Un blog Transilien SNCF Voyageurs pour Île-de-France Mobilités

Je vous laisse entre les mains de Myriam qui me remplace pendant mon congé maternité, jusqu'au 6 septembre 2024 inclus. Je vous souhaite un bel été ! Louise

Comment la ligne C s’engage pour la planète

Je vous propose de retracer ensemble les objectifs et engagements de votre ligne C pour une transition écologique réussie.

Au sein du groupe SNCF, plusieurs mesures RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) ont été mises en place afin de répondre aux enjeux climatiques. Et de C’engager !

💡 Le Saviez-vous ?
SNCF Réseau réalise des aménagements de ses ouvrages existants pour favoriser le passage des poissons dans les cours d’eau ou encore la traversée en toute sécurité de la grande ou la petite faune.

🍀 Le tri sélectif un défi au cœur de notre politique

Parce que la préservation de notre planète passe par les petits gestes du quotidien : le tri sélectif.

Afin de vous faciliter le tri des déchets, depuis plusieurs années, vous l’avez déjà surement remarqué dans nos gares, les poubelles bi flux se sont installées.

Ces poubelles vous permettent de trier vos déchets de manière simple et rapide. Comme à la maison, la partie jaune, pour tous vos déchets plastiques et cartonnés et la partie grise, pour tous vos déchets ménagers.
Par exemple, vous avez bu toute votre bouteille en plastique : Jetez là dans la poubelle jaune !

Ce projet financé par Gare & Connexion et piloté par les correspondants locaux environnement a pour but d’améliorer la gestion de nos déchets et de facilité la chaîne du recyclage.

À ce jour, nous comptons plusieurs gares qui ont déjà déployé ces poubelles : 

✔ Invalides
✔ Bibliothèque François Mitterrand 
✔ Juvisy
✔ Neuilly Porte Maillot
✔ Massy Palaiseau
..

Et prochainement ce seront les gares de Saint-Michel Notre-Dame, Pont de l’Alma, Pont de Rungis qui mettront en place ces poubelles.

🍀 Consommer moins mais mieux

À l’heure où la sobriété énergétique représente un réel enjeu, nous nous engageons à être plus écoresponsables.

À bords, nous favorisons des écoconduites ainsi que des éco stationnements. Il s’agit de la même méthode que pour les automobilistes. Adopter une conduite plus souple en optimisant le freinage des trains avant l’arrêt en gare.

En journée et en milieu de nuit, nous éteignons la lumière à bord et en gare. Pour une meilleure consommation, certaines gares sont équipées d’ampoules LED.

Grâce à nos Ateliers Chantiers d’Insertion, nous avons pu mettre en place des chantiers pour des espaces plus verts ainsi que des ateliers vélos.
Cette démarche, en lien avec notre politique vélo, nous permet d’être, tous ensemble, plus responsable.

Chaque jour, nous accompagnons les initiatives d’utilisations du vélo de nos agents ainsi que de nos voyageurs dans leurs trajets domicile-travail. C’est pourquoi, afin de vous simplifier la vie, Île-de-France Mobilités met à disposition des parkings vélos gratuit.

💡 Le saviez-vous ?
La norme ISO14001 est une certification délivrée une fois que le système de management environnemental d’une entreprise est respecté. Elle intègre principalement des critères liés au développement durable.

🍀 L’éco-pâturage

Vous faire voyager en toute sécurité est notre mission dans le respect de l’environnement pour la planète. Et le débroussaillage à proximité des voies et des gares s’avère parfois problématique.

Vous les avez vues, vous n’avez pas rêvé, elles débroussaillent, sont gourmandes et mangent d’impressionnantes quantités d’herbes et de feuillages qui poussent sur nos talus. Elles les nettoient et font disparaitre les obstacles (herbes hautes, branches d’acacias) que pourraient rencontrer nos conducteurs de trains et autres intervenants lors de leurs missions.

Ce sont des chèvres ! Sans intervention de désherbant ou de grosses machines. Une idée originale et respectueuse de l’environnement qui a été proposée au sein de l’Infrapôle Sud-Ouest Francilien.

Elles sont en effet des alliées efficaces pour manger les herbes et les plantes qui résistent encore près de nos voies.

En effet, depuis 2020, l’utilisation du glyphosate n’est plus autorisée. La lutte est difficile contre les herbes envahissantes.
L’ambroisie, la berce du cocasse et la renouée asiatique (en gros des petites plantes coriaces 😊) connaissent une prolifération très rapide. Non seulement elles envahissent nos abords de voies, mais elles font aussi disparaître des espèces locales.
Les chèvres sont aussi là pour les dévorer et maitriser la végétation un peu trop gourmande.

L’organisation de l’entretien est plus simple, l’homme n’intervient plus avec des appareils mécaniques qui peuvent les blesser, qui peuvent polluer de manière sonore à cause des bruits, et qui peuvent être sources d’émission de gaz.

Abords des voies, d’autres solutions durables sont mises en œuvre :

  • Les coupes mécaniques réalisées par des agents ou par des machines, en prenant en compte les périodes de reproduction et de nidification des oiseaux pour les perturber le moins possible,
  • L’ensemencement choisi, actuellement en expérimentation : cela consiste à favoriser des plantes basses et non invasives aux abords des voies.

👉 Et pour connaitre nos gares qui ont adopté l’éco pâturage, voici la liste :

  • Ablon
  • Jouy-en-Josas
  • Porchefontaine
  • Arpajon
  • Choisy le Roi
  • Athis Mons
  • Saint Michel sur Orge
  • Lardy

💬 vos contributions

Et vous ? quels sont vos nouveaux (ou habituels) petits gestes pour la planète ?

5 commentaires pour “Comment la ligne C s’engage pour la planète”

  1. Gilles SPasser en mode normal dit :

    Hello,
    Je n’aime pas faire des commentaires qui peuvent être perçus comme négatif, mais attention au « greenwashing »…
    *Sur le tri, c’est très bien. M’enfin, rien de transcendant, c’est partout, même dans les immeubles. Je suggère que vous affichiez/annoncés que quand on a fini le journal et son encas, on le mette dans le bac jaune, tout simplement. Les personnes sensées participent facilement, les idiots non, la couche abandonnée dans le train pour Versaille montre que du taf reste à faire, mais pas spécialement à la SNCF, mais chez les porcs.
    Mais j’aurai aimé savoir ce que deviennent les huiles usagées, les déchets des technicentres…
    Je suis sûr que ces huiles servent à faire de l’énergie (ou autre chose), ou que les métaux sont recyclés, et ça pourrait faire un bel article sur la contribution au recyclage, plutôt que les trois poubelles de tri.

    C’est très bien pour les LED. Mais sur ma gare, elles sont restées allumées H24 pendant deux ans car Roger n’a pas eu la formation électrique « éteindre la lumière en appuyant l’interrupteur » quand il fait jour. Cette habilitation, on ne l’a pas chez soi non plus pour éteindre dans la cuisine, mais autant j’ai apprécié l’innovation, autant j’ai regretté que ça reste allumé H24 car ma gare ml’a justement dit qu’ils n’avaient pas été formés (à éteindre la lumière).

    J’ai vu des biquettes manger de l’herbe et j’ai adoré, j’ai un attachement à ces caprins qui ont fait mon enfance. Mais le « lendemain » (enfin, le surlendemain ou le trilendemain), le trafic était interrompu pour cause « d’animaux sur les voies », et c’étaient ces amoures. Donc oui à ces gentilles fifilles, mais pas si ça interrompt le trafic 🙂 Ces alpines ont le temps, mais moi je veux rentrer 😉
    Et depuis, je ne revois plus ces grimpeuses. Que sont-elles devenues, les copines entre Juvisy et Choisy ?
    Je reconnais largement les efforts quant à l’entretien des abords des voies, la modification de végétalisation, la taille des arbres a très bien changé, beau satisfecit pour SNCF sur le sujet 😉
    Reste à rehausser les grillages des copines, çà grimpe plus de 80 cm, une chèvre 😉 Et c’est bien moins craintif que les brebis, bon choix ! 😀
    Pour ma culture, que devient le lait de ces adorables bêtes ? Certes, sans chevreaux elles vont très peu donner… Et… ont-elles un copain ? 😉

    • MyriamPasser au statut dit :

      Bonjour Gilles S, merci pour vos retours très pertinents.
      En réalité, nous travaillons avec un partenaire extérieur qui nous fournit et prenne soin de ces belles chèvres. Les chèvres entre Juvisy et Choisy vont bientôt faire leur retour. Elles sont prévues pour les semaines à venir. En effet, lorsqu’il n’y a pas assez d’herbes dans la parcelle, nous les renvoyons à la bergerie où une bergère professionnelle s’en occupe.
      Concernant votre interrogation sur le lait. Eh bien, cette race de chèvres nous vient principalement du Massif central. Elles ne produisent que peu de lait et est donc prioritairement laissé aux chevreaux, qui naissent en février-mars.😁

  2. De luisPasser au statut dit :

    Nous sommes bloqués dans le RER c aux Ardoines depuis lus d’une car les chèvres sont sur les voies. Nous aimerions avoir des photos de ces fameuses chèvres.

    • MyriamPasser au statut dit :

      Bonjour De luis, effectivement, ce mercredi 12 juin, la présence de chèvres sur les voies à Choisy-le-Roi a été signalée. Je comprends que cet incident a perturbé votre trajet et vous m’en voyez navrée.😔

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Bonjour @De luis,

      si vous disposez de Facebook ou de X/Twitter, vous n’aurez aucun mal à trouver des vidéos des chèvres en question, plusieurs voyageurs en ont posté.

Laisser un commentaire

Je vous laisse entre les mains de Myriam qui me remplace pendant mon congé maternité, jusqu'au 6 septembre 2024 inclus. Je vous souhaite un bel été ! Louise

Vos communautés en ligne
Ensemble sur la ligne A Ensemble sur la ligne B Ensemble sur la ligne C Ensemble sur la ligne D Ensemble sur les lignes E et T4 Ensemble sur la ligne H Ensemble sur la ligne J Ensemble sur la ligne L Ensemble sur les lignes N et U Ensemble sur la ligne P Ensemble sur la ligne R