Un blog Transilien SNCF Voyageurs pour Île-de-France Mobilités

Format audio

J’ai visité le poste d’information voyageur de Juvisy, avec Florie-Anne

Pour ce nouveau reportage audio, j'ai rencontré Florie-Anne, qui m'a fait découvrir son métier et les coulisses du PIVIF (poste d'information voyageur).

Vous l’entendez certainement si vous empruntez la gare de Juvisy, Florie-Anne est l’une des voix du PIVIF. Derrière le micro, elle est là pour vous informer lors d’un ralentissement sur la ligne, pour annoncer l’arrivée d’un train en gare, ou encore pour diffuser des informations sur le RER C et son actualité.

J’ai eu envie d’en savoir plus sur son métier, son environnement de travail, et sa manière d’assurer sa mission.

Le PIVIF de Juvisy est un lieu animé, convivial, avec beaucoup d’agents sur place. Le format audio m’a donc semblé idéal pour vous le faire découvrir.

Je vous laisse écouter ce nouveau podcast via le player ci-dessous.

Bonne écoute !

Responsable local d'information voyageur à son bureau du PIVIF, à Juvisy
Florie-Anne à son bureau et à son micro !
À lire également

10 commentaires pour “J’ai visité le poste d’information voyageur de Juvisy, avec Florie-Anne”

  1. mystik91Passer en mode normal dit :

    Bonjour et merci Louise pour ce podcast. C’est intéressant.

  2. mystik91Passer en mode normal dit :

    Bonjour,

    Comme c’est un sujet info voyageurs/situation perturbée, je vais poster ça ici :

    Il va falloir que les régulateurs/aiguilleurs se mettent à la page des nouvelles subtilités de dessertes.
    Ce matin à Brétigny, un ZANI est annoncé arriver à quai voie 4 à 8 h 42. Il cisaille donc les voies du SORO en amont sur la voie 6 (tiens à 6 voitures celui-ci, encore un Dourdan !) de 8 h 46 que je sens déjà partir en retard (un nouveau contre-exemple de train dans son sillon, censé être prioritaire).
    Pire que tout, je vois le ZANI (omnibus val d’orge) partir devant le SORO (direct Epinay) et ce dernier se traînera jusqu’à Juvisy (nous en partons seulement à 9 h 10).
    Le dernier ZANI étant prévu à 8 h 04 de Brétigny, qu’est-ce qui a pris à quelqu’un de l’insérer en cisaillant les voies du SORO et en le faisant circuler devant lui ? Je précise que tout le reste était annoncé en retard (notamment du VETO) avec passage après 9 h donc il semblait y avoir largement le temps de l’insérer après. Voire envoyer le SORO voie 4 et le ZANI sortant des garages vers la voie 6.
    Désolé c’est à chaud (il est 9 h 14) mais j’ai trouvé ça énervant au possible.

    • LouisePasser au statut dit :

      Bonjour mystik91, je comprends bien votre colère 😕
      Je vais essayer de mener l’enquête pour comprendre ce qu’il s’est passé et reviens vers vous si j’ai d’autres informations.

    • QuentinPasser en mode normal dit :

      Bonjour @Louise,
      avec tous ces incidents — quasiment un incident majeur par jour quand ce n’est pas carrément deux — nous avons hâte d’entendre quelques belles histoires, surtout avec une communication Transilien totalement dépassée par les réseaux sociaux, X en temps quasi-réel et Facebook en temps différé.
      Ce n’est pas pour rien que mon premier réflexe en cas de circulation anormale dans le RER est de rechercher sur X — j’ai d’ailleurs ouvert un compte rien que pour améliorer mon appréciation de situation ferroviaire, Transilien et ÎdF Mobilités étant partiellement justes…

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Bonjour @Mystik,

      Tout ceci est probablement la conséquence du début d’incendie sur une rame à Juvisy ce matin. En effet le dernier ZANI est censé partir à 08:04 de Brétigny, bien avant le SORO qui est à 08:46.
      Dans ces circonstances, c’est la régulation en lien avec Transilien qui décide de l’ordonnancement des trains. Je ne dis pas que la décision était la bonne, ça je n’en sais rien, j’explique juste. Je crois d’ailleurs avoir déjà détaillé la question de la priorité des trains à l’heure qui est toute relative en zone dense. Il peut y avoir une excellente raison pour que ce choix ait été fait, même s’il n’apparaît pas comme évident à première vue (par exemple il pouvait être intéressant de retarder le SORO par rapport aux difficultés de circulation générées plus loin dans l’intra-muros par la situation perturbée). Ça je pense que l’enquête de Louise pourra vous en apprendre plus.

    • mystik91Passer en mode normal dit :

      J’ai bien conscience que la circulation était perturbée ce matin (même si on nous annonçait un problème sur les installations de qui on sait plutôt que ce départ d’incendie). Ce sont bien les conditions de la mise en circulation du ZANI que j’ai trouvées aberrantes car elles ont mis en retard le SORO qui arrivait à l’heure à Brétigny. Le SORO a d’ailleurs dû de plus ralentir au sud de Choisy, le ZANI bifurquant certainement sur une autre voie pour son arrêt. Ça reste une interrogation « d’initié » mais je me suis dit que peut-être les réflexes des nouvelles dessertes n’étaient pas encore intégrés.

    • LouisePasser au statut dit :

      Bonjour mystik91, je ressens votre sentiment dans votre message 😔. Je vais essayer de répondre à vos questions/remarques.
      Il faut savoir que le train ZANI devait passer à 08h03 et non à 08h42, le SORO à 08h46 et venant de Dourdan ne peut desservir que la voie 6 ou la voie 4.
      Le ZANI étant origine Brétigny, (peut être mis à quai à la voie 4, 6 ou 8 en fonction des autres arrivées). Du coup, théoriquement, il est prévu à la voie 6.
      Avec l’incident sur Juvisy, il y a eux de nombreux retards et nous n’avons pas pu libérer d’autres voies pour orienter les trains et éviter un « bouchon ».
      Depuis les quais de Brétigny, plusieurs itinéraires existent afin de rejoindre Paris c’est à dire qu’un train peut être dévié sur la voie d’à côté, mais avec l’incident du matin et les rétentions, il a été nécessaire de rouler moins vite pour permettre aux flux de voyageurs d’accéder au quai ou au train.

      Concernant les dessertes modifiées, lors d’un incident, nous vous proposons une continuité de l’offre de transport en évitant les trous de desserte. Certaines missions sont donc maintenues pour permettre aux voyageurs d’aller à destination.
      Il faut aussi se dire que plusieurs postes d’aiguillage ont jonché le parcours du train (comme tous les jours, un ordre de passage est défini). Il est parfois compliqué, bien qu’il y ait moins de train de modifier cet ordre de passage dans les gares pour limiter un risque d’erreur.

      Je fais un zoom sur, le ZANI, dessert Choisy le Roi, Les Ardoines, Vitry, Ivry, BFM et Austerlitz Grandes Lignes ; le SORO dessert BFM, Austerlitz Banlieue et toutes les gares jusqu’à son terminus. Il y avait donc un risque d’impact encore plus important du plan de transport (déjà bien mis à mal) en modifiant l’ordre que le ZANI soit direct de Juvisy à BFM et inversement, le SORO omnibus de Choisy le Roi à BFM.

      Pour conclure, en fonction des voies de garage utilisées et surtout disponibles, il n’est donc pas possible pour nos trains d’accéder à toutes les voies 😐.
      Mon explicitation est longue et complexe mais j’espère avoir répondu à vos interrogations.

  3. Alain LCPasser au statut dit :

    bonsoir Louise

    Très sympa de « voir » l’autre côté du micro … pas évident j’imagine avec toutes ces perturbations inopinées. J’imagine que les équipes des PIVIF sont souvent sous pression : bon courage 💪🏼

    Alain

Laisser un commentaire

Vos communautés en ligne
Ensemble sur la ligne A Ensemble sur la ligne B Ensemble sur la ligne C Ensemble sur la ligne D Ensemble sur les lignes E et T4 Ensemble sur la ligne H Ensemble sur la ligne J Ensemble sur la ligne L Ensemble sur les lignes N et U Ensemble sur la ligne P Ensemble sur la ligne R