MaligneC.transilien.com est un blog de SNCF
Un épisode neigeux est annoncé en Ile-de-France jusque mercredi, en fonction des conditions climatiques la circulation de vos trains pourrait être adaptée. Nous vous conseillons de consulter l’info trafic sur l’application SNCF ou Transilien.com avant vos déplacements.
S'informer

Les travaux d’automne sur la Ligne C

259
Publié le 23/09/2016
clapture

 

 

 

Comme vous le savez, la Ligne C est engagée dans un vaste plan de modernisation de ses installations et de son infrastructure depuis 2014.

Du 17 octobre au 25 novembre 2016, nous entrerons dans une nouvelle phase importante de travaux, ayant un impact plus ou moins conséquent sur vos trajets, puisque selon les axes le plan de transport en heures de pointes sera allégé.

Quelles conséquences sur vos trajets?

Autant que possible, nous programmons les différentes phases de travaux le soir, la nuit, le week-end…

Cependant, l’ampleur des travaux à venir nous oblige à modifier l’offre qui vous est actuellement proposée.

En conséquences, les horaires de vos trains vont être modifiés en semaine et moins de trains circuleront en période de pointes du matin et du soir.

Ces travaux auront lieux principalement dans le Sud de la Ligne, avec des opérations de renouvellement d’aiguillages à Choisy le Roi, athis-Mons, Juvisy, Savigny sur Orge, Brétigny et Etampes, ainsi que le début des travaux du tram-train Massy-Evry.

Ils seront réalisés la nuit afin que chaque matin la circulation des trains puisse reprendre.

Mais attention, les installations remaniées durant la nuit ne seront pas dans leur état définitif et ne permettront de rouler qu’à vitesse réduite, ce qui inévitablement allongera le temps de parcours (de 4 à 6 minutes) et le nombre de trains en circulation.

Cet allongement du temps de parcours va impliquer également la modification de la circulation des trains à Juvisy, où les voies sont partagées avec les trains Intercités, TER et FRET, surtout en heures de pointe où le trafic est plus dense. D’où le fait que certains trains ne circuleront pas durant cette période.

 

Ce qu’il faut retenir

Selon les axes, le plan de transport va être allegé en heures de pointe, c’est-à-dire de 7h à 9h & de 17h à 19H.

En dehors des heures de pointe, 100% des trains circuleront sur la Ligne C.

 

Quelques conseils malins

Comme vous vous en doutez, en raison de la forte affluence attendue sur certains trains, il est conseillé de bien penser à vous répartir tout au long du train. C’est une modification des habitudes et je sais bien que ce n’est pas facile… Mais ça vaut véritablement le coup de prendre cette peine pour votre confort!

Autre astuce: prendre un train omnibus, quitte à perdre quelques minutes pour ceux qui le peuvent, à savoir:

*Le matin: les trains SARA pour le trajet Brétigny – Paris

& les trains VICK ou SARA pour le trajet Juvisy – Paris.

*Le soir: les trains BALI pour le trajet Paris – Brétigny

& le strains BALI ou JILL pour le trajet Paris – Juvisy.

 

Je connais déjà votre prochaine question (légitime!): « Lydie, peut-on avoir la liste des trains en circulation et les horaires? »

Alors ne vous en faites pas, je vous publierai ces infos dès que je serai en leur possession.

Des petits livrets explicatifs sont à votre disposition dans nos gares. En voici la version numérique: travaux-automne_livret_clients

259 commentaires pour “Les travaux d’automne sur la Ligne C”

  1. Pa vel dit :

    En dehors de la remarque logique que tout le monde se fera (à savoir « Aie, ça va faire mal ! »), tous les codes missions vont être conservés alors que les dessertes changent ?
    Il y aura des SLOM omnibus du sud jusqu’à Paris (donc plus des SARA que des SLOM) avec terminus inchangé à SQY ? … et des SARA omnibus de …?… à Chaville ? (Donc des… KARA ? ^^) etc..

    On va avoir besoin d’un traducteur code mission travaux vers desserte, si vous ne voulez pas voir les gens agglutinés sous les écrans infogare à chaque train qui arrive (ce qui ne serait pas idéal pour « se répartir sur toute la longueur du train »)…

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Malheureusement la coutume de la ligne C de ne pas changer les codes mission en cas de modifications semble devoir perdurer. Je constate que des trains HONA vont apparaître (on avait vu les HOMI avec les travaux du tunnel), mais sinon les autres ne seront pas pris en compte 🙁

      Des SARA terminus à Chaville devraient être des KAMA par exemple…

      Pour les SLOM, à priori rien ne dit qu’ils seraient omnibus, par contre vu le conseil qui est donné je pense qu’ils seront remplacés par des SARA.

    • Pa vel dit :

      @Clem : page 3 du dépliant en lien, il y a « les SLOM et ELAO desservent les gares entre Saint Martin d’Etampes et Paris », ce que j’ai interprété comme « toutes les gares »… sinon c’est vraiment une drôle de façon de le formuler !

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Oui en effet @pa_vel. Mais cette mention est en fait présente pour tous les cas avec les missions concernées. Cela veut donc juste dire que ce sont de ces missions qu’on parle. Je suis d’accord, c’est très mal formulé. Mais comme sous-entendu ailleurs dans le document, il n’y aurait pas de SLOM, seulement des SARA.

      Ce sera beaucoup plus clair quand on aura les grilles horaires j’espère.

    • Pa vel dit :

      Donc en fait, il fallait comprendre que les missions citées ne circuleront justement pas, c’est ça ?

      On pourrait aussi interpréter par : il y aura un SLOM sur deux depuis la branche Etampes (idem pour Dourdan) et un SARA omnibus à partir de Bretigny (vu que « pour notre confort, à partir de Bretigny il est justement conseillé de prendre les SARA).

      J’ai du mal à cerner, effectivement… vivement les grilles horaires 😉

    • flobusPasser au statut dit :

      Effectivement changer les codes missions aurait été plus pertinent , SLOM omnibus ne rime à rien autant l’appeler SARA etc

    • TITINE dit :

      les réponses manquent quelque peu de clarté les Elao desserviront toutes les gares entre paris et Etampes ? pas la peine de délayer il suffit de dire oui ou non !
      et les fiches horaires ? publiées fin Novembre histoire de continuer les aberrations ?

    • TITINE dit :

      ET QUELLE EST L INDEMNISATION PREVUE ?

    • Je n’avais même pas vu ce gag.
      Les trains seront omnibus depuis le Sud et vous conseillez de les prendre ? Non mais sérieusement ??
      Déjà au moment des Castor, les trains provenant d’Etampes sont inutilisables, arrivés au Val d’Orge ! Ils sont pleins, comme des oeufs, alors que les gens sont censés être en vacances. Et là, en pleine période automnale, vous mettez en place des omnibus en nous conseillant de les prendre ?
      Ah la mauvaise blague.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @pa_vel : d’après les dernières informations en ma possession, les missions semi-directes rouleront bien. Je pense donc qu’il s’agit juste de rappeler quelles sont les missions normales.

      On annonce par exemple :

      * 2 trains par heure sur la branche Dourdan,
      * 2 trains par heure sur la branche Étampes,
      * 8 trains par heure à Brétigny,
      * 4 trains par heure dans le val d’Orge,
      * 12 trains par heure à Juvisy.

      On voit bien qu’il y a donc 4 trains origine Brétigny (les GATA), qui sont les seuls à desservir le val d’Orge : donc les trains origine D ou ETP seraient les semi-directs habituels (je ne garantis pas leur destination finale). On retrouve ces 8 trains à Juvisy avec les 2 en provenance de Versailles Chantiers et 2 autres origine Juvisy (VICK). C’est cohérent.

      @TITINE : je ne peux pas dire oui ou non, faute d’en avoir la confirmation. J’explique juste les possibilités pour l’instant. Dès que Lydie aura les fiches horaires elle nous les partagera.

    • kleinberg pascale dit :

      vous vous foutez du monde : votre prestation =zéro .
      vous obligez des gens pas tres jeunes à se lever à pas d’heure et à voyager debout et vous leur coller les contrôleurs partout!
      C’est une honte ! et je passe les raisons pour laquelle vous le faite : la sncf a neglige notre ligne depuis très longtemps et maintenant vous vous dépêchez de rendre la ligne circulable à la concurrence ! Honte à ceux qui gere la sncf ! N’essayez pas de nous faire accepter l’inacceptable ! et je ne vous parle pas de la quantité de trains supprimés , en retard ou abîmés !!!!!

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Et donc vous préféreriez le statu quo ?

  2. Yan dit :

    Bonjour,
    J’ouvre le bal avant l’avalanche puisque personne n’a encore publié de commentaires.
    Il va y en avoir…
    Tant ce programme de travaux dont on nous avait épargné l’annonce dépasse tout ce que les usagers de la ligne C ont pu connaitre d’infernal jusqu’à maintenant.
    Un programme aux conséquences effrayantes notamment pour l’axe Sud qui depuis juillet 2014 subit davantage le service réduit post incendie d’Ivry.
    J’ai un peu de mal à imaginer comment les voyageurs vont rentrer dans leurs trains durant plus d’un mois.
    Et je doute que le conseil navrant de bien s’étaler sur toute la longueur du quai nous sauve de la compression, des tensions entre voyageurs et autres malaises.
    Un automne inoubliable en perspective !
    Une question : avez-vous en réserve d’autres séquences du même acabit pour 2017 ?
    Cordialement

    • LN29Passer au statut dit :

      À propos du « étalez -vous -sur -toute -la- longueur – » merci à la SNCF de mettre des trains 8 voitures et non 6 ,
      voire 4 parfois, sur la ligne VCHATEAU /VCHANTIERS .

  3. jeje95 dit :

    1 mois c’est pas la mer à boire

    • pdoPasser au statut dit :

      Certes c’est peut un mois mais je note que depuis la rentrée il n’y a pas eu une semaine sans problème.

      Pour info pour ceux qui circulent entre juvisy et Paris il y a aussi le RER D. Cela pourra sans doute servir

      Bonne soirée

    • LydiePasser au statut dit :

      Tout à fait @pdo.

    • 94RERDPasser au statut dit :

      Dans ce cas, moi aussi je peux vous en fournir quelques unes, d’idées.

      1) Entre St-Quentin-en-Yvelines / Versailles-Chantier / St-Cyr / Viroflay Rive Gauche et Paris, privilégiez les Transilien N et U.
      2) Entre Massy Palaiseau et Paris, privilégiez le RER B.
      3) Entre Pontoise et Ermont Eaubonne, privilégiez la ligne H. Dans le prolongement, entre Ermont et Paris, privilégiez les lignes H ou J.
      4) Entre Epinay sur Seine et Paris, privilégiez le trajet T8 jusqu’à St-Denis + RER D jusqu’à Paris.
      5) Entre Gennevilliers et Paris, privilégiez le trajet T1 jusqu’à St-Denis + RER D jusqu’à Paris.
      6) A Pereire Levallois, possibilité d’emprunter la ligne L.
      7) A Rungis la Fraternelle, possibilité d’emprunter le T7.

      ETC…

    • Bigfootc8 dit :

      Bonjour JEJE95,
      sauf que ce ( mois) » souc ambiant perpétuel » perdure depuis plus depuis plus 12 années, depuis que j’emprunte la ligne C direction la capitale !
      Bonne journée!
      🙂

    • Et les itinéraires bis pour le Val d’Orge, c’est quoi ? 3 bus et 4h de transports ?

    • 94RERDPasser au statut dit :

      Dsl, je connais pas vraiment le coin du Val d’Orge (si je savais, je dirais).

    • Mon ton était volontairement ironique.
      Les solutions de substitution du Val d’Orge sont inexistantes, sauf à accepter de changer 3 fois de bus (voire même 4) pour simplement arriver à la porte de Paris. Et doublent le temps de trajet pour des places plus que limitées.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @Portes : peut-être est-ce une opportunité, au passage, pour faire pression sur le STIF et les communes concernées pour améliorer les bus. Mme Pécresse a promis un plan bus pour la grande couronne, c’est l’occasion !

    • flobusPasser au statut dit :

      @Portes Il existe quand même quelques solutions de substitutions dans le Val d’Orge.
      Exemple: Epinay sur Orge bus 420 jusqu’à Grigny puis RER D
      Ste Geneviève des Bois bus CEAT jusqu’à l’arrêt Marché puis bus 108>Paris ou bus 401> Corbeil (qui dessert des gares du RER D).
      St Michel sur Orge DM 2A jusqu’à l’arrêt Marché puis bus 108 jusqu’à Paris ou bus 401

  4. LN29Passer au statut dit :

    Les mois ne comportent que 4 semaines ….là en l’occurence ça en fait : 6 …. Et par expérience pendant les crues de fin mai : il était IMPOSSIBLE de monter dans un train à Juvisy …. en avançant ds l’âge ces conditions de transport / bétaillère deviennent usantes !

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Il y aura des trains origine Juvisy (les VICK habituels + la moitié des VICK habituellement origine Chantiers) dans lesquels vous devriez pouvoir monter. Quitte à faire une correspondance à BFM/Austerlitz si Château n’est pas votre destination.

  5. savignien_matinal dit :

    Bonsoir,
    C’est sans compter les fameux travaux du tram train Evry Massy.
    Prochainenemt les omnibus vont être allégés aussi?
    Tous terminus Juvisy?
    Le projet transfert de ces missions vers Brétigny en est où?
    Et Savigny sur Orge dans tout ça?
    Comment le trafic va t’il absorber tous les voyageurs de cette gare à très fort flux?

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Pour ce qui est du T12 : le transfert des missions vers Brétigny ne pourra se faire qu’à son ouverture. Pour l’instant pas d’autre info sur ce transfert.

      Je ne suis pas sûr de comprendre les autres questions.

  6. dunnno dit :

    Cool, déjà qu’on a qu’un train sur deux dans le Val d’Orge et que c’est bondé à savigny vers 7:30

    • ClemPasser en mode normal dit :

      À noter que le Val d’Orge n’aura pas de réduction de capacité lors de ces restrictions (par rapport à la situation habituelle post-incendie), il continuera de tourner à 4 par heure.

    • dunnno dit :

      Les BALI et autres GATA étant blindés le soir et le matin respectivement, ça va être joli à voir.

    • Sand91 dit :

      Bonsoir

      on sent la réponse honnête: le Val d’Orge aura la même desserte avec 4 trains par heure. Mais comme les gares antérieures en auront moins, les gens du Val d’orge ne pourront pas forcément MONTER dans le train… Même pour aller à Juvisy où des trains y auront origine. C’est quand même impressionnant cette réponse!
      De plus ne vous plaignez pas: il y a des trains qui rouleront. Faites comme les veaux: voyagez entassés ou regarder les trains passer.

      Pour les questions de sécurité, puisqu’il faut poser les questions clairement: quand un train est bondé et vu qu’il n’y a aucun moyen de sécuriser un rer comme un avion, qu’avez vous prévu pour limiter le risque de faire des trains sur le sud de la ligne une cible plutôt facile pour les écervelés? Le bon sens! pour décaler la cible hors pointe? Le transfert sur la ligne D?

      Je cherche je cherche je suis sure que le tchat va répondre à mes questions…

    • ClemPasser en mode normal dit :

      La seule solution pour faire tomber le risque à 0 serait de ne rien faire rouler du tout.

      Ce qui est un non sens quand même.

      Normalement, il y aura 8 trains/h à Brétigny (2 de Dourdan, 2 d’Étampes et 4 origine Brétigny), donc des directs rouleront. L’amour du temps gagner convaincra peut-être les Brétignolais de privilégier les directs… et de laisser les omnibus aux Val d’Orgiens ?

      Le problème c’est qu’à un moment on va avoir des voies où on ne pourra faire passer que X trains par heure. Les Val d’Orgiens cette fois ne pourront pas dire qu’ils sont les seuls à être affectés puisque les plus à plaindre sont les usagers des branches et de la GC. Mais à un moment quand on ne peut pas faire passer plus de X trains par heure, c’est une limite physique. Vous pouvez retourner le problème dans tous les sens, vous ne pourrez toujours faire passer que X trains par heure.

      Si vous essayez d’en faire passer X+2 ou X+4, vous paralysez tout.

      Encore une fois ça ne veut pas dire que je minimise (ou que je ne comprends pas, car je suis un usager également) les problèmes à venir, j’essaie juste d’expliquer qu’on fait ce qu’on peut dans les limites du système. En gros qu’on fait ce qu’on peut avec ce qu’on a.

  7. Imad dit :

    Les échanges à Juvisy risquent aussi d’être difficiles : le couloir en souterrain est vite saturé ….

  8. Imad dit :

    Je lis qu’il est préconisé de prendre des BALI … Sauf que nous sommes déjà très serrés il suffit de voir à BFM .. Et il y en a peu.ce qui m’inquiète c’est la foule sur les quais

    • corentin dit :

      Dans ce cas, il faut prendre son courage à deux mains, et remonter jusqu’à Invalides pour espérer avoir une place assise !

    • Imad dit :

      Corentin, je travaille à la Porte d’Aubervilliers Millénaire et le plus rapide pour moi depuis l’ouverture de Rosa Park ligne E, est ligne c ligne B et ligne E avant je faisais la C , la B jusqu’à la Plaine … J’ai 55 ans et pratique les transports depuis un bon moment. J’ai fait tous les trajets possibles avec Rer D aussi ou Metro ligne 5 et 7 bref maintenant je n’ai pas envie de me rallonger. Et pour Clem : je commence bien avant 9h .. C’est cela la souplesse pour moi mais contrairement à d’autres je suis en horaires variables et je n’ai plus les questions enfants.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @Imad : vous travaillez dans mon coin 🙂 le meilleur trajet pour arriver à la C est de passer par Saint-Lazare puis la ligne 14 jusqu’à BFM selon mon expérience, je trouve ça généralement plus rapide et il y a moins d’aléas sur la 14 que sur la B ou la D… ce tunnel commun entre les deux tourne vite au chaos au moindre problème 🙁

  9. LN29Passer au statut dit :

    Bonjour, question « primaire  » : qu’elle est la raison pour laquelle les trains cime et city sont terminus (ou départ ) Juvisy ‘ et que dans le même temps on crée des trains qui se forment au départ de Juvisy ? En clair, pourquoi nos trains ( VChateau/VChantiers) ne vont pas jusqu’à Paris ? Merci.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Salut @ln29,

      Pouvez-vous être plus spécifique au niveau des directions ? Parlez-vous des perturbations à venir du 17 octobre au 25 novembre ?

      Pour la boucle Versailles/Versailles, la moitié des trains VICK sont origine Versailles Chantiers et l’autre moitié est origine Juvisy en direction de Versailles Château. Les premiers reviennent en CIME et les seconds reviennent en JILL.

      Pour la période de perturbations à venir, la moitié des VICK origine Chantiers sera supprimée et leur origine sera reportée à Juvisy. Dans cette configuration, les ¾ des VICK seront origine Juvisy.

      Je ne crois pas avoir déjà vu des VICK origine Chantiers être terminus à Juvisy hors incident empêchant de dépasser Juvisy.

    • Imad dit :

      Clem j’ai pratiqué la 14 ( j’ai tout essayé même la 12 et la D car nous avons aussi un bus qui fait les navettes de ST Denis stade et La Plaine) à l’aller ok car je pars tôt mais je perds quand même du temps car les correspondances sont longues et pourtant je suis une bonne marcheuse, mais au retour NIET : je refuse d’attendre à BFM trop de monde, trop dangereux.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Je comprends ! mais l’autre avantage de BFM, c’est que vous arrivez parfois ainsi à rattraper un train que vous auriez manqué en allant aux Invalides ou à Saint-Michel, j’ai déjà fait le test. Enfin bref, ça marche bien pour moi mais j’admets que c’est rare que je prenne le C en heure de pointe, ce qui fait que BFM reste gérable en ce qui me concerne.

  10. kenshiroPasser en mode normal dit :

    Bonsoir,

    J’ai une seule chose en tête : j’espère vraiment que le paquet va être mis pour garantir notre sécurité à bord et dans les gares… Je serait soulagé quand ces travaux seront terminés…

  11. Sacha94Passer au statut dit :

    Sa commence vraiment à me taper sur le système cette ligne même le weekend ou il y a moins de trains c catastrophique
    G jamais vue aucune gare comme l’était hier bibliothèque. Pas d’informations, les écrans rouge, les quais noir de monde où il suffisait d’un mouvement et la moitié du quais se retrouver sur les vois. 2h sans aucain trains et surprise 1er train arriver en gare est un train fantôme cours(elba) bondé et omnibus.Pourkoi informer que les trains don au départ austerlitz grande lignes si cela est faux? Pourkoi mettre des train cours omnibus alors qu’il dont bondé? Et pourkoi encore une fois de plus cette maudites signalisation à Saint Michel est en panne aujourd’huit?

  12. Ribardiere dit :

    Cela devient lamentable tout ce week-end cela a été le bordel sur le RER C, avec reprise du trafic seulement dimanche en fin de soirée. Idem pour les informations contradictoires par vos agents et vos panneaux d’information en gare, aucune coordination avec vos systèmes d’information , idem sur le site transilien .com

  13. Ben voyons.
    Conseiller de prendre les SARA alors qu’à partir d’Epinay les gens sont déjà débouts en heure de pointe.
    Conseiller de se répartir le long des trains alors qu’il y a le troupeau des lycéens qui trustent déjà toute la queue des trains jusqu’à Savigny, empêchant de monter Puy descendre ou même s’asseoir.
    Oui un mois ce n’est pas long. Sauf que pour le Val d’orge, le mois dure depuis 2 ans.

    • Oh et… Les 4 a 6 minutes de plus, j’ai déjà constaté que je les avais dans la vue depuis le 25 août. Donc je rajoute encore 4 a 6 minutes, pour passer de 35 a 55mn ?
      Fan-tas-ti-que.
      Mais il va s’en dire que nous sommes privilégiés avec nos dessertes où les trains ne s’arrêtent pas…

    • Polette91 dit :

      Je prends également le RER à Epinay, merci d’avoir résumé tout ce que je pense…

    • rcc dit :

      J’ai pris quelques fois en pointe à Epinay et c’est vrai que les gens y sont souvent excités, c’est plus calme avant 6h30.
      Idem le soir où les spinoliens et assimilés s’entassent bravement en milieu de rame pour être devant la sortie (mieux veauuuu que marcher), c’est plus calme après 19h15.

    • SandhaPasser au statut dit :

      Je partage également étant utilisatrice de la ligne C depuis plus de 10 ans, je l’ai vu se dégrader.
      Le matin être debout lorsqu’on paie 73€ c’est juste inadmissible. Supprimer des wagons l’été.
      On voyage de plus en plus en mode « bétail », malaise voyageurs récurrent et pour cause!
      Pourquoi ne pas avoir engager des travaux pendant des périodes scolaires ou l’été??
      Et depuis 3 ans, le feu à un poste d’Ivry, plus d’Elba? Jusqu’au quand ces travaux? Je ne trouve meme pas d’information à ce sujet.
      Le soir des problèmes de signalisation hebdomadaires.
      Et maintenant va arriver le problème de froid ou de feuilles mortes. Sans compter qu’il manque encore de pb de communication même si cela a progressé ce n’est pas suffisant. Des conducteurs restent encore muets.
      Que va t’il se passer pour la suite avec les travaux tram train! Trop c’est trop!

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Il y avait des travaux partout cet été, on ne peut pas tous les faire en même temps.

      Les travaux du poste de Vitry s’achèvent comme prévu pour une mise en service en avril.

    • Mais les Paul ne seront pas remis en service, comme je le craignais.
      Le Val d’Orge continuera avec un train par quart d’heure et à voyager comme du bétail.

    • Gilles SPasser en mode normal dit :

      @Portes : il y a quelques semaines, j’ai résumé par « faire moins (qu’avant les travaux) avec du neuf », je me suis fait tapé sur les doigts pour ça…

    • Ouais mais cette confirmation vient de très haut.
      Du coup, je vais bien rire si on essaie de me dire que c’est pas vrai.

  14. Marie31 dit :

    Auront nous des trains sur la ligne de dourdan ?
    J’ai essayé d’imprimer les jours de circulation ainsi que les horaires pour prendre mes dispositions mais c’est totalement illisible.
    Même sa, la SNCF n’est pas capable de nous faire un document correct.
    Je ne comprend pas non plus comment ils peuvent mettre des trains courts aux heures de pointes et des trains longs aux heures creuses.
    Cherchez l’erreur.
    Auront nous une réduction sur la carte navigo par rapport à tout sa ?

  15. elaire dit :

    Bonjour,

    Du coup, durant les travaux les vity / city sont remplacés par les vick / cime, ils ne s’arretent plus à Vitry sur seine ?
    (j’ai du mal a comprendre pourquoi à chaque période de travaux vitry n’est plus desservi par les vick/cime ?)

    • BIGFOOTC8 dit :

      Bonjour Lydie,

      Pendant cette période de travaux d’un mois, des bus de remplacement seront -ils mis à disposition des clients qui n’en peuvent plus de ce « souc ambiant nécessaire qui dure » sur la ligne C svp pendant ces tranches horaires de 07-09h00 et 16h00-19h00 là où il y a plus de monde ?
      D’avance merci,
      Cordialement.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      En fait tout revient à un problème simple : les travaux entraînant des limitations temporaires de vitesse, les trains vont plus lentement sur certaines zones. Du coup ça bouchonne plus facilement, car ça réduit la capacité de la ligne.

      Supprimer l’arrêt des CITY/VITY à Vitry (ainsi que des DYVI/KYVI à Ivry) permet :

      a) de récupérer une partie du temps et donc de détendre un peu les espacements entre les trains : ça n’a l’air de rien, mais ça se joue parfois sur une minute (qui peut très vite vous créer une demi-heure ou une heure de retard quelques trains plus loin),

      b) de pouvoir faire circuler ces trains sur la voie rapide, en cas de besoin, pour éviter de gêner ou d’être gêné par un autre train (par exemple un ROMI ou un GOTA), lui-même ralenti par les zones de travaux.

    • corentin dit :

      Ca, pour ralentir, ça va ralentir.

      Car, qui dit automne, dit feuilles mortes, qui elles aussi vont contribuer à ralentir les trains.

    • rcc dit :

      Yep, feuilles mortes mais si la vitesse est déjà limitée…
      Non le truc bien pourri qui peut arriver en bonus, c’est la non restitution des travaux à l’heure, ça arrive de temps à autres…

    • elaire dit :

      Merci pour votre réponse

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Si ce beau temps se maintient, la chute des feuilles sera tardive et…

      … arrivera juste à la fin des travaux, bwahahaha !

      Bon, sérieusement, ne nous portons pas malchance.

    • rcc dit :

      Clem Gosselin va faire dans la météorologie maintenant, prochaine étape, la prestidigitation (regardez-moi bien, je fais disparaître un BALI)

  16. Pascale91 dit :

    Je ne résiste pas au plaisr de citer la SNCF toujours partante pour une partie de franche rigolade: »Selon les axes, le plan de transport va être allegé en heures de pointe, c’est-à-dire de 7h à 9h & de 17h à 19H. En dehors des heures de pointe, 100% des trains circuleront sur la Ligne C ».

    Merveilleux, il fallait y penser !!!
    Si cela gêne peu de monde, aucun intérêt en effet.
    Ne reste plus qu’à demander à nos employeurs de nous faire travailler en dehors des heures de travail et ce sera tout bon…

    Est-il envisagé dans le même temps « un vaste plan de modernisation des coûts assortis d’une modification de l’offre tarifaire et un allègement de la charge financière » pour les malheureux possesseurs du Pass Navigo ?

    • rcc dit :

      Vous voulez gagner 3 carambars et 2 bananes chimiques ? Moi à votre place j’essaierais de pouvoir décaler mes horaires, bon je sais c’est plus facile de râler.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Blague à part, bien des entreprises pourraient assouplir leurs horaires de bureau. Ça permettrait de réduire significativement l’affluence aux heures de pointe… une expérimentation est en cours en Seine-Saint-Denis il me semble.

      Et pratiquement toutes les entreprises qui ne font pas ou peu d’accueil client pourraient le faire sans trop de problème, il suffit d’un quart d’heure ou d’une demi-heure d’écart…

      Pour les malheureux possesseurs du Passe Navigo il faut demander au STIF, c’est lui qui gère.

    • rcc dit :

      Mon vieux navigogo est plein de crasse, je suis malheureux.

    • Qui dit décaler les heures d’arrivée, dit décaler les heures de départ.
      L’entreprise n’est pas nécessairement la seule responsable des horaires de ses employés; il y a aussi l’école, les contraintes familiales, l’éloignement domicile-travail, l’envie de ne pas rentrer chez soi à 20h, la vie quotidienne, tout simplement…

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Il ne s’agirait pas de décaler les horaires de tout le monde, mais d’introduire de la souplesse. De dire que tout le monde n’est pas vraiment obligé de commencer à 9 heures. Que ceux qui peuvent commencer plus tôt et partir plus tôt puissent le faire, que ceux qui peuvent commencer plus tard et partir plus tard puissent le faire, et mécaniquement ça arrangera aussi ceux qui ont des contraintes de type école.

      En plus je suis sûr que dans la plupart des entreprises ça relève plus de la règle non-écrite que tout le monde suit sans vraiment savoir pourquoi…

    • rcc dit :

      Chacun va y aller de son propre exemple perso pour démentir toute possibilité : le sacro saint traintrain immuable a de beaux jours devant lui, tout comme la promiscuité dénoncée dans les trains par des gens qui veulent tous avoir strictement la même vie, à la sncf de la leur livrer clé en main.

    • Je dirais que ça relève de la règle sociétale, plus qu’une règle non-écrite. Quelle est l’heure où on a le plus de chance d’avoir le plus de personnel, pour travailler en équipe, mettre en place de planning, etc ? Côté manager, c’est plutôt: si je n’ai pas mes employés sous mon nez, c’est qu’ils glandent/tirent au flanc, etc. Dans la même logique, les horaires scolaires eux sont immuables, et il faut bien soit déposer les enfants, soit les récupérer.
      Changer les heures d’arrivée et de départ, c’est aussi revoir les horaires de la vie en société, la répartition des tâches, la confiance des manager dans leur personnel, etc.
      Là, on frôle l’utopie.

    • Sof95Passer au statut dit :

      Suite à la suggestion de modifier ses horaires, ce n’est pas possible pour tout le monde. Par exemple, pour celles et ceux d’entres nous qui doivent deposer les enfants en garderie avant l’école, qui n’ont pas de chefs compréhensibles et qui vous font bien comprendre que ça les ennuie que vous habitiez aussi loin… (mais pas envie et pas les moyens de déménager plus près du bureau). Sans compter que perso ça m’ennuie beaucoup cette crainte de moins de trains car mon entreprise déménage un des deux derniers weekend de novembre ce qui rallongera déjà mon temps de parcours… Alors si en plus vous nous supprimez des trains je n’ose imaginer à quelle heure je vais arriver au bureau ni à quelle heure je vais libérer ma babysitter le soir … Donc je croise les doigts pour que 1. mes trains habituels ne soient pas impactés, et 2. que les vitesses ne soient pas trop ralenties et 3. qu’il n’y aura pas de retard de restitution des travaux comme ce matin par exemple….

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Bien entendu j’ai bien précisé pour ceux qui peuvent. Après @Portes c’est sûr que c’est un peu utopique, mais ça ferait pourtant tellement de bien. D’autres l’ont fait, je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas.

    • rcc dit :

      Y’a juste à constater la résistance pavlovienne de l’usager francilien… Si on ne contraint pas les gens par ici, on ne peut pas avancer.

  17. corentin dit :

    >> Ces travaux sont réalisés de nuit par les équipes de
    SNCF Réseau.

    >> Chaque matin ces équipes restituent les voies

    Avec engagement de ne pas avoir de restitution tardive des travaux ?

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Un tel engagement ne peut pas être pris formellement. Tout est fait pour l’éviter, mais on n’est jamais à l’abri d’un aléa.

    • rcc dit :

      Ca va bien arriver au moins une fois sur 5 semaines
      Et là c’est la top misère en avant pointe et plus si affinités.

  18. vl94 dit :

    Bonjour,
    Puisqu’il y a moins de trains, est-ce qu’il serait possible d’avoir des VICK long le matin en horaire de pointe?
    Ce matin le train que j’ai pris était court,
    Merci

  19. Alli dit :

    Bonsoir, Est ce que ces travaux vont impacter les TER desservant Etampes et Paris Austerlitz (allongement du temps de parcours/suppression) ? Merci

  20. Tieum dit :

    50% de train en moins, ça veut dire le Navigo 50% moins cher ?

  21. Lili9134 dit :

    Affichage ce matin à St Geneviève des bois:
    « Votre ligne se modernise! Moins de trains aux heures de pointe! »
    Mais de qui se moque-t-on?!
    J’y vis depuis 2013: 1 train toutes les 6/7 minutes. Et depuis 2014: 1 train toutes les 15 minutes. Cela va-t-il revenir à la normale un jour?!

    • Veinarde, vous ne connaissez ça que depuis 3 ans.
      Dites vous qu’il y a 10 ans, Austerlitz était à 20mn de Sainte Geneviève.
      Maintenant, on approche tranquillement des 30mn pour Austerlitz, avec un train sur deux pour au moins encore un an.
      Après, le tram-train va se déployer et des rumeurs font état d’un train sur deux omnibus pour Paris, soit 40mn de trajet (au bas mot).

    • nikkoPasser au statut dit :

      Je suis tout à fait d’accord avec votre remarque, la formulation utilisée sur les affichages est à la limite de la provocation.

      Une formule d’excuse serait appropriée mais reconnaitre ses limites ne doit pas faire partie du manuel du bon communicant.

    • rcc dit :

      Excusez nous de faire des travaux pour éviter que la ligne ne tombe en ruine, c’est ça la communication attendue par l’usager de base ?
      Jamais content, franchement moi je serais Gosselin ou son alter ego côté infra, je te fermerais ça un an complet pour tout rénover.
      Parce que vous n’avez pas fini de couiner, des travaux dans ce goût là il va y en avoir des paquets pendant plusieurs années.

    • vilco99 dit :

      Et au départ de Saint-Martin d’Etampes ce sera un train toutes les 1/2 heures en heure de pointe…
      Bon c’est vrai que nous sommes « les bouseux du fond de ligne du sud-essonne… » 🙂

    • nikkoPasser au statut dit :

      Non bien sûr, pas excusez nous de faire des travaux mais excusez nous de ne pas les avoir fait pendant 20 ans !

      Mais sans en arriver là, s’excuser de la gêne occasionée serait la moindre des choses …

    • ClemPasser en mode normal dit :

      On ne s’excuse plus de la gêne occasionnée, les usagers le vivaient plutôt mal. Il y a eu une étude très sérieuse sur le sujet.

      @vilco : le problème des branches c’est qu’il faut prendre en compte les tronçons communs… et que par nature elles sont plus mal desservies que les tronçons communs puisque ces derniers reçoivent les trains de toutes les branches.

      En temps normal en pointe vous avez 4 trains / heure / branche, ce qui en donne 8 à Brétigny (+ 4 qui en partent pour desservir le Val d’Orge), ça monte à 16 à Juvisy parce qu’en plus des 12 de Brétigny il y en a 4 de Versailles, à Choisy on récupère les 4 de la branche d’Orly, ça donne 20 à BFM, qui en récupère 4 en plus, pour 24/heure dans le tunnel.

      Dès que vous en supprimez un, vous risquez de taper une branche. Ce n’est pas pour rien que ce sont ceux du Val d’Orge qui ont été les plus touchés par la réduction de capacité consécutive à l’incendie des Ardoines, et non ceux des branches.

      Le seul remède : couper des branches, ce qui permet d’envoyer plus de trains sur les autres branches. Mais ce n’est pas encore d’actualité (même si le schéma directeur de la ligne en dessine les contours), en dehors de celle qui sera reprise par le T12.

  22. Adel53940Passer au statut dit :

    Est ce que les horaires sur transilien lors d’une recherche de trajet sont les bons, pour la période de travaux du 17 octobre au 25 novembre ? Quand les fiches horaires seront-elles disponibles ? Cela va vite arriver et il va falloir que nous organisions notre vie professionnelle et privée en conséquence !

    • Imad dit :

      J’ai écrit sur une parie du blog que le terme « allégé » avait normalement une connotation positive et que dans le cas de figure qui nous intéresse il aurait mieux valu écrire « réduit »….

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Au passage, les fiches horaires sont disponibles dans le dernier post de Lydie, vous allez pouvoir comparer !

  23. fanfan91Passer au statut dit :

    Comme Adeline91650, j’aimerais avoir les horaires pour la période du 17/10 au 25/11 (ligne Versailles Chantiers- Versailles Château) avant le 16/10.
    Je me suis renseignée au guichet (comme conseillé sur les panneaux d’information)et là, j’ai eu l’impression de demander au guichetier s’il pouvait m’expliquer la théorie mathématique des trous noirs. On se moque du monde, on n’a aucune information. Soit c’est secret défense, soit c’est l’improvisation totale. Merci pour une réponse (pas sur les trous noirs!)
    Autre chose, suite à votre com sur les fraudeurs, tous les jours à Saint Michel ND qui est une vraie passoire, j’en vois des fraudeurs, et bien ils ne ressemblent pas du tout à ceux qui sont sur vos affiches…

    • Adel53940Passer au statut dit :

      Le plus effroyable, c’est que pour la desserte des gares de la ligne de dourdan, si on va sur le site transilien.com, il n’y a pas de trajets entre 16h51 de bfm et 18h50, sachant que pour celui de 18h50, Ils nous font prendre un ter puis remonter par le RER c. Si tel est vraiment le cas, ce n’est plus une diminution du nombre de trains en heure de pointe, Mais une annulation du trafic en heure de pointe!
      Les horaires du matin semblent indiquer 1 train sur 2, Comme annoncé sur les dépliants.

    • Imad dit :

      Oui ce serait bien que nous ayons les horaires disponibles en gare avant les congés scolaires pour ceux qui sont concernés et pour tout le monde afin de prévoir des plans B ou C . Merci à CLem et Lydie pour toutes leurs infos.

    • 94RERDPasser au statut dit :

      Les horaires disponibles sur le nouveau billet portant le même titre mais débutant par « il y a quelques jours »

  24. 94RERDPasser au statut dit :

    Bonjour à tout le monde, et UN GRAND MERCI A CLEM ET LYDIE QUI TENTENT D’EXPLIQUER AU MIEUX LA SITUATION.

    Je suis d’une association de voyageurs, de l’autre côté du Pont d’Austerlitz se trouve ma ligne, et elle a une gare commune avec la vôtre (interdiction étant de prononcer le nom de cette association, et loin de moi d’ailleurs l’idée en faire de la publicité).

    Dans cette association, j’ai eu l’occasion d’apprendre beaucoup de points et choses sur les travaux à venir, et le RER D va en avoir dans le même genre que vous (là aussi, il n’est pas possible d’en parler de façon très expansive, mais SNCF va faire une campagne de pub à ce sujet dans les prochains mois).

    La situation sera un peu dans le même style que celle du RER C mais pour une durée plus courte, dans le cas du RER D et de ces travaux futurs. C’est ce qui va donc, ici, me permettre de démêler un petit peu tout le vrai du faux et vous aider à comprendre la situation.

    Sur le RER D, le système d’aiguillage est vieux de plus de 30 ans et doit être rénové. En parallèle, sur le RER C, c’est l’infrastructure complète qui date, et par endroits de + de 90 ans. Du coup, pour l’ouverture prochaine à la concurrence, SNCF se doit de rénover la totalité (y compris en IDF) de son réseau ferré. Ce qui va se traduire par de nombreux travaux et chantiers, de jour comme de nuit, en semaine comme le weekend, en heures de pointe comme en heures creuses, et ce pendant plusieurs mois voire années pour certaines lignes.

    Dans le cas du RER C, les trains circuleront bel et bien, pendant la totalité des travaux (méfiez-vous quand même au cas où des restitutions tardives). Seulement, les trains circuleront seulement sur la moitié des voies, l’autre moitié étant indisponible (les installations devant être remaniées, certaines n’étant pas en état de fonctionnement total, ce qui impliquera des fermetures de voies).

    Le RER C sera donc contraint de partager les voies avec les trains de province, quels qu’ils soient, ainsi que les Transiliens. En heures de pointe, cela se traduira par un allègement de l’ensemble des circulations de province, de Transiliens et de RER. En heures creuses, moins de trains circulent déjà pour la province par rapport aux heures de pointe, et le trafic Transilien est identiquement moindre en HC qu’en HP. Cela permet donc de maintenir pour le RER C (qui lui aussi possède une circulation moindre en HC qu’en HP) une circulation de l’intégralité des trains.

    En heures de pointe, l’impact sera d’un allongement de temps de parcours, de l’ordre de 4-6min, pour l’ensemble des Intercités, TGV, RER circulant sur la zone. Certains trains de province (ceux considérés comme extérieurs à la pointe sur une majeure portion de leur trajet ou extérieurs à la pointe sur Paris ainsi que les trains ayant à l’habitude une faible charge) seront supprimés, que ce soit en TGV ou en Intercités. Certains trains seront détournés sur Bercy ou Paris Lyon dès Juvisy (via les voies côté RER D). Les trains les plus importants de province, et les trains considérés comme les plus empruntés du RER C seront conservés.

    Enfin, l’allongement de temps de parcours est de 4-6min pour l’ensemble des trains, mais SURTOUT pour l’ensemble des RER C. S’il est conseillé d’emprunter les omnibus, c’est parce qu’un omnibus est déjà lent, et quitte à perdre quelques minutes, évidemment l’usager ne sentira pas la différence en termes de temps et de vitesse. Au contraire, les 4-6min d’allongement dus à la limitation de vitesse se ressentiront forcément pour l’usager empruntant le direct censé être rapide, mais qui sera à certains endroits très lent.

    • Le RER C partage déjà ses rails avec les Intercités, les TER et le frêt. Les deux premiers étant prioritaires sur le RER, le dernier n’étant pas censé l’être en heures de pointe mais les faits prouvent le contraire.
      Tout comme, pour tout usager utilisant cette ligne et subissant Castor depuis 21 ans, il n’y a rien de nouveau avec l’annonce des âges des infrastructures. L’année dernière, il a fallu changer des caténaires datant de 1897. Je laisse faire le calcul de l’âge.
      En outre, je vais probablement être vexante mais, oui, un allongement du temps de parcours d’un train omnibus a bien pour conséquence des inconvénients. Les usagers du Val d’Orge n’utilisent plus une ligne où 6mn de rallongement de temps de parcours ne fait pas de différence.
      Ce matin, par exemple, j’ai mis 43mn au lieu de 35, pour faire mon trajet. Et les travaux n’ont pas commencé. Vendredi, c’était 55mn. Alors 6mn en plus, oui, on les sent passer.
      Quand vous voyagez debout, entassés, ces allongements de temps de trajet deviennent des supplices.
      Je pense que dire  » l’usager ne sentira pas la différence en termes de temps et de vitesse. » est malvenu, au regard de la situation quotidienne des usagers.

    • rcc dit :

      Bah vous avez bénéficié d’une ligne qui roulait nickel avec zéro travaux sorti de castor depuis 1993 (j’insiste, cette date est régulièrement niée même en interne à la sncf, et pourtant…). Là c’est le juste retour de bâton pour finalement réparer la voie anciennement royale.
      Dites-vous que les gens qui fréquentent la ligne depuis 5/6 ans n’auront presque jamais eu votre confort…
      Enfin c’est symptomatique de la société, vous qui aimez vous référer aux contraintes sociétales : en société maintenant on consomme, on planifie à court terme, on vise le pognon, et après…. ben vos enfants se démerderont avec le bordel négligemment laissé (la négligence ça reste une qualification assez gentille quand même).

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Le besoin de rénovation n’a heureusement rien à voir avec l’ouverture à la concurrence, mais avec la sécurité des circulation d’abord, et accessoirement pour le confort dans les trains.

      Le RER C n’a pas de voies à lui, c’est lui qui emprunte les voies du réseau ferré national. Le trafic est déjà partagé, pour la ligne de Paris-Austerlitz à Bordeaux-Saint-Jean, entre le RER C, les TER Centre-Val-de-Loire, les Intercités, les Intercités de nuit et les trains de fret de toutes les entreprises ferroviaires. Le RER C emprunte aussi le réseau Paris Nord ainsi que la ligne de Paris-Montparnasse à Brest.

      Le RER D emprunte notamment la ligne de Paris-Lyon à Marseille-Saint-Charles également partagée avec tous types de circulation.

    • La fouine dit :

      @Clem les intercités de nuit : espèce en voie de disparition. Les intercités de jour : idem. Les trains de fret : idem. Les trains du RER C idem, (surtout sur le val d’Orge). Pour la Sncf il n’y a que le TGV qui compte et ça fait 35 ans que ça dure !

    • Pa vel dit :

      @PortesDuParadis: Le remplacement de la caténaire « vieille d’un siècle » (pas le fil, hein… toute la structure), c’est pour les années à venir sur tout l’axe de Paris à Brétigny.

      Pour le partage des voies, les travaux vont neutraliser une voie sur 4 « non-stop »… donc le partage entre RER C et TER/Intercités sera intensifié (seuls les « directs » partagent sur le Val d’Orge en temps normal, par ex… alors que pendant les travaux sur une voie directe, c’est la seule voie longeant le quai dans ce sens de circulation qui sera partagée par tous les trains).

      Ça va être long et compliqué… mais mieux vaut moderniser l’infrastructure « avant que ça lache », tout de même, non ?

    • 94RERDPasser au statut dit :

      Bonjour Portes du Paradis.

      Je connais le disque et la chanson, et oui, sur le RER D, nous avons aussi notre lot de +6 / +12 / +15min par refonte du service (dernière en date, 2014, prochaine en date, communication inconnue de la part de SNCF, mais sûr à l’horizon du GPE en 2022 au Vert de Maisons, car la SNCF veut du tout omnibus sur le RER D dans le futur). Je connais aussi les +15 / +20 / +45min tous les jours avec les incidents.

      Je m’en plains pas plus que d’autres, pas moins non plus. Mais ce qu’il faut comprendre, c’est que la situation sera plus tolérable dans l’omnibus que le direct. Pourquoi, parce qu’un autre facteur doit être pris en compte. Nous sommes poussés à agir dans la rapidité, pour être productifs, compétitifs, t’es pas à l’heure t’es viré(e) de la part des patrons. Donc nous sommes poussés à emprunter le premier train pouvant nous faire gagner du temps, et par principe, c’est le direct. Seulement, si tout le monde agit, pendant les travaux, en prenant les gentils LARA, SARA, GATA, DEBA, DEBO, ELBA, ELAO, donc les trains pour lesquelles une réduction de l’offre en pointe est prévue (seulement 2 par heure au lieu de 4 par heure pour les deux zones Dourdan et Etampes), bah à Juvisy, il n’y aura déjà plus de place. C’est pour cela qu’on est toujours invité à préférer la perte de temps pour le confort de tous plutôt que le gain de temps pour l’inconfort de tous (Choisy/Vitry/Ardoines/Ivry ont aussi une réduction d’offre avec respectivement 8 trains au lieu de 12 pour Choisy et 4 trains au lieu de 8 pour les autres gares).

    • BuckDanny91Passer au statut dit :

      @clem : Le besoin de rénovation n’a heureusement rien à voir avec l’ouverture à la concurrence, mais avec la sécurité des circulation d’abord, et accessoirement pour le confort dans les trains.

      Nous dire ça c’est bien un aveu de faiblesse car nous n’avons pas affaire à des travaux de maintenance « normale ». Faire des travaux d’une telle ampleur, c’est bien la preuve que cette ligne a été laissé totalement à l’abandon et on a attendu Bretigny pour agir, sauf que, une fois de plus, ce sont les usagers qui trinquent !!

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @La fouine : malheureusement la SNCF fait ce que l’État lui dit, d’ailleurs ce n’est pas pour rien que SNCF Réseau se retrouve avec une dette énorme et qu’on réclame que l’État la reprenne. L’État dit « construisez une LGV », SNCF Réseau construit une LGV. Etc.

      On a dénoncé cela pendant des années, et maintenant qu’il a enfin été décidé de freiner sur les LGV et de mettre le paquet sur le « réseau du quotidien », on ne va pas trop se plaindre.

      Je suis le premier (et beaucoup de mes collègues avec moi) à déplorer qu’on traite une vénérable entreprise de service public à la sauce des boîtes privées qui ne pensent qu’au profit… pour moi un service public n’a pas à faire de profit, même si ce n’est pas une raison pour laisser filer les déficits car sinon on ne peut plus fonctionner au bout d’un moment.

      @94RERD : sauf Les Ardoines qui est déjà à 4/heure en temps normal, mais devrait bénéficier de l’arrivée de la ligne 15 du métro pour voir sa desserte augmenter significativement.

      @BuckDanny91 : je répète assez souvent que ma position sur le sujet est qu’il était temps qu’on se réintéresse aux réseaux du quotidien qui ont eu un déficit d’investissement pendant trois ou quatre décennies. Donc je suis bien d’accord. S’agissant de Brétigny, je ne suis pas compétent pour en parler, mais je peux vous assurer d’une chose : on ne plaisante pas avec la sécurité. Il y a peut-être eu un loupé, je n’en sais rien, je n’y étais pas. Mais tout déficit d’investissement qu’il ait pu y avoir, ça n’empêche pas d’assurer la sécurité des circulations, sans quoi ce n’est pas un seul accident qu’on aurait eu.

      Alors oui on rame et les usagers trinquent, mais si on avait fait ces travaux plus tôt… mêmes motifs mêmes conséquences. La seule différence c’est qu’on est obligé d’en faire beaucoup en même temps, mais pas mal d’usagers ont déjà, en particulier pendant Castor, exprimé l’idée que peut-être qu’il valait mieux souffrir un bon coup et être plus tranquille après…

    • 94RERDPasser au statut dit :

      Tout à fait Clem, 4/h pour les Ardoines, rien ne change.

  25. agdelPasser au statut dit :

    je découvre grâce au dépliant qu’il existe une ligne de bus entre Igny et Chantiers ! Ben oui, c’est l’itinéraire alternatif qui est conseillé : bus jusqu’à Chantiers puis lignes U ou N. Peut-on savoir de quel bus il s’agit ? Car à ma connaissance, ce trajet n’est desservi par aucun autre mode de transport que le RER C (ou l’auto-Stop)
    (mettons de côté la « ligne Z » qui circule 4 fois/jour dans un seul sens et n’a de bus que le nom…)

  26. JCR dit :

    Bonjour,

    Pourrait-on m’expliquer en quoi prendre un train omnibus est astucieux ? Parce que si, à chaque gare, le temps d’immobilisation du train est d’autant plus prolongé qu’il faudra attendre que tous les usagers soient parvenus à y monter(avec moins de trains que d’habitude), il semblerait logique que plus on aura d’arrêts et plus le trajet sera long… Si en plus le train (vu la période de l’année) est ralenti par les fameuses feuilles sur les voies !… et peut-être même la neige, qui sait ?!).

  27. flash25 dit :

    Donc, c’est encore l’usager qui doit subir les désagréments.
    Depuis qu’un alcoolo a cramé le poste d’aiguillage, c’est la moitié des trains aux heures de pointe qui a sauté.
    Maintenant pendant 5 semaines c’est encore des suppressions, sérieusement, vous nous prenez pour du bétail ?

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Attention @flash25, vos propos relèvent de la diffamation.

      Il a été prouvé que l’agent qui se trouvait en service cette nuit là n’avait rien à voir avec l’incendie, et quant à son état d’ébriété, il a été sanctionné pour ça.

      Deuxième chose, le trafic est assuré à 90% depuis l’incendie, et non pas avec « la moitié des trains » comme vous l’affirmez, même si je suppose que vous parlez du seul val d’Orge.

      Troisième chose : incendie ou non, ces travaux seraient effectués de toute façon. Le reste c’est de la simple physique, et par ailleurs les miracles ne font pas encore partie de notre gamme de services ^^

    • flash25 dit :

      Miracle et Sncf c’est incompatible, on l’a bien compris et oui le val d’orge a bien perdu la moitié des trains aux heures de pointe.

    • 94RERDPasser au statut dit :

      Attention Clem, c’est pas 50%, mais 90% non plus. Le poste de Vitry les Ardoines, il n’existe plus en termes de capacité. Certains trains sont limités, supprimés, modifiés. Alors 75% oui, mais pas 90%

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @94RERD : la ligne tourne actuellement avec 491 trains/jour sur 531. Ça fait 92% 🙂

  28. vilco99 dit :

    Super ! Force est de constater qu’il vaut mieux habiter Brétigny-sur-Orge ou Juvisy plutôt qu’Étampes ou Dourdan….
    2 trains par heure en période de pointe !
    La logique de la SNCF est vraiment curieuse… On dit « le temps de parcours va être augmenté de 4 à 6 minutes ». je ne vois pas bien en quoi cela peut justifier la suppression de trains ! Ils circulent simplement TOUS avec 6 minutes de retard…

    • ClemPasser en mode normal dit :

      C’est tout simplement une question de charge, c’est exactement comme pour les embouteillages : vous avez des zones qui auront des installations provisoires entre deux nuits de travaux, sur lesquelles les trains devront rouler très lentement, et d’autres limitations de vitesses suite à des renouvellements de voie (le temps que la voie neuve soit stabilisée). Le principal problème c’est qu’il va y avoir plusieurs zones de ce type.

      Donc en gros alors que vous pouvez normalement passer X trains à l’heure sur la ligne, vous ne pouvez plus en passer que 75 ou 80% (par exemple). C’est physique, si vous essayez d’en mettre plus, ils se retrouveront à faire la queue pour respecter les distances de sécurité : ils prendront du retard de manière exponentielle.

      Peut-être vous souvenez vous d’une journée, il y a quelque mois, ou un tout petit incident (des paillettes de fer déposées sur le rail vers Saint-Michel-ND) avait provoqué un véritable chaos sur la ligne, parce que ça s’était produit pile au milieu de l’heure de pointe. Il avait fallu 12 heures pour venir à bout des retards : c’était exactement ce phénomène. Voilà ce qu’il se passerait si on ne procédait pas ainsi et voilà pourquoi c’est justifié.

      PS : comme je vois venir la remarque sur le fait que c’est à la SNCF de trouver des solutions, j’ajoute : il n’y a pas de bonne solution. Et celle-ci est la moins mauvaise, car elle permet de circuler à peu près correctement, et donc aux usagers de se déplacer, même si c’est dans des conditions encore dégradées. C’est mieux que de ne pas pouvoir les transporter du tout.

    • Rosolina91 dit :

      J’espère qu’au moins nous n’aurons pas de suppression d’un de ces deux trains par heure.
      Si la SNCF pouvait au moins tenir cela !
      J’en connais pas mal qui risquent d’être en retard !
      Même si c’est compréhensible, cela use ! C’est pour cela que l’on nous appelle les uses âgés !

  29. Didaz dit :

    Bonjour,
    La gestion totalement ahurissante des travaux continue de prendre les utilisateurs en otage ; bonjour les galères d’automne. Vous avez oublié d’ajouter les feuilles mortes sur les voies qui vont, elles aussi, ralentir/supprimer des trains.
    Suggestion: avez-vous envisagé de supprimer les usagers ?
    Didaz

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Prendre en otage ?

      L’utilisation de cette expression me fera toujours hurler. Pensez donc aux gens qui sont réellement pris en otage et on en reparle.

      Mais vous préféreriez sans doute qu’une commission de sécurité finisse par fermer purement et simplement la ligne parce qu’on n’aura pas fait les travaux que tout le monde juge nécessaires depuis bien trop longtemps déjà.

    • rcc dit :

      Les usagers sont d’abord otages de leur train train quotidien (sans rails), mais bon c’est un truc compliqué à admettre cérébralement

  30. Fabienne dit :

    Super !
    De toute façon je prenais déjà les trains omnibus depuis que je me suis faite agresser en gare de Juvisy Je préfère prendre un omnibus pour Paris en gare d’Athis-Mons plutôt que de prendre un train direct ou pire encore la ligne D dans ce coupe gorge qu’est la gare de Juvisy alors que j’habite cette ville.

  31. zouzou dit :

    Cool ces transports!! SNCF aucun scrupule, nuits blanches cet été, travaux de nuits sur le D on se fiche pas mal des gents qui habitent tout prêt des voies .on dors quand ?
    Ce matin nouveauté pas d’éclairage sur les quais à Juvisy à 7h du matin et panneau d’affichage des trains cachés dans les barrières de travaux dans les souterrains vers le quai H .
    Arrêté de nous prendre pour des pigeons !!les travaux castor et compagnie.. ça fait 39 ans que je bosse et c’est de mal en pire !!
    Si encore nous constations une amélioration.

  32. AMIEL dit :

    Alors là… Tout simplement, on croit rêver!!!!!
    Voilà sans doute le résultat de nombre d’années écoulées sans travaux réalisés… il aura fallu d’énormes catastrophes pour que « tout change »… mais à quel prix pour les usagers (stress, malaises, retards…)
    L’été sur la ligne C a été tout simplement IN-VI-VABLE et nous allons encore galérer pendant au moins un mois…
    Je suis écœurée de payer pour un service pareil, les problèmes s’accumulent… tous les jours c’est pareil… Mais là, ralentir juste pendant les heures de pointe,décidément, je ne peux pas comprendre !! A bon entendeur,

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @AMIEL :

      Je passe sur le temps perdu, on est d’accord là dessus. Je voulais simplement préciser ceci : on ne ralentit pas uniquement pendant les heures de pointe. Les ralentissements seront permanents pendant la durée des travaux. Simplement, faire circuler les trains plus lentement signifie que la capacité de la ligne est réduite. L’accumulation de ces zones de ralentissements fait que si on maintient tous les trains en pointe, ils vont bouchonner, se gêner et au final générer un gros embouteillage. Or, dans le rail, les retards sont exponentiels, ce qui signifie que plus il y a de trains concernés plus leur retard est important. On risque alors de mettre des heures et des heures à résorber les retards : la dernière fois que c’est arrivé suite à un incident en ligne, il a fallu près de 12 heures pour en venir à bout.

      En retirant certains trains en pointe, on permet d’éviter de tout paralyser.

      Hors les heures de pointe, l’espacement entre les trains est suffisant pour éviter d’en arriver là. Même si les trains prennent un peu de retard par allongement du temps de parcours, ils ne vont pas se bloquer les uns les autres. Il n’est donc pas nécessaire d’en retirer.

    • georges dit :

      En évitant d’effectuer tous ces chantiers en même temps et en les espaçant, il n’y aurait pas ces suppressions. L’enfer que le STIF et la SNCF vont nous faire vivre pendant plus d’un mois en dehors des péripéties habituelles qui nous pourrissent déjà la vie montre le dédain donné à l’usager…au bétail pardon. Tout cela pour montrer qu’on agit.. en dépits du bon sens.

  33. jmt230560Passer au statut dit :

    Et oui une fois de plus on peut se demander si la SNCF transporte des clients ou bien du bétail car ce n’est pas uniquement pendant 6 semaines que nous voyageons dans ces conditions mais toute l’année au moins 2 fois par semaine Quand Clem nous parle de 92 % de train, ce sont les trains potentiellement disponible mais avec les trains régulièrement supprimés, retardés etc, on doit plutôt être proche de 70 % de trafic respecté. Alors là pendant 6 semaines on va avoir droit au travaux restitués en retard et si on arrive à 40 % de trafic, on aura de la chance mais ce n’est pas grave, les vaches à lait auront payé leur pass navigo et si cela ne leur convient pas ils n’ont qu’à aller voir ailleurs

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Ah et bien les aléas étant des aléas par définition, je ne peux parler qu’en situation normale, bien sûr.

      Les vaches à lait, sinon, ne paient pas leur passe Navigo à la SNCF, donc ça n’a pas vraiment de rapport.

  34. Imad dit :

    Nous avons actuellement plusieurs billets d’ouverts sur le blog concernant les travaux, je suggérerai de regrouper les informations précédents les commentaires. En effet il y a trop de calendriers de travaux dispersés ce qui nuit ( à mon sens) à une bonne lecture chronologique. Tout ceci m’amène malheureusement à la conclusion que le week end je ne pense même plus à aller sur Paris pas envie trop de réflexions à avoir sur la possibilité d’un train la possibilité de repartir avant qu’il n’y en ait plus. Dommage.

  35. AlexisPasser au statut dit :

    Y a t’il une raison valable pour que le train gata au départ de Dourdan de 5h37 ait été supprimé 4 jours consécutivement depuis le début de la semaine et ce sans raison ce qui est plus qu’intolérable ?
    Si cela été dû à une cause extérieure, cela aurait été bien mis en avant, mais là bizarrement silence radio malgré mes multiples demandes d’explication….
    La semaine prochaine aurons nous à subir ce même désagrément ?
    Durant la période de travaux du 17/10 au 25/11 roulera t’il, si tel n’est pas le cas, cela fera 1 train/heure en direction de Paris….
    Merci d’avance pour vos explications (mais bon là j’y crois plus trop)

    • georges dit :

      Aucune, comme d’habitude, pas de d’information ou sinon non fiable, pas d’excuse et des gens qui ici nous parlent de 92% de trains disponibles théoriquement que la SNCF n’est jamais capable d’assumer… Taisez vous le bétail c’est comme cela…

    • Faites comme moi: consultez l’outil de ponctualité mis à notre disposition, quotidiennement, et vous verrez l’ampleur du désastre, tout en gardant à l’esprit qu’il ne concerne que les retards supérieurs à 5mn.
      Et là, vous aurez des éléments pour demander des explications.

  36. Ma vie de rêve avec ma ligne C dit :

    Bonjour

    J’ai découvert ce matin les travaux qui vont impacter la ligne C entre le 17 octobre et le 25 novembre. Déjà il a fallu aller à la pêche à l’information tant il y a peu de pub sur ce chantier. Ensuite en 1er page on peut lire : Je connais déjà votre prochaine question (légitime!): “Lydie, peut-on avoir la liste des trains en circulation et les horaires?”

    Alors ne vous en faites pas, je vous publierai ces infos dès que je serai en leur possession.

    En gare ils les ont mais pas ici franchement incroyable.

    Je prends le RER C à Etampes jusqu’au musée d’Orsay et quand je lis page 3 penser aux covoiturages franchement à hurler de rire, surtout que après on va nous saouler avec les problèmes de pollution. On marche sur la tête.

    En gros démerdez vous, comme d’habitude. Merci qui merci la SNCF.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Bonjour @Vie de rêve,

      Ces travaux sont pourtant évoqués depuis un moment, ils étaient même mentionnés dans le calendrier trimestriel disponible depuis début septembre, et font l’objet depuis une semaine d’un affichage spécifique dans les gares (affiches dans les halls et bannières sur les quais).

      Les horaires sont également disponibles sur ce blog (ici : https://malignec.transilien.com/2016/09/28/travaux-dautomne-trains-circulation-horaires/) et distribués dans les gares.

      Le covoiturage n’est peut-être pas idéal mais c’est une alternative qui a le mérite d’exister. Rien ne vous y oblige, bien entendu.

    • FCL91 dit :

      Clem : Vous êtes sérieuse, covoiturer entre Etampes et Musée d’Orsay ?

    • ClemPasser en mode normal dit :

      C’est du masculin pour moi et pas du féminin 🙂

      Je n’ai pas spécialement parlé de covoiturer entre Étampes et Musée d’Orsay, mais je parlais en général. Peut-être que ça aide des usagers qui n’auraient pas nécessairement eu l’idée ?

    • Avec la fermeture des voies sur berge, l’interdiction des voitures d’avant une certaine époque dans Paris, + les bouchons pour rallier Paris dès 6h30 le matin (80km de bouchons hier à cette heure), sans parler du prix et de la rareté des parkings, et encore moins du surcoût du covoiturage qui s’ajoute à Navigo, proposer l’option du covoiturage pour Paris est presque ironique.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Personne n’a parlé de covoiturage pour Paris mais de covoiturage en général. Vous tirez les propos par les cheveux quand même 🙂

      Il n’y a pas que des gens qui vont à Paris figurez-vous. D’autres peuvent covoiturer jusqu’à une gare d’une autre ligne pour rallier Paris. Il y a plein de possibilités, pourquoi les passer sous silence ?

    • georges dit :

      Les suppressions sont prévues depuis longtemps mais rien n’est prévu pour les pallier… Subissez…
      Clem : vous dites que les travaux sont mentionnés depuis début septembre, vous me faîtes rire, les travaux mentionnés à cette époque n’indiquaient en rien ce qui nous attendait et donc les informations étaient inutiles. Vous même avez posté dans ce blog contredisant les soit disantes rumeurs de branches avec seulement 1 train sur 2… Mauvaise fois quand tu nous tiens. Pourquoi la SNCF a caché le plus longtemps possible l’ampleur des suppressions et des galères qu’elle allait faire subir à l’usager bétail qui doit juste se taire et accepter les conditions de transport pourris qu’on lui fait subir…

    • Se reporter sur une autre ligne, ben voyons. Lesquelles ?
      La D, qui fait déjà l’objet de suppressions de trains pour augmenter sa fiabilité et dont la mesure n’a pas démontré sa réussite ? Une ligne elle aussi déjà saturée dont les trains sont bondés à Juvisy, au point que si la C se déverse dessus, la gare devient un danger ?
      A l’opposé, la B ? Elle-même saturée, relevant de la RATP au Sud et dont, elle aussi, la ponctualité et les conditions de transports se dégradent de jour en jour ?
      En utilisant des réseaux routiers saturés dès 6h30 du mat’ ? Ce matin, c’était 110km de bouchons à 6h30 pour la région. Donc pas exclusivement Paris. Essayez d’utiliser l’ex-nationale 7, la Francilienne, l’ex N20. Tous les réseaux sont pleins dès potron-minet.
      En gros, le covoiturage est la solution payante (et non prise en charge par nos employeurs), en sus du paiement de Navigo, pour nous envoyer sur-saturer des lignes déjà au bord du gouffre, au sein d’une région qui tire des alarmes sur le taux de pollution et l’engorgement des réseaux routiers.
      Parlez à n’importe quel utilisateur de la ligne C Sud et tout le monde vous répondra la même chose: les alternatives sont faibles (voire inexistantes sur certains tronçons), chères et sanctionnées soit par Paris, soit par la politique environnementale de la région.
      (Et puis, les retours que j’ai eu du covoiturage… Faut avoir drôlement confiance dans le conducteur, dont on ne sait pas s’il est assuré, s’il roule à jeun, sans fumette, avec une voiture aux normes et entretenues. Et vu les carcasses que je croise… Ahem.)
      Ce ne sont que des constats quotidiens de mon secteur, sur lesquelles je me base pour dire à quel point la SNCF est déconnectée des usagers.
      Mais c’est moi qui tire les propos par les cheveux 😉

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @georges :

      J’aimerais bien que vous ne me fassiez pas dire ce que je n’ai jamais dit.

      a) les modifications d’horaires en pointe étaient clairement indiquées dans un bandeau noir sur le calendrier dispo depuis début septembre,

      b) j’ai dit à l’époque qu’il ne servait à rien de propager des rumeurs alors qu’on n’avait pas de confirmation officielle et que le plan de transport n’était pas finalisé. Après on nous reproche des infos contradictoires, mais évidemment quoi qu’on fasse ce n’est jamais assez bien : on communique trop vite, pas assez vite…

      @Portes :

      OK, tout est saturé alors. Toutes les lignes + les routes. Si vous avez une solution miracle je vous écoute.

  37. Didaz dit :

    Les propos de Clem (30 septembre 2016 à 16:01) me laissent penser qu’il est préférable que je trouve un autre site pour exprimer mon ressenti ;
    Continuez à vous mettre en colère, cher Clem, pour ce que les gens écrivent et pensent DANS UN CONTEXTE BIEN PRECIS, reprenez et déformez leurs propos, vous faites ça très bien.
    Merci aux blogueurs mais adieu.

  38. Imad dit :

    Bonjour,
    En gare d’Epinay sur Orge vendredi matin aucune fiche horaire de mise à disposition. Je réitère ma demande aurons nous dans notre gare fantôme des agents SNCF avant le D Day ?

  39. Ma vie de rêve avec ma ligne C dit :

    Bonjour,

    Comme les fréquences aux heures de pointes sont allégés pour ma part axe Etampes Musée d’Orsay, le prix du tarif mensuel NAVIGO sera t’il aussi allégés ?

    Salutations !!

  40. Blablaaa dit :

    Et sinon juste au moins des bus de remplacement direct pour Paris depuis les gares de branches? Non vraiment il faut au moins un bac+8 pour y penser…

    Quand j’entend les pubs pour du covoiturage sur mon quai d’arpajon alors que mon train est deja en retard 2 jours de suite (et alors qu’il n’y a même pas encore de travaux….) j’ai envie de pleurer.
    Provinciale en région parisienne depuis 2 ans, je n’ai pas connu 1 semaine sans problème de RER C. La SNCF fait de nos vies un enfer et en plus je lis ici des réponses d’un certain Clem d’une telle condescendance..

    • En ce qui me concerne, dans le Val d’Orge, un bus met 90mn pour aller sur Paris; il contient 60 personnes maximum, contre 1000 pour un train.
      Et à condition que le chauffeur soit formé pour respecter le code de la route et ne pas se perdre.
      Cette solution n’est déjà pas viable à 23h, alors en pleine journée et heures de pointe…

    • Blablaaa dit :

      Il met 90min car il s’arrète partout, pareil depuis arpajon où il met 1h.
      Mais un bus direct toutes les 15min, je ne sais pas.. Au moins j’essaye de réfléchir à des solutions, ce que ne fait apparement pas la SNCF..

      Après j’ai bien compris grâce à Clem et RCC que la SNCF ne veut pas se prendre la tête pour les usagers. Après tout on a qu’à faire des efforts, demander à nos patrons et entreprises d’en faire, à nos économies d’en faire pour payer la baby sitter un peu plus, .. pour qu’eux ne le fasse pas !

    • Admettons qu’ils aient les moyens financiers et humains de mettre des bus à la même fréquence que les trains et direct pour Paris.
      1 train = 1000 personnes.
      1 bus = 60 personnes.
      Rien que pour Sainte Geneviève des bois, sur le train de 8h mettons, il faudrait, je pense, 4 bus pour absorber le flux de voyageurs (je ne serais pas étonnée que ce train concerne au moins 200 voyageurs)
      Pour les 5 gares du Val d’Orge (j’exclue Juvisy avec la D), pour compenser ledit train, il faudrait donc 20 bus, avec un temps de parcours de 60mn pour arriver à BFM.
      Bien sûr qu’il faut trouver des solutions, mais celle du bus n’est qu’un pis-aller. Et là, je parle en monde idéal, genre y’a pas d’autres voitures sur la route, genre le chauffeur se perd pas, genre y’a effectivement ce nombre de voyageurs, etc.
      Où je vous rejoins, c’est qu’à part le co-voiturage qui n’est pas non plus une solution viable, la SNCF est effectivement coincée par des logiques économiques et par un engrenage d’abandon de la ligne C depuis les années 80.

    • rcc dit :

      En fait vous vous répétez à longueur de porte-post.
      Vous feriez mieux de déménager ou changer de taf, voire acheter un robot pour poster tout ça quotidiennement pendant les 20 prochaines années.

      Sinon la B au sud fonctionne pas trop mal le matin, ça va être mon trajet alternatif, pas envie de me payer les hordes de geignards qui adorent se pousser à toute heure (encore une belle expérience hier soir avec une ahurie qui se plantait devant une porte à BFM empêchant les gens de descendre). J’irai la rallier en bagnole et je peux trimbaler du monde (mais bon si ça se trouve je suis bourré à 6h, donc vaut mieux ignorer ça et continuer de cultiver son futur ulcère)

    • AlexisPasser au statut dit :

      Pour aller d’où à où ?

    • rcc dit :

      Longju / Antony a priori, bcp trop au nord pour vous je pense

    • AlexisPasser au statut dit :

      Ouh là oui lol

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Pour les bus de remplacement nous sommes limités par :

      a) les capacités des transporteurs qui assureront la desserte,
      b) la circulation. Des dessertes longues en bus sont très problématique dès que la circulation est difficile.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Pour la condescendance, je vais faire comme si je n’avais pas vu (encore que si ça peut vous faire plaisir). Notez quand même que je prends sur mon temps libre pour informer et répondre, ce que personne ne m’oblige à faire.

      Pour une fois je n’ai rien à redire au post de @Portes. Voilà. Juste : les solutions, il n’y en n’a pas.

    • flobusPasser au statut dit :

      Pour rappel, je crois que @Clem l’a déjà évoqué ici, les transporteurs ont aussi d’autres missions à assurer (pas seulement celle de substituer les RER) , et donc ils n’ont donc pas 100% des bus ni 100% des chauffeurs à disposition pour les bus de substitution…
      D’ailleurs durant les pointes les transporteurs utilisent déjà beaucoup de leurs bus pour leurs missions habituelles donc difficile de substituer un RER pendant cette période.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Tout à fait @flobus.

      Lors de travaux, tout est planifié, mais comme l’a souligné @Portes, on ne met pas un RER de 1000 places dans un bus de 60 places. Il faut beaucoup de bus. On ne peut pas inventer des bus là où il n’y en a plus. Beaucoup de transporteurs n’ont pas de parcs très étendus, et chacun d’eux continue d’assurer ses lignes régulières.

      Et lors d’un incident, surtout en heure de pointe, ça devient très compliqué de trouver des bus.

  41. Blablaaa dit :

    Ah et bien le fameux RCC dont je parlais et ces jolis posts bien condescendants… Vous ne voulez pas bosser pour la SNCF? Parce votre état d’esprit à l’air de coller parfaitement à celui de la boite 😉

    • rcc dit :

      Ne pas se plaindre = être condescendant, c’est un blabla-concept !
      Aucune intention de rallier la SNCF non, vous devriez essayer d’élargir les petites cases figées dans votre esprit.

    • dunnno dit :

      @rcc, chou, comment on élargit des cases ?

    • rcc dit :

      Avec un maillet, mais attention à votre brushing.

    • dunnno dit :

      @rcc, j’ai pas de brushing, vieux fou (mignon)!

  42. Odile dit :

    Pourquoi nous parle-t-on de privilégier les omnibus alors qu’en fin de journée aux alentours de 19 h, les ELBA vont devenir des ELAO pendant 6 semaines ? En conséquence, nous n’aurons plus que 2 trains par heure au lieu de 8 pour nous rendre à Epinay/s Oge, Ste Geneviève des Bois et St Michel/s Orge dans cette tranche horaire car seuls 2 DEBA sont prévus. Les trains vont être surchargés pendant 6 semaines et tout le monde ne peut pas se permettre de rentrer plus tôt !

  43. jim mojo dit :

    moi, j’ai choisi… ce sera la voiture pendant le mois de novembre. Ce n’est pas idéal pour moi, mais pas question de payer pour un service dégradé.

  44. Multiusager dit :

    Et le prix de la navigo va t’il être alléger pendant ce mois de galère je sent sa il y aura pas ?

    Et pour ce qui ont pas la possibilité de coivoiturer comme moi on est obliger de partir plutôt du boulot le soir ou le matin en i allant ou en revenant en cours ou autre pour avoir des conditions de voyage correct

  45. Multiusager dit :

    Je comprends vos travaux de modernisation des voies des installations ou autre …

    Mais ce que je comprends pas pourquoi vous les faites dans les heures où il y a le plus de monde sur les heures de pointes en plus 7h – 9h et 17h – 19h

    Pourquoi vous les faites pas c’est travaux dans les heures où il y a le moins de monde en heures creuse ?

    • dunnno dit :

      Non la Multiusager lisez bien le post.
      Les travaux se font de nuit, et comme le matoss mis en place, soit provisoirement, soit définitivement (dites mois si je me goure les gens hein), aura donc besoin d’une circulation allégée de type heures creuses grand max. Ainsi, pour les heures de pointe il y aura trop de trains, ils les suppriment pour passer toute la journée en heures creuses.
      Voilou 🙂

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Deux cas de figure :

      Les opérations les plus simples se font en une fois, de nuit. Une fois terminées, une limitation temporaire de vitesse (de 40 à 100 km/h en fonction des circonstances) sont mises en place le temps que la voie ou l’appareil de voie remplacé se stabilise. Un peu comme une période de rodage.

      Les plus complexes se font en plusieurs fois, de nuit. Pour permettre la circulation de trains en toute sécurité pendant la journée, on réalise une installation provisoire, qui nécessite que les trains ne dépassent pas une vitesse assez faible (au maximum 40 km/h) à cet endroit.

      Du coup, le nombre de trains par heure qui peuvent emprunter la ligne diminue puisqu’ils vont plus lentement. En heure creuse, l’espacement entre les trains est suffisant pour absorber ces allongements de temps de parcours. En heure de pointe, les trains sont trop proches les uns des autres : si on n’en supprime aucun, chaque train va prendre du retard à cause de celui qui le précède, de manière exponentielle (si le premier train prend 2 min, le suivant en prend 4, le suivant en prend 8, etc). On aboutit alors à un blocage pur et simple de la ligne, comme ça arrive lors de gros incidents. Il faut ensuite des heures et des heures pour faire revenir le trafic à la normale. Réduire le nombre de trains permet d’éviter cela.

  46. Imad dit :

    …..et rouler moins vite…

  47. Imad dit :

    @flobus la plupart d’entre nous n’habitons pas dans la ville où se situe leur gare de départ et d’arrivée, personnellement je connais bien le 420 ex 402d’Epinay à Grigny ou les autres bus DM 3 pour aller à Juvisy etc .. Mais le temps de parcours est bien rallongė de 25 à 30 minutes et l’objectif est bien de s’éviter toute cette rallonge. Je crains que la D qui est déjà bien saturée ne puisse faire vase communiquant. Lorsqu’il y a des problèmes je navigue entre la D et la C lors de l’accident de Bretigny j’avais fait Gare de Lyon Grigny et 402. Mais tous les jours non, sî je dois aller à Juvisy c’est en voiture et me garer à Viry car c’est gratuit.

    • flobusPasser au statut dit :

      @Imad D’accord je proposais juste des itinéraires alternatifs au cas où ça puisse intéresser des personnes

  48. Imad dit :

    @flobus, Mercien tout cas, cela peut donner des idées d’itinéraires bis. On verra .lors de ce mois de novembre ce que cela va donner.

  49. labergere dit :

    merci pour ceux qui doivent récupérer les trains qui vont jusqu’à Dreux ( 1 par heure ) avec ses nouveaux horaires je suis obliger de raboter toutes mes journée pour avoir la correspondance

  50. Canal lau dit :

    Bjr
    Question : pourquoi faire Én journee les travaux aux heures de pointe
    Pourquoi ne pas les reprendre aux heures creuses de la journee??? Vraiment je ne comprends pas ce choix!
    Les wagons vont être encore plus surchargés voire inaccessibles par les passagers…tout le monde va se ruer, les quais vont etre bondés ce qui ne va générer que colère et mécontentements…je Mets deja + de 2 heures pour rejoindre Issy val de seine …pensez vous un peu A nous et A notre épuisement physique et morale de subir encore ces désagréments?

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Bon, je vais réexpliquer : les travaux n’ont PAS lieu en heure de pointe. Ils sont réalisés de nuit. Mais pour certaines opérations, une seule nuit ne suffit pas. Donc pour que les trains puissent circuler entre deux nuits, une installation provisoire est mise en place qui permet aux trains de passer, mais à vitesse très réduite (inférieure à 40 km/h).

      Les trains étant plus lents, les temps de parcours s’allongent. Le nombre de trains/h qu’on peut faire passer diminue. En heure de pointe il y a trop de trains pour absorber les allongements de temps de parcours, ils circulent avec des intervalles trop faibles. C’est pour ça qu’on est conduits à en supprimer. Sinon, c’est la garantie de tout bloquer à moyen terme car chaque train prendra du retard de façon exponentielle. C’est le même phénomène qu’on observe sur la route quand une voie est indisponible… un gros embouteillage.

      En heure creuse, tous les trains sont maintenus car les écarts entre deux trains sont plus importants, et sont suffisants pour absorber ces ralentissements.

      La seule alternative est de faire les travaux d’une traite, ce qui nécessiterait la fermeture totale de certains tronçons pendant plusieurs jours voire semaines, et je doute que vous trouviez cette solution plus acceptable.

    • dunnno dit :

      @Clem, je sais, c’est relou d’expliquer toutes les 10 minutes ce truc. Du coup, ça montre les limites de la communication à la SNCF qui, certes, dit qu’il va y avoir des travaux à grands coups de bâches (le nouveau Graal) mais oublie de dire suffisamment à l’avance pour qu’on s’organise, qu’il n’y aura pas de trains un jour de semaine 200% ouvré.

    • rcc dit :

      C’est une journée qui compte double ? Elle fait 48 heures ?

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @dunnno : je sais bien que tout le monde ne peut pas lire les dizaines voire centaines de commentaires qui peuplent chaque post (donc beaucoup des miens je le reconnais). Je n’en veux à personne de reposer une question, et j’y réponds à nouveau bien volontiers. Enfin bon quand même j’avoue être un peu exaspéré quand c’est la même personne qui la repose pour la troisième fois, ce qui arrive de temps en temps 🙂

  51. Sagesavigny dit :

    MoinS voire pas de jeunes agents qui sont plantés à rien faire devant les dépliants à Versailles chantier et une indemnisation pour cette période qui va encore nous flinguer la santé serait judicieux

  52. Imad dit :

    L’installation provisoire est elle testée avant de faire passer les trains qui nous transporteront ? Parce que pour l’instant nous nous insurgeons sur le côté diminution du nombre de trains ou même absence mais pas ce sur quoi ils vont rouler.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Imad : évidemment, on ne fait pas rouler les trains sur n’importe quoi. C’est plus une question de stabilisation vis à vis du ballast et du sol je pense, un peu comme un aiguillage neuf. D’où la vitesse réduite des trains.

  53. AlexisPasser au statut dit :

    Qu’entendez vous par installation provisoire, et installation provisoire de quel matériel ?
    Comment les dates des travaux ont elles été décidées ? (vacances scolaires pour une partie, autre raison ?)
    Pourquoi plus de problème d’aiguille, problème sur les voies, d’incidents électriques depuis justement la mise en place des travaux ?

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Je n’ai pas les détails techniques des installations provisoires, je ne voudrais pas vous dire de bêtises.

      Pour les dates, bien sûr les travaux qui affectent le plus le trafic sont programmés lors des périodes où l’affluence est moindre, si possible. Le weekend du 29 octobre offre trois avantages : les vacances scolaires d’une part, et le pont d’autre part, donc en troisième, le fait de disposer de plus de temps. Même si nous savons tous que beaucoup de gens ne font pas le pont et ne seront pas en vacances, il y a quand même une baisse de la fréquentation le lundi par rapport à un jour normal.

      Ce n’est pas idéal, mais c’est moins pire que de devoir le faire en semaine pleine.

      Pour les problèmes qui s’enchaînent depuis une dizaine de jours, je ne pense pas que ça ait à voir, vu les localisations des incidents (qui n’ont pas lieu aux mêmes endroits que les travaux). Ça me semble plus être de la malchance qu’autre chose. La rénovation de l’infrastructure (voie et appareils de voie notamment) visent justement à limiter ce genre d’incidents. Bien sûr, le problème électrique entre lundi et mardi, c’est encore autre chose.

    • AlexisPasser au statut dit :

      Merci pour la réponse, mais comment peut on avoir une réponse sur les installations provisoires, ces mêmes installations vu qu’elles sont provisoires ne vont elles pas créer de problèmes supplémentaires vu qu’elles ne seront pas totalement fiables ?
      Est ce économique de mettre des installations provisoires, pour les enlever par la suite puis en remettre des définitives ?
      Les Grandes Lignes vont elles aussi subir une réduction de trafic ?
      Pour le pont, ben tout le monde ne le prends pas, tout comme tout le monde ne prends pas de jour de congés à cette période, vous forcez à prendre des jours de congés, au moins concernant le pont (après certains vont rebondir sur le verbe forcer mais je vois pas comment on peux le dire autrement)
      Ces problèmes ne s’enchainent pas que depuis une dizaine de jour, ils s’enchainent depuis le début de l’année, et aux endroits qui ont justement été rénovés, d’ou la question, donc je ne vois en aucun cas la baisse de ces incidents, bien au contraire malheureusement.
      De plus trouver comme excuse aux problèmes rencontrés, la malchance, cela fait rire jaune…

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @Alexis : je ne suis pas technicien ni agent voie, j’ai confiance dans ce qu’ils font et dans ceux qui, derrière, autorisent la circulation (ce qui engage notamment leur responsabilité pénale). Je suis désolé de ne pas tout savoir dans des domaines qui ne sont pas les miens. J’ai dit que je préférais ne pas vous dire de bêtises, j’aurais pensé que vous apprécieriez. Maintenant si un agent voie se balade par ici il pourra peut-être vous en dire plus !

      Ensuite ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit. Je n’ai pas dit que les incidents étaient de la malchance, j’ai dit que l’enchaînement était de la malchance, c’est quand même assez différent.

      Le trafic sera totalement interrompu au sud de Juvisy, cela inclut les grandes lignes.

      Et pour le pont, je vous invite à relire mes commentaires. Je n’ai jamais dit le contraire. J’ai dit que c’était la moins pire des solutions que de profiter de ce grand weekend parce qu’il y a une baisse de la fréquentation liée aux vacances scolaires et au pont. Je n’ai jamais dit qu’il n’y avait plus personne.

      Enfin, je n’ai pas souvenirs d’incidents particuliers ayant eu lieu sur une installation récemment rénovée, mais bon il faudrait revoir ça dans les détails, je n’en cherchais pas spécialement.

    • AlexisPasser au statut dit :

      Clem, ne me faites également pas dire ce que je n’ai pas dit, j’apprécie en toute honnêteté vos réponses, même si je suis dubitatif devant certaines, que quelqu’un prenne le temps de répondre dans le calme et de surcroît qui ne travaille pas sur la C (si je ne me trompe pas)me fais plus que plaisir mais me surprends lol. Le personnel technique de la ligne C ne réponds plus, le pseudo directeur a autre chose à faire que de répondre à des questions me semblant légitimes en dehors de la période des tchats…
      Et j’ai arrêté de poser des questions à des agents vu que voilà, ils ne savent rien (enfin pour ceux que j’ai rencontré)
      Il est vrai que faire des posts sur les challenges de passage, le festival pariscience entre autre est autrement plus important ce que je concois (joke)

  54. O2 dit :

    Bonjour,
    Je lis « aucun train le 31 octobre sauf pour l’axe Paris-Orly » : je suppose donc que je serai la petite veinarde qui aura des trains à Choisy le Roi pour aller bosser à Paris ? Mais comme ça m’étonne (d’être une veinarde…) je préférerai en être sure !?
    Merci !

    • ClemPasser en mode normal dit :

      En effet les trains MONA/ROMI et NORA/GOTA ne seront pas affectés ! Choisy-le-Roi sera donc desservie par ces trains. D’ailleurs le lundi 31, les VICK/CIME seront là aussi. Attention, la base des horaires sera celle d’un samedi !

      Pour mémoire :

      Le samedi 29 et lundi 31 (Horaires de samedi)

      * les SARA/ELBA circuleront entre Juvisy et SQY ;
      * les LARA/DEBA circuleront entre Juvisy et Invalides ;
      * les VICK/CIME circuleront normalement ;
      * les NORA/MONA et GOTA/ROMI circuleront normalement.

      Le dimanche 30 et le mardi 1er jusqu’à environ 17h (Horaires de dimanche)

      * les SARA/ELBA circuleront entre Invalides et SQY ;
      * les LARA/DEBA seront supprimés ;
      * les VICK/CIME circuleront d’une part entre Chantiers et Juvisy (sauf dimanche matin !!), et d’autre part entre Château et Invalides ;
      * les NORA/MONA et GOTA/ROMI circuleront normalement.

  55. M29 dit :

    Bonjour,
    si les travaux de nuit prennent trop de temps et impliquent que les trains des heures de pointes du matin soient moins nombreux ….pourquoi ne pas faire ces travaux pendant les heures creuses de la journée et ainsi n’impacter que les trains en heures de pointe du soir??? Pourquoi ne pas avoir anticipé et effectué ces travaux à une autre période de l’année? L’automne on bosse il fait nuit tôt et tard c’est les impôts on en a déjà plein les chaussettes…c’est une question d’ordre financier je suppose?

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Mais ça ne changerait rien du tout, à part le fait de devoir couper la circulation pendant les heures creuses. Vous auriez quand même le problème à la pointe du soir, ainsi qu’à la pointe du lendemain matin en attendant la reprise de travaux en heures creuses : CQFD.

      Pourquoi pas à une autre période de l’année : parce qu’il y a des travaux partout et tout le temps et qu’on ne peut pas tout faire en même temps, tout bêtement.

  56. Supprimer un train aux heures de pointe c’est faire entrer le contenu de deux trains dans le train suivant… c’est mathématique. Alors que les trains sont archi combles en temps normal… ils se transformeront en bétaillères… donc prévoir malheureusement des malaises voyageurs.
    Les voyageurs ne sont donc même pas assurés de pouvoir monter dans la rame!!! certains resteront à quai…
    Courir pour aller au travail sans avoir la certitude d’arriver à l’heure, louper des entretiens, des réunions des rdv clients, puis le soir, courir pour arriver avant la fermeture des écoles pour aller chercher les enfants sans avoir, là encore, la certitude d’arriver à l’heure.
    Chère sncf, vous aurez beau faire la plus belle communication du monde, la réalité du quotidien des usagers demeure la même car ils payent cette désastreuse gestion des lignes de la banlieue parisienne depuis bien des années (du temps même où l’entretien des voies était de la responsabilité de la sncf).
    Quelque soient vos efforts, l’ingratitude des usagers demeurera tant que le quotidien de leur transport ne s’améliorera pas car ils n’ont pas d’alternative réelle et efficace à l’usage du rer C. Telle est la réalité.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @mouton : malheureusement, essayer de mettre plus de trains sur une ligne qu’elle ne peut en absorber, c’est le blocage de la ligne assuré, c’est tout aussi mathématique que ce que vous dites. Imaginez l’autoroute de la Maurienne un weekend de départ aux sports d’hiver, et vous aurez une bonne représentation de ce que ça donnerait.

      Si vous avez des alternatives, je suis sûr que le COT sera preneur. (indice : il n’y en a pas, en dehors de ne pas faire de travaux du tout, avec les conséquences que l’on devine : dégradation accélérée, possibles accidents, et ultimement perte de l’autorisation d’exploitation de la ligne : vous seriez sacrément embêtés dans tous les cas…)

      Ça ne retire rien aux difficultés que nous rencontrons tous dans cette situation… mais faire ces travaux est obligatoire.

    • comme vous l aurez deviné, très cher Clem, je fais partie de ces ingrats utilisateurs de la ligne C. Ce que je voulais dire c est que vous aurez beau justifier la nécessité de ces travaux, nous, utilisateurs, subirons encore et encore et encore, ce désastreux quotidien qui s impose a nous, ingrats usagers. Et si ces travaux sont obligatoires c est parce qu il le sont devenus. C est l héritage d une gestion désastreuse des voix depuis des décennies. Et la SNCF est partiellement responsable de cet héritage puisqu elle y a contribué. il ne suffit pas de dire aux usagers que ces travaux s imposent et qu il n y a pas de choix que de subir, il faut aussi dire, par honnêteté, que la SNCF assume sa part de l héritage désastreux qu est l état actuel des infrastructures.
      Bien cordialement, mais avec une profonde exaspération.

    • rcc dit :

      Ah voilà la préoccupation principale du Mérinos : trouver un coupable. C’est vrai que ça fait avancer le troupeau ça.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Je voudrais juste rappeler que la plupart des agents qui bossent sur la ligne sont aussi des usagers. J’ai été coulé deux fois cette semaine sur deux passages. Et si vous lisez régulièrement mes commentaires, vous aurez remarqué que je dénonce moi même régulièrement le sous-investissement chronique dont le réseau non-GV a fait l’objet pendant des décennies.

      Néanmoins, il faut bien vivre avec le passé, et on n’y peut plus grand chose. En dehors de rattraper, et d’expliquer, expliquer, expliquer. Je ne sais pas ce que je peux faire de plus.

    • Vous, Clem, n’y pouvez rien.
      Il ne s’agit pas de chercher des coupables.
      Il s’agit que la direction reconnaisse, vis-à-vis des clients, qu’elle a laissé la ligne à l’abandon, qu’elle n’écoute pas les usagers dans ses plans de travaux, ni les impacts quotidiens, que le contact Transilien est indigent (toujours des messages perdus, pas de réponse au dernier mail depuis plus d’une semaine, des réponses emplies de banalités qui démontrent que le personnel chargé de répondre ne prend même pas la peine de lire le message, etc), que la formation au contact client doit être tout aussi indigente vu les réponses de nombreux jeunes agents (les plus aguerris par contre sont souvent blasés mais au moins efficaces) et doit être une priorité pour une société de services, donc que la direction reconnaisse qu’elle a commis des erreurs, qu’elle en tire les conséquences et qu’elle change son fusil d’épaules.
      Ce serait déjà un énorme pas en avant.

    • rcc dit :

      Ca ne changerait rien à la situation passée, pas plus qu’à la future : ce n’est pas le métier de la SNCF de faire du transport de personne dans un environnement urbain surpeuplé, ils ne savent pas faire tout simplement. Ils font donc des travaux à la mode GL (ça c’est leur métier) en essayant de bricoler pour que ça tienne au mieux.
      La pression économique a de surcroît généralisé le recourt à la sous-traitance, dont on se plaint aujourd’hui en réclamant des remboursements (serpent, mords-toi bien fort ta jolie queue). Je serais pas étonné qu’en plus des rames surchargées à venir, il y ait quelques matinées infernales avec restitution tardive de travaux.

    • Sébastien de Melo dit :

      La région parisienne est surpeuplée. C’est là l’unique problème. Mettons en œuvre un plan visant à diviser la population par 3 en 5 ans et le problème est réglé.
      Mais ces irresponsables font le contraire. Le « grand Paris », comme si nous n’étions pas déjà assez nombreux…

    • Gilles SPasser en mode normal dit :

      @Sébastien de Melo : je ne pense pas que le nombre d’habitants de la région parisienne soit la cause des soucis. L’agglomération de Berlin a certes moins d’habitants mais la densité est la même (3700 au km² environ) et le réseau y est construit en conséquence (plus petit).
      .
      Jusqu’en 2007 environ, la ligne fonctionnait très correctement (7% de retards), et entre 2008 et 2016 la population francilienne n’a pas explosé, elle est passée de 10,35 millions en 2008 à 10,6 millions en 2013 (environ 2,5% de hausse).
      Par contre, sur la même période sur la ligne C, le trafic a cru de 3% par an (chiffre B Gosselin de septembre 20…12 !), soit 30,4% de plus en 8 ans (c’est sur la ligne, donc une sorte de moyenne, c’est peut-être plus au Sud, moins au nord, ou l’inverse, et ce ne sont pas forcément les périodes de pointe, ça intègre peut-être les heures creuses, qui ont maintenant des rames bien chargées à toute heure, je n’en sais rien).
      .
      Option 1 : ajouter des trains. Mais les professionnels du train nous disent que c’est déjà saturé (en poussant un peu on devrait arriver à ajouter un train ou deux par heure, mais au risque en cas de pépin de bloquer encore plus de trains, donc match nul dans le fonctionnement décadent actuel de la ligne).
      Comme il est demandé aux salariés d’arriver à 9 heures et de partir à 18 heures, les gens continueront en pointe à prendre le même train qui leur assure théoriquement d’arriver à leur voulue par l’employeur.
      .
      Donc, option 2: ajouter 2 à 3 voitures par train. Ça règle la question de la saturation « 9h » et « 18h » et de l’encombrement de la ligne, par contre ça nécessite d’allonger les quais de toutes les gares. C’est faisable, mais c’est long à faire (mais je pense qu’on y viendra quand même malgré toutes les difficultés d’expropriation et de génie civil, mais il faudra compter 10 ans de procédures, et encore, à condition que ce soit faisable dans toutes les gares anciennes, notamment parisiennes).
      .
      Donc, option 3 : télétravail. Mais chacune et chacun, en travail posté, ou recevant du public, ne peut y prétendre. Mais ça ferait baisser quand même le nombre de passagers « en moyenne » => là, il faut une volonté du législateur, selon les possibilités des entreprises. Là où je bosse, c’est faisable et on le fait (avec un quota par service, paf, chez nous il y a toujours une personne qui a truandé le système avec une fausse adresse et qui te pique de fait ton créneau, ou la DRH qui ne pense pas à mettre à jour les bénéficiaires, alors celle qui est en congé mat’ depuis deux ans continue de squatter une position de travail à distance alors qu’elle n’en a plus besoin, bref, un peu pénible à gérer mais tout à fait faisable avec une volonté législative d’imposer ce mode de travail… quand c’est faisable, ce qui arrive dans un certain nombre de métiers… si le salarié le veut bien – préférence pour voir ses collègues, nécessité d’être là… – ou si c’est faisable – personne à la maison pour te distraire/déranger notamment). Mais c’est une bonne piste.
      .
      D’où l’option 4, qui a été proposée par la SNCF elle-même : sortir du sacro-saint « 9h » et permettre d’arriver à 9h30 pour partir à 18h30.
      Pour ma part je pense qu’il faut aller jusqu’au 10h-19h.
      Effectivement ça baisserait mécaniquement la congestion des rames, à condition que la SNCF élargisse la période de pointe, et que des modes de vie changent, ce qui veut dire que les Administrations ne ferment plus à 17h30 mais à 19 heures, que l’école garde les enfants plus tard sans les mettre au commissariat à 18h31, que le médecin reçoive jusqu’à 20h00…
      Mais on ne va pas changer tous les horaires de tous les métiers de toute une région-poumon économique juste pour arranger la SNCF et seulement elle.
      Néanmoins c’est une très bonne piste car tout le monde ne va pas à La Poste ou aux Impôts le même jour à la même heure. Mais il faudra qu’ils se mettent à changer leurs horaires : retour au début du paragraphe.
      .
      D’où l’option 6 : construire des zones d’activités (comme a fait St-Denis) pour cesser la convergence vers La Défense par exemple, et que ce soit réellement accessible. Par exemple, j’exclus de fait Les Ulis, ou la zone de Champs sur Marne, qui sont inaccessibles en transports (il y a parfois le RER mais pas de bus, il faut 1/2h de marche ou un bus tous les 3/4 d’heure, et encore, en HP, et il faut passer par Paris).
      .
      Option 7 : Grand Paris, avec des lignes qui ne passent plus par Paris mais vont de banlieue à banlieue. Ouf ! on va le faire. Ca prendra dix ans mais on va le faire.
      .
      Option 8 : tuer tout projet de TGV (dont le dernier, un truc du genre Limoges-Reims où je ne sais quoi) et réaffecter la somme de ce budget à l’Île de France pour réparer tout ça. J’y ajoute supprimer les pubs TV, habillages etc. aux couleurs du seul transporteur, ou d’une coupe sportive, supprimer le développement d’applis inutiles (ou de casser celles qui marchaient), appliquer la « tolérance zéro » contre la fraude, donc contrôler : à Londres, un à deux contrôleurs par station ; à Amsterdam, le tram ne démarre pas s’il y a UNE personne qui n’a pas son ticket : le coût du personnel est manifestement couvert par l’absence de dérive frauduleuse.
      .
      Voilà, chers politiciens et dirigeants de la SNCF, des pistes pour l’Île de France. On peut même mixer le tout…

    • Gilles SPasser en mode normal dit :

      j’ajoute en option 9 : tant pis pour la praticité, mais rendons les trains départ/terminus Auster ou BFM, Invalides… (qu’il n’y ait plus d’effet papillon : un scarabée qui touche le rail à Pontoise fait qu’il n’y a plus de trafic à Dourdan).
      Mais la SNCF dira qu’elle ne peut pas « retourner » ses trains (ce qu’elle faisait à Gare de Lyon et Quai d’Orsay avant l’interco). Ca doit peut-être se régler avec un agent prêt à repartir illico dans l’autre sens).
      .
      Voilà mes réflexions transcendantales du jour…
      Un mix des 9 pourrait faire du bien.
      Je ne fais que commenter, proposer, ouvrir une réflexion, notez bien !

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @Gilles :

      Pour l’option 1 : en effet on est au maximum possible. 24 trains/heure dans le tunnel, on ne peut pas faire mieux aujourd’hui. Il faudra un système de virtualisation des cantons (NExTEO) pour dépasser ce nombre et espérer pouvoir passer jusqu’à 36 trains par heure il me semble. Mais il y en a pour des années de développement encore.

      Pour l’option 2, il ne suffit pas seulement de rallonger les quais de toutes les gares, mais il faut aussi de gros travaux aux Ardoines (dont beaucoup de voies sont prévues pour accueillir des éléments de 4 voitures, c’est d’ailleurs pour cette raison que les six caisses ont gérées à Trappes), et une bonne partie de la signalisation de la ligne (car des trains arrêtés à un signal et qui n’engagent pas de croisement peuvent se retrouver à en engager une fois allongés). Ce seraient vraiment d’énormes travaux. Sans compter les gares où cet allongement serait tout bonnement impossible par manque de place.

      Option 6 : ça existe déjà (Saint-Denis ou Issy…) mais malheureusement c’est loin d’être suffisant. Les transports de banlieue à banlieue de l’option 7 soulageront un peu le réseau dans ces directions là, mais ça ne sera pas miraculeux.

      Option 8 : si seulement !

      Option 9 : là vous mélangez un peu tout. Champ de Mars, Invalides et Quai d’Orsay étaient bien différentes de ce qu’elles sont maintenant, c’étaient de vraies gares terminales comme l’est Austerlitz GL (à propos pas de Gare de Lyon sur la ligne ;)). Rien à voir avec leurs 4 voies actuelles.
      Personnellement de ce côté là je milite pour le débranchement des branches lointaines. Créer une ligne Transilien à partir d’Austerlitz, qui desservirait BFM, Juvisy et toutes les gares de Brétigny à Dourdan d’un côté et à Étampes de l’autre. Et faire de Brétigny le terminus sud de la ligne C. Cette hypothèse était déjà évoquée dans le schéma directeur de la ligne C mais elle reste soumise à deux difficultés : il faut refaire le nœud de Brétigny pour éviter un cisaillement des voies rapides par les trains concernés et les isoler complètement de la ligne C, et il faut ajouter une voie d’entrée/sortie d’Austerlitz qui n’en a que deux et qui ne suffiraient pas à absorber l’augmentation du trafic. (il faut aussi rajouter des voies à Austerlitz mais c’est prévu). Cela permettrait de retirer 8 trains par heure du tunnel intramuros : 8 trains qui bénéficieraient directement aux usagers entre Brétigny et Choisy, voire entre Brétigny et BFM.

      Mais ce n’est pas dans les projets de moyen terme pour le moment.

      Le plus crédible reste une adaptation et une flexibilisation des horaires en entreprise pour toutes celles qui peuvent (principalement celles qui n’ont pas à recevoir de public). Dans beaucoup d’entre elles, permettre aux salariés d’arriver plus tôt ou plus tard ne devrait pas spécialement poser de problème, et les expérimentations menées montrent que ça a un impact significatif sur la fréquentation des transports. Effectivement ça nécessite de revoir l’heure de pointe mais ça doit être faisable.

    • Pardon, mais la LGV Limoges, accessoirement la ligne qui concerne la ligne C, dessert également Orléans, Brive et… Toulouse, tout au bout. On parle de la ville d’Airbus et d’Arianespace, qui est actuellement (et au mieux, et hors fermeture pour travaux…) entre 5h30 et 7h30 de train !
      Ligne qui aurait pu également soulager le parcours vers Lyon.
      C’était peut-être plus urgent à créer que celle pour Poitiers qui n’apportera un gain de temps de parcours que de 10mn (chiffres de la Cour des comptes).
      Mais bref.
      Par contre, je vous rejoins pour les impératifs horaires; j’avais déjà posé le même constat.
      Enfin, si je comprends bien la logique d’arrêt des trains pour minimiser l’effet papillon, pourquoi systématiquement pénaliser ceux qui habitent le plus loin, en les obligeant à changer de train trop tôt ? Que, au moins, le tronçon venant du Sud aille à Invalides et celui du Nord à Austerlitz alors !
      Car chaque fois que je suis débarquée sauvagement à BFM ou Austerlitz pour alléger intra-muros (comme hier et ce matin), la correspondance n’est pas quai à quai, ni à 2mn; les trains sont bondés et au final, ça me rajoute 15mn par trajet. Toujours la sanction de la distance.

    • Gilles SPasser en mode normal dit :

      @Portes, je n’ai plus la ligne TGV future exacte en tête, mais vous devez avoir raison, il me semble que ça concerne Poitiers…
      Bref une ligne qui ferait plaisir aux élus locaux aux détriment de centaines de milliers de voyageurs. Le Futuroscope a toujours fait sans elle et peut continuer à faire sans, vues les urgences régionales (pas que les RER, il y a aussi les TER).
      Et Limoges, pardon pour ma grossièreté, mais on s’en fout (« on » représentant une majorité de franciliens prenant le RER).
      Pour Toulouse, il y a des vols cadencés par au moins deux compagnies (AF et EZ, peut-être d’autres) pour un prix comparable au train déjà existant (sauf à s’y prendre à la dernière minute).
      Or les salariés de Limoges, et de Toulouse, ne prennent pas le RER C tous les jours.
      .
      Concernant les « terminus » parisiens, c’était une proposition, large, une iodée proposée, une suggestion, pas un ordre ni un référendum 🙂 J’ai fait 8 commentaires/propositions/ouvertures de sujet (oui, huit en fait, car je suis passé de l’option 4 à l’option 6 ! ), ça ne veut pas dire que ce sont des engagements de ma part, je ne suis qu’un porteur de pass Navigo.
      @Clem a répondu aussi techniquement pour la proposition de terminus parisiens. Il dit aussi que d’autres voies vont être ouvertes à terme. Mon post ne dit pas que demain, « je » vais fermer telle ligne 🙂 Je propose qu’on voit peut-être s’il est pertinent d’avoir une ligne de 150 km pour opter pour 2x75km.
      A vous, à vos huit propositions/sujets/ouvertures 🙂

    • Pardon d’insister 😉 mais…
      Les utilisateurs de la ligne C, surtout au Sud, ont bien tort de se « foutre » de Limoges, Brive, Toulouse. Tout simplement parce que c’est la même ligne.
      Vous savez, le train qui a déraillé à Brétigny, ce n’était pas un RER mais un Intercités pour Limoges. Si un grandes lignes tombe en panne à partir d’Etampes, la C tombe aussi.
      Idem pour les trains d’équilibre du territoire, genre les TER.
      Idem pour le frêt.
      Cette ligne est une des plus anciennes de France, figurez-vous. La caténaire intra-muros, changé l’an dernier, avait 127 ans. L’âge de l’ouverture de la ligne, peu ou prou. Celle de Brétigny-Austerlitz, plus de 100 ans.
      Si la ligne C est dans cet état épouvantable, c’est aussi parce que son trafic est très, très, très dense. Alors, se « foutre » de Limoges est une bien mauvaise idée pour comprendre les enjeux des travaux mais également les conséquences des travaux. S’il n’y avait que la C sur les rails (comme la A par exemple), quelque chose me dit que les travaux seraient beaucoup plus simples à mener et que nous ne serions pas entassés comme des animaux.
      Quant à recommander l’avion pour Toulouse, on reste dans la même problématique. Une LGV aurait probablement soulagé le trafic, facilité le passage de C ou, à défaut, forcer l’anticipation d’un entretien de meilleure qualité.
      Pour les terminus parisiens, c’est dans les cartons de la ligne C depuis au moins 10 ans. Petit à petit, c’est installé dans la tête des usagers. Je ne suis pas farouchement contre. Je suis contre un terminus Austerlitz, simplement 🙂

    • El conductorPasser au statut dit :

      @Portes du paradis, désolé mais la caténaire en intra-muros n’a pas été changé et elle n’a jamais eu 127 ans … La caténaire en intra-muros doit avoir une 20aine d’année, date à laquelle la caténaire  » classique  » a été remplacé par une caténaire rigide.
      De plus il est juste impossible d’avoir une caténaire à 127 ans en intra-muros car intra-muros a, pour ces parties les plus anciennes , été construit pour l’expo universelle de 1900 …
      Enfin pour la caténaire sur le POLT c’est bien les infrastructures ( les supports , les poteaux pour la vulgarisation) qui ont 100 ans … ni le fil de contact, ni les pendules ni les bras n’ont cet âge car leur durée de vie est largement inférieure.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @Portes : en parlant de LGV vers Orléans/Lyon, vous parlez du projet POCL ?

      Pour le problème de « changer trop tôt » : le problème c’est surtout que tout l’intérêt c’est de décharger le tunnel intra-muros. En poussant les trains du nord à Austerlitz, et ceux du sud à Invalides, vous rencontrez trois problèmes :

      a) vous ne désaturez pas le tunnel : vous ne pouvez donc pas améliorer les dessertes au sud,

      b) vous réduisez la capacité du tunnel en retournant des trains en plein milieu du trafic à Austerlitz (vous ne pouvez pas les envoyer aux grandes lignes en venant du nord),

      c) vous avez un problème pour retourner deux fois plus de trains à Invalides (ceux d’Étampes en plus de ceux de Dourdan), ce qui vous oblige à réduire ces dessertes.

      Au final vous n’avez que des inconvénients pour l’exploitation générale de la ligne et en matière de temps d’attente, et vous aggravez votre situation en cas de problème.

      Sur les caténaires : @El Conductor a raison. La ligne d’Orsay ouverte en 1900 était électrifiée par 3e rail, la caténaire n’est arrivée qu’à la fin des années 20. Et effectivement elle a été remplacée par un profil aérien de contact (alias « caténaire rigide ») lors du tout premier chantier Castor (hors essais techniques) en 1996, elle n’a donc que 20 ans.

      Quant à la ligne de Paris Austerlitz à Bordeaux Saint-Jean, elle a été électrifiée en 1904 par troisième rail entre Paris et Juvisy, puis en 1924 par caténaire entre Juvisy et Orléans. La caténaire a remplacé le troisième rail entre Paris et Juvisy en 1927. Une partie des supports et poteaux datent encore de cette époque et ont donc entre 89 et 92 ans, un âge plus que respectable…

    • Au temps pour moi pour la caténaire, je me fiais à une information lue quelque part (je ne me rappelle plus la source), qui parlait d’une caténaire de 1890 et des poussières. Je vous crois volontiers sur l’erreur.
      Je vous remercie pour les précisions de la correction 😉
      Pour la desserte, je comprends bien les besoins, mais en tant qu’usagère, et au vu des pratiques quotidiennes, promettre une desserte quai à quai dans les 2mn relève au mieux du fantasme, au pire de l’utopie.
      Et une fois de plus, ce seront les usagers qui viennent de très loin, qui n’ont pas le choix d’habiter loin (ou pas l’envie d’habiter plus près) qui seront pénalisés par les allongements de temps de parcours et la précarité des options de contournement en cas de problèmes. La D a fait l’expérimentation de supprimer des trains pour fluidifier le trafic et, à ma connaissance qui ne demande qu’à être contredite, ça ne fonctionne pas…

    • Gilles SPasser en mode normal dit :

      @Portes : vous faites bien d’insister, de surcroit ça nous fait bénéficier des précisions éclairées de Clem et d’El Conductor.
      .
      Pour étrangler le sujet de la desserte de telle ou telle préfecture lointaine, mon post était en fait dans une forme d’abus de langage. Je voulais en fait évoquer le « réseau régional » au sens communément admis, ou « géographique ».
      Quand je rentre en TGV de ma lointaine province, jusqu’à 3 fois par mois, il rejoint le réseau « régional », « réseau RER » par abus de langage (de mon langage), du coté de Villeneuve ou Créteil (je ne sais pas exactement) – on se met à traverser Le Vert de Maison, Maison-Alfort… ce qui me fait parler du réseau RER au sens réseau local, pas les rames ou la desserte. Idem avant que je ne passe au TGV, quand je prenais le Corail jusqu’en 95, il passait sur la C (partant de Savigny, je montais à Auster pour prendre le train, qui… repassait par Savigny en GL :-), je ne sais pas à quel endroit il quitte le réseau « local » pour passer aux « grandes lignes pures et dures », peut-être à Brétigny, je n’en sais rien.
      .
      Quand vous évoquiez que c’est justement un « grandes lignes » qui a déraillé et non un RER, ça ne change pas pour moi le descriptif du réseau, car ça aurait parfaitement pu être un RER, ou un Fret ce jour-là (au détail près qu’il n’y a pas à ma connaissance de RER qui « saute » Brétigny). Dans ma façon de voir, l’accident est arrivé sur le « réseau en zone francilienne », celui dont nous nous plaignons.
      Mais vue la fiabilité des trains « grandes lignes » dans leur ensemble, s’il y avait les mêmes soucis en GL qu’en RER/TER, ça se saurait et le journal ouvrirait chaque jour sur des passagers bloqués, ce qui est à ce jour assez exceptionnel. Une à deux fois par semestre, ça plante en TGV, ou pour l’Eurostar, mais dans l’ensemble, ça marche plutôt pas mal en GL, on le voit tous les jours depuis nos quais 🙂
      .
      Justement, pour en revenir à la région (géographique), je crois que nous sommes nombreux à nous plaindre que quand le trafic local est en carafe, les grandes lignes passent plutôt bien sur la voie juste à coté, à 2 mètres de distance. Il nous est expliqué par nos pros ici que pour milles raisons ce n’est pas pareil, certes, je l’admets car je ne peux pas douter de leur savoir, mais « vu du client » sur le quai ça reste très difficile à comprendre puisque les GL qui passent sont aux mêmes endroits que les « locaux » en carafe sur des tronçons entiers, d’où le rapide et méchant « on s’en fout de Limoges » 🙂
      .
      Au fond, je l’avoue, je suis jaloux de la régularité du Paris-Limoges 🙂
      .
      Je trouve le fil de discussion captivant. Merci à chacune et à chacun !

    • Gilles SPasser en mode normal dit :

      @Clem, je n’avais pas pensé effectivement, dans « l’option 2 » (allongement des trains) au fait que les deux voitures ajoutées pouvaient cisailler les autres voies.
      Vous avez raison, il n’y a pas que les gares à modifier avec cette option. Caramba !
      .
      Bon, pour garder de l’humour, je vais mettre une « option 5 » complétement sortie du chapeau, qui comblera le vide que j’ai laissé entre les options 4 et 6 et pour dé-saturer des rames : mettre en œuvre la méthode O’Leary (Ryan Air). En clair, on retire les fauteuils et on les remplace par quatre poutres d’arçon, dans le sens de la longueur du train 🙂

    • Je trouve la formule restrictive, parce qu’en réalité, les réseaux se cumulent sur les mêmes voies: RER + TER + GL + frêt.
      Ce n’est pas spécifiquement une zone régionale; c’est plutôt une desserte nationale, qui rejoint une desserte régionale, puis locale.
      Mais bon, je reconnais que ça peut passer pour la pinaillerie.
      Tout comme je pinaille un peu pour dire que, de fait, la ligne C s’arrêtant à Saint Martin d’Etampes, la fin de la ligne est là et du coup, on passe en desserte nationale au sud de cette ville, alors qu’on est toujours en Essonne, par exemple.
      Quant à la priorité des GL, j’ai toujours entendu dire que c’était lié au fait que dans le cas d’un retard GL, la SNCF doit rembourser le voyageur, et pas dans le cas de Transilien. Ca motive pour faire passer les trains.
      Mais je ne demande qu’à être rectifiée sur ce volet !
      Quant à la régularité du Paris-Limoges, je ne prendrais pas les paris à votre place…
      J’ai régulièrement de bien mauvaises surprises en prenant ce réseau GL; mais je ne le prends pas assez pour avoir suffisamment de recul, je n’en ferais pas une affirmation 😉
      Et, pour Clem, pardon j’ai oublié la question, mais oui je parlais du projet POCL. Il avait d’autres noms, à d’autres époques; c’est un serpent de mer que de revoir cette ligne Paris-Toulouse qui soit disant n’est pas un besoin.
      Comme si Mâcon ou Poitiers avaient plus besoin du TGV qu’Airbus et Arianespace…

    • El conductorPasser au statut dit :

      @portes du paradis , la pseudo priorité des Gl est un mythe, mais il faut comprendre que la gestion des circulations est gérée par un régulateur qui a une vision plus large des circulations. Il va voir de lui même que si il retarde un PARIS LIMOGES ( en concertation avec le régulateur de la région centre), il va retarder un TER interloire au départ d’Orléans mais aussi un TER au départ de Tours , l’interloire retardera lui même un départ à Tours ect ect ect … et c’est comme ça qu’un retard sur la ligne au départ de paris peu avoir un impact à Toulouse ..

    • C’est plus agréable d’avoir cette vision de la gestion des problèmes, qu’une vision purement financière. Merci elconductor.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @Gilles :

      Sur l’histoire RER vs GL, en réalité c’est le RER qui emprunte une ligne nationale et non l’inverse 🙂 le RER C s’est greffé sur la ligne de Paris Austerlitz à Bordeaux Saint-Jean, et le train de banlieue avant lui. De la même façon à l’ouest il emprunte la ligne de Paris Montparnasse à Brest.

      Si vous prenez un Intercités dont la tête de ligne est Paris Austerlitz, il empruntera toujours ces voies désormais partagées, oui. Par contre vous avez raison, un RER ou un train de fret aurait pu passer là et avoir le même accident (plus ou moins : des trains d’autres types seraient passés beaucoup plus lentement ; mais par exemple un RER vide voyageurs aurait pu passer pleine balle.)

      Sur la fiabilité supposée (je n’ai pas d’éléments précis pour discuter ce point) des trains grandes lignes, s’agissant au moins des Intercités, ce qui les aide pas mal par rapport aux trains régionaux c’est que leur fréquence est moins élevée. En outre sur les longs trajets il y a souvent plus de possibilités de détourner des trains pour éviter qu’ils ne restent coincés, s’ils sont géographiquement assez loin de l’incident qui bloque leur ligne. Par exemple en cas de problème sur la LGV Paris-Le Mans on peut toujours envoyer les TGV au Mans par Chartres (ça se fait rarement à ma connaissance, mais je l’ai déjà vu), et ceux pour Rennes peuvent être détournés par Nantes (beaucoup plus courant).
      Les réseaux en province sont en outre beaucoup moins sollicités que le réseau francilien, qui représente 40% du trafic ferroviaire national pour seulement 10% du réseau en linéaire. C’est à dire que le réseau francilien est ultra sollicité par rapport au reste du réseau, hors LGV. Et je pense qu’on a un peu sous estimé ce phénomène.

      @Portes :

      Je rejoins à nouveau @el conductor (pour changer) sur le mythe de la priorité accordée aux trains GL. C’est une impression que je peux comprendre car ils ne passent que sur les voies rapides qui sont souvent moins affectées par des problèmes d’aiguillages ou de signalisation (parce que justement on n’utilise pas les aiguilles pour les faire « sortir »), et en outre ils ne s’arrêtent jamais avant Étampes ou Dourdan au moins. Néanmoins je peux vous assurer que du coté de la direction de la circulation ferroviaire, un train est un train, et on se fiche de savoir ce qu’il transporte. Les agents de la DCF dont je m’honore de faire partie ont une obligation de neutralité, c’est spécifiquement écrit dans la loi. De leur côté, les régulateurs voient les conflits de circulation à l’échelle de la ligne comme expliqué au dessus, ce qui peut échapper aux gens sur le terrain, et son boulot est d’organiser la circulation de façon à ce qu’elle reste le plus fluide possible en cas d’aléa. Et au final, si à un moment un régulateur décide de passer un GL avant un RER, c’est tout bénéfice pour la ligne : il s’en débarrasse et comme ça il ne gênera pas.

      Un dernier détail : il est exact qu’il existe la Garantie ponctualité, valable sur les grandes lignes (TGV, Intercités). Pour les TER et Transilien, ce sont les autorités organisatrices qui gèrent ces choses là. Cette garantie se déclenche à partir de 30 min, mais seulement en cas de retard imputable à la SNCF, ce qui exclut pas mal d’incidents dans la vie de tous les jours. Mais en dessous d’une heure, point de remboursement : seulement une compensation de 25% du billet en bons d’achat. Autrement dit la SNCF ne verse pas d’argent en soi en dessous d’une heure… et la plupart du temps, gagner 3 minutes en coulant un RER au passage n’a aucun intérêt, parce qu’il y a peu de chances que ça change grand chose à l’arrivée d’autant qu’on ne sait pas si et comment le conducteur va pouvoir rattraper du retard en route. Les régulateurs ont autre chose à faire que de prendre ces paramètres en considération du coup…

    • El conductorPasser au statut dit :

      @Portes je pourrais même rajouter que parfois il y’a des incident juste après Etampes et que les GL sont retenus à paris pour éviter d’encombrer la ligne C qui elle n’est pas affecté par cet incident.

    • Quand je lis vos informations, je suis de plus en plus convaincue qu’il y a de graves lacunes dans la com’ de Transilien, en particulier, et de la SNCF en général.
      Après, je sais que la plupart des usagers se moquent de savoir pourquoi le train est retardé/supprimé, ils n’exigent que la ponctualité. Mais, personnellement, j’apprécie énormément de comprendre pourquoi. Nous ne sommes pas des bébés, nous pouvons entendre ces arguments, à grande échelle.
      C’est tout de même incroyable que ce soient des discussions en commentaires qui éclairent des choix, au lieu de la com’ officielle et régionale. Définitivement, je ne comprends pas.
      J’ai un autre exemple récent du déficit de com’: j’ai appris, très récemment, que 2000 jeunes ont été embauchés pour être formés aux travaux de maintenance. Conséquences, les incidents des rendus de travaux ont augmenté, perturbant à plusieurs reprises le trafic. (je précise que c’est une source tout ce qu’il y a de plus officiel à la SNCF qui nous a expliqué ce lien de cause à effet. je n’invente rien).
      L’information qui m’a été apportée précise que c’est la jeunesse des équipes, leur besoin de formation et d’encadrement qui entraîne pour conséquence des retards de restitution de travaux.
      Et bien, ça, voyez-vous, j’aurais énormément apprécié de le savoir ! Et nous sommes plusieurs dans ce cas, quand j’ai fait circuler cette nouvelle.
      Nous sommes capables de comprendre que, oui, des jeunes embauchés n’ont pas la science infuse, que oui, ça peut être un motif de retard et que oui, si on investit dans leur formation, on en récoltera les bénéfices dans 10 ans pour maintenir une structure neuve.
      Je vais radoter un coup: pourquoi, bon sang, la com’ ne diffuse pas ces informations ? Il y a le blog pour des articles, des brèves, des affiches en gare, à côté des horaires théoriques, les média, je sais pas… On peut inventer plein de moyens pour transmettre des informations de fond.
      (et une explication de fond plutôt qu’un ‘c’est comme ça’ est tellement agréable 🙂 )

    • El conductorPasser au statut dit :

      @Portes du paradis, l’information vers le conducteur est désormais dès plus compliqué par la séparation entre les activités.
      Je vais tenter de l’expliquer.
      Le conducteur n’a que 2 interlocuteurs quand il conduit à savoir le régulateur et les agents des postes. Hors ils sont désormais chez SNCF RESEAU qui doit être neutre envers SNCF MOBILITE et toutes le autres entreprises ferroviaires.
      Hors c’est le Gestionnaire du plan de transport qui gère les circulations sur le fait de supprimer ou modifier une desserte. Et ce gestionnaire n’a aucun moyen de nous joindre en ligne car le seul moyen de nous joindre c’est la radio SOL TRAIN et étant un équipement de sécurité, il n’y a pas accès!
      Donc l’info passe par le régulateur ou les postes mais que lorsque l’on approche du point de modification. J’ai un exemple : j’ai un train qui a été rendu terminus paris austerlitz en raison d’un retard de 15 min, j’ai eu l’info en passant choisy le roi car j’arrivais sur le zone du poste sur lequel j’allais être terminus et ne devant logiquement faire une annonce qu’à l’arrêt ( c’est réglementaire) donc l’info a été diffusé à BFM.
      Et il faut aussi se dire que le régulateur et les postes n’ont pas que l’information conducteur à faire..
      Avant la séparation de la SNCF, le régulateur n’avait pas la contrainte de la neutralité, donc l’info se diffusait jusqu’au conducteur. Il faut bien se mettre dans la tète que désormais vous avez 2 entreprises distinctes. Je n’ai plus , par exemple , de contact avec Clem , hormis pour les procédures réglementaires. Pour le moment ça fonctionne encore un peu parce que la concurrence n’est pas encore réellement là mais quand elle sera là , les postes et régulateurs ne pourront pas nous communiquer ce genre d’info.

    • El conductorPasser au statut dit :

      Pour ce qui est des travaux, ce n’est pas mon domaine donc je ne m’aventurerais pas sur le sujet. Mais pour la conduite nous avons des stagiaires ( des conducteurs en formation) qui n’ont pas la même maîtrise que leurs moniteurs, surtout en début de formation, et ils perdent naturellement du temps car leur mise en vitesse est plus lente, l’arrivée à quai est plus lente, ils peuvent aussi faire des erreurs que nous devons logiquement rattrapé mais parfois c’est juste … bref l’apprentissage est pas simple et parfois ils se font insulter par nos clients … et j’ai deja vu des stagiaires abandonnés car ils ne veulent pas se faire insulter voir même agresser… pour info il faut environ 200 CV pour avoir 1 stagiaire.. c’est une denrée rare car on ne confie pas un train et ses voyageurs aux premiers venus contrairement à ce que certains peuvent sous entendre ici

    • Serpent qui se mord la queue: le jeune doit être former. Il « perd du temps » (avec tous les guillemets possibles, parce qu’on ne perd jamais son temps quand on crée son expérience). La communication n’explique pas. Le voyageur s’énerve. Le jeune se démotive.
      Que c’est compliqué tout ça…
      Quand à la séparation des « pouvoirs » de la SNCF, l’usagère que je suis voit (par perception) bien le dawa créé. Maintenant, avec des informations, je le vois (intellectuellement et à plus grande échelle).
      J’ai halluciné en apprenant que les équipes mobiles n’avaient pas la même information que les guichets. Mais alors si en plus, maintenant, les conducteurs sont dans une situation encore pire…
      J’espère vraiment, vraiment, vraiment, que le SIVE va améliorer tout ça. Et en temps réel, et pour chaque train. Pas juste une information générale qui ne tient pas compte du seul train impacté par une suppression (et donc 1000 voyageurs…)

    • El conductorPasser au statut dit :

      Le SIVE communiquant va vous permettre d’avoir l’info en direct vu que ce sera le gestionnaire du plan de transport qui aura la main dessus , n’empêche que ça ne changera pas les problèmes de communication avec les conducteurs…

    • Oui, c’est pas faux.
      Disons alors que ça va en partie en régler un ? (un peu comme Saint Thomas. J’attends de l’entendre en service pour croire que ça va fonctionner).
      Mais si déjà le SIVE diffuse l’information vers les voyageurs, ça soulagera le chauffeur non ?

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Pour reprendre ce que disait @El Conductor mais du point de vue des postes : de la même façon, si je suis au poste d’Austerlitz et que le COT a décidé de rendre tel train terminus Austerlitz GL, il en informe le régulateur qui va m’en informer pour que les mesures nécessaires soient prises (et qu’on n’envoie pas ce train dans le tunnel). Il est censé également prévenir le conducteur, mais notamment en cas d’incident il jongle avec un important nombre de trains et il peut tout à fait en zapper un au passage (par exemple si le conducteur ne répond pas immédiatement à la radio). Ce train sera alors prévenu par le poste concerné pas le changement.

      Et ce en admettant que la décision sur le changement ne soit pas prise à la dernière minute, comme ça peut arriver dans ces circonstances.

      Mais effectivement il y a plusieurs entreprises différentes en jeu :

      – Transilien (au sein de Voyages SNCF, branche de SNCF Mobilités, transporteur)
      — le COT Ligne C : centre opérationnel Transilien, qui gère les trains et les conducteurs, décide des modifications de desserte et de la suppression des trains si nécessaire, et émet les flash trafic,
      — les PIVIF, postes d’informations voyageurs Île-de-France, qui assurent les infos voyageur en faisant des annonces dans les gares et en modifiant l’affichage d’Infogares au besoin, c’est un genre de bras communicant du COT décentralisé,
      — les conducteurs.

      – La DCF, direction de la circulation ferroviaire (au sein de SNCF Réseau, gestionnaire d’infrastructure)
      — Le COGC, centre opérationnel de gestion des circulations : notamment le régulateur, qui gère la circulation au niveau de la ligne, et s’entend avec l’entreprise ferroviaire :
      —– le COT dans le cas de la ligne C,
      —– le COP (centre opérationnel de proximité) pour les TER Centre Val de Loire
      —– Voyages SNCF pour les Intercités,
      —– SNCF Logistics les trains de fret SNCF, ou le représentant de ECR, VFLI etc pour les trains privés de fret
      pour les modifications à faire : son but, que la ligne fonctionne bien et que la circulation reste fluide.
      — les postes d’aiguillage, qui assurent la gestion des circulations au niveau local en fonction des décisions prises par le COGC et le COT/l’EF et gèrent les incidents et dérangements.

      Pour faire un schéma

      COT — PIVIF — Voyageurs
      | |
      | Régulateur
      | | |
      | | Postes
      | | |
      Conducteurs

      Sachant que le COT communique avec les conducteurs pour la gestion courante (services, etc) mais seulement avant/après : pas en cours de route, c’est réservé au régulateur et aux postes.

  57. Bribou dit :

    BOnjour Clem, je n’ai pas vu les fiches horaires pour cette période de travaux. Sont-elles disponible quelque part ?

  58. LesliePasser au statut dit :

    Bonjour, Une série de remarques qui « devrait » amener des réponses :
    – C’est en venant par hasard sur ce blog que j’ai appris que les circulations du C seraient impactées par les travaux en journée. A VC, côté passerelle, il n’y a d’infos sur ce sujet que sur l’impact du soir. Quand comptez-vous mettre les mêmes banderoles pour informer sur l’impact journalier ?
    – Cet impact journalier va être plutôt costaud puisque obligation me concernant de passer tous les jours par Montp. donc allongement de 20 min par trajet, soit 40 min jour. Puisque il semble que vous ne puissiez faire autrement que de nous empêcher de circuler en journée, il semble nécessaire de prévoir une indemnité conséquente au vu de la gêne occasionnée. Jusqu’ici on subissait déjà cela l’été mais du fait des congés, cela restait gérable mais là ce n’est plus le cas. Quid de l’indemnisation des clients ?
    Autres sujets :
    – la passerelles de VC. Vous avez installé depuis déjà quelques mois les beaux panneaux publicitaires, vecteurs de gains pour la SNCF. Dans le même temps, les distributeurs à cholestérol ont été aussi installés, bien sûr eux aussi vecteurs de gains pour la SNCF. Envisagez-vous un jour d’installer des sièges pour l’attente des passagers, je sais : ça nous vous rapporte rien mais en attendant je suis tous les soirs dans l’obligation d’attendre 30 min debout. D’autres usagers grognent parce que des gens sont assis dans les escaliers, moi je les comprends, c’est long 30 min debout.
    – les pannes récurrentes sur l’affichage dans la gare et sur les quais à VC, c’est depuis leur installation qu’il y a un problème, il serait peut être temps de se secouer pour le régler non ?
    – Et dernier point : les incidents à répétition sur l’aiguillage que ce soit sur la ligne C ou sur l’ensemble des lignes transitant par VC, pas un jour sans un incident, ça devient vraiment fatiguant. Quand le problème sera-t-il régler ?

    Bref, allez-vous finir un jour pas penser que dans vos trains, il y a des clients ?

  59. M29 dit :

    J’ai encore une question bête (ultra bête attention les yeux)….la sncf et la ratp se coordonnent-elles pour prévoir bus, métro, tramway supplémentaires pour désengorger tous les axes périphériques impactés par des centaines de voyageurs qui vont devoir changer d’itinéraire?
    Genre….plus de RERD et de trains allant sur Paris depuis le nord pour pallier au fait qu’il y a 2 fois moins de RER C….de tramway pour alléger la circulation, etc? De métro! Pour que tous ces voyageurs ne se retrouvent pas entassés bien en amont sur les lignes de correspondance?
    La réponse….rrrrrrrrrrroulement de tambourrrrrrrrrrrrr, talannnnn! Je la verrai à partir du 17 octobre, avec mon gros ventre de femme enceinte, je vais bien wigoler. Non?

    • Clem l’a rappelé quelque part sur ce blog:
      Les correspondances n’existent pas en Ile-de-France. Donc la réponse est non.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Il n’y a de question bête que celle qu’on n’ose pas poser.

      Donc pas de problème.

      Il peut arriver, pour certaines périodes de gros travaux, que des lignes soient renforcées : par exemple c’est le cas pour les travaux Castor avec la ligne 10 du métro ou le bus 63.

      Malheureusement ce n’est pas toujours possible. Par exemple le RER D est déjà à son maximum en heure de pointe. Idem pour la plupart des lignes de métro et de tramway.

      @Portes : pour le coup la question de @M29 telle que je la comprends n’a rien à voir avec les correspondances, mais avec les transports de substitution.

      Les correspondances c’est quand les horaires sont coordonnés d’une ligne à l’autre pour permettre les correspondances… ce n’est pas ce que @M29 demande, je crois.

    • rcc dit :

      C’est le stif qui organise les renforts de dessertes sur d’autres lignes. La ratp et la sncf sont des concurrents (agressifs et même plus qu’agressifs via leurs filiales, vive l’Europe libérale)
      Ils n’ont aucune bonne raison de communiquer hormis le cas particulier des lignes partagées, et encore ça marche pas toujours très bien.

    • Certes. Mon mauvais esprit a tilté sur coordonner et en a fait un synonyme de correspondances.
      Cela dit, n’ayant jamais vécu d’organisation de ce genre sur la ligne, et ce malgré Brétigny, malgré Choisy, malgré Castor, malgré les travaux de grande ampleur depuis plus d’une décennie, le même mauvais esprit sait bien qu’une organisation pareille n’est qu’illusoire.
      Toutes mes excuses pour cette lecture un peu rapide au filtre décrit 😉

    • rcc dit :

      Se cantonner à la seule ligne au monde possédant un tronçon central gérée par la SNCF, au mieux je dirais que c’est de la malchance.

    • Quel tronçon central ? La ligne C dépend intégralement de la SNCF.
      Et au vu des aventures de mes collègues sur les lignes gérées en mixte par la RATP et la SNCF, je m’estime chanceuse. C’est dire.

    • rcc dit :

      Tronçon central… la portion BFM / Champs de Mars en gros mais vous pouvez l’allonger à Choisy au sud si ça vous chante.
      Pas trop à me plaindre des parties RATP des lignes A & B ces derniers temps, pourtant j’ai longtemps dénigré la B par rapport à la C, mais j’en reviens depuis quelque temps.
      Un petite cure de qq semaines de B à venir, je vous raconterai si je joue à la sardine huileuse comme sur la C.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Le STIF organise la desserte et mandate les transporteurs pour exploiter les lignes.

      Effectivement la RATP et la SNCF sont des concurrents (mais pas directs). Par contre ce n’est pas forcément en rapport avec l’Europe… c’est ainsi depuis bien avant l’arrivée des paquets ferroviaires européens.

      @Portes, je n’ai rien compris à votre commentaire de 15:57 XD sinon si le RER A est bien cogéré, le RER B est géré par une direction unifiée regroupant des agents SNCF et RATP. Une seule direction, contrairement au A. Et en réalité les incidents liés à la double exploitation sont assez rares.

    • rcc dit :

      J’attends avec impatience la consultation pour l’exploitation du M15 (toujours le grand flou sur la maintenance du matéiel roulant au passage, mais on sera fixé pour le coup).
      Ca va être la guerre de tranchées entre ratp et kéolis, même si kéolis est dans une *stratégie* d’attaques perpétuelles de la régie depuis un bon moment.

    • flobusPasser au statut dit :

      @Clem Combien le dépôt de Trappes fournit de rames pour la C? Peu comparé aux Ardoines?

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @flobus : normalement, l’atelier de Trappes ne gère pour la ligne C que les 14 éléments Z 5600 à six caisses.

      Il gère également 16 éléments Z 8800 de la ligne U.

    • @Clem: je disais que juste mon mauvais esprit avait fait un raccourci.
      Coordonner = correspondance :p
      Quant au sujet de la coordination, quand vous voyez le site de transdev qui vous expliquent qu’ils ont été informés trop tard des modifications d’horaires de la C, qu’ils ne peuvent plus rien faire et que c’est aux usagers de se débrouiller.
      Comment un tel niveau de mauvaise communication est-il encore possible avec tous les outils de veille, à l’heure actuelle ? Ou alors, personne n’a rien compris aux métiers de la veille.

  60. M29 dit :

    Comme dirait l’autre : pourvu que ça dure!

    Si je comprends bien tout est saturé et il n’y pas de solution, à part celle de se retrouver tassée comme une sardine dans le tramway, la D et la 9 pendant 1 mois à partir du 17 octobre puisque rien ne peut être renforcé.

    Une ligne de bus qui assurerait le même trajet pour remplacer tous les RER qui vont nous manquer en heure de pointe, avec les mêmes arrêts…le même tempo? Non?

    Un mix tramway – métro – bus? sans perdre plus de temps?
    Je ne sais pas moi, je me dis que les grands pontes pleins de diplômes dans leurs bureaux quand ils lancent les travaux ne se posent pas les bonnes questions. C’est politique. Ah nan…c’est financier. C’est politico-financier.

    Mais lire à longueur de blog qu’il n’y a pas de solutions est totalement lunaire – je n’aurai pas de travail si j’envisageais mon métier de cette manière, puisque je suis prestataire de service. Alors me dire nan il n’y pas de solution, je suis navrée mais c’est inaudible.

    • rcc dit :

      Comparer situation pro perso et rénovation d’infrastructure ferroviaire c’est assez savoureux.
      Je me demande vraiment si la soluce de fermer la ligne un an n’aurait pas été mieux d’essayer d’assurer un service à minima qui de toute façon ne fera que faire brailler davantage l’usager (ces petits travaux à venir n’étant qu’une mise en bouche).
      Au moins ça aurait rendu les usagers créatifs pour se déplacer sans un train pendant des mois, peut-être même solidaires (ligne C, créateur d’utopie ça serait bô).

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @M29 : les lignes franciliennes sont pratiquement toutes saturées.

      Quand tous vos trains sont engagés en pointe, et que vous êtes au maximum de la capacité de votre ligne (pour la ligne C : 20 trains par heure, compte tenu de la situation aux Ardoines, sinon 24 par heure), et bien vous pouvez retourner le problème dans tous les sens mais vous atteignez les limites physiques du possible.

      Le RER D ? Il est au maximum de sa capacité, et même si on voulait en rajouter, ça coincerait entre Châtelet Les Halles et Gare du Nord (le tunnel est à 32 trains par heure, 20 de la ligne B et 12 de la ligne D, soit un intervalle inférieur à 1 min 45).

      Un bus ? Mais d’abord il faut en avoir, des bus. Les transporteurs locaux ont leurs propres lignes à assurer. Ensuite, dans un car vous mettez 80 personnes au mieux, mettons une centaine dans un bus. Vous êtes loin des ± 2000 personnes que vous mettez dans un train.

      Un mix tramway/métro/bus ? C’est sûr que pour faire Étampes/Paris ou Juvisy/Paris ça va vous aider. Encore qu’avec l’arrivée du T7 à Juvisy, à moins que son maire n’arrive à convaincre ses nouveaux amis du STIF de stopper le prolongement, ça fera toujours une alternative pour rejoindre Paris, c’est vrai.

    • Sébastien de Melo dit :

      La solution c’est surtout de quitter cette région invivable. Et, au niveau politique, de favoriser cet exode.

    • GuLPasser au statut dit :

      Clem : « @M29 : les lignes franciliennes sont pratiquement toutes saturées. »

      Pas faux. Mon fils de 8 ans propose de développer l’hélicoptère pour se déplacer. En plus on pourrait faire du co-hélicoptèrage, c’est une piste à creuser, non ? 🙂

  61. Sébastien de Melo dit :

    Vu que le service sera assuré à moitié, je suppose que le forfait Navigo sera à moitié prix pendant les travaux, n’est-ce pas ?

  62. jmt230560Passer au statut dit :

    Comme je l’avais prévu dans mon message du mois de septembre, cela n’a pas raté, hier deuxième journée des travaux, le train de 6 h à étampes victime d’un feu rouge grillé a été supprimé, conclusion l’équivalent de 5 trains dans 1 à 6 h 40, la SNCF n’étant même pas capable de faire redémarrer un train dans un délai de 40 minutes car les allègements de trafic ne commence pas à 7h comme annoncé, mais dès 5 h 30 avec en plus 1 train sur 3 entre 5 h 30 et 7 h.
    Quand on supprime le train de 6 h cela nous fait donc 1 train sur 5.
    Vive la SNCF et son incapacité à assurer un service minimum

    • El conductorPasser au statut dit :

      Heureusement pour nous ce n’est pas vous qui assurer le service car il y’aurait des morts.
      Dans le cas d’un franchissement de signal , le conducteur doit être relevé sauf que si il n’y a plus de conducteurs de réserve disponible, hé bien le train est supprimé.
      Et si c’est de l’intempestif, hé bien la procédure est longue et le train est supprimé pour pouvoir assurer le retour à l’heure.

  63. Michel Pinon dit :

    On avait déjà 2 ans de galère a cause de l’aiguillage incendié. On cumule avec d’autres travaux. Jamais vu un tel désagrément même pendant les grèves dures. Et c’est pour 5 semaines. Cette planification est inadmissible.

  64. Une passagère du 95 dit :

    Etre debout avant d’arriver au boulot comme en tant de gréve c’est épuisant.
    On arrive dans un état lamentable au boulot.
    Aucune compensation financière pour le désagrément.
    Je regrette vivement de m’être installer sur une gare du RER C.

  65. rj dit :

    Bonsoir

    Je viens de prendre la ligne C cela fait depuis deux ans que je prenais plus et pour mon travail je suis obligé de prendre cette ligne.
    Je vois que cela n’a pas changé, beaucoup de retard, et les trains sont jamais à l’heure.
    Personne nous avertis quand on doit s’arrêter on voit pas les arrêts le matin quand il fait nuit et le soir pareil.
    Les conducteurs de train en plus partent vite après la sonnerie, et on doit vite se dépecher pour prendre le train sinon il ferme les portes au bout de cinq secondes d’arrêt c’est une honte.
    Les trains sont même pas chauffés et on avertit pas à quel arrêt on est…
    Marre franchement et on doit attendre trente minute dans la gare a versailles chantiers pour avoir le train…

    • ClemPasser en mode normal dit :

      S’agissant des annonces à bord, la plupart des rames sont équipées du SIVE désormais, seuls 14 éléments ne sont pas encore équipés sur les 114 concernées par le SIVE complet, et les 54 autres sont équipées du SIVE sonore en attendant que ce soit leur tour.

  66. Cedric D dit :

    Bonjour,
    y aura-t-il des trains entre Paris et Etampes lundi 31 octobre ?
    Merci

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Bonjour,

      Non, il n’y aura pas de trains entre Paris et Étampes le 31 octobre, la circulation est totalement interrompu sur la ligne C et la ligne POLT (Paris-Orléans-Limoges-Toulouse) au sud de Juvisy.

      Les ELBA et DEBA seront terminus Juvisy.
      Les SARA et LARA seront origine Juvisy.

      Les VICK, JILL et CIME circuleront normalement.
      Les GOTA, NORA, ROMI et MONA circuleront normalement (sauf à partir de 22h50, aucun train entre Henri Martin et Pontoise).

      Des bus de substitution sont prévus.

  67. Kevin B. dit :

    Bonsoir,

    Je tiens particulièrement à vous féliciter pour votre organisation de ce week-end rouge, notamment en ce qui concerne la correspondance Juvisy-Saint Martin d’Etampes. Effectivement des bus ont été mis en place, mais heureusement que certains d’entre nous possédaient d’autres moyens pour rentrer sans encombre chez eux.

    Pour les autres, cela relevait du parcours du combattant. Entre les bousculades, les cris et autres formes d’incivilité, sans l’intervention des forces de l’ordre, nous aurions certainement eu des émeutes. Peut-être, la prochaine fois, prévoyez un plus grand nombre de bus et une meilleure gestion logistique en période de travaux. Ce long week-end rouge n’aura pas servi votre image.

    En espérant que vous tiendrez compte de mon avis et de ceux des autres voyageurs empruntant vos lignes pour l’amélioration de la qualité de vos services.

    A bon entendeur,

    Kevin B.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Bonjour,

      Avant toute chose : rien n’excuse les bousculades et les gens qui en viennent aux mains. Aucun niveau d’énervement ne peut justifier qu’on doive faire intervenir la police. On n’est pas des sauvages, quand même !

      Ceci étant dit : il y a sûrement des choses à améliorer côté SNCF, mais je voulais surtout réagir sur le nombre de bus.

      On ne peut pas mettre suffisamment de bus dans ce genre de contexte (un jour ouvré, même encadré de deux jours non ouvrés, pendant des vacances scolaires). Car quel que soit le nombre de bus que l’on arrive à trouver, ça ne sera jamais suffisant pour absorber un plein RER. Ça se chiffre en dizaines, voire en centaines de bus (nombre de bus nécessaires par rotation × nombre de rotations relativement au temps de la rotation… le tout × le nombre de lots).

      Un RER en pointe représente à la louche 1500 passagers, un autobus peut en prendre une centaine et un autocar n’a que 50 places. Il faudrait environ 15 bus par rotation, mais une rotation Juvisy-Brétigny (par exemple) prend une demi-heure + le temps d’arrêt, disons 45 minutes, il faut donc au moins 3 groupes de 15 bus. En réalité il en faut plus parce qu’il y a deux sens, et comme le trajet est 3 fois plus long que la fréquence ça ne suffira pas. À remultiplier par le nombre de lots, vous voyez qu’on arrive très vite dans des nombres élevés.

      Aucun transporteur ne peut assurer un tel nombre sachant qu’ils ont leur service régulier à assurer et qu’il y a d’autres travaux ailleurs en Île-de-France qui nécessitent également des bus de substitution, ce qui fait qu’on ne peut pas aller piocher chez des transporteurs normalement plus éloignés.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Ah bien sûr dans mon commentaire précédent le calcul est à la louche, juste pour donner un ordre de grandeur : je ne me suis pas amusé à calculer en détail et il n’est sûrement pas exact, si on recherche la précision.

    • C’est « bizarre »…
      Depuis quelques années, les mêmes commentaires reviennent sur la gestion des bus de substitution, le manque de formation des conducteurs (alors que M. Gosselin s’était engagé, lors du dernier tchat, sur une amélioration de la situation…), le manque de signalétique.
      J’ai « ri » en voyant un panneau blanc de la taille d’un tiers de A4, épinglé à un poteau, qui indiquait SNCF sur fond bleu aux abords de la gare d’Epinay sur Orge. Ce ne pouvait être un panneau ni pour les chauffeurs (trop petit et illisible), ni pour les usagers (à la sortie d’un rond-point, sur la chaussée, tourné dans la mauvaise direction).
      Sérieusement, d’où vient le problème ? Il serait temps que les agents de la direction chargés de la prise en charge des usagers prennent leurs pieds et viennent faire les trajets pour observer le manque chronique de signalétique. Il serait temps également que les cadres qui réservent les bus viennent faire les trajets; visiblement, depuis au moins trois ans, ils sous-estiment systématiquement l’affluence. Par méconnaissance, par mauvaise foi, ou par mesure d’économies ?

    • ClemPasser en mode normal dit :

      @Portes : sur ce qui est des problèmes de conducteurs… j’ai eu l’occasion de poser la question et on m’a expliqué que ça avait bien été remonté, mais que la direction rechigne à sanctionner trop fort les transporteurs parce que le coup d’après ils risquent de refuser de remettre ça. Or le nombre de transporteurs capable de fournir un tel service étant réduit, ça ne laisse pas beaucoup de possibilités.

      Pour la signalétique, c’est clairement un point à améliorer. Il faut toutefois noter qu’on ne peut pas afficher n’importe quoi n’importe où sur la voirie publique et je serais curieux de savoir ce que la préfecture en pense. Un usager m’a aussi envoyé une photo d’un panneau, en pleine rue, sur lequel se trouvaient divers fléchages RATP et SNCF, pas franchement top du coup car trop d’info à trier, pas idéal pour un conducteur.

      Pour la sous-estimation de l’affluence… hormis le fait que le directeur de ligne l’a admis sur Twitter, il reste un problème crucial : le nombre de bus que l’on peut obtenir par rapport au nombre qu’il faudrait pour passer tout le monde, comme je le disais dans mon commentaire précédent, qu’il faut absolument garder en tête. Je ne sais pas s’il est possible de trouver un juste milieu (encore une fois les transporteurs ont aussi leur service régulier à assurer), mais même si on arrive à augmenter ce nombre, ça restera un problème. Il faut surtout espérer pouvoir se passer des weekends rouges à l’avenir (sauf erreur de ma part c’était le dernier avant un bon moment, les travaux reprenant taille humaine (pour ainsi dire).)

    • Pour le nombre de bus (qui devraient être des cars d’ailleurs, je vous rappelle le problème d’utilisation de l’autoroute avant/après Juvisy, et j’ai vu le passage de bus se dirigeant vers l’autoroute…), nous sommes d’accord sur le fait qu’ils ne compenseront jamais les trains.
      Néanmoins, à l’utilisation de ce moyen de transport, j’ai clairement la sensation que c’est un marché public, avec toutes les dérives induites: minimisation des budgets, coûts tirés vers le bas, choix de prestataires au moins coûtant, conducteurs non formés, non accompagnés (j’ai crû voir des progrès niveau matériel néanmoins).
      Ajoutez la problématique que vous évoquez de passer sous silence les comportements limites des chauffeurs pour être certains de conserver des opérateurs… Et on a un cocktail où une fois de plus le client est pénalisé, surtout celui résidant le plus loin.
      Pour la signalétique, j’insiste: n’est-ce pas le travail de la direction « prise en charge des usagers » que de contacter la préfecture (les mairies peut-être même plutôt…) pour s’organiser, de se déplacer et venir vérifier les installations. C’est dans leurs attributions, à mon avis, et pas uniquement dans le cadre des travaux, de Castor, de situations exceptionnelles.

  68. ellga91Passer au statut dit :

    Bonjour je voudrais intervenir sur la galère du 31/10/2016: il fut effectivement un jour rouge pour aller travailler: 1 heure et demie le matin et trois heures le soir au lieu de 1 heure quinze.
    Une pagaille monstre le soir à Juvisy, pas assez de bus et pas assez de gilets rouges,des usagers excédés et indisciplinés, voir agressifs,
    des bus surchargés et un parking encombré et dangereux.
    La présence de la Police fut un bien, elle aurait du être appelée plus tôt, ainsi que les pompiers.
    J’espère ne pas avoir à revivre cette situation avant longtemps.
    cordialement,

  69. jf84Passer au statut dit :

    Bonjour à toutes et tous,

    Vécu quasiment quotidiennement le soir en gare d’Epinay sur Orge : le conducteur initie la fermeture des portes alors que la moitié des gens ne sont pas descendus (et que ceux qui gentiment descendus pour laisser sortir sont encore sur le quai). Mention spéciale au DEBA départ 19h05 (prévu sur les fiches horaires) / 19h09 (départ effectif) d’invalides qui nous a fait le coup hier et jeudi dernier. Je ne sais pas s’il y a un problème de caméras avec les travaux en gare mais ce n’est juste plus supportable de devoir retenir les portes ou être coincé dans le train sans pouvoir rentrer chez soi : formez ou avertissez vos conducteurs, installez des caméras temporaires, svp faites remonter l’information et prenez les mesures qui s’imposent!

    Cordialement

    • rcc dit :

      Mais vous l’avez la mesure à s’imposer : se mettre un bon haschichtag déplaçàbord dans votre cerveau-écran.

      Rigolos les troupeaux de gnous à Epinay concentrés sur 3 malheureuses portes juste pour éviter de marcher quelques dizaines de mètres.
      Essayez la tête de train un jour mon cher mètre-C, votre vie va peut-être basculer.

  70. Johanna dit :

    Une question dont je n’arrive à trouver la réponse nulle part : comment savoir un minimum à l’avance quels soirs seront impactés par ces travaux ?? Exemple : lundi 7 novembre en rentrant tard du travail, plus de trains en direction du sud après 21h30 pour travaux, et rien n’avait été indiqué à l’avance, même les employés de la SNCF présents à la gare ce soir-là semblaient ne pas être d’accord entre eux sur la question. Certes, en vérifiant sur l’info traffic Transilien le soir même cela était indiqué, mais il me semble normal que l’on puisse être prévenu au moins quelques jours à l’avance, non ?
    Merci pour l’aide qui pourra éventuellement être apportée.

    • ClemPasser en mode normal dit :

      Bonjour @Johanna,

      Et bien il y a trois canaux principaux :

      a) ce blog. Régulièrement, un article est publié pour parler des travaux des semaines qui arrivent (en général, au pire une semaine avant la période concernée), avec un lien vers l’affiche ou la documentation correspondante. Pour les travaux les plus contraignants, des articles spécifiques sont publiés avec davantage d’avance.

      b) le site Transilien.com : en vous rendant depuis un PC sur ce site, dans la rubrique Info trafic. Sélectionnez « plus tard » au dessus de la liste des lignes (ça vous emmène ici : https://www.transilien.com/fr/info-trafic/a-prevoir) puis cliquez sur la ligne C. Les travaux du jour s’ouvriront sous la forme d’une grille horaires. En cliquant sur « tout le mois » en haut de cette grille, vous accédez à une vue au mois qui signale les jours concernés par les travaux. Vous pouvez ensuite naviguer chaque jour et obtenir des détails sur les différentes opérations prévues en cliquant dessus.

      c) via le fil Twitter @RERC_SNCF ou sur les réseaux sociaux, ou en posant la question ici tout simplement.

      Pour ce qui est des travaux des soirs de cette semaine, ils sont annoncés depuis le 12 octobre ici (https://malignec.transilien.com/2016/10/12/travaux-rer-c-17-octobre-11-novembre-2016/) et par affichage en gare.

Les commentaires sont fermés.