MaligneC.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Les risques et les conséquences d’une descente dans les voies ferrées

0
Publié le 20/01/2021

Dans cet article on parle de ce phénomène récurrent dont les conséquences peuvent être dramatiques, voire mortelles.

⛔ On ne le répète jamais assez : descendre sur les voies est formellement interdit. Pourtant, il arrive fréquemment que le trafic soit perturbé pour ce motif.

 

On pourrait être tenté de contourner les barrières d’un passage à niveau pour rentrer chez soi plus vite, marcher sur le bord d’un quai pour être plus proche des portes lors de l’arrivée du train, traverser les voies pour rejoindre un ami en face, ou marcher le long d’une voie ferrée pour faire des photos…

Ces comportements qui peuvent paraître anodins pour certain.es, mettent pourtant leur vie en danger et parfois celle d’autres voyageurs.

Traverser une autoroute est un acte insensé : même si le trafic est faible, on ne peut pas estimer la vitesse d’un véhicule en mouvement ni prédire son arrivée. Il en va de même pour une descente sur les voies ferrées qui peut sembler hors de danger au premier abord.

Une prise de conscience et un rappel des conséquences sont nécessaires : c’est l’objet de cet article.

 

⚡ Quels sont les risques encourus lorsqu’une personne descend sur les voies ?

 

En premier lieu, il y a les risques de chute et d’électrocution (des installations électriques sont présentes tout le long des voies).

Lorsqu’un individu descend dans les voies, ce dernier peut se faire écraser, happer ou souffler au passage d’un train (même si le train ne passe pas sur la même voie, sa vitesse est telle qu’il peut entraîner la personne qui se trouve proche de lui). Je n’ai pas besoin de vous expliquer qu’à ce stade, les conséquences peuvent être mortelles mais aussi désastreuses pour les autres voyageurs, témoins ou victimes, ou bien l’entourage proche. Sans oublier le traumatisme psychologique pour le conducteur du train.

Les voyageurs qui descendent dans les voies s’exposent à un danger bien réel et ce n’est pas pour rien que c’est interdit.

Nous avons déjà assisté à la descente de plusieurs voyageurs d’un train immobilisé en pleine voie. Même si la tentation de marcher jusqu’à la prochaine gare en longeant les voies est grande, la vie n’a pas de prix ! Lorsque des situations comme celle-là se produisent, et nous comprenons que cela soit énervant et contraignant, il faut patienter en sécurité dans le train, rester attentif.ves aux annonces à bord ou aux infos sur les canaux digitaux. Les équipes terrain et chargées de la régulation s’occupent de réajuster le plan de transport, d’intervenir si le motif d’interruption le nécessite et s’assurent qu’il n’y a plus de danger pour permettre au train de repartir.

 

🙌 Que se passe-t-il lorsqu’une ou plusieurs personnes se trouvent dans les voies ?

 

  • Grâce aux agents de conduite ou via les agents SNCF présents sur place qui signalent par une alerte radio la présence d’individus dans les voies ferrées.
  • Cette alerte est transmise aux régulateurs qui appliquent à la lettre les règles de sécurité établies et informent les différents acteurs de la Ligne du secteur dans lequel la ou les personnes ont été aperçues afin d’interrompre la circulation des trains. Des vérifications sont effectuées afin de s’assurer que les individus ne sont plus dans les voies.

 

🚉 Quelles sont les conséquences d’une descente dans les voies ?

Au-delà du risque mortel, descendre dans les voies est passible d’une amende de plus de 150€.

On estime entre 30 minutes et 2 heures la durée d’un incident de ce type avant que le trafic ne soit rétabli dans les meilleures conditions.

Les conséquences peuvent être différentes selon la densité de la circulation (type de Ligne, heure de survenance, gare et axe concernés…).

Quoiqu’il en soit, des milliers de voyageurs peuvent être retardés dans leur trajets à cause d’une seule ou de plusieurs personnes.

 

🔢 Quelques chiffres pour résumer  

 

En 2019 :

  • Il y a eu 250 traversées de voies avec une augmentation de 14% par rapport à l’année précédente.
  • En tout, 14 accidents de personnes.

En 2020 :

  • 113 traversées de voies entre janvier 2020 et novembre 2020 : une diminution de 55% par rapport à la même période en 2019, c’est donc bon signe mais il faut poursuivre les efforts et rester vigilants pour réduire ce phénomène.
  • 19 accidents de personne : une augmentation par rapport à 2019.

 

💡 Quelques conseils qui peuvent sauver des vies :

Vous l’aurez bien compris, traverser une voie n’en vaut pas la peine : des tunnels, des passages ou des ponts sont prévus à cet effet et pour de bonnes raisons.

Si vous êtes tout de même amené.es à devoir emprunter une voie, dans un cadre légal qui justifierait votre présence sur celle-ci (accompagné d’un agent habilité), voici des conseils à retenir qui peuvent sauver :

  • Ne vous fiez pas à votre oreille et ne sous-estimez pas la vitesse d’un train : un train arrive souvent très vite et est plus près qu’on ne le croit.
  • Choisissez le bon chemin : pour traverser la voie ferrée, empruntez uniquement les passages spécialement aménagés que vous indique l’agent. Levez-bien les pieds pour ne pas trébucher sur le ballast par exemple.
  • Ne vous basez pas sur les horaires de passage prévus des trains : premièrement parce que ces derniers peuvent être retardés par d’autre incidents, ou voir leur parcours modifié. Deuxièmement parce que des trains FRET ou Grandes Lignes circulent aussi sur les voies Transilien. Leurs horaires ne figurent pas sur les affiches ou les médias digitaux.

Si vous êtes témoin d’un comportement à risque, n’hésitez pas à alerter les agents présents en gare ou à composer le 3117 ou le 31177. Vous pouvez également nous contacter en temps réel sur Twitter en mentionnant @RERC_SNCF, nous aviserons les équipes concernées pour qu’elles puissent agir dans les plus brefs délais.

 

@Crédit photo : Brian SAN

 

Ben et Laëtitia

Déposez le premier commentaire sur ce sujet

Laisser un commentaire