Un blog Transilien SNCF Voyageurs pour Île-de-France Mobilités

Je vous laisse entre les mains de Myriam qui me remplace pendant mon congé maternité, jusqu'au 6 septembre 2024 inclus. Je vous souhaite un bel été ! Louise

Mesure de dédommagement suite aux ponctualités sur l’année 2023 et début 2024 sur le RER C

Retrouvez l'essentiel des informations sur le dédommagement prévus : comment faire sa demande, à partir de quand...?

Conformément aux contrats passés par Île-de-France Mobilités avec Transilien SNCF Voyageurs et la RATP, le remboursement des voyageurs sur les axes dont la ponctualité est jugée inacceptable en 2023 est à nouveau mis en œuvre en 2024.
A savoir, qu’une ponctualité est inacceptable sur un axe si elle a été inférieure à 80% pendant au moins 3 mois.

De plus cette année, suite à une décision d’IDFM, les axes dont la ponctualité globale annuelle a été inférieure à 85% sont également éligibles au remboursement.

Pour plus d’informations sur cette campagne, rendez-vous sur le site d’Ile-de-France Mobilités.

⚠ La plateforme de remboursement sera indisponible les 23 et 26 mars en raison d’une maintenance programmée.

QUI EST CONCERNÉ ?

Cette campagne concerne les usagers des RER A, B, C, D et de la ligne P.

Aussi, et seulement si, vous êtes concerné par cette mesure si vous détenez un abonnement (quelle que soit la zone tarifaire du forfait) :

➡ Navigo Annuel
➡ Navigo Mois y compris Smartphone
➡ Navigo Mois Découverte
➡ Imagine R Etudiant
➡ Imagine R Scolaire
➡ Navigo Sénior
➡ TST Mois 75%
➡ TST Mois 50%

⚠ Vous êtes éligibles, si vous êtes résidant ou travaillant/étudiant dans les communes rattachées à l’axe, ayant acheté ou ayant un forfait actif pendant au moins 3 mois de ponctualité inacceptable.

Voici les axes de la Ligne RER C et nombre de mois de non-ponctualité concernés :

Saint-Martin d’Etampes / Marolles-en-Hurepoix7 mois de non-ponctualité (Février, Mai, Juin, Juillet, Septembre, Novembre, Décembre)
Dourdan la Forêt / La Norville – Saint-Germain-lès-Arpajon6 mois de non-ponctualité (Février, Juin, Juillet, Septembre, Novembre, Décembre)
Pontoise / Saint-Ouen3 mois de non-ponctualité (Juin, Juillet, Novembre)
Juvisy / Brétigny5 mois de non-ponctualité (Juin, Juillet, Septembre, Novembre, Décembre)
Massy Palaiseau / Les Saules *5 mois de non-ponctualité (Juin, Juillet, Septembre, Novembre, Décembre)
Tableau des axes impactés

* Axes exceptionnellement dédommagés, ponctualité globale inférieure à 85%

COMMENT ÇA FONCTIONNE ?

Le montant du remboursement

Le montant est calculé :

  • par axe sur lequel vous avez voyagé (vérifié par le lieu de résidence et le lieu de travail),
  • en fonction du nombre de mois de forfait achetés durant ces périodes impactées par la baisse de la ponctualité,
  • en fonction du type de forfait (tarif),
  • sur la base des prix en vigueur pendant l’année 2023.

Les démarches

Du 20 mars au 17 avril, vous pouvez faire votre demande (une seule demande par client) en vous rendant sur le site mondedommagement.transilien.com.

Vous pourrez alors déposer votre demande et suivre son état d’avancement via les mails envoyés sur votre adresse mail.

Le site est ouvert jusqu’au 17 avril 2024, rassurez-vous, vous pourrez soumettre votre demande de remboursement jusqu’à cette date.

6 commentaires pour “Mesure de dédommagement suite aux ponctualités sur l’année 2023 et début 2024 sur le RER C”

  1. Gilles SPasser en mode normal dit :

    Bien le bonjour, Bonne nouvelle !
    Il y a eu mardi 26 mars, suite à la pétition portée par le député et des élus, une réunion à Juvisy avec Valérie Pécresse (IDFM).
    Pas de polémique, juste du factuel, qui gagnerait encore en précision mais ça avance 😉
    – fin des trains cours d’ici mai (début ou fin ? mais ça va s »améliorer ; @Clem’, une prévision peut-être ? )
    – 100 nouveau conducteurs en cours de formation (@Louise, connaissez-vous leur date d’intégration sur le Réseau ?)
    – systématisation de l’appel à l’intérim
    – le signal d’alarme n’arrêtera plus le train sauf urgence absolue (mais je croyais que c’était déjà plus où moins le cas ? en tout cas c’est du bon sens : il vaut mieux prendre « rendez-vous » avec les secours rapides ou les FDO que de s’arrêter là où ils n’y sont pas forcément)
    – des aimants pour des « débris de freinage », c’est intéressant, @Clem… ?
    En lien la capture d’écran du mail de « compte-rendu » des annonces de sortie de cette réunion :
    https://i.ibb.co/F3wtF5x/Bonne-nouvelle.png
    Je le met là car c’est l’endroit, me semble-t-il, qui à trait le plus avec le sujet de la page.
    Il n’y a pas de nom (se reporter à la presse le cas échéant pour cela), j’ai juste mis le cœur du message.
    Je trouve que ce sont de bonnes nouvelles, donc à partager avec vous !

    • LouisePasser au statut dit :

      Bonjour Gilles S, je ne peux en effet malheureusement pas répondre à toutes vos interrogations pour le moment 😕.
      Mais, concernant le recrutement de nos 100 conducteurs, ceux-ci ont une formation d’1an avant de pouvoir conduire en toute autonomie nos trains.
      Entre les recrutements de 2023 et les futurs de cette année, il est certain que de nombreux jeunes embauchés/conducteurs devraient bientôt pouvoir rouler sur notre Ligne !

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Bonjour @Gilles,

      Je vais vous donner mon opinion très crue : ce sont essentiellement des postures.
      Valérie Pécresse peut bien raconter ce qu’elle veut, tant qu’on ne traite pas les problèmes en étant honnête sur leurs causes, ça ne change rien et elle peut faire toutes les annonces qu’elle veut, ça ne fera pas de miracle.

      100 conducteurs ? La belle affaire. Recruter 100 conducteurs ne signifie pas que 100 conducteurs arriveront au bout de la formation. Et si on ne met pas ça en parallèle des départs (mises à la retraite, démissions, descentes de sécurité, mutations…), ça ne veut strictement rien dire. En plus, la temporalité des formations de conducteurs est longue. Vous recrutez un conducteur aujourd’hui, il n’est pas prêt avant un an.

      La fin des trains courts ? Pas mieux. On a déjà assez de rames pour assurer le service : annoncer qu’on va en emprunter à la ligne P, ça ne sert à rien du tout, et c’est ne pas connaître le problème. Le problème n’est pas le nombre de rames, mais le nombre de rames indisponibles : notamment parce que l’effectif n’est pas suffisant et donc il est difficile de remettre les rames bonnes à rouler en temps et en heure, mais aussi parce que plusieurs d’entre-elles sont indisponibles suite à des actes de vandalisme et mettent du temps à être remises en état, notamment parce que le sous-effectif rend cela plus long.
      Alors l’autre annonce, celle de mettre d’autres technicentres à contribution ? Pourquoi pas… en théorie. Mais d’une part les autres technicentres ne sont pas forcément mieux lotis en matière de sous-effectif, et d’autre part pour emmener nos rames dans ces technicentres il faut… des conducteurs.

      Vous le voyez, les annonces c’est bien, mais la réalité est bien plus complexe. Pour ces raisons, je ne crois pas à une amélioration rapide de la situation.

      L’appel à l’intérim, je n’ai aucune idée de ce dont il s’agit : dans les métiers de sécurité il est quasi impossible de faire appel à de l’intérim, et pour la maintenance des rames ça me paraît compliqué aussi compte tenu des spécificités du matériel (ça ne se fait pas ailleurs). Mais là-dessus je ne suis pas un spécialiste. Si ça peut aider pourquoi pas, néanmoins ce ne serait qu’un pansement sur une jambe de bois.

      Pour le signal d’alarme… c’est déjà le cas depuis très longtemps : les signaux d’alarme n’arrêtent plus les trains depuis belle lurette, par contre ils les empêchent de repartir avant réarmement par le conducteur. Mais je pense que vous parlez en fait des alertes radio : là aussi, ça fait 2 ans qu’elles n’arrêtent plus les trains qui continuent simplement de rouler en marche à vue. Cette procédure a apporté pas mal de bénéfices, notamment en réduisant le risque de personnes descendant des trains et mettant encore plus le bazar ; ceci étant dit, ça n’évite pas l’arrêt des circulations dans tous les cas. Mais là encore c’est un simple effet d’annonce puisque c’est déjà le cas.

      Les aimants : là je vous avoue que c’est la seule annonce qui m’a paru intéressante, et surtout, nouvelle. Mais je veux quand même noter que les problèmes de circulations liés à ces particules métalliques sur le rail, bien qu’ils arrivent de temps en temps, ne représentent pas grand chose dans le volume des problèmes de circulation et notamment par rapport aux bagages oubliés et aux personnes dans les voies. Du coup, là aussi l’annonce est sympathique, mais ça ne suffira pas à faire des miracles.

      Vous l’avez compris, je suis plutôt pessimiste, tant que le déni des causes de la situation perdurera.

    • QuentinPasser au statut dit :

      Bonjour @Clem,
      le coup du recrutement des 100 conducteurs (il n’y a pas si longtemps j’avais entendu 80 + 80, soit 160), dont 50 arriveraient dès juin, ne fait sens que si l’on précise qu’elle sera leur affectation réelle. Car un conducteur est affecté à un dépôt et peut un jour faire du RER C, un autre de la ligne N, voire du Rémi selon les lignes sur lesquelles il est habilité à conduire et la « journée » qu’on lui affecte.

      J’ai été victime il y a quelques années d’un tour de passe-passe dans le service où j’étais connaissait des lenteurs notoires car victime de son succès : le directeur avait annoncé que le service allait passer de 2 à 8 personnes, en réalité par absorption de ma cellule par une autre plus grande qui était elle-même en difficulté. Ça n’a rien arrangé dans les mois qui ont suivi et la dette de dossiers a fini par être résorbée une année de souffrances plus tard. Je redoute un tout de passe-passe similaire de la part de Transilien.

      Du côté du matériel roulant, vous parliez il y a pas si longtemps de 30 rames immobilisées pour maintenance, suite à des faits de vandalisme. Le bruit court également que des rames seraient en atelier pour redécoration intérieure en vue de leur affectation exclusive à la ligne V.

    • Gilles SPasser en mode normal dit :

      @Clem @Quentin , oui, passée l' »euphorie » du message, je me suis dit qu’effectivement, avoir des chiffres intéressants mais sans connaître l’affectation, des annonces de rames mais vous nous expliquée qu’elles ne sont pas maintenues faute de personnel, et ce que je me remémorais sur le signal d’alarme – et que vous avez bien expliqué, en effet ça ne va pas changer la face du monde et je vous rejoins totalement sur le coté « effet d’annonce » (et vous faîtes très bien de le dire cash, illustré par la connaissance terrain, donc qui n’a rien de « cru » 🙂 ).

      D’autant qu’à titre strictement perso sur « mon » tracé, les annulations liées « à un manque de personnel » touchent moins les pointes matinales ou vespérales, que les dérangements d’installations, qui sont, de mon ressenti vu les alertes et écrans, carrément plus nombreuses (et indubitablement fréquentes). Or, pas de bras, pas, de… maintenance.

      Reste que c’est désespérant comme situation. Depuis le nouveau plan de service, à SSO, la norme est devenue de vérifier, au lever (et je suis très matinal) si le 06h50 ou le 07h05 (qui peut être fréquemment 07h11) circule. Je m’en suis rendu compte pas plus tard que ce vendredi : le 06h50 est généralement « tranquille », mais ce matin était surchargé, car l’appli annonçait que les deux missions suivantes étaient annulées, ce qui démontre que les passagers anticipent de plus en plus leur lever et doivent l’adapter pour se conformer aux annonces SNCF. Il en était de même mercredi, les deux missions suivantes annulées, sauf que le temps de remonter le quai, la troisième mission suivante aussi été annulé ! Ça a du faire mal coté embarquement.

      J’ai vraiment de la peine pour notre ligne, coté Sud. Je suis abonné à toutes les alertes, c’est clairement la branche au départ de BFM qui est la plus tendue (les BALI, les PN, les dérangements, les « installations », les « rendus tardifs de travaux »…) Cette ligne qui a été tant d’années d’une régularité remarquable… Je neutralise les travaux subitement lancés suite au drame de Brétigny : des désagréments, mais annoncés. Je dis bien que c’est depuis le nouveau plan de transport que chaque jour réserve son lot de surprises, d’annulations. Tout peut être expliqué techniquement (et donc sans aucune considération pour les passagers) reste que le service commercial n’est plus à la hauteur de l’abonnement.

      Le personnel de Terrain n’y est pour rien. Je me demande où sont passés les mainteneurs et/ou conducteurs de la ligne. Tous partis ouvrir un resto depuis le Covid/2021 ?
      Probablement un soucis RH, anticipation ratée du besoin de renouvellement de personnel si, comme vous le dites, il faut un an.

      J’avais demandé si la SNCF (ou l’opérateur au nom choisi) avait proposé à de récents retraités de *reprendre* du service, ce qui aurait été gagnant-gagnant : amélioration de retraite, personnel déjà formé… évidemment ma question a été « non répondue ». Pourtant il y a un beau vivier de personnel *compétent* et qui serait prêt à faire qq mois sur proposition.

      Quant au vandalisme, vous en êtes victime, c’est un fait ; je propose « le tir à vue contre les crétins », mesure salutaire pour l’Intérêt Général, mais je ne suis pas sûr que ma proposition soit constitutionnelle 😀 (bien que le Constitution protège l’Intérêt Général, donc le Train, donc le shoot à vue… 😀 )
      Mais même le recrutement d’agent de sécu, à 99% sous-traité, ne fonctionne pas ?

      Mais la question de fond est « pourquoi personne ne veut plus conduire un train (ou le protéger). Ma Chérie qui s’occupe de formations XYZ me confirme qu’elle a toujours des inscriptions pour piloter un avion mais quasiment plus pour le train (privé j’imagine) : les lettres de motivation restent toujours « rêve d’enfant » pour voler ou pour « trainer », mais il n’y en a quasiment plus pour le train, il n’y en a que pour l’avion.
      Pourtant il y a de beaux métiers à la SNCF. Si j’avais l’age, j’aurai pu postuler. C’est même paradoxal d’avoir des règles plus draconiennes que l’avion.
      Allez, on se serre les coudes (et les uns contre les autres) jusqu’à un recrutement digne de ce nom 🙂

      /gs
      client permanent IdFM, abonné TGV, TER.
      mais de + en + Transavia pour sortir d’ÎdF.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Bonjour @Gilles,

      Au sujet de la question « retraités » figurez-vous que c’est déjà le cas — et depuis longtemps dans le contexte des « pointes de vacances » mais il y a un obstacle : ce n’est pas parce qu’ils le veulent qu’ils le peuvent puisqu’ils doivent être aptes médicalement, et les visites sont (comme vous le notiez) extrêmement strictes.

Laisser un commentaire

Je vous laisse entre les mains de Myriam qui me remplace pendant mon congé maternité, jusqu'au 6 septembre 2024 inclus. Je vous souhaite un bel été ! Louise

Vos communautés en ligne
Ensemble sur la ligne A Ensemble sur la ligne B Ensemble sur la ligne C Ensemble sur la ligne D Ensemble sur les lignes E et T4 Ensemble sur la ligne H Ensemble sur la ligne J Ensemble sur la ligne L Ensemble sur les lignes N et U Ensemble sur la ligne P Ensemble sur la ligne R