus logique, avec des chiffres qui se suivent, pour une cohérence et un repérage plus facile (notamment pour les personnes qui ne connaissent pas la gare).

Il est important de préciser que ces modifications concernent les quais dédiés au RER C & au RER D, mais ne changent en rien vos habitudes (l’emplacement des Quais dédiés à certaines destinations restant les mêmes).

 

Comment s’y retrouver?

Une nouvelle signalétique va bien sûre être mise en place dans la nuit du 18 au 19 juin. À partir du 19 au matin, vous n’aurez qu’à suivre les informations à demeure.
Si vous êtes un habitué de la gare de Juvisy, pour prendre un peu d’avance, voici comment la numérotation va être transformée:

Le Quai B, Voie 11 devient  le Quai 51

Le Quai B, Voie 12 devient  le Quai 50

Le Quai C, Voie 15 devient le Quai 49

Le Quai C, Voie 16 devient le Quai 48

Le Quai D, Voie 18 devient le Quai 47

Le Quai E, Voie 7 devient le Quai 46

Le Quai F, Voie 5 devient le Quai 45

Le Quai F, Voie 3 devient le Quai 44

Le Quai G, Voies 1 devient le Quai 43

Le Quai G, Voies 2 devient le Quai 42

Le Quai H, Voie 4 devient le Quai 41

Le Quai H, Voie 6 devient le Quai 40

 

N’hésitez pas, dès le 19 juin à nous faire part de votre ressenti sur ces deux sujets.

10 commentaires pour “Du changement en gare de Juvisy!”

  1. ShanePasser au statut dit :

    Bonjour,

    Pouvez-vous nous mettre le schéma en ligne, comme on peut voir sur les affiches en gare ?
    Car je n’ai pas trop eu le temps de les lire en détails.
    Merci

  2. FRNGodefroyPasser au statut dit :

    Bonjour,

    Je dois avouer que j’ai été très surpris d’apprendre cette nouvelle dénomination des voies sur Twitter. Juvisy étant ma gare de correspondance, je n’ai pas vu d’information en ce sens. Or cette modification importante ne doit pas dater d’hier. Comment se fait-il que la communication n’ait pas été à la hauteur du changement ?

    Mais je voudrais surtout revenir sur le fond. Quel est le but de la manoeuvre ? Quel est l’objectif ? Vous auriez voulu nous perdre, vous ne vous y seriez pas pris autrement.
    L’appellation des quais par une lettre date d’un certain temps (de plusieurs années). Les voyageurs habituels, qui représentent la grande majorité des passagers, ont eu cette habitude. Les quais B, C et D du côté du RER D (avec partage avec le RER C) et E à H du côté RER C. Puis l’année dernière, il est apparu en complément des quais, les numéros de voies 1 à 7 et 11 à 18. L’affichage en gare a d’ailleurs été revue lors des travaux qui sont toujours en cours. Les écrans à quai portent d’ailleurs les numéros de voies. Cette signalétique était claire, les passagers avaient pris l’habitude de cet affichage.
    Revoir la signalétique dans le but de simplifier la communication, très bien. Mais là ! Vous êtes parti très loin. Vous auriez pu simplement faire disparaître les quais avec des lettres au seul profit des numéros de voies. Au lieu de ça, vous renumérotez les quais de 40 à 51. Ces chiffres totalement arbitraires perdent tout sens. En effet, auparavant, les voies paires signifiaient les voies vers Paris et les impairs venant de Paris. Les voies à 1 chiffre sont du côté RER C et les voies à 2 chiffres sont du côté RER D. Là, vous proposez une numérotation identique à celle d’une gare terminus parisienne, ce que Juvisy n’est pas !

    Le problème est qu’il va y avoir une différence entre les quais et les voies qui seront conservés pour les agents ! Je souhaite bien du courage pour les annonces (des adc aux agents sur les quais) !

    Certes, la gare n’est pas simple quand on s’y rend pour la première fois. Mais c’est plus un problème d’affichage et d’aide à l’orientation qu’un problème de numérotation. Quelqu’un qui n’a jamais mis les pieds à Juvisy ne va pas trouver le quai 41 plus vite que le quai H… La renumérotation ne va rien changer sans système d’affichage et d’orientation claire !

    Après le déplacement des arrêts en tête de quai des voies impairs côté RER C loin des escaliers d’accès, après la rupture de charge du RER D avec le SA 2019, après le déplacement des arrêts des trains courts sur la voie 12 à l’autre bout du monde (entraînant une migration des voyageurs sur le quai vers les escaliers et un embouteillage au premier des 3), après modifications de hauteurs du quai B (une fois en plus, une fois en moins), voilà une refonte des numérotation des quais qui n’a ni queue, ni tête. C’est quoi la prochaine étape ? On donne un nom aux quais à BFM (quai Justine, quai Roger,…) ?

    Donc j’aimerais bien savoir qui a eu cette « brillante » idée, et surtout qui a validé ça !
    Mais comme tout, nous nous y ferons… Malgré nous. Et puis on se rendra compte que ça ne change rien vu que le fond du problème n’est pas solutionné et puis on refera un changement de numérotation… Mais bon, faire et défaire, c’est toujours travailler !
    Je pense qu’il y a d’autres priorités à Juvisy, comme l’emplacement des écrans d’affichage, leur bon fonctionnement, la signalétique dans les tunnels, la présence de plans de la gare dans les tunnels et aux entrées, l’amélioration de la qualité de la sonorisation des tunnels,…

  3. Jean_91Passer au statut dit :

    Bjr
    Je suis très étonné par l’absence d’ascenseur pour cette entrée qui est aussi l’entrée principale de la gare je dirai.
    Pourquoi y a t il pas d’ascenseur a cause des escaliers dans cette nouvelle entrée ?

    Simple curiosité pourquoi la numérotation des quais commence à 40 et pas à 10 ou 1 ?

    Merci, aucune de mes réponses ne se trouve dans le votre blog.
    J’espère avoir une réponse ici.

  4. Gilles SPasser en mode normal dit :

    Bonsoir,
    J’ai découvert ça la semaine dernière, la logique est meilleure, vue du client, car plus besoin de compter de pair en pair et d’impair en impair, donc une très bonne chose, d’autant qu’avec les pancartes, on pouvait savoir qu’on était sur tel quai ou telle voie, mais les deux infos en même temps c’était difficile sauf a remonter tout le quai, ce qui rendait complexe la compréhension d’éventuelles annonces de changement de… quai, ou de voie, ou des deux 🙂 J’avais eu tout un échange sur le sujet avec @Clem 🙂

    Pour la petite histoire, coté personnel SNCF, on retrouve sur les pancartes les précédentes références, en petit, V2, V4, V6… 🙂

    Juste pour ma gouverne, deux questions :
    – comment s’est fait le choix pour commencer la numérotation à 40 ?
    – ensuite, pourquoi « suivre la numérotation » et ne pas marquer une rupture dans les chiffres entre les deux lignes, par exemple de 20 à 30 : le C, de 40 à 50, le D ?
    Merci !

    • LydiePasser au statut dit :

      Bonjour @Gilles S,
      En fait, la numérotation commence à 40 car les nombres précédents sont déjà utilisés (en interne) pour des voies de service, de garage, etc.
      La logique SNCF veut que l’on utilise des chiffres, c’est pourquoi on reste là dessus quelle que soit la ligne, sur un même site géographique.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Salut @Gilles,

      Pour Juvisy je ne sais pas mais effectivement la rupture dans les numéros se retrouve dans certaines gares comme à Paris Nord (1 à 21 pour les grandes lignes, 30 à 36 pour la gare de banlieue, 41 à 44 pour la gare souterraine, et 51 à 54 pour la gare Magenta).

      J’imagine que l’existence ou non de cette rupture tient à l’organisation de la gare, mais ce n’est qu’une hypothèse.

    • Gilles SPasser en mode normal dit :

      Salut Clem,

      En effet ça doit dépendre des gares. Le WE dernier, j’ai remarqué qu’à Gare de Lyon, la logique est différente :
      – 1-3 / 2-4 : RER D souterrain (peu de souvenir pour le RER A)
      – 5 à 21 : gare aérienne du Hall 2 (que TGV me semble-t-il)
      – de A à … J peut-être ? (je ne sais plus exactement) : TGV *et* le transilien du Hall 1.
      De l’art de retomber sur la grande discussion des numérotations/lettrages quai/voie – voie/quai 🙂
      Probablement que c’est l’histoire de chaque gare qui amène soit à un lettrage, soit à une numérotation, comme Lydie et vous le laissez entendre.
      C’est comme pour les repères lettrés sur les quais, qui *commencent* à « R » à Gare de Lyon TGV : peut-être pour ne pas mélanger les quais avec les voies du Hall 1… ?
      (je m’écarte du sujet RER C là 🙂 mais que voulez-vous, j’adore comprendre ! )

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Salut Gilles,

      Tout à fait, à Gare de Lyon il y a deux numérotations parallèles :

      – les lettres pour le hall 1 (ancien secteur bleu) (A et C à N), c’est à dire l’« ancienne gare » (édifiée en 1900, c’est en réalité la troisième), dont les voies sont dites « sous halle »,
      – les chiffres pour le hall 2 (ancien secteur jaune) (5 à 23), c’est à dire la « nouvelle gare » (édifiée en 1935).

      Outre la différenciation des deux halls par le public, il faut savoir que jusqu’à une date récente, les voies chiffrées et les voies lettrées étaient gérées par des postes d’aiguillage différents.

      Petites anecdotes :
      – les voies chiffrées correspondaient aux voies de départ (d’où l’absence de chiffres pairs) et les voies lettrées correspondaient aux voies d’arrivée.
      – la voie A était une exception, car c’était la seule assez longue pour certains trains TEE comme le Mistral, et elle pouvait donc servir aux départs.
      – il n’y a pas de voie B. Il y a fort fort longtemps, une voie B sans quai existait pour stationner du matériel de réserve.
      – les voies 3 et F ont disparu lors de la réorganisation des voies à l’arrivée du TGV en 1981 ; les voies A à E ont été déplacées pour création de quais de service ; les voies N et 23 sont arrivées peu après (à cette occasion une nouvelle voie 21 a remplacé une ancienne voie 21 utilisée par le centre de tri, remplacée par des voies 25 et 27 qui ne sont plus utilisables aujourd’hui mais qu’on verra peut-être ressurgir puisque le centre de tri n’est plus).
      – il a été envisagé de prolonger les voies chiffrées au niveau des voies lettrées mais la salle des pas perdus et sa fresque sont classées, et c’est donc impossible à réaliser.

      Quant aux voies des RER, elles sont arrivées bien plus tard et sont à prendre séparément : voies 1 et 3 d’une part et 2 et 4 d’autre part pour le RER D, et les voies du RER A n’affichent pas publiquement leur numéro (la RATP n’affiche ces numéros que lorsqu’il y a plusieurs voies pour la même direction).

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Je me suis laissé embarquer par mon histoire XD XD XD

      Pour répondre à la dernière question, les repères commencent en effet très probablement à R pour ne pas confondre avec les numérotations des voies. Il est aussi probable qu’il n’y ait pas de voie 1 à quai pour éviter une confusion des aiguilleurs avec la voie principale numérotée 1.

      Ceci dit ça n’explique pas tout : à Paris Austerlitz, bien que les voies soient numérotées 1 à 7 et 14 à 21, les repères sur les quais commencent également à la lettre R !
      Pour me remettre un peu dans le sujet en restant sur Austerlitz : les voies étaient autrefois numérotées… dans l’autre sens ! Mais il est difficile de retracer tout ça tant les choses ont changé au fil des ans, notamment en 1929 avec le déplacement des messageries dans la Halle Freyssinet nouvellement construite, et du chantier de formation qui s’y trouvait avant sur le site de Masséna, où il se trouve toujours d’ailleurs ; et en 1969 avec la création de la gare souterraine de banlieue et le raccourcissement des voies sous gare qui étaient jusqu’alors utilisées pour continuer jusqu’à la gare de Paris-Quai d’Orsay.

  5. Gilles SPasser en mode normal dit :

    Bonsoir Clem,
    Captivant, merci pour toutes ces précisions et ces anecdotes, et explications liées aux postes d’aiguillages et « logistique » historique !
    Du coup je comprends mieux l’existence, pour les gares à architecture « historique », pour quoi il y a une cour Départ et une Arrivées. Comme je ne fais que du TGV, je percute qu’il a deux motrices, donc il repart dans l’autre sens quand bon lui semble sans manœuvre d’une autre loco, donc plus de raison de garder une « arrivée » puisque ça sert aussi au « départ ».
    Reste un point soulevé par @FRNGodefroy, que je n’avais pas vu, pour en revenir à Juvisy : il a raison au sujet de la numérotation paire/impaire des voies, liée à la direction du train. Donc effectivement, ce n’est pas « logique »pour un habitué d’avoir des trains vers Sud/Sud-Ouest sur des voies paires (et son corolaire des voies voies impaires utilisées par des trains allant vers Paris). Vu d’un client lambda comme moi, ça n’a pas trop d’importance, je ne me basais pas sur la numérotation à cause des possibles changements de voie, mais pour un utilisateur plus avisé comme FRNGodefroy, c’est effectivement une info d’orientation qui s’efface. A moins qu’elle ne perde de sa pertinence avec le temps et les réaménagements… (hypothèse).
    Merci 😉

Laisser un commentaire