Un blog Transilien SNCF Voyageurs pour Île-de-France Mobilités

Blog en pause jusqu'au dimanche 16 juin 2024 inclus. La publication des articles ainsi que les réponses à vos commentaires reprennent le lundi 17 juin 2024.

La Ligne C améliore le trajet des voyageurs de la vallée de l’Orge

Découvrez les modifications de desserte et horaire pour les gares entre Brétigny et Juvisy, à compter du 5 février 2024.

Pour améliorer votre confort, à partir du lundi 5 février 2024 et afin d’éviter un trou de desserte dans la gare de Sainte-Geneviève-des-Bois, le train de 6h16 (KOBE) au départ de Dourdan, verra sa desserte et ses horaires modifiés. Cela permettra donc de supprimer le trou dans la desserte entre ses 2 gares.

Mais alors, qu’est-ce qu’un trou dans la desserte ? C’est lorsque le temps d’attente dans une gare entre deux trains est jugé trop long par rapport au reste de la journée.

Dans notre situation, il était question des gares de St-Michel-sur-Orge à Savigny-sur-Orge le matin. Nous avons alors trouvé une solution pour vous et avons décidé de rendre omnibus de Brétigny à Juvisy le train partant initialement à 6h16 de Dourdan.
Dès lundi, le départ du train de Dourdan est avancé à 6h12 et porte le code mission KNAK.

Le blog ne fait pas d’info trafic en temps réel. Pour toute question concernant l’état des circulations, vos trajets ou la composition de vos trains, je vous incite à solliciter le compte X (Twitter) du @RERC_SNCF. Il se tient à votre disposition 7j/7 de 6h à 21h.

42 commentaires pour “La Ligne C améliore le trajet des voyageurs de la vallée de l’Orge”

  1. mystik91Passer en mode normal dit :

    Bonjour,
    D’abord, c’est une honte pour les usagers de la branche Dourdan, la pointe du matin ne dure même plus 2 heures. Ensuite, ça montre les erreurs commises lors de la construction de ce SA2024 (tout le bricolage inefficace mis en place sur les branches sud) et ça laisse un trou de desserte de 20 minutes pour les 2 gares concernées pour un passage seulement 6 minutes avant le train suivant. Enfin, c’est assez alarmant pour la suite puisque, à l’avenir, tout train de Dourdan pourra devenir omnibus val d’orge avec encore moins d’hésitation.
    D’autre part, le code reste à 4 lettres : c’est KNAK. Encore un code sans aucun sens, KARA c’était trop logique ?
    J’attends la prochaine farce avec impatience, finalement je n’avais pas imaginé un tel fiasco.

    • QuentinPasser en mode normal dit :

      Bonjour @mystik91,
      Étant sur la branche de Dourdan et prenant plutôt les derniers trains de pointe, je ne me sens pas directement concerné par cette modification. Mais des gourmets habitués à de la viande de KOBE dès le début de la pointe ne peuvent que se sentir vexés de se voir servir une KNAcKi 😉 Transilien peut-il changer le code mission en KARA une bonne fois pour toutes ? Non seulement ce serait plus lisible (comme LARA, SARA, NARA, ZARA), mais ça mettrait fin à un calembour de fort mauvais goût.
      Blague à part, je m’abstiendrais de critiquer ce rafistolage s’il ne laissait pas une ridicule succession 15-19-7-15 à Saint-Michel-sur-Orge et Sainte-Geneviève-des-Bois. Espérons que s’il est nécessaire de faire circuler des trains « courts » en pointe, le premier NICO qui passera 7 minutes après le K███ sera « court » (ex. à 6 voitures) et que le K███ sera long…
      Est-ce qu’il est envisagé de résoudre cette incongruité dans les prochains services annuels en modifiant la desserte de Vitry-sur-Seine et Ivry-sur-Seine ou (suppression ou transfert aux missions origine Juvisy, à la marche détendue), ne laissant que Choisy-le-Roi aux missions origine Brétigny ?

  2. ClemPasser en mode normal dit :

    Ha, le retour du KNAK (sans le C parce qu’il n’y a que quatre lettres).

    @mystik : le fait que les missions Dourdan (KOBE) s’arrêtent à Épinay et Savigny les prédisposaient déjà à assurer la substitution en cas de suppressions de ZANI ou de NICO/NARA sur le Val d’Orge… au final cette modification ne change pas ce facteur.
    Au sujet du code KNAK, c’était le code déjà utilisé pour les missions KYVI rendues omnibus Val d’Orge mais directs Juvisy/BFM pour compenser. Ce n’est donc pas un nouveau code, même s’il n’a pas plus de sens que les autres.

    Pour le reste je préfère ne pas commenter.

  3. isa91Passer au statut dit :

    Bonjour,
    L’usagére usée de la branche Dourdan vous remercie de déshabiller Dourdan comme d’habitude, un trou de 20mns pour le RER Kobe suivant qui depuis le 11 décembre est un train court, je dis BRAVO

    • VanillePasser en mode normal dit :

      Effectivement, peut-être que la solution aurait été plutôt d’intercaler un départ de Brétigny supplémentaire, omnibus jusqu’à Juvisy…

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Bonjour @Vanille, Malheureusement cela aurait nécessité un train et un conducteur supplémentaire. Comme @Svyt94 l’a noté, c’est en fait un retour à la situation antérieure.

  4. Svyt94Passer au statut dit :

    Ce changement est justifié car avant le 10 décembre dernier durant ce quart d’heure (trains n°142×60) le Z8 (= origine Dourdan) était un NARA et était omnibus Val d’Orge. Depuis le passage au SA 2024, les terminus de ce quart d’heure ont été changés pour se caler sur la pointe qui vient juste après, sauf qu’on a retiré les arrêts à SMSO et SGDB à ce train n°142860 ce qui fait que ces 2 gares ne sont plus desservies durant ce quart d’heure, donc là on a fait que remettre des arrêts qui existaient déjà qui ont été supprimés.

    • mystik91Passer en mode normal dit :

      C’est la méthode habituelle, vendre de maigres avancées en contrepartie de sérieux reculs puis supprimer les avancées petit à petit. Les reculs perdurent bien entendu. Tiens, où sont passés les ZANI/BALI ? …

    • Gilles SPasser en mode normal dit :

      @Svyt94, c’est une réponse probablement très juste mais hyper technique… Or des Clients s’expriment sur le sujet.
      Peut-on passer de la technique froide « c’est comme ça » à la prise en compte de la demande de Clients qui font part de leur désarroi et de leurs difficultés ?
      Appelez votre opérateur télécom mobile, s’il répond « on ne peut pas » à votre demande, vous pourriez dire qu’il est mauvais ; vous ne direz pas « c’est un cas non prévu par l’ARCEP qui fait que leur SI fait que l’IHM ne permet pas qu’un MSISDN soit porté sur le PSTN car le PNN ne le permet pas.
      Orientation Client, de grâce 🙂

  5. Francois91700Passer au statut dit :

    « La ligne C améliore le trajet des voyageurs de la Vallée de l’Orge »
    Rien que ça !! Voilà qui méritait bien une publication triomphale !
    C’est sûr que titrer « le train de 7h16 fera 2 arrêts supplémentaires », ç’aurait eu un peu moins de gueule… Et ce n’est pourtant rien d’autre. Quel énorme effort d’amélioration !

    Enfin, tant mieux pour les quelques voyageurs concernés, mais franchement, quand on met ça en balance des arrêts ajoutés par ailleurs (LULU, ZANI, BOBA, etc), des des dizaines de trains supprimés chaque jour(à commencer par la quasi-totalité des BALI/ZANI), des trains courts régulièrement programmés en pleine pointe le matin comme le soir, des retards désormais systématiques, des annonces toujours aussi approximatives et donc inutiles… Bref, mieux vaut en rire.

    En parlant de « trou de desserte », si je me réjouis que ce trou de 26 minutes à Ste Geneviève/St-Michel soit désormais comblé (en théorie du moins), je ne peux m’empêcher de constater qu’il existe toujours un trou de desserte de 23 minutes aux mêmes gares, entre le LULU de 8h41 (déjà bien lent, bien plein, et toujours en retard … quand il existe…) et le SARA de 9h04.
    C’est déjà long, mais comme par ailleurs ce LULU de 8h41 est désormais supprimé presque chaque jour, c’est en réalité un trou de desserte récurrent de 38 minutes entre le LULU de 8h26 et le SARA.
    S’il était possible de s’attaquer également à ce trou-là (38 minutes, ce n’est même plus un trou, c’est un fossé), cela « améliorerait » encore davantage le trajet des voyageurs de la Vallée de l’Orge, et pourrait faire l’objet de nouveaux communiqués triomphaux.

    On pourrait aussi parler du trou de 44 minutes qui s’est installé depuis maintenant quelques années tous les soirs entre l’antépénultième et l’avant-dernier train dans le sens Paris-Brétigny (entre 21h45 et 22h30 donc). Entre nous, nous l’appelons la ‘faille spatio-temporelle’, en redoutant de tomber dedans. Toujours très agréable pour les banlieusards qui s’attardent à Paris, ceux-là mêmes à qui on avait déjà sucré la tranche 22h45-0h45 pour cause de travaux depuis au moins 5 ans, et pour un nombre d’années à venir encore indéterminé. Bref, avant de se permettre de parler d' »amélioration », il reste encore quelques pistes de réflexion à explorer. Sans quoi ce genre d’annonce risque seulement de faire pouffer les voyageurs qui connaissent bien la ligne. Ou de les exaspérer davantage.

  6. AlexisPasser au statut dit :

    Donc si je comprends bien à partir de lundi à 6h42 à Bretigny, y a 2 trains qui partent en même temps, le veto venant d’Etampes qui est direct jusqu’à juvisy et le Knak ex Kobe qui vient de Dourdan et qui arrivera plein En plus manque de bol ou super idée à voir, ils font arriver les 2 trains à la même heure donc impossibilité de changer de train à Bretigny pour laisser de la place pour les personnes du Val d’Orge….Bref on pénalise une fois de plus la branche Dourdan, mais ce n’est pas grave, on y est habitué depuis très longtemps, et le soir, cette branche n’arrête pas de suppléer les trains manquants du val d’Orge et souvent ils sont courts (au départ d’Invalides, le 16h10 est long, le 16h25 est court, illogique par rapport au 16h10 vu que plus l’heure avance, plus les trains se remplissent, le 16h49 qui supplée souvent est long mais blindé à BFM quand il s’arrête au Val d’Orge).
    Il fallait l’indiquer dès le début dans les FAQ, que la branche Dourdan était palliative à tout le monde, vu que la branche Etampes vit comme avant, c’est à dire en totale indépendance la majorité du temps…Chance à eux, ils doivent avoir des appuis exceptionnels.

    • QuentinPasser en mode normal dit :

      Bonjour @Alexis,
      @Clem a annoncé sur FB qu’actuellement plus de trente rames de la ligne sont en maintenance du fait de vandalisme, d’où sans doute la multiplication des trains courts en pointe.

      Pour vivre dans le même coin que vous je comprends votre désarroi mais comme je l’ai expliqué par ailleurs il y a plusieurs raisons valables à ce que ce soient les missions Dourdan qui « récupèrent » les arrêts dans le val d’Orge. Elles se comprennent mieux quand on connaît la structure de la pointe entre Paris et Brétigny (en situation nominale), résolue ici à la minute près (chez les conducteurs et les aiguilleurs les marches sont calculées à la décaseconde près).

      À la sortie de Paris, la pointe est ainsi structurée : BOBA (+ BALI) — 6′ — ELAO — 7′ — DELI — 2′ — BOBA (+ BALI).
      À Juvisy, la pointe est structurée différemment, car ELAO qui a mis 10 minutes par la voie 1 a dépassé BOBA qui en a mis 19 quand il n’a pas traîné davantage. On a donc :
      ELAO — 3′ — BOBA — 4′ — DELI — 4′ — (BALI –) 4′ — ELAO.
      À Brétigny, ELAO dépasse BALI et DELI dépasse BOBA, la succession devient alors :
      ELAO — 3′ — (BALI –) 5′ — DELI — 3′ BOBA — 4′ — ELAO.

      Avantage de cette disposition : un DELI modifié DEBA s’insère facilement dans le sillon libéré par le BALI après Juvisy, un ELAO modifié ELBA s’insère facilement dans le sillon du BOBA après Juvisy. La conséquence de cette distribution, c’est que le DEBA dans le sillon du BALI arrive trois minutes après le ELAO, tandis que le ELBA dans le sillon arrive trois minutes après le DELI.

      Si on veut que les trains rendus omnibus dans le val d’Orge roulent le plus vite possible pour ne pas pénaliser les passagers les plus lointains (si le trafic le permet) les deux trains se retrouvent à arriver presque en même temps. Un ELAO aiguillé voie 1 > voie 3 > voie 1bis ne gêne pas un DEBA aiguillé voie 1bis > voie 5 > direction Dourdan ; un DELI aiguillé voie 1 > voie 3 > direction Dourdan gêne le ELBA aiguillé voie 1bis > voie 3 ou 5 > voie 1bis : c’est un cisaillement que les gestionnaires de trafic aiment guère.
      Je pense que c’est l’argument principal pour la pointe du soir. Les autres arguments que j’ai en tête sont la plus grande charge de la branche Étampes par rapport à la branche Dourdan (+50%, résultant en grande partie du rabattement depuis la vallée de l’Essonne où la ligne D est très lente) et le partage des voies 1bis au sud de Juvisy avec les trains de fret qui pourrait être perturbé par la circulation avec 8 à 12 minutes de retard d’un ELAO modifié ELBA, alors que la branche de Dourdan est beaucoup moins fréquentée par des trains autre que le RER C.

    • mystik91Passer en mode normal dit :

      @Quentin, c’est sur que c’est 30 pour vandalisme ? J’avais compris quelques unes en effet (notamment avec la passoire d’Etampes…) mais que le reste c’était de la maintenance « anticipée » avant les JO.

    • QuentinPasser en mode normal dit :

      Bonjour @mystik91,
      j’ai peut-être surinterprété ce qu’a écrit @Clem mais vu ainsi je comprends mieux le manque de rames.
      Faudrait quand même que Transilien communique davantage sur ce manque de rames et ces actions de maintenance anticipée car les passagers en ont assez de s’entasser dans des trains courts aux heures de pointe.
      Wait&see…

      Quelle est donc cette « passoire » à Étampes qui faciliterait le vandalisme ? Un dépôt moins sécurisé que les autres ?

    • mystik91Passer en mode normal dit :

      Bonjour @Quentin, je ne suis pas spécialiste mais on m’avait parlé de manquements de la société de gardiennage (manque de personnel peut-être, je ne sais plus). Bref, un garage non sécurisé au pied d’immeubles, on connait la suite…

  7. kvbDuPoitouPasser au statut dit :

    Non, vous n’améliorez pas le trajet des voyageurs de la vallée de l’Orge.

    Vous parlez de trou dans la desserte ? Moi je vais vous parler du trou dans les BALI. Depuis le 22 janvier, 24 BALI sur les 56 prévus ont effectivement circulé.

    Alors que vous avez obligé de nombreux usagers à s’organiser pour ce rendre spécifiquement à BFM pour emprunter ces trains (PAZ grande ligne on n’en parle même pas tellement c’est un chaos), qu’il n’y a pas un seul direct de prévu pour le val d’Orge entre 18h20 et 19h20.

    Comment pensez-vous que votre titre est reçu par des usagers du val d’Orge qui vivent un calvaire au quotidien, s’attendent à voir de véritable mesures et découvre que tout ce brouha concerne 2 arrêts de plus pour UN train ? Comment pensez-vous que votre titre est reçu par les usagers de Dourdan pris pour des idiots ?

    PS : autant il m’arrive de vous détester durant les grèves, autant dans tout ce bazar, merci au personnel sur le bord des voies, qui fait les 3/8, dans les trains ou qui d’une manière au d’une autre tentent de faire rouler tout ça et qui galèrent visiblement autant que nous.

    • mystik91Passer en mode normal dit :

      C’est effectivement édifiant ce fiasco des BALI (et ceux du matin). On sait si ne serait-ce qu’une seule journée tout ceux prévus ont circulé ? J’ai l’impression d’en avoir vu supprimés tous les jours. Quand à Dourdan, avec les DELI qui deviennent des DEBA pour compenser… la coupe est pleine.

    • Gilles SPasser en mode normal dit :

      @Mystik, c’est tous les jours,
      Je descends le plus souvent à Savigny sur Orge, je regarde par curiosité l’écran des trains Sud à Savigny, faudrait que je photographie cet écran pour le Blog RER C, les prévisions Sud sont simples : je ne vois que « BOBA, BOBA, BOBA, BOBA, BOBA, BOBA », il n’y a JAMAIS un BALI. Ou un de hasard une fois tous les 10 jours.

    • Gilles SPasser en mode normal dit :

      Et, oui, les ZANI du matin sont une variable d’ajustement, très souvent supprimés sur les écrans de Sav’.

  8. kvbDuPoitouPasser au statut dit :

    @mystik91 : pas sur les 3 dernières semaines, et visiblement pas sur les 2 semaines qui arrivent non plus vu les vacances. Étonnamment aucun article ne vient nous expliquer l’amélioration de la dégradation du service pour les 2 prochaines semaines (humour, enfin pas trop en fait …). Il y’a eu un post twitter en plein milieu de la journée qui a été noyé au milieu de tout le reste du fil pour annoncer ça et c’est tout. Que dire …

    • QuentinPasser en mode normal dit :

      Bonjour @Gilles S,
      le retour au SA2023 n’est ni possible ni souhaitable.
      Impossible parce que la desserte des Rémi et Intercités a été modifiée à l’occasion du changement de service, avec des sillons pour ces trains lointains tous les 7 à 8 minutes entre les RER C directs. Jusqu’en décembre 2023, les RER C empruntaient les voies centrales « en rafale », avec des KYVI qui marchaient deux à trois minutes derrière les SLOM puis des ZARA qui « permutaient » avec les KYVI à Juvisy (bonjour les cisaillements !), tandis que les Fernzüge (désolé j’ai trop pris le « train lointain » en pays germanophone) circulaient avec deux à quatre minutes d’intervalle… ou plus de dix minutes. Désormais les voies centrales alternent deux fois RER et RER/IC par quart d’heure, insérant un NARA/BALI au plus fort de la pointe. D’ailleurs c’est frappant de constater qu’elles se retrouvent à peu près aussi saturées que le boyau central !

      Pas souhaitable parce que la multiplicité des dessertes sur les voies bis nuisait à sa stabilité horaire : le KYVI que j’empruntais était fréquemment ralenti entre Juvisy et Vitry-sur-Seine par un VITY retardé en amont de Savigny-sur-Orge.
      Par ailleurs, à moins de restaurer la branche Savigny – Massy — ce qui me semble fort compromis au vu des aménagements faits pour le T12 Express — ce retour au SA2023 ne restaurerait pas la densité de desserte dont bénéficiait Savigny-sur-Orge avant ce débranchement.

      Ce matin encore, j’ai pris un KOBE terminus en gare d’Austerlitz (surface, vu l’aiguillage voie C à la Bibliothèque), et vu les suppressions dans le val d’Orge ce matin je commence à comprendre que Transilien se préoccupe de garantir un minimum de retours BALI le soir, quitte à rediriger un ou deux KOBE dans la gare de tête sans besoin de remise à l’heure (le train avait trois minutes de retard) ni réduction de capacité dans le boyau central. Donc oui, l’exploitation « apprend » et progresse au vu des retours d’expérience des passagers.

    • Svyt94Passer au statut dit :

      @Quentin : Comme l’a fait remarquer Clem dans un précédent commentaire d’il y a quelques jours, les KOBE même rendus terminus PAZ ne font pas de retour en BALI le soir car la plupart sont censés revenir en FOOT jusqu’à BFM puis en W aux Ardoines pour maintenance.

    • Gilles SPasser en mode normal dit :

      Bonjour Quentin,
      Je me doute que remettre le SA2023 n’est pas envisageable, vous pensez bien que c’était « une bouteille à la mer », trop d’impacts sur des trains régionaux etc.
      A vrai dire c’était une façon détournée de demander de remettre à plat le plan 2024, on voit bien qu’il ne tient pas.
      Je suis désolé mais la stabilité horaire me semblait bien plus régulière que depuis décembre. En tout cas sur « mon » parcours. Chaque matin, et pourtant très tôt pour justement ne pas prendre des trains vers 08h, j’ai 2-3 trains annulés. Un KOBE est revenu mais il a son horaire fluctuant (entre 07h05 et 07h16), ce qui me fait donc arriver à 07h en gare pour prendre le 07h05, et là, attente soit de 5 minutes, soit d’un quart d’heure.
      Quant à « Transilien se préoccupe de garantir un minimum de retours BALI le soir », non, le BALI de retour n’existe quasiment pas ou plus, je le vois dès le matin puisque je vois les ZANI supprimés (en tous cas sur mes horaires). Et comme nous l’a expliqué Clem, pas de ZANI, pas de BALI.
      En tout cas, pour avoir testé les deux, il vaut mieux prendre un BOBA qu’un BALI maintenant, pour la même durée à partir de BFM pour le val d’Orge. D’une part car le BOBA, lui, circule, d’autre part car malgré ses arrêts (une sorte de CITY mais avec les arrêts intermédiaires avant Choisy pour le BOBA mais après Choisy pour le CITY) : à l’arrivée la durée est sensiblement la même, avec un avantage BOBA qui fait peut-être un arrêt de moins et qui « bombe » entre Choisy et Juvisy (même mon portable n’a plus le temps de perdre le réseau tellement que ça va vite 🙂 ), quand le très éventuel BALI, s’il circule, est devenu « mission lente », un euphémisme 🙂

      J’ai envie de dire, fort gentiment, à tous : ne vous accrochez pas à des codes mission que vous avez apprécié jusqu’à mi-décembre. Regardez les fiches horaires par tronçon, mais alors pour de vrai (j’ai DÉMONTRÉ précédemment que l’opérateur gestionnaire des clients ne montre pas les correspondances « utiles »). Rien que pour le confort, regardez bien, par gare, intra-muros. Éditez chaque fiche horaire. Il y a de jolies surprises.
      Il n’y a pas de comparaison possible, pour un trajet de 40/45/50 minutes, entre une durée de 2 minutes de plus mais assis, plutôt que de gagner 3 minutes, très, très théoriques, mais debout dans les travées et massés (au sens « agglutinés », pas au sens « kiné » 🙂 ) sur les plate-formes.

  9. Gilles SPasser en mode normal dit :

    Vous expliquez comment les BALI qui n’existent pas du toutdans les fait ?
    Je propose qu’on dise à Pécresse qu’il est devenu invivable d’être dans le Val d’Orge. Des trous de desserte d’une demi-heure à attendre chaque jour, des soucis au quotidien (c’est CHAQUE JOURS, matin et soir : toujours une condition non réunie, puis une truc sur le « gestionnaire », ensuite par des individus, puis des animaux.. puis par des pannes, punaise COMMENT ON RENTRE, COMMENT ON PART ?
    Cette ligne est devenue folle !
    Et c’est depuis décembre, lors de la fermeture de Juvisy/Chantiers qui devait tout régler !

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @Gilles : je ne sais plus si j’ai eu l’occasion de l’expliquer ici, alors voici : vous avez déjà noté que les ZANI étaient souvent supprimés. Et bien les BALI sont tout simplement les retours des ZANI.
      Ces trains partent de Brétigny, vont jusqu’à Austerlitz puis se garent sur l’ancien triage de Paris Tolbiac, d’où ils repartent le soir pour refaire un service d’Austerlitz à Brétigny.

      S’ils ne sont jamais arrivés à Austerlitz, ils ne peuvent pas en repartir le soir.

    • mystik91Passer en mode normal dit :

      Bonjour @Clem, vous l’avez effectivement plusieurs fois expliqué mais il y a la journée pour acheminer ces rames. Il doit bien y avoir également des rames de réserve aux Ardoines ? On ne voit pas le bout du tunnel et la gestion de cette ligne (humaine + matérielle) devient… alarmante ?

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @mystik : il existe trois obstacles à l’acheminement ultérieur de ces rames à Tolbiac :
      a) il faut des sillons (ça coûte, mais ce n’est pas le plus problématique ici),
      b) il faut des conducteurs (je vous rappelle la grosse pénurie à ce sujet),
      c) il faut que le poste d’aiguillage soit ouvert. Or, il n’est ouvert qu’aux heures prévues pour les garages le matin et les dégarages le soir parce que… chez les aiguilleurs aussi c’est la grosse dèche de personnel. C’est donc, actuellement, l’agent circulation d’un autre poste qui y va juste le temps de venir assurer les garages/les dégarages, puis qui retourne à son poste normal.

    • mystik91Passer en mode normal dit :

      @Clem merci pour ces détails. C’est vraiment tendu niveau effectifs.

    • QuentinPasser en mode normal dit :

      Bonjour @Gilles S,
      j’ai remarqué que Transilien commence à s’adapter à cette nouvelle donne.
      En début de semaine, lors d’une réduction de capacité dans le tronçon central des trains origine Brétigny ont été supprimés et deux trains origine Dourdan ont été codés ZARA pour desservir le val d’Orge et échouer en gare d’Austerlitz grandes lignes. J’ai immédiatement deviné que c’était pour compenser la conséquence délétère de la suppression des deux ZANI et garantir le garage des quatre trains au dépôt de Tolbiac en vue de la pointe du soir.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @Quentin en fait… ce n’est pas du tout pour ça que ces trains sont devenus des ZARA. Pallier le manque de train dans le val d’Orge, oui ; soulager le tronc commun suite à un problème, oui aussi ; se garer à Tolbiac, non. Car en temps normal ces trains KOBE rejouent ensuite des trains FOOT de Chaville-Vélizy à BFM puis partent aux Ardoines pour maintenance périodique. Or, c’est un passage indispensable pour qu’ils continuent de rouler… et donc on ne saurait y déroger que dans des cas où il n’est pas possible de faire autrement.

    • Gilles SPasser en mode normal dit :

      Merci @Clem, Mystik91, Quentin, Vanille pour vos retours/compléments/précisions.
      Oui Clem’, j’avais vu votre réponse pour les BALI.
      A titre « égoïstement perso », ça ne me dérange plus, je prends le BOBA en amont, c’est équivalent pour moi en durée au CITY (ça ne vaut que pour ‘mon’ trajet le plus fréquent).
      Par contre, en saturation des rames, le BOBA prend cher puisque dès BFM, les passagers sont debout jusque dans les travées, ce qui n’était pas le cas dans l’ancien plan de service.

      J’ai bien enregistré qu’il manque du personnel, et même maintenant sur la maintenance, je vous crois sans aucune raison de douter. Du reste, le bandeau d’infos des écrans est passé de « par manque de personnel » à « par manque de ressources » (je le comprends bien : qu’il manque de conducteur est une chose, mais s’il manque aussi des agents de maintenance, tôt ou tard il manque des trains « maintenus »… Du reste, ces derniers jours, le KOBE de 07h05 à Savigny, qui n’existait pas, circule – et c’est génial – mais annoncé « court »).

      Ce que je ne comprends pas, et qui me fait faire parfois des messages très agacés, c’est la subite dégradation. Il manquait déjà du personnel en novembre, comme début décembre. Mais j’ai le fort ressentit que c’est depuis le nouveau plan de service conjugué à la fermeture de Juvisy/Chantiers que les annulations, pannes, avaries diverses, sont devenues quotidiennes, ce qui n’était pas le cas précédemment, du moins à ce niveau. J’ai l’impression que c’est du « jamais vu ».
      J’ai fini par +/- dompter les alertes SNCF Connect, j’ai une liste ininterrompue de notifs (qui, souvent, arrivent après tel ou tel évènement, mais jamais annoncées à mon lever de 05h30, c’est en arrivant en gare que je vois le soucis, et en arrivant au taf que je vois que des alertes sont « rétro-publiées », c’est à dire que j’en vois une fois arrivé, et non avant mon départ.

      En lisant les messages des personnes qui s’y connaissent (vous, Quentin, Mystik, Vanille et j’en oublie forcément) je vois surtout des conflits/jonctions horaires, et, en écho à votre message évoquant un plan inadapté qui tient sur le papier mais pas forcément dans la vraie vie, donne plus l’impression d’un soucis de « logistique », enchainements… que de personnel – même si les deux se cumulent, je n’en doute pas.
      C’est aussi ce que je « ressens » car tout s’est subitement dégradé dès le nouveau plan et suppression d’une branche ; c’est ça qui m’intrigue, le personnel roulant ou technique n’est pas parti dans la nuit de la mise en place du nouveau plan 🙂

      Pour sortir du cadre technique, en terme de recrutement, savez-vous où en est SNCF/IDFM/l’Opérateur ou le nom à lui donner ? Savez-vous si, par exemple, des agents fraichement partis en retraite (ou ailleurs) ont eu une proposition de reprendre du service quelques mois, le temps de revenir à la normale ? (je sais, ça sort de votre domaine, mais peut-être y a-t’il des infos en interne… ?)
      Et quand bien même, en proposant à des agents roulants ou de maintenance de revenir quelques mois, est-ce que ça règlerait réellement le soucis, ou est-ce trop lié à un plan mal adapté ?

      Je ne vous demande pas un avis perso, ce serait inapproprié, mais de façon globale, est-ce améliorable ? Revenir au plan précédent le temps de remettre à plat le système est-il une chose complexe (autres lignes, grandes lignes…) ?

      Je reconnais que les quelques jours où ça marche, j’ai l’impression que ça marche super bien – en tout cas sur mon trajet, les copains plus éloignés ont un autre avis que je comprends, surtout quand il faut finir en bus urbain.

      Bien cordialement,
      /gs

    • QuentinPasser en mode normal dit :

      Bonjour @Gilles S,
      le retour au SA2023 n’est ni possible ni souhaitable.
      Impossible parce que la desserte des Rémi et Intercités a été modifiée à l’occasion du changement de service, avec des sillons pour ces trains lointains tous les 7 à 8 minutes entre les RER C directs. Jusqu’en décembre 2023, les RER C empruntaient les voies centrales « en rafale », avec des KYVI qui marchaient deux à trois minutes derrière les SLOM puis des ZARA qui « permutaient » avec les KYVI à Juvisy (bonjour les cisaillements !), tandis que les Fernzüge (désolé j’ai trop pris le « train lointain » en pays germanophone) circulaient avec deux à quatre minutes d’intervalle… ou plus de dix minutes. Désormais les voies centrales alternent deux fois RER et RER/IC par quart d’heure, insérant un NARA/BALI au plus fort de la pointe. D’ailleurs c’est frappant de constater qu’elles se retrouvent à peu près aussi saturées que le boyau central !

      Pas souhaitable parce que la multiplicité des dessertes sur les voies bis nuisait à sa stabilité horaire : le KYVI que j’empruntais était fréquemment ralenti entre Juvisy et Vitry-sur-Seine par un VITY retardé en amont de Savigny-sur-Orge.
      Par ailleurs, à moins de restaurer la branche Savigny – Massy — ce qui me semble fort compromis au vu des aménagements faits pour le T12 Express — ce retour au SA2023 ne restaurerait pas la densité de desserte dont bénéficiait Savigny-sur-Orge avant ce débranchement.

      Ce matin encore, j’ai pris un KOBE terminus en gare d’Austerlitz (surface, vu l’aiguillage voie C à la Bibliothèque), et vu les suppressions dans le val d’Orge ce matin je commence à comprendre que Transilien se préoccupe de garantir un minimum de retours BALI le soir, quitte à rediriger un ou deux KOBE dans la gare de tête sans besoin de remise à l’heure (le train avait trois minutes de retard) ni réduction de capacité dans le boyau central. Donc oui, l’exploitation « apprend » et progresse au vu des retours d’expérience des passagers.

    • Gilles SPasser en mode normal dit :

      Hier (et je peux partager la capture d’écran), j’ai eu une alerte comme quoi le KOBE de 07h14 « de Chaville vers Dourdan » est annulé.
      Sauf que ça ne peut PAS exister, le KOBE fait exactement l’inverse !
      Que faut-il comprendre quand on est dans la desserte intermédiaire ?
      L’explication technique est une chose, irréprochable.
      Mais là on parle Client, capacité d’emport, de place, pas de se dire que le croisement de tel endroit est machin chose. Et encore moins d’inverser des codes missions :-/

    • QuentinPasser en mode normal dit :

      Inadvertance de l’agent en charge de la rédaction des alertes au PIVIF ?
      Je ne vois pas d’autre explication. La ligne C est suffisamment complexe à comprendre pour qu’un agent peu expérimenté ou surchargé en vienne à faire de telles erreurs.

    • Gilles SPasser en mode normal dit :

      Bonjour Quentin,
      Je me doute que remettre le SA2023 n’est pas envisageable, vous pensez bien que c’était « une bouteille à la mer », trop d’impacts sur des trains régionaux etc.
      A vrai dire c’était une façon détournée de demander de remettre à plat le plan 2024, on voit bien qu’il ne tient pas.

      Je suis désolé mais la stabilité horaire me semblait bien plus régulière que depuis décembre. En tout cas sur « mon » parcours (sinon j’aurai ralé dès novembre-décembre 🙂 )
      Chaque matin, et pourtant très tôt pour justement ne pas prendre des trains vers 08h, j’ai 2-3 trains annulés. Un KOBE est revenu mais il a son horaire fluctuant (entre 07h05 et 07h16), ce qui me fait donc arriver à 07h en gare pour prendre le 07h05, et là, attente soit de 5 minutes, soit d’un quart d’heure.
      Quant à « Transilien se préoccupe de garantir un minimum de retours BALI le soir », non, le BALI de retour n’existe quasiment pas ou plus en pointe, je le vois dès le matin puisque je vois les ZANI supprimés (en tous cas sur mes horaires). Et comme nous l’a élégamment expliqué Clem, pas de ZANI, pas de BALI.

      En tout cas, pour avoir testé les deux, il vaut mieux prendre un BOBA qu’un BALI maintenant (en pointe, le reste je ne connais pas), pour la même durée à partir de BFM pour le Val d’Orge. D’une part car le BOBA, lui, circule ; d’autre part car malgré ses arrêts (une sorte de CITY mais avec les arrêts intermédiaires avant Choisy pour le BOBA mais après Choisy pour le CITY) : à l’arrivée la durée est sensiblement la même, avec un avantage BOBA qui fait peut-être un arrêt de moins et qui « bombe » entre Choisy et Juvisy (même mon portable n’a plus le temps de perdre le réseau tellement que ça va vite 🙂 ), quand le très éventuel BALI, s’il circule, est devenu « mission lente », un euphémisme 🙂

      J’ai envie de dire, fort gentiment, à tous : ne vous accrochez pas à des codes mission que vous avez apprécié jusqu’à mi-décembre. Regardez les fiches horaires par tronçon, mais alors pour de vrai (j’ai DÉMONTRÉ précédemment que l’opérateur gestionnaire des clients ne montre pas les correspondances « utiles »). Rien que pour le confort, regardez bien, par gare, intra-muros. Éditez chaque fiche horaire. Il y a de jolies surprises.
      Il n’y a pas de comparaison possible, pour un trajet de 40/45/50 minutes, entre une durée de 2 minutes de plus mais assis, plutôt que de gagner 3 minutes, très, très théoriques, mais debout dans les travées et massés (au sens « agglutinés », pas au sens « kiné » 🙂 ) sur les plate-formes.

  10. AlexisPasser au statut dit :

    Bonjour, savez vous pourquoi certains horaires de train au départ de Dourdan sont avancés entre 5h35 et 8h40 à compter du 26 février ?

    • LouisePasser au statut dit :

      Bonjour Alexis, ces modifications d’horaires ont été apportées afin d’améliorer la fluidité des circulations dans le plan de transport.

  11. Thiernan45Passer au statut dit :

    Bonjour

    J’aimerai savoir si c’est possible que les missions JILL soit AVANT les missions BOBA car malheureusement les missions BOBA passent leur temps à ralentir constamment les missions directes JILL surtout entre Paris BFM et Choisy (car le temps normal entre BFM et Choisy pour les missions directes est de 6 minutes mais à cause des ralentissements causés par les missions BOBA font que les missions JILL roulent à 2 à l’heure (et c’est pénible pour nous déjà qu’on doit supporter 2 missions omnibus, et la suppression de notre arrêt desservi par les trains direction Dourdan !)

    Faudrait trouver une solution pour les habitants de choisy car on doit supporter à la fois les 2 missions omnibus et seulement une mission directe constamment ralenti par la mission BOBA !

    Et d’ailleurs, pourquoi il n’y a presque plus de missions directes entre BFM et choisy alors que la gare des Ardoines est pratiquement vide (et en plus de cela le métro 15 n’est toujours pas mis en service donc pour le moment il n’y a aucun intérêt à augmenter la fréquence de cette gare !

    • LouisePasser au statut dit :

      Bonjour Thiernan45, malheureusement, le plan de transport et l’ordre des passages des trains ne peuvent être changés aussi facilement 😕. C’est pourquoi à chaque Service Annuel des modifications sont apportées.
      D’ailleurs, les plans de transport sont travaillés en fonction des flux en gare et, même si la gare des Ardoines n’est pas aussi fréquenté que celle de BFM, un trop grand écart de passage dans la gare serait pénalisant pour les voyageurs de celle-ci.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Bonjour @Thiernan45, la fréquence de desserte de chaque gare est demandée et payée par Île-de-France mobilités, qui a souhaité que la desserte des Ardoines passe de 4 à 8 trains par heure en heure creuse en prévision de l’arrivée de la ligne 15. Comme le dit @Louise, les services annuels sont conçus sur du temps long, en général entre trois et deux ans avant. Du coup, l’idée étant sans doute que la ligne 15 ouvrirait dans le courant de l’année (l’objectif était l’ouverture pour les JO), mais depuis cette ouverture a été retardée alors que les sillons et redevances de stationnement étaient déjà achetés…

  12. Thiernan45Passer au statut dit :

    Bonjour

    Malheureusement nous, habitants de choisy, constatons que nous sommes les grands perdants du nouveau service annuel car déjà en heure creuse il n’y a plus aucune mission directe entre BFM et choisy à la cause du rajout de l’arrêt Les Ardoines qui à mon sens, ne devrait pas bénéficier pour le moment d’une fréquence similaire à celle de Choisy en heure creuse (car il n’y a vraiment personne à cette gare, on a l’impression que le conducteur perd son temps à s’arrêter !)

    De plus, en heure de pointe, on est obligé de supporter pas une mais DEUX missions omnibus avec BOBA qui plus est, ralentit constamment les missions JILL directes entre BFM et Choisy qui sont censés durer 6 minutes (mais à cause des missions BOBA qui ralentissent souvent pour ne pas dire tout le temps les missions JILL, ces derniers roulent à 2 à l’heure alors que c’est sensé être rapide !)

    Il faudrait trouver une solution pour nous car c’est déjà pénible au quotidien de ne plus avoir presque aucune mission directe (encore faudrait-il qu’elle fonctionne correctement et qu’elle nous soit utile)

    • Svyt94Passer au statut dit :

      Moi aussi je suis à Choisy mais personnellement l’arrêt au Ardoines ne me dérange pas, juste pour une ou deux minutes en plus ce n’est pas grand chose. Ceci dit, je suis d’accord que cet arrêt supplémentaire des ex-JILL/VICK devenus JUJU/VACK n’est pas très utile pour le moment et qu’il aurait été mieux d’attendre l’ouverture du M15 sud, d’autant que sa mise en service a encore été repoussé à mi-2026 voire automne 2026…

Laisser un commentaire

Blog en pause jusqu'au dimanche 16 juin 2024 inclus. La publication des articles ainsi que les réponses à vos commentaires reprennent le lundi 17 juin 2024.

Vos communautés en ligne
Ensemble sur la ligne A Ensemble sur la ligne B Ensemble sur la ligne C Ensemble sur la ligne D Ensemble sur les lignes E et T4 Ensemble sur la ligne H Ensemble sur la ligne J Ensemble sur la ligne L Ensemble sur les lignes N et U Ensemble sur la ligne P Ensemble sur la ligne R