MaligneC.transilien.com est un blog de SNCF
Profil de Clem
  • pseudo : Clem
  • stats : 156 commentaires depuis le 27 mars 2017
  • Passer en mode normal Commentateur de confiance
Commentaires de Clem
  • Fermeture de la gare de Pont de l’Alma

    Juste pour être précis, et sauf erreur, il y a maintenant plusieurs mois que la date annoncée est le 25 août 2019. Depuis au moins la confirmation des dates de Castor 2018.

  • Prochaines limitations temporaires de vitesse sur RER C du 12 novembre au 08 décembre 2018

    Salut @Gilles,

    Sans rentrer dans les détails techniques, les trains doivent plonger autant que faire se peut dans l'ordre prévu vis à vis du poste d'Invalides : outre le fait que le poste d'aiguillage informatisé va bloquer le train qui arrive si ce n'est pas celui qu'il attend, nécessitant une intervention humaine pour « recaler » l'ordre des trains, c'est aussi le risque d'envoyer un train dans la mauvaise direction à la bif d'Ermont (qui comme son nom ne l'indique pas est située juste à l'extrémité de la gare de Champ de Mars). Envoyer les trains dans le bon ordre réduit ce risque.

    Je vous rassure : lorsqu'un type de train est en retard, par exemple le SLOM, et qu'il se fait passer devant par celui qui est censé passer après, par exemple le GOTA, en étant assez loin derrière, alors le régulateur décide de changer l'ordre, plutôt que de couler le GOTA.
    Si le SLOM est juste derrière, par contre, il ne changera probablement rien.

  • Service Annuel 2019 : votre Ligne C évolue !

    Les trains LOLA (qui existaient déjà), LOLI et LOLU ont bien le O en deuxième.

    Les trains OMAS/ORIS ne peuvent pas avoir de O parce que la première lettre est déjà un O. Du coup c'est un peu comme les ELBA qui devraient avoir un E comme les DEBA : on met une consonne à la place. La consonne choisie indique aussi la provenance, c'est pratique !

    Ce résumé ne précise pas qu'il y aura quelques modifications à la marge, notamment :

    — Le premier ZERA, qui passe à 04:27 à Juvisy, pourra être suivant les jours un ZERA (terminus Paris Austerlitz), un LARA (terminus Invalides) ou un JARA (terminus Juvisy) .
    — Le premier SARA qui passe à 04:41 à Juvisy sera un JARO (terminus Juvisy).

    — Le soir, avant la fermeture pour les travaux IHP, certains trains de l'ouest seront terminus Paris Austerlitz et seront des ALBA.
    — Et certains trains du nord également, ils seront des ALBI.

    — Aussi, un JICK circulera sur la grande ceinture, le soir, entre Versailles Chantiers et Juvisy.

    — Si vous rencontrez des JOAX (retour en AOJU) ou des BOAX (retour en AOBU) ce sera mauvais signe, ce sont les codes utilisés en cas de situation extrêmement dégradée. La dernière fois qu'on les a vus, c'était pendant les inondations en juin 2016…

    — Et enfin, les services grande nuit (le prochain concerne la nuit du 31/12/2018 au 01/01/2019) continueront d'être assurés par les trains DOLE et EOLE, omnibus de Paris à Dourdan/Saint-Martin-d'Étampes respectivement.

  • Prochaines limitations temporaires de vitesse sur RER C du 12 novembre au 08 décembre 2018

    @Gilles : après moi je ne peux que vous parler d’horaires théoriques. Dans la réalité, on sait comment ça se passe…

    Pour ce qui est de BFM je vous confirme que les GATA plongent derrière les KYVI. Normalement, l’ordre dans chaque quart d’heure est : VICK KYVI GATA SLOM GOTA/NORA.
    (En fin de pointe les GATA sont remplacés par des LARA).

    Sauf retards, si le GATA arrive avant le KYVI à BFM, il l’attend. Le GATA (ou le LARA, quand c’en est un) circule voie 2 et le KYVI circule voie 2 bis pour desservir Choisy et Ivry donc il suffit qu’il ait un tout petit retard et bam le GATA lui passe devant. En effet ils n’ont que 2 minutes d’écart prévues… ça va vite !

  • Prochaines limitations temporaires de vitesse sur RER C du 12 novembre au 08 décembre 2018

    Ah oups cette réponse est partie dans le mauvais fil ! @Lydie si tu peux la supprimer, sinon tant pis, je vais la reposter en dessous.

  • Prochaines limitations temporaires de vitesse sur RER C du 12 novembre au 08 décembre 2018

    @Gilles : après moi je ne peux que vous parler d'horaires théoriques. Dans la réalité, on sait comment ça se passe…

    Pour ce qui est de BFM je vous confirme que les GATA plongent derrière les KYVI. Normalement, l'ordre dans chaque quart d'heure est : VICK KYVI GATA SLOM GOTA/NORA.
    (En fin de pointe les GATA sont remplacés par des LARA).

    Sauf retards, si le GATA arrive avant le KYVI à BFM, il l'attend. Le GATA (ou le LARA, quand c'en est un) circule voie 2 et le KYVI circule voie 2 bis pour desservir Choisy et Ivry donc il suffit qu'il ait un tout petit retard et bam le GATA lui passe devant. En effet ils n'ont que 2 minutes d'écart prévues… ça va vite !

  • Prochaines limitations temporaires de vitesse sur RER C du 12 novembre au 08 décembre 2018

    Comme je le disais à @mystik, je pense que c'était une erreur dans l'outil. Dans la dernière mise à jour des données ces trains sont réapparus.

    La desserte à Sainte-Geneviève-des-Bois est actuellement :
    LARA 08:13
    LARA 08:28
    LARA 08:43
    SARA 09:03 (+1 min par rapport à d'habitude).

  • Prochaines limitations temporaires de vitesse sur RER C du 12 novembre au 08 décembre 2018

    @Gilles actuellement à Savigny de 7 à 8 heures vous avez les horaires suivants :

    GATA 07:04
    VITY 07:07
    GATA 07:19
    VITY 07:22
    GATA 07:34
    VITY 07:37
    GATA 07:49
    VITY 07:52

    A priori je retrouve les mêmes horaires sur le SA2019 (à partir du 9 décembre), précisément.

    Malheureusement je ne peux plus vérifier les horaires d'avant le 12 novembre et comme la ligne ne met plus de fiches horaires globales à disposition, je ne peux pas vérifier la différence. @Lydie c'est vraiment embêtant ce manque. Je sais que les fiches horaires personnalisées peuvent être utiles, mais ce serait bien d'avoir le choix :/

  • Prochaines limitations temporaires de vitesse sur RER C du 12 novembre au 08 décembre 2018

    @mystik : dans la dernière mise à jour des données ouvertes de Transilien, les 2368 et 2376 ont fait leur réapparition. Ce devait donc être une erreur dans les données.

  • Retour sur les événements marquants de la journée du 06 novembre 2018

    Pour ajouter quelques précisions : le nombre de KYVI a dû être limité, je pense, parce qu'ils devaient être terminus à Austerlitz Grandes Lignes. En effet cette gare ne peut accueillir beaucoup de RER, en particulier du fait qu'il lui manque toujours un certain nombre de voies à la suite des travaux en cours.

    Ça fait 1 KYVI par quart d'heure, à peu près.
    Dans ce scénario, les KYVI étaient omnibus. Seul le deuxième a été maintenu direct après Choisy.

  • Prochaines limitations temporaires de vitesse sur RER C du 12 novembre au 08 décembre 2018

    Hum, il n'est pas dans les horaires des données ouvertes en tous cas o_O je verrai avec la prochaine mise à jour de cette semaine s'il revient.

    2376 c'est bien ça, le dernier train de la pointe.

  • Prochaines limitations temporaires de vitesse sur RER C du 12 novembre au 08 décembre 2018

    Oui, je n'ai jamais compris cette réticence à utiliser les numéros.
    C'est pourtant beaucoup plus simple de dire qu'on parle du 142368 plutôt que « du GATA qui est au départ de Brétigny à 07:35 ». Surtout que tous les usagers vont se référer à leur gare de départ et il y en a 28 sur cette mission…
    En plus, les numéros de marche :
    a) réapparaissent lorsque des trains partent de gares de grandes lignes,
    b) sont des données publiques, aisément accessibles pour qui sait où regarder,
    c) permettent d'identifier un seul train,
    d) donnent des informations supplémentaires, comme les deux derniers chiffres qui indiquent le quart d'heure de référence (relativement à la gare de BFM, ce qui permet de les situer dans le temps les uns par rapport aux autres. Et ça donne aussi les trains en retard, ce qui serait utile lorsque, ce qui arrive couramment, des usagers ont l'impression de voir leur train partir en avance alors qu'en fait c'est le précédent qui est en retard.

  • Prochaines limitations temporaires de vitesse sur RER C du 12 novembre au 08 décembre 2018

    Hum effectivement je vois que les 2368 et 2376 manquent à l'appel. Je ne sais pas pourquoi, @Lydie peut peut-être nous en dire plus. En tous cas je n'avais pas cette information o_O

    Je n'avais jamais réalisé qu'il y avait des LARA avant la fin de la pointe (nous travaillons avec les numéros, et non avec les codes mission).

  • Prochaines limitations temporaires de vitesse sur RER C du 12 novembre au 08 décembre 2018

    Juste pour vous rassurer, il n'est pas prévu de suppressions.

    S'agissant des horaires il faut simplement, dans ces gares, considérer que les trains peuvent être avancés d'une à trois minutes.

    Par exemple à Brétigny en semaine (Horaire normal / horaire temporaire) nous avons :

    GATA 06:50 / 06:50
    SLOM 06:50 / 06:49
    KYVI 06:55 / 06:54
    etc

    Relativement à Brétigny, les horaires sont avancés d'une à trois minutes en direction de Paris et retardés d'une à trois minutes en direction du sud.

    Si vous voulez vraiment la liste pour une gare précise je peux vous la fournir.

  • Le calendrier travaux du dernier trimestre 2018

    Je suis d'accord sur le fait que c'est assez confus. Et surtout la page d'accueil n'indique plus les derniers posts. Du coup on en voit pas facilement si un nouveau post a été publié ailleurs :( En termes d'UX c'est très… curieux.

  • Week-ends rouges : les travaux sur RER C des 10, 11, 17 et 18 novembre 2018

    Tu as tout à fait raison @mystik91, c'est bien la reprise qui est le dimanche à 17 heures.

  • Information voyageurs Ligne C : retour sur les questionnaires de septembre 2018

    Juste une petite précision : depuis le 18 septembre, l'intégralité de l'intra-muros, sans coupure, BFM incluse, est couvert par la 4G. J'ai vérifié moi-même sur le terrain, et il n'y a aucune coupure.

    Pour ce qui est de la source unique, c'est en cours. Nous aimerions tous que ce soit plus rapide… mais c'est en cours.

    Pour ce qui est des annonces en gares couvertes par le bruit des trains, il y a deux choses :
    - les annonces automatiques (« légales », comme les annonces de sécurité) sont automatique et parfois ça tombe pendant le passage d'un train, c'est juste pas de chance.
    - les annonces manuelles effectuées par le PIVIF, qui n'a pas toujours les yeux sur toutes les gares. Lorsqu'ils font une annonce dans plusieurs gares à la fois, compte tenu du nombre et de la fréquence des trains, il est quasiment impossible de s'assurer de passer entre les trains partout en même temps. Malheureusement, il n'y a plus le personnel dans les gares pour passer des annonces directement sur place, et ça ne va pas s'arranger…

    Pour les données ouvertes, je suis justement un grand amateur de ces données et je peux vous dire que les données Transilien sont tout à fait disponibles. Je les utilise tous les jours. En revanche il est exact que les données temps réel Transilien sont pour l'instant absentes de l'API SNCF temps réel, ce qui n'est pas idéal, mais on m'informe qu'il est prévu qu'elles soient prochainement intégrées (deux API sont en fait disponibles mais expérimentales et donc incomplètes, dont celle du STIF). À suivre donc.

  • Nos conducteurs ont la parole!

    De plus en plus de conducteurs apprécient ce contact presque direct, renforcé par les réseaux sociaux, j'avoue que c'est assez sympathique de tomber sur eux :)

  • Grève Nationale SNCF – Mesure de dédommagement

    Ce sont malheureusement des décisions d'Île-de-France Mobilités, je ne connais pas forcément leur raisons. Comme par hasard il n'est pas aisé de les contacter pour le leur demander :(

  • Les travaux sur RERC du 20 octobre au 02 décembre 2018

    N'y a-t-il pas non plus deux weekends rouges avec interruption totale du trafic au sud de Juvisy, les weekends du 10 et du 17 novembre ?

  • Information voyageurs Ligne C : retour sur les questionnaires de septembre 2018

    Je travaille sur un système parallèle comme vous savez, mais malheureusement dans les données ouvertes de l'API SNCF ne figurent pas (encore) les trains Transilien :(

  • Retour sur les perturbations liées aux événements du mercredi 03 octobre 2018

    Il faut noter que, dans le cas du malaise de la femme enceinte à bord d'un train (pour avoir parlé avec des voyageurs présents dans le train), l'utilisation du signal d'alarme était justifiée. C'était ce qu'il fallait faire.

    Évidemment ça a encore compliqué la reprise, mais il ne faut pas non plus hésiter à y recourir lorsque la situation l'exige.
    J'ai malheureusement déjà entendu des gens affirmer qu'ils ne signaleraient pas ce genre de problème pour éviter un arrêt du trafic, ce qui est vraiment un comportement irresponsable.

  • Le calendrier travaux du dernier trimestre 2018

    @94RERD2 vous avez raison, c'était vraiment histoire de pinailler. Rien n'empêcherait, toutefois, de retarder l'un des deux en route pour qu'il passe derrière l'autre. Voire de les faire arriver en même temps à Juvisy, si le reste de la circulation le permet (la voie 1 bis), mais dans ce cas l'un devra évidemment partir de Juvisy avant l'autre pour pouvoir desservir les gares suivantes.

    Dans la réalité, ce ne serait pas pratique, et je ne pense pas que la régulation s'amuse à ce petit jeu.

  • Le calendrier travaux du dernier trimestre 2018

    En fait ce planning n'est qu'une façon de donner un aperçu plus global des travaux sur la ligne pour le trimestre ; des informations plus détaillées sont publiées au fil du temps, en particulier sur les horaires.

  • Des travaux inopinés sur RERC, le dimanche 7 et lundi 8 octobre

    Mes excuses mais si "aucun train ne circule entre Paris Austerlitz et Pont de Rungis", on ne peut pas "emprunter les trains NORA" qui par définition ne circulent pas.

    Le schéma dans le PDF montre une interruption entre Paris Austerlitz et Massy Palaiseau via Orly.

    Du coup… ne faudrait-il pas suggérer aux usagers de Massy de prendre les trains VICK plutôt ? Ou alors c'est une erreur dans la formulation de départ…

  • Le calendrier travaux du dernier trimestre 2018

    Juste histoire de pinailler @Gilles ;) en fait il est tout à fait possible que deux trains partent en même temps de la même gare… s'il existe deux voies. C'est le cas à BFM en direction du sud par exemple.

    Évidemment c'est vraiment par souci du détail car si c'est possible à BFM, ça ne l'est pas à Austerlitz banlieue, qui ne possède qu'une voie de sortie.

  • Retour sur la pointe de soirée du 3 septembre 2018

    @Lydie : pour ma part j'obtiens une page complètement blanche.

  • Nos conducteurs ont la parole!

    Le fait que beaucoup de jeunes conducteurs (j'entends par là de conducteurs récents) aient des tendances plus geek que les plus anciens joue pas mal dans ce sentiment je pense. Et cela entraîne aussi des plus anciens qui se découvrent (ou se confirment) très geeks, via les réseaux sociaux :)

  • Fermeture de la gare de Pont de l’Alma

    Sans présager des détails qui seront récoltés par Lydie, je peux ajouter ceci : les travaux sont particulièrement importants et reviennent, à peu de chose près, à refaire toute la gare. La proximité de la Seine et l'occupation des sous-sols parisiens autour ajoutent des problématiques particulières, qui compliquent notamment la création d'ascenseurs et l'élargissement des quais. Je ne suis pas surpris qu'il faille autant de temps… Manifestement la date du 25 août n'est pas choisie au hasard : ça veut dire qu'on va, en plus, profiter des ressources des travaux d'été (ex Castor+) pour terminer.

    Évidemment ce n'est pas pratique pour les usagers de cette gare, c'est certain. Mais ce sont des travaux qu'il fallait de toute façon faire tôt ou tard, et plutôt tôt que tard, car on avait déjà attendu bien longtemps.

  • En marche vers des trains modernisés sur la Ligne C!

    Il y a de l'idée, malheureusement ça ne suffit pas, parce que des gens ouvrent les fenêtres malgré les stickers :(

  • En marche vers des trains modernisés sur la Ligne C!

    Je confirme, c'est pratique de savoir quel élément est réfrigéré car les Z 2N sont compatibles entre-elles et peuvent donc être, entre-autres, composés d'un élément réfrigéré et un autre non réfrigéré.

    Il n'est plus possible de différencier de loin les Z 20500 (non réfrigérées) et les Z 20900 (réfrigérées) rénovées. Il ne reste guère comme possibilité que de se placer à la hauteur de l'attelage et de regarder le numéro d'élément pour décider dans lequel monter… mais ce n'est pas très pratique et pratiquement inutile pour les non-initiés du coup.

  • Retour sur l’accident de personne du mercredi 25 juillet 2018

    C'est une idée à creuser. Le seul petit souci que j'y vois c'est qu'on risque vite d'arriver à une saturation de l'information, avec tous les affichages légaux notamment.

    C'est quand même un peu triste de se dire que « vous risquez 3750 euros d'amende » pourrait peut-être être plus efficace que « vous risquez la mort ».

  • Retour sur l’accident de personne du mercredi 25 juillet 2018

    Je trouve également qu'on devrait faire beaucoup plus de prévention en effet. D'autant plus qu'un train c'est très silencieux. Faites le test : mettez-vous dos au sens de circulation, bien à l'abri en deçà de la ligne jaune bien entendu, et écoutez. Retournez-vous dès que vous entendez le train. Surprise ! il est déjà sur vous.

    Un truc qui me rend dingue aussi ce sont les gens au téléphone qui se baladent tout au bord du quai. Non seulement le fait de téléphoner accapare toute leur attention mais en plus ça donne une tendance à se déplacer… sans faire attention. C'est un véritable problème sur lequel on n'insiste pas assez je pense.

  • Les travaux du Grand Pôle Intermodal de Juvisy

    Actuellement les travaux sont en cours. Il faut savoir qu'après avoir été unanimement approuvés au STIF, à la Région et même au conseil départemental de l'Essonne, les travaux devaient démarrer en 2014 pour une mise en service en 2018, malheureusement le maire de Juvisy de l'époque a systématiquement bloqué ces travaux en présentant des soi-disant « alternatives » dont les études ne sont jamais arrivées et dont personne ne voulait, associations d'usagers (AJUV) en tête.
    Finalement, le STIF et le ministère de l'intérieur ont imposé les travaux depuis 2017, heureusement, mais du coup lils ont près de 4 ans de retard. La mise en service est maintenant espérée pour 2022.

  • Retour sur l’accident de personne du mercredi 25 juillet 2018

    Bonjour @Marbre243.

    Il n'est malheureusement pas possible d'empêcher les idiots qui veulent se promener sur les voies de le faire. Car même si on barricadait les quais des gares (ce qui n'est pas simple compte tenu de la diversité des matériels qui circulent sur la ligne), rien ne les empêcherait de passer par un passage à niveau ou par la campagne. On ne peut que faire de la pédagogie, et faire réaliser aux concernés qu'ils se mettent en danger de mort en faisant cela car ils ne peuvent pas avoir l'assurance qu'aucun train n'arrivera sur eux.

    Malheureusement, les évacuations spontanées sont fréquentes au moindre arrêt un peu prolongé. Pourtant ce n'est pas par plaisir que la procédure d'évacuation est longue à mettre en place : il faut cela pour garantir la sécurité des personnes… sans parler du fait qu'un tel surincident retarde parfois de plusieurs heures la remise en marche des trains après un incident.
    L'an dernier à la gare du Nord, un incident électrique qui a été résolu en 40 minutes a généré plusieurs heures d'interruption totale à cause des voyageurs descendus sur les voies à plusieurs endroits de la ligne. C'est quand même ballot.

    S'agissant des sanctions, elles sont prévues par l'article L2242-4 du code des Transports, dont le paragraphe 5 précise qu'il est encouru six mois d'emprisonnement et 3750 euros d'amende pour le fait « de pénétrer, circuler ou stationner sans autorisation régulière dans les parties de la voie ferrée ou de ses dépendances qui ne sont pas affectées à la circulation publique (…) ».

  • En marche vers des trains modernisés sur la Ligne C!

    @BuckDanny91 : je vous rassure, les rames Z 20900 conserveront la disposition en 2+2, et la structure des sièges reste la même (pas de changement des blocs de siège, uniquement du tissu).

    @mystik91 : par contre, effectivement, elles seront plus difficiles à reconnaître de loin. Enfin les premières car à ce qu'on me dit, les suivantes prendront la livrée bleu-moche d'Île-de-France mobilités. Pour une fois qu'on allait avoir un parc homogène niveau livrée c'est ballot quand même.

    Mais du coup ça permettra de continuer de reconnaître ces rames de loin :)

  • GRÈVE LOCALE VENDREDI 29 JUIN 2018

    J'ajoute que normalement les conducteurs font habituellement des annonces lorsque le SIVE n'est pas actif dans leur train, aux arrêts avant une bifurcation, donc en particulier à BFM et à Choisy-le-Roi.

  • GRÈVE LOCALE VENDREDI 29 JUIN 2018

    Bonjour @philosophie61,

    Le périmètre du dédommagement est défini par IDF-Mobilités ainsi que les communes éligibles.

    IDF-Mobilités considère que les habitants de Paris disposaient de nombreuses alternatives pour se déplacer, le trafic RATP ayant été normal sur le métro, les bus et les trams pendant toute la grève. Ce n'est donc pas de la discrimination. (si ça vous rassure, je suis également dans ce cas, mais puisque j'ai pu utiliser mon passe Navigo quand même, je trouve ça normal.)

    Si vous habitez ou travaillez en banlieue avec comme seule desserte une desserte Transilien pour l'un ou l'autre de ces lieux, faites une réclamation avec les justificatifs qui vont bien et ça devrait aller.

    Vous pouvez dire que la SNCF est irresponsable mais sur ce coup elle n'y est pour rien, ce n'est pas elle qui décide de ce genre de chose. Ça serait exactement pareil avec « le privé ».

  • Grève Nationale SNCF – Mesure de dédommagement

    Bonjour,

    Il n'y a plus d'ASCT en Île-de-France depuis des années. Les équipes de contrôleurs se déplacent sur toute la région.

    Des équipes en civil interviennent désormais, c'est assez récent (après votre commentaire je pense) mais voilà ils arrivent !

  • La circulation des RER C sera perturbée ce mercredi 11 juillet 2018

    Toutefois, il est clairement écrit sur le PDF que les trains concernés partent de Chaville Vélizy. Il n'y a donc pas de confusion possible.

    Pour le non-changement des codes mission, ça, je milite pour que des codes de « crise » soient créés sur le modèle de la RATP (« ZZ ») mais malheureusement cette idée ne fait pas son chemin.

    Pour la localisation, soit que les aiguilleurs de Versailles Chantiers y soient pour quelque chose, soit que les conducteurs soient redéployés sur les branches qui n'ont pas de double desserte… ça, je ne peux pas dire.

  • Les travaux de la Ligne C du 16 juillet au 24 août 2018

    Bonjour,

    Au sujet de ces travaux, vous en avez encore pour des années et des années.

    La question de savoir s'il aurait mieux valu faire une fermeture longue et tout faire d'un coup est régulièrement posée. Elle a fait l'objet d'une étude au tout début. Voici pourquoi cette solution n'est pas possible :

    — parce qu'il est très compliqué d'organiser une substitution sur une période aussi longue alors que les transporteurs ont leurs propres services à effectuer,

    — parce que les contraintes seraient soient insupportables pour les riverains, soit impossibles à remplir. Quelques exemples :
    * pour ce type de travaux il faut énormément de ciment. Ça veut dire que pendant deux ou trois ans, toute la journée, tous les jours, des dizaines et des dizaines de camion de livraison de ciment se succéderaient dans les rues alentours. Toute. La. Journée. Les uns derrière les autres, sans répit.
    * à l'inverse il faut évacuer les déblais. Ces déblais sont pour partie solide et pour partie liquide. La partie solide est évacuée par… camions. Donc il faut ajouter des camions-bennes aux camions de ciment. Et la partie liquide, la plus importante, est évacuée par barge. Malheureusement le trafic fluvial est si dense qu'il est très compliqué d'y insérer autant de barges, ce qui veut dire qu'une partie devrait partir par… camion.
    * enfin, compte tenu des reprises et des différentes phases (il faut que les colonnes sèchent avant de pouvoir effectuer d'autres colonnes à proximité), il est même probable que deux ans n'y aient pas suffi.
    Car compte tenu de la nature du terrain et de la problématique des fondations de ce tunnel, il est même probable qu'il faille des travaux réguliers sur le long terme, et on pourrait en avoir pour encore un sacré bout de temps. Et du coup même en ayant fermé la ligne plusieurs années, ce travail nécessiterait tout de même des interruptions de trafic estivales.

    Il faut enfin ajouter que cette coupure travaux est l'occasion de mener d'autres opérations : schéma directeur d'accessibilité, maintenance diverse (« Castor+ »)… qui nécessiteraient également des interruptions de trafic.

    Vous avez raison sur un point, ce qui a été fait en 1996 nécessite des reprises, il me semble d'ailleurs que c'est au programme très prochainement.

  • Grève Nationale SNCF – Mesure de dédommagement

    À ce sujet, il me semble que lors du précédent mouvement ayant donné lieu au déclenchement d'un dédommagement, il y avait déjà eu un problème avec les abonnés de Viroflay car IDF-Mobilités avait considéré que comme ils ont des alternatives à la ligne C, en l'occurrence les lignes N ou L ou T6 (je ne sais plus si celui-ci était déjà ouvert), ils avaient les moyens de se déplacer et ne devaient donc pas être éligibles. Je me souviens que des réclamations avaient été envoyées mais je ne sais pas quel en a été le résultat. Ça peut valoir le coup de vérifier ceci-dit.

  • L’hebdo travaux du RER C du 16 au 22 juillet

    Huh huh @Gilles vous allez me faire rougir :)

    Alors je ne peux pas tout expliquer, en particulier pour les machines qui restent en marche, c'est dommage que je n'aie pas vu ce commentaire plus tôt car j'étais aux Ardoines aujourd'hui, j'aurais pu demander. Si un conducteur passe par ici il saura sans doute en dire plus mieux que moi.

    Pour les annonces certaines peuvent être faites en local, les autres sont faites depuis le PIVIF d'Invalides. Mais contrairement à ce qu'on pourrait croire, les opérateurs du PIVIF peuvent tout à fait voir les quais grâce aux caméras et ils ont aussi à disposition les écrans Infogare dont ils ont la reproduction sur leurs écrans. Pour ce qui est du bazar de ce matin, même quand je suis passé à BFM vers une heure c'était du grand n'importe quoi, les annonces sur les trains à quai qui arrivaient trop tard et Infogare complètement aux fraises… comme souvent dans cette gare, j'ai du mal à comprendre pour quoi.

    Désolé de ne pas pouvoir être plus utile sur c ecoup :(

  • Grève: la FAQ

    Au sujet des dédommagements, tout dépendra si Île-de-France Mobilités décide de déclencher également un dédommagement pour ce mois.

    Pour compléter ce que dit @Gilles au sujet des gens sur les voies, malheureusement, pas de mirages. C'est très courant, pour tout vous dire, ça arrive presque tous les jours.

    La reprise est très longue car il faut envoyer un train en marche prudente (= en dessous de 30 km/h) pour aller explorer la zone et voir si les personnes sont toujours là. Et comme ces promeneurs à la manque ont tendance à se déplacer, il faut le faire dans les deux directions. Voire, quand c'est à champ de Mars, dans les 4 directions. Si ces trains voient encore des gens près des voies, il faut envoyer les trains suivants en marche prudente aussi. Jusqu'à ce que les personnes soient évacuées ou s'en aillent d'elles-même.

    En plus de ces ralentissements, il faut que les conducteurs de train reçoivent l'ordre approprié de l'agent circulation, ce qui prend également du temps. Mais ces procédures ne sont pas négociables. La loi et la correction imposent qu'on ne roule pas sur les promeneurs.

  • Grève Nationale SNCF – Mesure de dédommagement

    Bonjour,

    L'affluence sur le site est très importante, il est tout simplement surchargé. Pas grand chose à faire à part attendre un peu et ressayer.

  • Grève nationale: retrouvez ici toutes les infos circulation

    Malheureusement c'est plus vite dit que fait, tant les paramètres sont nombreux. D'une part on ne peut pas casser une grève, donc c'est compliqué d'envoyer des bus de remplacement. D'autre part quand c'est un aléa, le temps de contacter un transporteur, de lui demander de trouver bus et conducteurs, qu'il accepte (ce qu'il n'est pas forcé de faire, surtout s'il a sa pointe à assurer), qu'il trouve le tout, qu'il achemine son conducteur vers son dépôt (délicat si problèmes de transports et/ou embouteillages), qu'il achemine ensuite le bus vers le point où on en a besoin… le temps de faire tout ça, l'aléa sera probablement déjà terminé.

  • Grève: la FAQ

    @Gilles je n'avais pas vu votre réponse. Le problème des horaires de la veille c'est que, il me semble, ce sont les horaires normaux qui sont prévus et des ajustements peuvent avoir lieu en fonction de la situation, ce qui peut occasionner des suppressions ou des modifications. Il me semble que ça reste assez rare. Mais je ne crois pas qu'un plan de transport particulier soit établi seulement pour les trois dernières heures de service d'autant qu'il est déjà très compliqué de concevoir celui de la journée de grève…

  • Grève: la FAQ

    En fait la proportion de 33% de trafic est simplement tirée de la convention entre IDF-Mobilités et Transilien. Pour être plus précis c'est même 33% aux heures de pointe.

    Strictement parlant, il s'agit d'ailleurs d'un dédommagement et non d'un remboursement (la SNCF ne pouvant rembourser quelque chose qui ne lui a pas été payé). La nuance paraît être du pinaillage mais au niveau de ce que ça coûte à chacun c'est très différent.

    C'est à IDF-Mobilités de déclencher ce dédommagement, ce qui sera sans doute fait prochainement.

    Pour ce qui est de la différence entre les différentes branches de la ligne… c'est un peu délicat. Il faut effectivement savoir comment ce sera calculé : par exemple si le RER C n'allait pas à SQY mais que la ligne N y allait, comment est-ce pris en compte vis à vis des usagers sur le parcours commun, vis à vis de ceux qui viennent du reste de chacune des lignes, etc.

    @Gilles je vous rassure j'imagine qu'IDF-M fait des relevés par lui-même… enfin j'espère. Après tout c'est à eux de calculer le moment auquel déclencher le dédommagement, selon la convention.

  • Grève nationale: retrouvez ici toutes les infos circulation

    Salut,
    Ce NORA a simplement été supprimé à cause de la suppression du MONA… mais Infogare ne le savait peut-être pas encore. Soit qu'on ait eu l'espoir de pouvoir sortir un autre train du garage pour le remplacer, soit que l'info ne lui ait pas été passée par un remplaçant ou juste un agent débordé au PIVIF, par exemple.

    Pour les trains supprimés, peut-être la réalité face à des prévisions optimistes, ou bien des problèmes inattendus (il y a eu quelques actes de blocages çà et là, ou des conducteurs qui ont pu avoir plus de difficultés que prévu pour arriver à temps).

  • Grève: la FAQ

    @Gilles : De façon générale, les grèves commencent la veille à 20h et se terminent le lendemain à 8h pour couvrir les agents qui seraient de nuit et voudraient participer au mouvement. Ça leur évite d'avoir une partie de leur service en dehors des horaires prévus.

    D'une façon générale les perturbations la veille au soir sont limitées du coup, et celles du lendemain sont résiduelles.

    Et si votre train qui est parti la veille avant 20 heures et arrive la veille après 20 heures est bien parti, aucune raison qu'il ne soit affecté par le mouvement du coup.

  • Rappel des travaux sur la Ligne C ce week-end du 14 et 15 avril 2018

    @Gilles :

    Il existe des méthodes de projection pour estimer la capacité nécessaire même un an à l'avance. On sait quelle est l'évolution de la fréquentation en fonction des périodes de l'année, les événements sportifs ou culturels qui génèrent d'importants déplacements sont généralement prévus bien à l'avance eux aussi (l'Euro 2016 était prévu depuis 2010…), quand ils ne reviennent pas simplement tous les ans (Roland Garros…). Quant aux travaux ils sont généralement prévus trois ans à l'avance (car il faut assurer la coordination entre les différentes activités, prévoir les sillons, prévoir les trains travaux, prévoir les substitutions, bref ça prend beaucoup de temps).

    Je ne crois pas non plus que cette prévision en amont soit une excuse pour les manquements qui ont été régulièrement signalés sur notamment la non-connaissance des trajets par les conducteurs, bien au contraire, ils avaient le temps d'être formés…

    Quant à la sous-capacité, je le répète assez souvent : il faudrait 20 bus par rotation pour avoir la même capacité. Même si les trains ne sont pas pleins à ces heures là, ça reste beaucoup, et je ne suis pas sûr que les autocaristes soient en mesure de fournir autant de véhicules et de conducteurs…

  • Rappel des travaux sur la Ligne C ce week-end du 14 et 15 avril 2018

    Je précise pour compléter tout ça que si la SNCF commandait spécifiquement des bus pour remplacer les trains affectés par la grève, il y aurait un problème : en effet bien qu'il ne soit techniquement pas illégal (1) de recourir à un prestataire pour remplacer des grévistes, ce ne serait pas le cas ici, les grévistes ne seraient pas « remplacés » au sens strict. On tombe donc dans une action destinée à réduire l'efficacité de la grève, c'est à dire un cassage de grève, ce qui est illégal.

    Il est en outre interdit, pour les mêmes raisons, de remplacer un salarié gréviste par un intérimaire (2), un intérimaire déjà présent dans l'entreprise (3) ou d'embaucher un salarié en CDD pour ce motif (4). L'entreprise ne peut utiliser que ses propres salariés pour cela, ou bien des bénévoles (5).

    Mais évidemment, la SNCF ne pourrait guère recourir à ces méthodes, puisqu'on ne s'improvise pas conducteur de train ni aiguilleur ni contrôleur etc.

    (1) : arrêt de la chambre sociale de la Cour de cassation n° 76-14.527 du 15 février 1979
    (2) : article L1251-10 du code du travail.
    (3) : arrêt de la chambre sociale de la Cour de cassation n° 10–13634 du 2 mars 2011
    (4) : article L1242-6 du code du travail.
    (5) : arrêt de la chambre social de la Cour de cassation n° 97-22.025 du 11 janvier 2000

  • Grève nationale: retrouvez ici toutes les infos circulation

    Bonjour,

    De 11h42... oui, mais à quelle gare ?

  • Grève nationale: retrouvez ici toutes les infos circulation

    J'ignore où est passé abcdtrains, mais pour les horaires « cumulés » sur votre parcours personnel, transilien.com le fait maintenant !
    Depuis https://www.transilien.com/lignes/rer-trains/rer-C ou https://www.transilien.com/fr/les-fiches-horaires vous pouvez créer votre « fiche horaire personnalisée ».

  • Grève nationale: retrouvez ici toutes les infos circulation

    @Gilles : Ah, haha, tout bêtement c'est que ce train est origine Ermont Eaubonne. C'est précisé car du coup cette fiche horaire « reprend » en route les horaires de ce train là, auquel il manque le début du parcours…

    ERT c'est Ermont Eaubonne.

    Simple mais… encore fallait-il le savoir, en effet.

  • Grève nationale: retrouvez ici toutes les infos circulation

    Invalides a un problème connexe qui est que c'est une gare terminus pour les LARA… avec un retournement à quai : du coup il y a forcément une incohérence de direction, soit à l'arrivée (arrivée sur les voies direction sud), soit au départ (arrivée sur les bonnes voies, mais du coup départ « à l'envers »). Et ça ce n'est soluble que s'il y a une manœuvre de retournement plutôt qu'un retournement à quai, mais ce n'est pas ainsi que cette gare est faite… il n'y a pas de tiroir de manœuvre et un retournement en pleine ligne alors que la circulation est particulièrement dense serait bien trop problématique.

  • Grève nationale: retrouvez ici toutes les infos circulation

    Normalement à Invalides comme à PZB, il y a d'une part les noms des quais, et d'autre part les noms des voies.

    Après, je ne veux pas rentrer dans davantage de détails sur les établissements pleine ligne que j'évoquais, on est déjà largement hors sujet ici. Mais je peux éventuellement en discuter avec vous en une autre occasion.

  • Grève nationale: retrouvez ici toutes les infos circulation

    @Gilles :

    À Austerlitz Banlieue, les quais sont bien fléchés A/B et les écrans Infogare et PIGD donnent bien l'information quai A/B. Les numéros des voies, 2/4 et 1/3 respectivement, n'apparaissent qu'une fois sur le quai.
    L'appli SNCF donne également l'information quai A/B.

    En fait la nuance peut être subtile je suppose. Mais, toujours à Austerlitz banlieue, les quais A et B sont bien indiqués comme étant des quais et non des voies. Et les voies 1/3 et 2/4 sont bien indiquées comme voies.
    Dans la plupart des gares seules les voies sont indiquées, mais dans les cas où les deux notions existent, elles sont normalement clairement distinguées. Dans le cas d'Austerlitz Banlieue, c'est même pertinent car, notamment en raison de l'alternat comme vous le précisez, l'utilisation de la voie 1 ou de la voie 3 respectivement, et de la voie 2 ou de la voie 4 respectivement, tient de l'aléatoire et, en outre, ces voies partageant respectivement un seul quai, il est logique d'envoyer par ce biais les voyageurs sur l'un ou l'autre, sans risquer de confusion parce que leur train arriverait voie 1 au lieu de voie 3, ou l'inverse. Après je n'ai jamais entendu d'annonce indiquant une voie en lettres à Austerlitz… Mais typiquement je pense que c'est le genre de gare où on ne peut pas vraiment se passer de la double notation, quai d'une part et voies d'autre part, justement pour cette raison. Car l'alternat n'est pas le seul responsable : il suffit d'un ralentissement sur la ligne pour que l'aiguilleur décide de changer de voie pour éviter de « planter » un train à l'entrée de la gare, attendant que sa voie se libère, alors que l'autre voie est libre. D'une manière générale, nous évitons de laisser un train arrêté en pleine voie s'il existe un moyen de l'éviter, entre autres en raison du risque d'évacuation spontanée des voyageurs.

    Il faut aussi savoir que les accès à Austerlitz se font par une seule voie, dans chaque sens. Donc si vous avez un train qui occupe la voie prévue pour votre train, lequel attend donc à l'entrée… Si un troisième train devait venir prendre place sur l'autre voie, lui aussi se retrouve coincé derrière.

    Finalement les ramifications d'une « simplification » de cette information, en supprimant l'info « quai » au profit de l'info « voie », complique plutôt les choses, puisque comme on vient de le voir il est très compliqué de « fiabiliser » l'information « voie ».

    Après pour ce qui est des voies bis en pleine ligne… Là, c'est tout bêtement le nom de la voie tel qu'il est défini dans les renseignements techniques de la ligne. Si on se mettait à les appeler voie 1 ou 2, ce serait potentiellement source de confusion pour les agents, notamment en cas de problème affectant la sécurité (si on nous annonce un accident de personne sur la voie 1, alors qu'il a lieu sur la voie 1bis, c'est un gros problème).

  • Grève nationale: retrouvez ici toutes les infos circulation

    @Gilles : vous voulez dire, savoir que :
    * le quai A concerne les voies 2 et 4 et donc le sens sud-nord,
    * le quai B concerne les voies 1 et 3 et donc le sens nord-sud ?

    Mais dans le cas où la gare souterraine est intégralement utilisée comme terminus (aucun train n'en part vers le nord), toutes les voies servent aux départs vers le sud… donc les deux quais.

    En fait je crois que je ne comprends pas votre commentaire !

  • Comment avoir les bonnes informations en période de grève?

    @94RERD :

    En effet comme indiqué ci-dessous par Lydie, SUD Rail ayant finalement rejoint les autres syndicats sur les multiples grèves en pointillé, ce n'est plus le principal problème. La maintenance commence, de son côté, à en poser (cf Lydie).

    À cela il faut ajouter, au troisième jour, les perturbations classiques d'une fin de grève : à savoir que les trains ne sont plus aux bons endroits, et que certains conducteurs qui auraient été prévus en temps normal ne sont plus bons à la conduite suite au bouleversement de leurs horaires la veille. Ce qui peut occasionner des perturbations résiduelles.

    Je ne suis pas au courant d'un préavis pour le 12. Nous ne sommes pas concernés ici en tous cas. Sur la ligne C, le trafic sera même plus important que celui d'aujourd'hui 11 avril.

  • Grève nationale: retrouvez ici toutes les infos circulation

    Sur certains médias "GL" peut être abrégé en "G".

  • Grève nationale: retrouvez ici toutes les infos circulation

    Bonjour, j'ai pu constater cela, mais on me posait la question dès hier soir.

  • Grève nationale: retrouvez ici toutes les infos circulation

    Coucou Lydie,

    Peux-tu nous préciser si les trains partiront comme précédemment de PAZ grandes lignes ? Ce n'est pas précisé sur ces nouveaux documents (mais très bien la précision sur les axes non desservis en revanche !)

  • Grève nationale les 3 & 4 avril

    @Gilles : très bien, j'admets que ma connaissance de ce point du code civil remonte à avant les ordonnances de 2016… la force majeure n'était pas définie auparavant.

    Mais du coup la grève répond parfaitement à cette définition.

  • Comment avoir les bonnes informations en période de grève?

    Il faut aussi savoir que le préavis de Sud Rail se renouvelle de jour en jour par des votes d'assemblées générales. Du coup, la direction de la ligne ne peut savoir plus tôt quel en sera le résultat, et ne peut guère anticiper davantage.

  • Grève nationale les 3 & 4 avril

    @YoupiRintintin : non c'est inexact. Le code civil ne donne aucune définition d'un cas de force majeure. Ils sont à définir entre les parties. En outre, la jurisprudence prudhommale, bien qu'un peu fluctuante, reconnaît en général le caractère abusif lorsqu'un employeur sanctionne un salarié pour des empêchements liés à une grève des transports.

    Dans la mesure où la grève est un élément incontrôlable et imprévisible pour l'entreprise et pour le salarié, ça passe.

    @Lardy : le problème c'est qu'il est impossible de savoir d'avance si des agents vont suivre le préavis de Sud Rail ou pas.

  • Grève nationale les 3 & 4 avril

    J'arrive un peu tard pour que cette réponse soit utile, mais comme vous avez pu le constater, la circulation était normale ce matin sur l'axe Pontoise.

    Je précise que la grève se termine à 8 heures pour couvrir les personnels travaillant de nuit et souhaitant faire grève. De manière générale il est donc rare pour les personnels travaillant de journée le lendemain de la grève, mais qui commencent avant 8 heures, d'être en grève. Du coup, la circulation est généralement normale.

    Il peut toutefois y avoir quelques perturbations en tout début de matinée car du fait du mouvement la veille, certains trains ne sont pas garés aux bons endroits et il faut donc les réacheminer.

  • Grève nationale les 3 & 4 avril

    Bonjour @Umbrette,

    Effectivement ces PDF ne peuvent pas être accessibles puisqu'ils n'existent pas…

    @Lydie : on pourrait suggérer à l'astreinte de faire un petit résumé des principaux points plutôt que de juste poser les liens pour les PDF… car en effet une simple petite précision aurait évité de la confusion au sujet des branches nord et ouest…

  • Grève nationale les 3 & 4 avril

    @Lardy91 je trouve que vous exagérez sur ce coup. Le nombre de grévistes chez les conducteurs et les aiguilleurs est particulièrement important sur notre région et pour qui connaît la répartition des usagers dans le temps lors des jours ordinaires, cette solution est une évidence ! Sauf si vous auriez accepté d'avoir encore moins de trains à l'heure de pointe pendant que des trains auraient roulé aux trois quarts vides lors des heures creuses ?

    Soyons sérieux…

    @Olivier : s'agissant des dédommagements il faut aussi ajouter que la demande est déclenchée par Île-de-France Mobilités après avoir constaté que la convention d'un tiers en pointe n'a pas été respectée.

    Actuellement, en Île-de-France, la convention entre IDF-Mobilités et la SNCF prévoit en effet un service minimum de 33% du trafic normal en heure de pointe pour déclencher ce remboursement, comme Lydie l'a indiqué.

    La loi de son côté ne prévoit rien, car une grève est considérée comme un cas de force majeure et n'impose donc pas de dédommagement aux transporteurs. En revanche, les conventions entre transporteurs et autorités organisatrices peuvent faire mieux que la loi, et quant aux TGV/Intercités, la garantie G30 continue de s'appliquer.

    Accessoirement, le fait que la grève est considérée comme un cas de force majeure interdit à tout employeur de sanctionner un salarié qui la subit (en revanche, il peut déduire la journée perdue de sa paie, si elle n'est pas rattrapée d'une autre façon.)

  • Comment avoir les bonnes informations en période de grève?

    Bonjour,

    C'est exact, aucun RER C en direction ou en provenance de Pontoise. Aucun train en circule au nord de Paris Austerlitz.

  • Grève nationale les 3 & 4 avril

    En effet.

  • Grève nationale les 3 & 4 avril

    Bonjour @Leprechaune,

    J'en profite pour rappeler que le service minimum n'existe pas.
    La loi votée en 2007 est abusivement désignée « loi sur le service minimum » dans les médias, mais en réalité il s'agit d'une loi sur l'alarme sociale.

    Elle impose :

    * une procédure particulière : on ne décide pas de faire grève d'un claquement de doigt. Il faut que les syndicats déposent une demande de concertation immédiate sur les sujets dont ils veulent traiter ; la direction a l'obligation d'ouvrir une série de discussions ;

    * qu'il faut constater l'échec de ces discussions avant de pouvoir déposer un préavis de grève ;

    * à certaines catégories de personnel comme les conducteurs, contrôleurs ou aiguilleurs de se déclarer gréviste au moins 48 heures à l'avance, lorsqu'un préavis est déposé ;

    * au transporteur de composer un plan de transport et d'en communiquer la teneur au public avant 17 heures la veille du début mouvement ;

    * au transporteur de respecter le plan de transport établi (ceci pour le dissuader de surestimer la circulation) ; dans le cas contraire, l'autorité organisatrice peut lui demander de dédommager les usagers touchés par le mouvement.

    Si tous les agents nécessaires à la circulation des trains font grève, la SNCF ne pourra pas les inventer… et donc les trains ne pourront pas circuler.

  • Harcèlement sexuel, victimes ou témoins : donnons l’alerte !

    Salut kenshiro,

    Pour les numéros de marche, je ne peux qu'approuver. J'imagine qu'ils ne veulent pas surcharger l'affichage, mais d'un autre côté ce numéro n'a rien d'un secret. Il est même affiché pour les trains qui sont au départ d'une gare de grandes lignes comme Paris Saint-Lazare ou même, pour nous, Austerlitz !
    On les trouve aussi dans les données ouvertes (opendata) de la SNCF…

    Pour avoir déjà eu recours au 3117, c'était quand même plus simple de leur donner ce numéro que de parler du « train MONA qui est parti de Austerlitz à telle heure »…

  • Point sur la situation en gare de Saint Michel Notre Dame

    Bonjour,

    Le remboursement dans ces deux cas avait été décidé par le STIF, à qui vous payez vos titres de transport.

    Les conditions générales de l'abonnement Navigo indiquent que :
    « 3.12
    Il ne sera procédé à aucun remboursement en cas de grève des transporteurs en
    dehors de ceux prévus dans le cadre de la loi sur le dialogue social et la continuité du service public dans les transports terrestres réguliers de voyageurs et ses modalités pratiques d’application. »

    La loi en question dispose que :
    « Art. 9
    En cas de défaut d'exécution dans la mise en œuvre du plan de transport adapté ou du plan d'information des usagers prévus à l'article 4, l'autorité organisatrice de transport impose à l'entreprise de transport, quand celle-ci est directement responsable du défaut d'exécution, un remboursement total des titres de transport aux usagers en fonction de la durée d'inexécution de ces plans. La charge de ce remboursement ne peut être supportée directement par l'autorité organisatrice de transport. »

    Donc pour déclencher un remboursement, hormis demande de l'autorité organisatrice, il faudrait que le plan de transport annoncé ne puisse pas être tenu et que ce soit par la faute du transporteur, (ce qui se débat) et qu'ensuite l'autorité organisatrice le réclame. Le calcul dépend ensuite du préjudice.

    En revanche rien n'est prévu pour les cas de force majeure tels que les intempéries, qui entraînent la fermeture de la gare de Saint-Michel Notre-Dame.

  • Nouvelles portes de validation en gare de Pereire Levallois!

    Bonjour @Camille,

    Je vous confirme qu'en heure de pointe il y a 8 trains par heure entre Champ de Mars et Montigny Beauchamp dont 4 sont prolongés jusqu'à Pontoise :

    À Neuilly Porte Maillot, le premier train de pointe en direction du nord est un GATA à 06:54 et le dernier est un NORA à 09:00 tout pile.

    Les horaires sont, en temps normal :

    Précédemment on a une alternance GOTA/NORA toutes les 15 min.

    143054 C GATA 06:54
    142154 C NORA 07:00
    142856 C GATA 07:07
    142556 C NORA 07:14
    142858 C GATA 07:22
    142158 C NORA 07:31
    142860 C GATA 07:37
    142560 C NORA 07:44
    142362 C GATA 07:55
    142162 C NORA 08:00
    142364 C GATA 08:10
    142564 C NORA 08:15
    142366 C GATA 08:25
    142166 C NORA 08:30
    142368 C GATA 08:40
    142568 C NORA 08:45
    142370 C GATA 08:55
    142170 C NORA 09:00

    Par la suite on reprend l'alternance NORA/GOTA toutes les 15 minutes.

    S'agissant de l'étendue des heures de pointe, ça c'est Île-de-France Mobilités qui fait sa popote, mais c'est justement un des enjeux de la validation des titres de transport.
    Dans le cas de la ligne C, il faut aussi se rappeler que les limites des heures de pointe sont glissantes du fait de la longueur particulièrement importante de la plupart des missions (une mission NORA complète représente près de 2 heures).

    Officiellement l'heure de pointe a lieu le matin entre 07:45 et 09:00 et le soir entre 17:00 et 18:15.

  • Nouvelles portes de validation en gare de Pereire Levallois!

    C'est exact, il y avait bien 24 trains par heure en pointe avant l'incendie du poste des Ardoines en 2014.

    Mais c'était tirer au maximum sur les capacités et, avec les limitations temporaires de vitesse disséminées sur la ligne et les travaux de nuit sur le tronçon central, la capacité a diminué. (Pour rappel : la capacité d'une ligne dépend de la vitesse maximale autorisée et de la taille des cantons qui servent à l'espacement des trains, laquelle dépend elle-même de la vitesse maximale autorisée et de la capacité de freinage des trains qui y circulent).

  • Nouvelles portes de validation en gare de Pereire Levallois!

    J'ajoute en outre qu'on ne peut pas « mettre davantage de RER C ». En effet, la capacité de la ligne est limitée par le tronçon central, commun, qui est de 20 trains par heure. Il est donc impossible d'en mettre plus :

    Sur ces 20 trains, dans le sens de la pointe :

    - Vers le sud :
    --- 4 vont à Pont de Rungis, dont 2 continuent vers Massy,
    --- 4 vont à Versailles Chantiers via Juvisy,
    --- 12 vont à Brétigny dont :
    ------ 4 sont terminus,
    ------ 4 vont à Saint-Martin d'Étampes
    ------ 4 vont à Dourdan.

    - Vers le nord et l'ouest :
    --- 4 sont terminus à Invalides,
    --- 8 vont à l'ouest, dont
    ------ 4 vont à Saint-Quentin en Yvelines,
    ------ 4 vont à Versailles Château
    --- 8 vont au nord à Montigny Beauchamp, dont 4 vont jusqu'à Pontoise.

    Cette répartition permet de ne pas avoir plus d'un quart d'heure d'attente en pointe quelle que soit la branche empruntée. Bien sûr sur les branches à desserte commune, il faut additionner les dessertes (12 à Brétigny, 12 à Juvisy, 8 à Choisy…)

    De façon générale, toute ligne à branche est limitée par la capacité (en trains/heure) de son tronçon commun. Celle-ci dépend de l'espacement (la distance de sécurité) entre les trains et de la vitesse maximale autorisée. Et plus une branche se divise, plus la fréquence maximale possible est basse.

    La durée de la période de pointe, de son côté, est de la responsabilité d'Île-de-France Mobilités.

  • Nouvelles portes de validation en gare de Pereire Levallois!

    Bonjour @DavidOFF,

    Le métro constitue une zone spéciale, la zone unique du métro. Le RER est constitué des zones Navigo habituelles. Ce sont deux zones différentes, d'où la nécessité de valider pour passer d'un système à l'autre. Contrairement à la zone métro, la sortie sur les zones Navigo est contrôlée.

    Pour un Navigo dézoné, ça ne fait effectivement guère de différence. Mais tous les usagers n'utilisent pas de Navigo dézoné. Beaucoup de voyageurs utilisent des billets origine/destination sur le RER, et doivent donc être contrôlés à la sortie pour vérifier que leur billet leur donne bien accès au métro (mention Paris ou Section urbaine sur le billet).

    D'où l'utilité des valideurs entre le réseau RER et le réseau métro. (Vous constaterez que la situation est la même dans toutes les gares RER de Paris intra-muros.)

  • Point sur la situation en gare de Saint Michel Notre Dame

    En effet la station de métro n'est pas située au même endroit ; et quant à la gare de la ligne B, elle est également décalée vers le sud et surtout beaucoup plus profonde que la gare de la ligne C qui, elle, est immédiatement sous la surface, et à proximité immédiate de la Seine.

    Du coup les problématiques sont différentes.

  • Point sur la situation en gare de Saint Michel Notre Dame

    @olivier, ah mince c'est juste !

    Toutefois : elle est également accessible en traversant la salle d'échanges RER pour accéder à la station Les Halles. Ce n'est que 5 minutes de marche.

    Et puis il y a aussi ceux qui veulent rejoindre le RER B qui trouveront leur avantage à ce trajet là.

  • Point sur la situation en gare de Saint Michel Notre Dame

    Toutefois @Gilles pour rejoindre la ligne 4 autrement que par Saint-Michel, il suffit de changer à BFM et de prendre la 14 car :
    a) en moins de dix minutes on est à Châtelet et
    b) la ligne 4 a l'avantage de se situer immédiatement au-dessus de la ligne 14 et en plus les accès de ce couloir ont été rouverts : le changement est donc particulièrement rapide (moins de 3 minutes).

  • Retour sur l’incident de chantier à la hauteur de la gare d’Ablon ce jeudi 22 février

    @Gilles : je peux confirmer qu'une éclisse c'est très lourd.

    Une lamelle bien plus légère a planté le Concorde mais… elle ne s'est pas soulevée apparemment toute seule, et les dégâts venaient aussi de l'effet de projection…

    J'avoue que j'ai encore beaucoup de mal à comprendre cet incident, alors je me contente d'attendre après l'enquête. Contrairement à d'habitude, je n'ai pas d'hypothèses ou de possibilités à offrir.

  • Point sur la situation en gare de Saint Michel Notre Dame

    Il faut aussi noter que les abonnements sont payés à Île-de-France Mobilités et que la SNCF n'a pas la main dessus. Elle ne peut pas décider comme ça de rembourser quelque chose qui ne lui appartient pas. Ce genre de demande devrait être fait à Île-de-France Mobilités (mais il est probable qu'ils vous répondent la même chose : que les alternatives sont nombreuses à Paris et que de toute façon le contrat Navigo n'inclut pas d'indemnisation. D'une manière générale d'ailleurs les cas de force majeure tels que les intempéries sont exclus des garanties de remboursement quel que soit le transporteur.)

  • Le point sur la situation à Saint Michel Notre Dame

    Bonjour,

    Il a été annoncé que la gare restera fermé au moins jusqu'à fin avril.

  • Les prévisions de trafic pour le jeudi 8 février

    Salut Gilles,

    À l'heure où j'écris, le tunnel *devrait* rouvrir samedi comme prévu, si rien ne s'y oppose (c'est à dire si les essais et les marches à blanc se passent bien).
    En revanche je ne sais pas à quel point le trafic va être affecté par les conditions climatiques.

  • Rencontrez le Directeur de la Ligne C

    Bonjour @KP,

    Pour compléter le commentaire de @Gilles :

    Sur la synchronisation avec la ligne 10 :
    * ce ne serait pas aisé car le métro ne fonctionne pas en fonction d'horaires planifiés mais en fonction d'un cadencement. C'est l'intervalle qui compte, et c'est ainsi qu'il est régulé : pour conserver l'intervalle. Ce qui implique que d'un jour à l'autre le Nième métro du service ne va peut-être pas passer à la même heure. De notre côté, le but est de tenir les horaires annoncés.
    * d'une manière générale, vous avez peut-être remarqué qu'il n'y a pas de notion de correspondance (au sens de la synchronisation des horaires) en Île-de-France. La raison est que d'une part les fréquences sont généralement assez élevées (par opposition aux grandes lignes, même s'il faut ensuite diviser ces fréquences pour chaque branche) ; d'autre part, il existe un très grand nombre de points de contact entre lignes. Or, il est impossible de synchroniser toutes les lignes entre elles.
    Dans notre cas : en imaginant qu'on synchronise les trains à Javel en fonction d'un tiers des trains de la ligne 10, pourquoi pas (bien que ce soit physiquement compliqué puisque ces deux réseaux sont strictement séparés, mais admettons pour notre exemple que ce soit possible). Mais : vous allez influer sur les moments de départ des RER C. Le RER C croise la ligne N entre Viroflay et Versailles Chantiers. Si vous modifiez les horaires du RER C, vous risquez de créer des conflits avec la ligne N. Pour les résoudre, vous allez devoir modifier les horaires des trains de la ligne N. Mais la ligne N croise la ligne U, donc même chose. La ligne U croise à son tour la ligne L. La ligne L croise la ligne J et le RER A. Il faut aussi rajouter les grandes lignes. Bref, vous voyez l'étendue du problème.
    Je vais ignorer les insinuations à la limite de l'insulte envers les agents. Ces agents n'ont pas de prise sur ce que fait la RATP avec sa ligne de métro.

    Je rajoute @Gilles : la gestion du métro est très différente de la gestion des trains. Pour eux il s'agit d'une boucle : effectivement le conducteur change de bout et repart. Mais tout est cadencé : comme je le disais, il n'y a pas d'horaires définis comme pour les trains, ce sont les intervalles qui comptent. Le conducteur utilise les afficheurs en tête de station pour connaître sa position par rapport à l'intervalle et agit en conséquence. Quant à la partie physique pour ainsi dire, sauf lorsqu'une manœuvre particulière est prévue, les itinéraires sont tracés de façon permanente et ne nécessitent normalement pas d'intervention humaine. Ainsi le conducteur peut, sous la supervision du régulateur de la ligne, gérer lui même son espacement. Le régulateur (ou l'agent qui en tient lieu à la RATP) intervient pour corriger ces intervalles si nécessaire, c'est ce qui se traduit par le célèbre « arrêt pour régulation » qu'on connaît tous.
    Il faut ajouter que le métro est un système fermé et que rien d'autre que la ligne 10 du métro ne circule pendant les heures de service sur son tracé, hormis quelques éventuels trains de travaux en tout début ou en toute fin de service.
    Pour un train, c'est bien différent. En temps normal, 8 minutes au minimum sont prévues pour le changement de bout. Le conducteur a quelques opérations à effectuer, puis il remonte la rame, et ensuite il a de nouveau des essais à réaliser. Une fois que tout cela est fait, il doit s'annoncer au poste qui, lorsque rien ne s'y opposera, tracera l'itinéraire de sortie et lui donnera l'autorisation de départ.
    Mais le temps de changement de bout n'explique pas tout : l'intervalle dépend de la capacité de la ligne ; les éventuelles autres lignes croisées (ici la ligne N) jouent également leur rôle car il ne faut pas créer de conflit de circulation, et enfin dans le cas qui nous occupe, le fait que cette partie de la ligne soit à moitié isolée et que l'acheminement des rames aux ateliers soit anormalement compliqué limite le nombre de trains disponibles : si l'intervalle est trop court, on n'a plus assez de rames disponibles. Il faut donc veiller à bien répartir les trains qui peuvent circuler pour éviter d'avoir trop de « trous ».

    Si @ElConductor passe par là, peut-être pourra-t-il nous en dire plus sur le sujet du point de vue des conducteurs :)

  • Les travaux du RER C de Janvier et Février 2018 Partie 1

    Salut Gilles,

    Non, le LARA est bien direct entre Juvisy et BFM.
    Pour ces travaux, ceux du dernier pavé, seul le sens Juvisy->Paris est affecté. Donc ça veut dire que :
    * pour partir de Paris vers le sud, les trains CIME circulent correctement, jusqu'aux horaires indiqués, et les DEBA/ELBA également, eux ne sont pas des omnibus,
    * pour partir du sud vers Paris, les trains VICK s'arrêtent vers 20h45 ; par contre les LARA (ou plutôt les ZERA dans notre cas, haha) et SARA (ZARA) circulent, eux, jusqu'à l'heure habituelle. Ils sont marqués car ce sont bien les derniers trains pour rallier Juvisy à Paris Austerlitz, en revanche ils ne desservent pas les gares intermédiaires.

    Une nouvelle fois je pense que, bien que la précision « omnibus » soit une avancée, l'utilisation des codes mission serait un plus :
    « Entre Juvisy et Paris, les ZICK ne circulent pas après 20h45, les gares intermédiaires ne seront pas desservies » me paraît plus clair que « aucun train omnibus ne circule après 20h45 ». D'autant plus que cette description peut faire penser que les trains ZOTA ne desserviront pas non plus les gares entre Choisy et BFM.

  • Rencontrez le Directeur de la Ligne C

    @bluebird : à ma connaissance, il n'y a pas eu *trop* de dégâts, grâce au pompage. Mais il y avait tout de même un certain niveau d'eau dans les voies. Heureusement nous avons eu de la chance, la Seine n'a pas atteint ni dépassé les 6 mètres, ouf !
    Ceci dit maintenant il va falloir attendre que la décrue veuille bien se faire… Et elle n'a pas l'air pressée.

  • Rencontrez le Directeur de la Ligne C

    Bonjour @isa92,

    D'une manière générale (je ne sais pas exactement de quel tronçon vous parlez : les fréquences sont assez différentes au nord, à l'ouest et au sud), le nombre de trains que l'on peut faire rouler sur un tronçon donné dépend de deux choses :
    a) de la capacité (en trains/heure) de la partie la plus commune aux branches de ce tronçon, et
    b) de la capacité de retournement du terminus qui permet de retourner *le moins* de trains.

    Pour vous donner un exemple concret : la gare de Javel ne peut retourner au mieux que 6 trains par heure. Du coup l'ensemble de la branche ouest ne peut avoir que 6 trains par heure au maximum, à répartir entre les branches Versailles-Château et Saint-Quentin-en-Yvelines. Dans notre cas, nous en avons 4 qui vont à Versailles-Château, soit 1 toutes les 15 min, et 2 qui vont à Saint-Quentin-en-Yvelines, soit 1 toutes les 30 min.

    La répartition du nombre de trains dans chaque branche dépend de la fréquentation de la branche et des alternatives (par exemple on peut rallier Saint-Quentin-en-Yvelines avec la ligne N, mais il n'y a pas d'alternative pour Versailles Château).

  • Crue de la Seine : Trafic RER C perturbé

    Bonjour HPC,

    Je ne peux répondre précisément pour la ligne N que je connais peu d'un point de vue exploitation. Mais si vous voulez mon avis, je doute que la gare Montparnasse ait la capacité nécessaire, sans compter qu'il faut récupérer du matériel et des conducteurs. Si cette interruption était durable, prévue d'avance et qu'on avait pu du coup organiser une telle modification, ç'aurait sans doute été faisable, mais dans notre cas, pour seulement quelques jours, c'est sans doute assez compliqué.

  • Rencontrez le Directeur de la Ligne C

    @Gilles : en 1982, il y avait beaucoup moins de matériel et d'électronique sous les trains, notamment le contrôle de vitesse par balise n'existait pas en France. Il était moins gênant pour les trains de rouler avec de l'eau sur les voies.

    Le Zouave a bien été surélevé mais il me semble que ça n'a rien à voir avec les mesures, qui sont réalisées par sondes, pour Paris au niveau du Pont d'Austerlitz (les deux stations encadrantes sont à Créteil en amont et à Suresnes en aval). Du coup le Zouave n'a rien à voir là-dedans, même si évidemment il faut prendre en compte la différence si on veut comparer le niveau de l'eau par rapport à lui avec les crues passées.
    Au moment où j'écris ce commentaire, la Seine affiche 5,65 m.

  • Rencontrez le Directeur de la Ligne C

    Bonjour @bluebird,

    Pour ajouter quelques précisions :
    — À partir de 5,70 m, les pompes ne suffisent plus à garantir les voies au sec, et on décide de fermer le tunnel à la circulation. Il faut en effet fermer les baies de ventilation du tunnel pour éviter que l'eau ne passe par là en montant, il faut les rendre étanches : c'est incompatible avec la sécurité (notamment la sécurité incendie) et donc il serait impossible de maintenir la circulation des trains. On commence également à démonter une partie des installations pour les mettre à l'abri.
    — À partir de 6,20 m, la situation devient critique, le tunnel commence à être inondé et on envisage carrément de l'ennoyer car la pression du fleuve devient très forte sur le mur poids et il risquerait de s'effondrer. À noter que les travaux Castor ont considérablement renforcé ce mur, ce qui nous a notamment permis d'échapper à cette extrémité en juin 2016 alors que la Seine frôlait le seuil critique.

    Lors de l'exercice EU Sequana en mars 2016 le scénario testé comportait l'ennoiement du tunnel à 6,10 m (le pic de cette crue fictive était alors à 8,10 m et toute la partie sud des lignes C et D étaient noyées).
    Lors de la crue de 1982, la circulation avait été maintenue alors que la Seine montait à 6,15 m.

  • Crue de la Seine : Trafic RER C perturbé

    Bonjour Gilles,

    Il a en effet, depuis, été décidé de supprimer les trains SARA et TOSO afin de faciliter les retournement des TOVO en VICK à Javel.
    Il est en outre possible que Javel ferme et que le terminus soit reporté à Pont du Garigliano, parce que les eaux montent pas mal là-bas.

    Ce choix est notamment fait car il est possible d'emprunter un VICK et de changer à Viroflay Rive Gauche pour prendre la ligne N afin de rallier Versailles Chantiers et Saint-Quentin-en-Yvelines (alors qu'il n'y a pas d'alternative pour Versailles Château).

    Les communications que j'ai vues passer sur ce sujet ce matin me paraissaient claires mais je n'ai pas vu celles d'hier soir.

    Par contre soyez prudents avec les lapins, ne les noyez pas en les chevauchant dans toute cette eau :D

  • Crue de la Seine : Trafic RER C perturbé

    Forcément j'ai oublié le lien dans le commentaire précédent, voici : http://cre.pe/2BqvTZl

    Ça fait un peu fouillis je suppose mais encore une fois c'est juste pour donner une idée.

  • Crue de la Seine : Trafic RER C perturbé

    Tenez, quelque chose de ce genre là (c'est du bricolage, mais juste pour donner une idée).

    Gilles, j'ajoute en passant qu'il s'agit tout bêtement du plan de transport utilisé pour Castor. C'était d'ailleurs une très bonne idée de le réutiliser : il fonctionne tout à fait bien et il n'était donc pas utile de réinventer la roue. D'ailleurs, les Val d'Orgiens seront ravis car ça leur permet de bénéficier de 8 trains par heure en pointe, comme à l'époque des PAUL !
    En revanche, ça veut également dire disparition des trains de pointe, ce qui risque de rendre les conditions pénibles à certains moment, car contrairement à l'été il n'y a pas de baisse sensible du nombre de voyageurs…

  • Crue de la Seine : Trafic RER C perturbé

    Salut Gilles,

    Je pense qu'il s'agit comme souvent d'un problème de lecture du document (qui n'est pas de votre faute).

    Je continue de regretter qu'on n'utilise pas mieux les codes mission pour ça.

    Voici comment je lis ce document :

    Sens sud > nord :
    * Branche Dourdan : 4 ZERA en pointe, 2 ZERA en creux.
    * Branche Étampes : 4 ZARA en pointe, 2 ZARA en creux.
    * Entre Brétigny et Savigny : les 4 ZERA + les 4 ZARA en pointe = 8 ; 2+2 = 4 en pointe.
    Jusque là c'est facile.

    Ensuite on a les ZICK qui viennent se rajouter, donc :
    * Entre Chantiers et Savigny : 2 ZICK en pointe, 2 ZICK en creux.
    * Entre Savigny et Juvisy : les 4 ZERA, 4 ZARA et 2 ZICK en pointe = 10 ; 2+2+2 = 6 en creux.

    Ensuite à Juvisy on rajoute deux autres ZICK (qui correspondent aux retours des JILL de d'habitude), mais seulement en pointe.
    * Entre Juvisy et Choisy : les ZERA et ZARA ne desservent pas ces gares. Il ne reste que les 2 ZICK qui viennent de Chantiers et les 2 ZICK qui viennent de Juvisy. Donc 2 ZICK + 2 ZICK = 4 en pointe, et seulement 2 ZICK en creux.

    À Choisy, on rajoute les trains de la branche d'Orly, soit 2 ZOTA qui viennent de Massy et 2 autres ZOTA qui viennent de Pont de Rungis. Ces trains vont desservir les gares entre Choisy et BFM, que les ZICK, ZERA et ZARA ne desservent pas. Ce qui nous donne :
    * à Choisy le Roi : nos 4 ZICK + les 4 ZOTA = 8 trains en pointe, et 2+4 = 6 en creux.
    * Entre Choisy et BFM : seulement les 4 ZOTA en pointe et en creux.

    Et enfin tout ça fusionne pour desservir BFM :
    * à BFM et Austerlitz : 4 ZERA + 4 ZARA + 4 ZICK + 4 ZOTA = 16 en pointe, 2+2+2+4 10 en creux.

    Donc, il n'y a pas de trains terminus Juvisy (hormis peut-être quelques cas particulier selon la circulation).
    Mais ce document, malheureusement, est très pratique pour avoir une idée du volume de desserte de gares données, mais totalement inutile pour savoir quels trains roulent et comment si on n'est pas habitué à le déchiffrer.

    @Juliette : pour l'avenir je suggère d'utiliser des lignes multiples correspondant aux missions, avec un moyen de différencier les dessertes. Parce que là, j'ai bien peur que les voyageurs s'y perdent.

  • Le nouveau calendrier trimestriel du RER C pour le début d’année 2018 est sorti !

    En fait, ces deux affiches ne se contredisent pas. Car la première correspond au début du service (« du début du service à 4h »), alors que la seconde correspond à la fin du service (« de 20h45 à la fin du service »).
    Par contre comme, dans le cas de la première, ça revient à ne supprimer que deux trains (le ZARA départ de Dourdan à 03:38 et le SARA départ de SME à 03:56, les deux seuls trains qui partent avant 4 heures), c'est un peu idiot comme façon de présenter les choses, et très confus. Il suffisait d'annoncer la suppression de ces deux trains et point barre. D'autant que ça ne dit pas aux usagers s'ils circuleront quand même entre les branches et Brétigny ou même Juvisy… et s'ils circuleront ou non au-delà d'Austerlitz.
    À mon avis un bel exemple de communication ratée.

  • Le nouveau calendrier trimestriel du RER C pour le début d’année 2018 est sorti !

    C'est noté, je vous envoie un message :)

  • Le nouveau calendrier trimestriel du RER C pour le début d’année 2018 est sorti !

    Sur ce sujet, c'est à vérifier, mais je pense que c'est à partir du début du service.
    Ce qui est j'en conviens assez curieux dans la mesure où le premier train qui circule entre Juvisy et Austerlitz est le ZARA qui est au départ de Dourdan à 03:38 et passe à Juvisy à 04:27… Je serais curieux de voir cette affiche (je vais farfouiller dans ce que j'ai et je reviens vers vous).

  • Le nouveau calendrier trimestriel du RER C pour le début d’année 2018 est sorti !

    Bonjour Gilles,

    En fait ça n'est pas du tout pour ça. C'était plutôt pour pouvoir vous parler directement.

    L'avantage de Twitter c'est que je peux vous indiquer mon compte en public sans problème, alors que je ne voudrais pas donner mon nom complet pour un réseau social célèbre ou, même, une adresse courriel, dans un forum public. Mais du coup, je vois que ce n'est pas une solution satisfaisante, il faut que je trouve autre chose…

  • Mouvement social local, lundi 15 janvier 2018

    Je crois que la réponse est toute bête : le scénario S2 est prévu d'avance, et ces tableaux le sont aussi.

    Dans le cas du mouvement précédent, c'était une adaptation ponctuelle et non un scénario prévu d'avance.
    Mais ça n'explique pas tout puisque la fois d'avant c'était également une adaptation ponctuelle et la liste des trains supprimés était bien mieux faite et plus pertinente.

  • Mouvement social 8 janvier

    Effectivement, c'était mieux fait et plus clair sur celui-là @Gilles.

    Sur le reste, je ne peux guère vous dire grand chose…

  • Rencontrez le Directeur de la Ligne C

    S'agissant du RER C, un train à SQY peut être supprimé si, sur son trajet aller, il est resté coincé à cause d'un train en panne à Brétigny par exemple.

    Tout dépend du roulement des rames. Mettons que la rame prévue sur ce train au départ de SQY ait été coincée par ce train en panne sur son parcours dans l'autre sens. Elle n'arrive jamais à SQY. Si l'incident a duré longtemps, son retour sera aussi supprimé puisque le train n'a jamais pu venir.
    S'il a duré moins longtemps, son retour peut être partiellement supprimé (par exemple déplacé à Chaville Vélizy ou à Invalides) afin qu'il reparte à l'heure prévue de la gare origine choisie. C'est ce qu'on appelle une "remise à l'heure".
    Ça semble difficile et injuste pour les passagers des arrêts supprimés, mais cela permet de limiter les retards en ne gênant pas les autres trains. Si on ne procède pas ainsi, alors compte tenu de la densité des circulations de la ligne (20 trains par heure), ce retard ne se résorbe pas et on le traine toute la journée en gênant systématiquement les autres trains.
    C'est ce qu'on appelle l'effet domino.

  • Le nouveau calendrier trimestriel du RER C pour le début d’année 2018 est sorti !

    @Gilles : je ne peux pas vous donner les horaires. Par contre il me vient une idée. Êtes-vous sur Twitter ?

  • Mouvement social 8 janvier

    Et c'est là que, si on utilisait les numéros de marche, on n'aurait pas ce problème :(

  • Les travaux d’Hiver sur la Ligne C du 8 janvier au 18 février 2018

    Bonjour,

    Les VITY desservent Ivry, les KYVI desservent Vitry. C'est bien ce qui est indiqué dans le post (mais seules Choisy et Ivry apparaissent dans le titre).

  • De nouveaux équipements de validation en gare

    Sur les PAUL : la différence avec la période pré-incendie, c'est qu'il y a beaucoup de travaux et de limitations temporaires de vitesse qui allongent les temps de parcours et réduisent la capacité de la ligne.

    On tourne actuellement à 20 trains/heures. Avec les PAUL ça ferait 24, ce qui est la capacité maximale de la ligne. Compte tenu de l'environnement, ce n'est pas gérable.

    Par contre — je l'ai suggéré à plusieurs reprises sans obtenir de réponse — je pense qu'on pourrait rajouter 2 PAUL par heure en pointe qui seraient terminus à Austerlitz Grandes lignes. Ça permet de maintenir les 20 trains par heure en intra-muros, et ça délesterait quand même pas mal compte tenu de la quantité de voyageurs qui changent à BFM ou Austerlitz. Je pense que ça passe. Apparemment la direction de ligne n'est pas d'accord, même s'ils ne veulent pas me dire pour quelles raisons. Je n'ai probablement pas tous les éléments…

  • De nouveaux équipements de validation en gare

    @ffire31 : notez tout de même que c'est une décision d'Île-de-France Mobilités, qui a piloté tout ça.
    Les tourniquets posent plus de problèmes qu'ils n'en résolvent. En outre, ma station de métro est équipées de tourniquets comme vous dites et ça ne gêne absolument pas les fraudeurs, qui se glissent dessous, sautent par dessus, ou passe tout simplement par la sortie.

    Un système de sas serait contraire aux normes de sécurité incendie.

    Pour les contrôles : je ne sais pas trop côté SNCF mais côté RATP depuis la loi de sécurité dans les transports j'en croise beaucoup plus souvent et souvent en civil.

    @Gilles sur les équipes mobiles il y a de l'idée mais les fraudeurs ont un coup d'avance et ils reviennent dès que les contrôleurs tournent le dos. Pour que ça marche il en faudrait partout, tout le temps.

  • Le SIVE, ou l’amélioration de l’information à bord des RER C

    C'est peut-être aussi lié au fait que les BALI et les ELAO/DYVI (DICA jusqu'à récemment) ne partent pas des mêmes branches. Du coup si un BALI a un problème au début de son parcours, les trains des branches ne sont pas forcément affectés.

    Gilles a raison, les horaires LTV ont modifié la circulation, mais ils sont terminés maintenant, ouf.

    En cas de problèmes de circulation, je recommande toujours d'avancer le plus bas possible, car parfois des missions sont limitées à Brétigny ou Juvisy. D'ailleurs, pour aller à SGDB alors que les BALI tardent, il peut être intéressant d'aller à Brétigny et de remonter. Même si c'est contraignant, vous pourriez gagner du temps au final.

  • Les travaux de la Ligne C du 10 au 21 décembre 2017

    Pour tout ce qui est inopiné, par nature on ne peut pas prévoir.
    En cas de problème nécessitant une interruption prolongée, il faut contacter les compagnies de car ou de bus locales pour qu'ils envoient des véhicules et des conducteurs. Il faut bien entendu qu'ils aient des véhicules disponibles (ça, en général ça va à peu près), mais surtout des conducteurs.
    Et quand ça arrive en pointe, patatras ! eux aussi ont leur pointe à assurer et ça devient compliqué d'avoir autant de bus de substitutions qu'on aimerait…

  • Les travaux d’automne RER C du 16 octobre au 17 décembre 2017

    Salut @isa91,

    Sur ce train je ne peux pas dire. Mais de façon générale deux choses se cumulent sur la ligne en ce moment qui peuvent expliquer cela :
    - d'une part, les travaux vers Juvisy qui imposent des limitations temporaires de vitesse (lesquelles entraînent la suppression de trains JILL et VICK qui sont remplacés par les fameux DICA et VICA respectivement),
    - d'autre part, les conditions climatiques : feuilles mortes, humidité... tout ceci crée des difficultés de freinage et augmente les distances d'arrêt, et ça c'est dans le meilleur des cas. Dans le pire des cas, le train enraye (c'est à dire que quand il veut freiner ses roues se bloquent et au lieu de freiner il glisse sur le rail, ce qui non seulement l'empêche de s'arrêter à temps dans une gare par exemple, mais en plus lui rabote les roues, ce qui l'empêche ensuite de rouler normalement, ce sont les célèbres "roues carrées").
    Pour éviter l'enrayage, le conducteur doit freiner plus progressivement, donc rouler moins vite et/ou ralentir plus tôt que d'habitude.

    On avait parlé de ce phénomène ici pour ceux qui veulent se remettre ces éléments en mémoire : https://malignec.transilien.com/2014/11/25/ligne-c-ses-feuilles-mortes/

    Ceci se conjugue sûrement aux autres incidents qui ralentissent le trafic et créent des bouchons. Voilà qui peut expliquer ce problème de ralentissement.

  • Les travaux d’automne RER C du 16 octobre au 17 décembre 2017

    Bonjour @nonette41,

    Le weekend du 25/26 novembre les interruptions de trafic concerneront l'axe ouest entre Invalides et Saint-Quentin en Yvelines et Versailles Château.

    D'après mes informations, aucun problème particulier pour aller de Gravigny-Balizy à BFM avec un VICK.

  • Les travaux du RER C du 27 novembre au 22 décembre 2017

    C'est exactement le souci.
    Même moi qui connais bien cette partie de la ligne, voir ça me fait hésiter sur le moment.

    @mystik91 : j'ai émis une suggestion pour améliorer ces affiches sur ce point, j'espère avoir un retour bientôt. (En fait l'idée d'utiliser plusieurs lignes pour les différentes dessertes, un peu comme les anciens plans-thermomètres de la gare du Nord, c'est précisément ce que j'ai suggéré, avec un petit schéma à l'appui.)

  • Le SIVE, ou l’amélioration de l’information à bord des RER C

    @bluebird : je suppose qu'il y a de l'idée. Pour autant les annonces sur le RER E ne sont pas :
    - systématiques (je n'ai aucune idée de pourquoi parfois oui, parfois non)
    - courtes (en effet elle ne se contente pas de donner la destination du train HOTA à quai, mais elle va enchaîner sur la liste des gares desservies, comme sur les grandes lignes).
    En outre si ma mémoire est bonne elle se répète légèrement :
    - d'abord, voie + prochain train XXXX à destination de Y + heure de départ
    - puis immédiatement derrière, re Mesdames, messieurs ; le train XXXX est à destination de Y, il desservira... + liste de toutes les gares desservies.

    Il s'agit peut-être d'expérimentations allant dans ton sens, ceci dit.

  • Les travaux du RER C du 27 novembre au 22 décembre 2017

    @flobus :

    D'après l'affiche, je dirais même que seuls les CIME/VICK et JILL/VICK sont concernés.

  • Le SIVE, ou l’amélioration de l’information à bord des RER C

    La difficulté c'est que comme les annonces sont faites par les PIVIF, et que les PIVIF gèrent un grand nombre de gares, et que la ligne a une fréquence de trains particulièrement élevée, il paraît compliqué de faire des annonces à chaque arrivée à quai (en pointe : toutes les 2 minutes, dans chaque sens, à multiplier par le nombre de gares couvertes, soit 24 gares pour le PIVIF d'Invalides (toutes celles entre Porte de Clichy au nord, Chaville Vélizy à l'ouest et Choisy le Roi au sud)…

    Les agents de quai, eux, n'ont que leur quai à gérer, c'est déjà plus réaliste.

  • Sur mon Quai: Les coulisses d’un plan de transport

    Bonjour @isa,

    Juste pour apporter une précision : il n'est pas impossible que vers 7 heures vous tombiez sur un train qui fait son premier parcours. En effet, il faut injecter des trains sur la branche pour la pointe du matin : il faut plus de de 3 heures aux trains pour faire un aller/retour, trop peu de trains partis tôt sont revenus à temps à Dourdan pour fournir la pointe.

    Naturellement si au bout d'une heure il n'y a pas d'amélioration, le problème est autre… dans un sens ou dans l'autre, les dysfonctionnements liés au chauffage peuvent aussi être liés à la fragilité des sondes qui règlent la température et font régulièrement l'objet d'actes de malveillance (directement ou indirectement). Le mieux reste de le signaler par exemple via les QR codes dans les rames :)

  • Et vous, l’information à bord des trains de la Ligne C, vous en pensez quoi?

    La perception au niveau des grandes lignes qui « doublent » les RER est un problème qui revient très souvent dans les remarques des voyageurs.

    Il n'est pas simple de comprendre, quand on ne baigne pas dans le système ferroviaire, que chaque voie est plus ou moins autonome. On ne peut pas, non plus, passer facilement d'une voie à l'autre : d'une part parce que les « passages », c'est à dire les aiguilles qui permettent cela, ne sont pas forcément très nombreux, et ensuite parce qu'on en veut pas que les trains se gênent les uns les autres.

    Si quelque chose ralentit un train voie 1 bis, ça n'aura pas forcément le même effet sur la voie 1.

    Les GL n'ayant en outre aucune desserte à faire sur la ligne C proprement dite (en dehors de quelques arrêts à Étampes ou Dourdan que je ne classe pas comme la ligne C proprement dite du coup), l'intérêt des postes d'aiguillage (Austerlitz, Juvisy, Brétigny) est qu'ils sortent de leur zone le plus vite possible pour les gêner le moins possible sur la gestion des RER.

  • Les travaux d’automne RER C du 16 octobre au 17 décembre 2017

    Les arrivées à D-La Forêt seront à ces heures là :
    DEBO 17:46
    DICA 18:45

    Et les départs ne sont normalement pas modifiés :

    SARA 16:35
    SARA 17:05
    SARA 17:35

    Les autres horaires doivent être les horaires habituels.

  • Les travaux d’automne RER C du 16 octobre au 17 décembre 2017

    Bonjour, il s'agit de modifications d'horaires liées à la suppressions de trains de la boucle Versailles/Versailles en raison de travaux. Pour compenser certains trains sont détournés. Vous pouvez consulter cet article https://malignec.transilien.com/2017/10/09/ltv-automne-2017 ainsi que les commentaires pour en savoir plus.

  • Complément des travaux sur la Ligne C au mois d’octobre

    Bonjour,

    J'ajoute, s'agissant du N133, l'arrêt à utiliser est « Bibliothèque – Chevaleret » (commun avec le 62, 64, 132 et N131) situé rue de Tolbiac, sur le pont au dessus de la rue du Chevaleret.
    La sortie la plus simple pour le trouver est effectivement la sortie 4, qui donne rue du Chevaleret. Il faut ensuite monter sur la rue de Tolbiac qui est située au dessus : il y a un escalier en face de la sortie sur la gauche du pont, ou bien un escalator sur la droite du pont. Il suffit ensuite de traverser la rue, l'arrêt est au milieu du pont et on ne peut guère le manquer.

    Depuis l'autre sortie (où, si j'ai bien compris, on vous a indiqué de chercher le bus de substitution), il faut aller au carrefour entre l'avenue de France et la rue de Tolbiac, il y a un Décathlon à cet endroit, sur la gauche, qui fait l'angle : et prendre donc cette rue pour retrouver le pont au dessus de la rue du Chevaleret.

    Normalement (je vérifierai en passant), vous devriez pouvoir retrouver ça sur les plans présents sur tous les arrêts de bus.

    Voilà comme ça si ça se reproduit au moins vous devriez pouvoir vous retrouver.

  • Les travaux d’automne RER C du 16 octobre au 17 décembre 2017

    J'avais tiré la liste des trains affectés. Je la remets ici, je croyais l'avoir postée !

    Sens sud > nord :

    Versailles Chantiers > Versailles Château (6e zone) :
    148630 VICK (14:14 Versailles Chantiers) sera un JICK (14:59 Juvisy)
    148634 VICK (14:44 Versailles Chantiers) sera un JICK (15:30 Juvisy)
    148638 VICK (15:14 Versailles Chantiers) sera un JICK (16:01 Juvisy)
    148642 VICK (15:44 Versailles Chantiers) sera un JICK (16:31 Juvisy)
    148646 VICK (16:14 Versailles Chantiers) sera un JICK (17:03 Juvisy)
    148650 VICK (16:44 Versailles Chantiers) sera un JICK (17:31 Juvisy)
    148654 VICK (17:14 Versailles Chantiers) sera un JICK (18:01 Juvisy)
    148658 VICK (17:44 Versailles Chantiers) sera un JICK (18:31 Juvisy)

    Juvisy > Versailles Château (2e zone) :
    148236 VICK (15:45 Juvisy) sera un KAMA (16:42 Chaville Vélizy)

    BFM > Chaville (zone 0) :
    148036 KAMA (15:54 BFM) sera un VICK (16:39 Versailles Château)
    148038 KAMA (16:18 BFM) sera un VICK (17:01 Versailles Château)
    148040 KAMA (16:33 BFM) sera un VICK (17:16 Versailles Château)
    148042 KAMA (16:48 BFM) sera un VICK (17:31 Versailles Château)
    148044 KAMA (17:03 BFM) sera un VICK (17:46 Versailles Château)

    Étampes > SQY (4e zone) :
    148442 SARA (15:51 Saint-Martin-d'Étampes) sera un SICA (17:51 SQY)
    148446 SARA (16:26 Saint-Martin-d'Étampes) sera un VICA (18:20 Versailles Château)
    148450 SARA (16:56 Saint-Martin-d'Étampes) sera un VICA (18:50 Versailles Château)
    148454 SARA (17:26 Saint-Martin-d'Étampes) sera un VICA (19:20 Versailles Château)

    Desserte des VICA : desserte d'un SARA jusqu'à Juvisy puis desserte d'un VICK
    (omnibus de Saint-Martin-d'Étampes à Choisy-le-Roi puis de BFM à Versailles Château)
    Desserte des SICA : desserte d'un SARA jusqu'à Juvisy puis desserte d'un VICK jusqu'à BFM puis desserte d'un SARA
    (omnibus de Saint-Martin-d'Étampes à Choisy-le-Roi puis de BFM à Saint-Quentin-en-Yvelines)

    Sens nord > sud :

    Chaville > Dourdan (8e zone) :
    147837 DYVI (17:56 Dourdan) sera un DICA (16:05 Versailles Château)
    147839 DYVI (18:12 Dourdan) sera un DICA (16:23 Versailles Château)
    147841 DYVI (18:27 Dourdan) sera un DICA (16:38 Versailles Château)
    147843 DYVI (18:45 Dourdan-la-Forêt) sera un DICA (16:53 Versailles Château)
    147845 DYVI (18:57 Dourdan) sera un DICA (17:08 Versailles Château)
    147847 DYVI (19:12 Dourdan) sera un DICA (17:23 Versailles Château)
    147849 DYVI (19:27 Dourdan) sera un DICA (17:38 Versailles Château)
    147851 DYVI (19:42 Dourdan) sera un DICA (17:53 Versailles Château)

    Desserte des DICA : desserte d'un CIME entre Versailles Château et Juvisy, puis desserte d'un DYVI.
    (omnibus de Versailles Château à BFM puis de Choisy-le-Roi à Juvisy puis de Brétigny à Dourdan)

    SQY > Étampes (4e zone) :
    147459 ELBA sera origine Chaville-Vélizy (départ 18:57)
    147463 ELBA sera origine Chaville-Vélizy (départ 19:27)

  • Et vous, l’information à bord des trains de la Ligne C, vous en pensez quoi?

    Salut @Gilles,

    Je ne peux pas répondre à tous les points, mais je voudrais juste préciser, sur l'histoire du train qui arrive après et repart en premier : lorsqu'il s'agit d'une mesure de régulation, le deuxième conducteur n'est pas forcément mis au courant, pas lorsque les décisions sont prises dans les quelques secondes qui précèdent. Le destinataire prioritaire de cette information est logiquement le poste d'aiguillage, or le régulateur est comme nous, il ne peut pas se démultiplier.

    Sur l'ordre des trains, il y a quelques règles indépendamment de la priorité normalement donnée au train qui circule à l'heure, c'est à dire qui respecte son sillon, propres à la ligne C : en particulier, l'ordre prévu des trains est important au niveau du tunnel intra-muros. Il faut que, dans la mesure du possible, les trains arrivent dans le bon ordre. En effet, lorsque la programmation n'est pas respectée, les AC d'Invalides doivent gérer manuellement. Or ils ont vraiment beaucoup de trains en même temps, et on considère que le risque d'erreur de direction après Champ de Mars est plus important après une inversion. Or, envoyer un train monocourant sur la branche nord c'est mettre un bazar considérable...

    Du coup, si vous êtes dans le train B, à l'heure, et que le train A est en retard mais à proximité tout de même (c'est à dire pas dix minutes derrière...), on va la plupart du temps organiser un dépassement du train B par le train A. Sauf que c'est souvent organisé très peu de temps avant, voire, suivant la situation, laissé à l'initiative des aiguilleurs.

    Autre problème, sur lequel on peut sans doute travailler à une amélioration : dans l'exemple Juvisy>Savigny avec deux trains à quai, les conducteurs ne savent pas nécessairement quel est l'autre train, donc quelle est sa desserte (surtout en situation perturbée). Idem pour les dépassements prévus en particulier à BFM.

    Je pense qu'avec la future connexion entre les systèmes d'info voyageur, il y aura moyen d'indiquer ce genre de chose directement via le SIVE à l'avenir.

  • Mouvement social interprofessionnel prévu ce mardi 12 septembre

    Bonjour,

    Bien que ce ne soit pas directement lié au sujet... Sachez que la circulation sera normale sur l'axe ouest (Javel/Versailles/SQY) le weekend du 16/17 septembre.

  • Les travaux sur RER C durant le week-end du 23 et 24 septembre 2017

    J'aime aussi beaucoup l'affiche. Claire et efficace.

    Pour le PC3, je rejoins @flobus, attention c'est une ligne très chargée et notamment à cause des travaux du tram.

  • Fermeture de la gare de Pont de l’Alma

    @Gilles : Je connais beaucoup mieux le sous-sol de la partie « Castor » que le côté ouest, mais si c'est comme autour de Saint-Michel-Notre-Dame, c'est compliqué, du fait de la présence d'autres réseaux et des caves des immeubles et bâtiments voisins. Je ne peux pas affirmer que Pont de l'Alma n'a aucune marge, mais en prime il me semble qu'il y a les égouts de Paris qui passent juste à proximité.

  • Le calendrier prévisionnel des travaux du 4ème trimestre sur la Ligne C

    En effet pour les trains « entre Invalides et Juvisy » je vous ai tout expliqué au-dessus.

    S'agissant du rapport entre Choisy-le-Roi et Savigny… et bien je ne vois pas. Je vérifierai dès que je pourrai, mais à mon humble avis, c'est plutôt… une erreur, la ligne dédiée à Savigny devrait plutôt être dans le pavé « Maintenance, etc… à Juvisy ». Parce que je ne vois absolument aucune raison pour laquelle des travaux à Choisy empêcheraient la desserte de Savigny.

    Aucun train entre Massy et Austerlitz : là encore je pense que c'est Massy/Austerlitz via Juvisy, autrement dit : les CIME/VICK seront interrompus entre Massy et Austerlitz.

    @Lydie : il devient vraiment urgent de changer la façon dont on désigne les axes parce que comme ils se superposent on en arrive à des grosses confusions comme tous les commentaires de ce fil le prouvent. Je ne comprends pas pourquoi on n'utilise pas tout bêtement les codes mission en plus des extrémités géographiques des axes : ce serait beaucoup plus clair pour tout le monde que « moins de trains entre Invalides et Juvisy » n'affecte que les CIME/JILL/VICK par exemple. D'ailleurs n'est-ce pas pour ce genre de chose (identifier un trajet d'un coup d'œil) que les codes existent ?

  • Le calendrier prévisionnel des travaux du 4ème trimestre sur la Ligne C

    @Gilles :) Relisez-moi bien, je fais bien la différence entre les JILL/VICK (origine/terminus Juvisy, petit nom jargonné « 2e zone ») et les CIME/VICK (origine/terminus Versailles Chantiers, petit nom jargonné « 6e zone »).

    Savigny ne reçoit bien que les 6e zone, pas les 2e zone. La confusion vient du fait que les missions en direction de Versailles Château portent le même code mission.

  • Modifications des horaires

    De façon plus générale : ce sentiment d'amélioration vient principalement de ce qu'à cause de la coupure du tunnel, les incidents d'un côté de la ligne ne se propagent pas à l'autre côté. On s'exploite comme deux lignes en Y, plutôt qu'une ligne en X : dans cette configuration on peut même "isoler" une branche à problème pour limiter l'impact dudit problème sur l'autre branche.
    En plus, il est admis depuis longtemps que plus la ligne est longue plus les retards liés à des incidents seront difficiles à résorber. Or, cette coupure raccourcit drastiquement les parcours.

    Ce n'est pas pour rien que je milite (bruyamment) pour le débranchement des deux branches les plus méridionales de la ligne et leur transfert sur une ligne Transilien autonome.

  • Le tunnel intramuros du RER C fait sa rentrée!

    Malheureusement de façon générale, la lutte contre l'eau est très compliquée... Et on ne gagne pas toujours. Si vous connaissez la gare d'Auber et les stations de métro attenantes, vous en avez un exemple : constamment atteintes par des fuites, des fuites et encore des fuites, malgré plusieurs rénovations complètes.

    Musée d'Orsay est très mal située vis-à-vis de l'eau, et malheureusement on a le même genre de problème... Et sans aller jusqu'à dire que c'est un combat perdu d'avance, on n'a pas encore trouvé de solution réellement efficace...

  • Le calendrier prévisionnel des travaux du 4ème trimestre sur la Ligne C

    @Fred :
    Pour le weekend du 14/15 octobre :

    En effet c'est assez vague, "moins de trains". En fait c'est parce que les JILL sont supprimés, ainsi que ceux des VICK sont l'origine est Juvisy.
    Pour les gares entre Choisy et Juvisy, il faudra recourir aux CIME et au reste des VICK, qui seront par ailleurs origine/terminus Invalides ce weekend là (interruption entre SQY et Musée d'Orsay d'une part et entre Versailles Château et Invalides d'autre part).

    Pour Savigny ça ne changera rien, puisque les JILL/VICK ne la desservent pas et que les CIME/VICK circuleront normalement entre Invalides et Versailles Chantiers.

  • Fermeture de la gare de Pont de l’Alma

    @Fabienne : en ce qui concerne la tarification RER, toutes les gares de Paris intra-muros sont considérées comme étant une seule et même gare. Si votre titre de transport vous permet de descendre à Pont de l'Alma, il vous permettra de descendre à Invalides ou Champ-de-Mars.

  • Fermeture de la gare de Pont de l’Alma

    @Julien,

    Comme le dit Lydie, les travaux sont indispensables et, compte tenu de leur ampleur et de l'étroitesse des espaces dans lesquels il faut opérer, ils sont incompatibles avec le maintien de la desserte de la gare, ce serait dangereux pour le public et gênant pour les travaux. Et à un moment il faut bien qu'on les fasse : c'est d'ailleurs une obligation légale, définie à l'article 45 de la loi 2005-102 du 11 février 2005 relative à l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées.

    Je vous signale par ailleurs que pour les écoles et les collèges et il y a un truc merveilleux qui s'appelle la sectorisation, qui permet d'éviter que les enfants n'aient besoin de sacrifier leur sommeil aux vicissitudes des transports en commun. Manifestement vous avez fait le choix de vous en affranchir (surtout que le seul collège public dans ce secteur est à peine plus éloigné de la gare d'Invalides, j'en déduis donc que vous parlez d'une école privée) : n'en rendez pas les transporteurs responsables.

  • Fermeture de la gare de Pont de l’Alma

    Bonjour @Folia94,

    D'une manière générale, si vous constatez que vos trains sont supprimés, il est préférable de vous avancer quand même au moins jusqu'à Bibliothèque François Mitterrand ou, si vous pouvez, Juvisy. En effet, les trains peuvent être remis à l'heure (limités par exemple à Austerlitz ou à Juvisy) en cas de problèmes sur la ligne. En procédant ainsi, vous avez plus de chances de récupérer rapidement un train pour la branche qui vous intéresse.

    Les incidents sont par nature imprévisibles, nous ne pouvons pas vous prévenir d'avance. Ils nous tombent dessus sans prévenir, les bougres.

  • Les travaux du RER C durant le mois de juin

    Salut @Gilles,

    Et bien à ma connaissance, le ELBA en question est bien prévu à 23:02 à Austerlitz et à 23:05 à BFM. (https://www.dropbox.com/s/t24pahrkurgfeok/elba.png).

    (J'approuve, pour ce qui est de la surimpression. C'est la mode, c'est insupportable. Déjà que c'est très relou de devoir valider à chaque fois les conditions des cookies, mais s'ils faut en plus se débarrasser d'autres demandes invasives...

  • Les travaux du RER C durant le mois de juin

    Il faut ajouter aussi que le tarif du Navigo n'est pas du ressort de la SNCF, mais d'une décision politique prise par le STIF, dirigé par la présidente du conseil régional.

    Pour les travaux d'été, ils sont malheureusement inévitables. Les nôtres sont la continuation de ceux qui ont lieu depuis 1995, en ce qui concerne le renforcement des fondations du tunnel séquanien de la ligne C. Et pour le RER A, les voies de son tronçon central n'ont jamais été changées depuis son ouverture, or la ligne voit passer bien plus de trains que prévu à l'origine, sans compter qu'ils sont beaucoup plus lourds avec les rames à deux niveaux. La RATP a attendu au maximum, mais ces travaux sont devenus indispensables. La fréquentation voyageur baisse significativement en été, il n'y a donc pas de meilleur moment pour faire ces travaux qui nécessitent plusieurs semaines d'interruption du trafic.

  • Mieux voyager en période de forte chaleur

    @mystik : sur les fenêtres : en fait s'il y *a* des fenêtres qui s'ouvrent, il est interdit de les bloquer par sécurité. Les passagers doivent pouvoir les ouvrir en cas de panne par exemple.

    Lorsqu'il n'y a PAS de fenêtres, ce qui est le cas sur les MF01 par exemple, il faut pouvoir garantir la circulation de l'air en cas de panne. C'est un problème qui a retardé l'acceptation et l'habilitation du MF01, par parenthèse. Vous voyez que c'est sérieux.
    La Z 50000 (NAT ou Francilien), actuellement série la plus récente, ne dispose pas non plus de fenêtre ouvrante.

  • Les travaux du RER C du 22 au 31 mai 2017

    Je suis toujours là, mais j'étais en vacances et j'avais envie de penser à autre chose qu'au RER C.

    Je n'ai pas de commentaire à faire sur l'article si ce n'est qu j'aimerais bien voir ça (au sens ironique). Un système automatisé peut sûrement conduire un train, mais pour intervenir en cas de problème, je ne suis pas convaincu ! Il suffit de voir comment ça se passe en cas de dysfonctionnement dans les lignes 1 ou 14 du métro, on est bloqué le temps que du personnel arrive, étant lui même généralement embêté par la panne... Maintenant le métro c'est un système fermé (ce qui limite les aléas) et sur une zone géographique restreinte (pas besoin de faire des centaines de km pour récupérer une rame en rade). Donc à mon avis, même si c'est techniquement faisable, ce n'est pas demain la veille qu'un TGV roulera sans conducteur...

  • Mieux voyager en période de forte chaleur

    Salut @kenshiro,

    Je ne pense pas qu'on renvoie les rames Z 20500 en rénovation pour leur ajouter la ventilation réfrigérée, qui nécessiterait en plus de modifier l'aménagement intérieur, rendant ces rames indisponibles pour plusieurs semaines, alors que les technicentres concernés ont déjà du travail.

    À mon avis, il va falloir attendre de recevoir de nouveaux trains, probablement la troisième sous-série du RER 2N NG après les lignes E et D.

  • Mieux voyager en période de forte chaleur

    Bonjour @Belette,

    Pour ce qui est du nombre de trains, pour compléter le commentaire de @Lydie : il y a effectivement 54 rames qui disposent de la ventilation réfrigérée (celles avec les sièges rouges), sur un total de 168. Il y a cependant un critère à prendre en compte : une partie des rames les plus anciennes de la ligne (les Z 5600) sont monocourant, elles ne sont pas aptes à aller dans la branche nord. Pour la branche nord, électrifiée en 25000 volts alternatif contrairement au reste de la ligne qui est électrifié en 1500 volts continu, les rames bicourant sont obligatoirement utilisées. C'est pour cette raison que les rames Z 5600 sont limitées aux parcours des ELBA/SARA et des CIME/JILL/VICK (occasionnellement des DEBA/LARA). Vous avez donc mathématiquement moins de chances de rencontrer les rames Z 20900 sur ces missions, même si ça arrive.

    Pour les reconnaître vous pouvez vous fier aux sièges rouges, ou si vous voyez l'avant du train, à son numéro d'élément (en bas à droite du pare-brise quand on le regarde) qui est compris entre 201 A et 254 A.
    Vous pouvez aussi utiliser la livrée :
    - Si vous voyez un train en livrée Île-de-France (blanche avec une bande bleue et des portes rouges), c'en est un (c'est la dernière série qui en contient),
    - Si vous voyez un train en livrée Transilien (bleue avec les berlingots au niveau des portes), regardez les sièges ou le numéro,
    - Si vous voyez un train en livrée Carmillon : aucun de ces trains réfrigérés ne porte actuellement la livrée Carmillon, ce n'en est donc pas un.

  • A votre rencontre pour échanger sur l’actualité de la Ligne C

    Bonjour,
    Je peux vous dire qu'on fait subir ce genre de traitement aux voitures Corail dans le chantier de formation de Masséna, fumigation complète de chaque voiture, ce qui nécessite d'en interdire l'accès pendant tout le temps que dure le traitement. Je suppose donc (mais je ne peux l'affirmer, il faudrait quelqu'un du technicentre des Ardoines pour nous préciser ça) que ça existe également pour les rames de RER.

  • Travaux: les week-ends Rouges

    À propos de la carte Navigo, c'est au STIF que vous la payez, et non à la SNCF. C'est donc le STIF qui serait plus à même de répondre à cette question.

    Néanmoins le STIF vous répondra, selon mon expérience, que les travaux font partie du système de transport et qu'ils sont inévitables. La preuve d'ailleurs, c'est qu'on les a évité pendant des années et que maintenant on est obligés de mettre les bouchées doubles, voire triple, pour rattraper. Ils vous diront aussi que le prix du tarif Navigo a largement baissé ces dernières années pour tous les usagers de banlieue se rendant sur Paris. En particulier le Navigo 5 zones qui est quand même passé de 110 à 73 euros, c'est une baisse importante.

  • Tout savoir sur le nouveau poste d’aiguillage de Vitry

    @Laurent et @adlineetcie,

    Ce n'est pas aussi simple ! vous ne raisonnez qu'en prenant votre ligne en compte (je comprends, je vous rassure). Mais en réalité, ces retards que vous évoquez affectent à leur tour d'autres portions de ligne, et créent des conflits avec par exemple la ligne N, la ligne U ou la ligne H ; et peuvent affecter les TER Centre, ou même les Intercités. Ce sont des choses à prendre en compte : dans la zone dense, les horaires sont tendus au maximum entre les différentes lignes. Du coup tout problème de l'une a des conséquences sur l'autre.

    La seule solution d'arriver à votre résultat c'est de retirer des trains (ou bien de trouver une solution miraculeuse pour ne plus avoir du tout d'incidents).

    À moyen terme, l'« effet métro » devrait aider, conjugué à la suppression de la branche Juvisy-Versailles. Mais si vous pensez qu'un allongement de temps de parcours est un bon échange pour de meilleures conditions de trajet, moi je suis d'accord avec vous, mais tous les passagers ne le sont pas, loin de là…

  • A votre rencontre pour échanger sur l’actualité de la Ligne C

    Difficile de savoir exactement ce qui va en sortir, mais d'une manière générale, moins de trains c'est plus de souplesse d'exploitation, donc moins de retards, donc une meilleure desserte pour les voyageurs. En théorie bien sûr. Mais ce qui est sûr, d'un point de vue circulation, il est prouvé que moins de trains mieux répartis ça peut être efficace.

  • 3G-4G sur la Ligne C, on continue!

    Bonjour,

    Malheureusement ce n'est pas spécifique à Free. Tous les réseaux à ma connaissance sont concernés. Je ne sais pas pourquoi par contre.

  • Circulation sur la Ligne C pour ces prochains jours

    Salut @Django,

    Par rapport à ce que dit Lydie sur les sillons : il faut savoir que dans la zone dense en particulier, les sillons sont tracés au cordeau. En modifier un à la volée aura quasiment systématiquement une répercussion sur un autre train. Cette répercussion en aura une sur d'autres trains à son tour, et ainsi de suite. Il est difficile de modifier un horaire comme ça, même seulement de quelques minutes.

    Dans des zones moins fréquentées, on peut se le permettre, en particulier pour assurer les correspondances sur les derniers trains. L'écart entre circulations est alors suffisamment important pour limiter la gêne. Mais en Île-de-France, il y a beaucoup trop de circulations.
    Même à minuit, cela peut suffire par exemple à retarder l'accord de travaux (ou l'acheminement d'un train-travaux) suffisamment pour qu'ils soient rendus en retard le lendemain matin. Ce n'est pas forcément quelque chose d'évident vu de l'extérieur, c'est pour ça que je le précise.

    Autre détail : il n'y a pas de notion de correspondance en Île-de-France, c'est à dire que les horaires des lignes ne sont pas coordonnés, contrairement à ce qui existe généralement sur les grandes lignes. La raison pour cela est que compte tenu de la densité des lignes, du nombre de croisements entre elles, et des autres modes de transports, il est absolument impossible de tout coordonner. Et par là même, retarder votre train à Juvisy pourrait jouer de mauvais tours à d'autres passagers : par exemple peut-être faire rater un bus à des passagers qui descendent plus loin.

  • Travaux: les week-ends Rouges

    Salut @timekeeper,

    En effet c'est assez complexe pour ces weekends rouges.

    Pour faire Juvisy/Paris, un report sur le RER D est conseillé. Pour faire SGDB Paris, il faudrait donc emprunter un train jusqu'à Juvisy (1 sur 2 donc), puis le RER D.

    Ainsi les différentes "tranches" de bus (PAZ Choisy ; PAZ Choisy Massy-Palaiseau ; Choisy Juvisy) peuvent être utilisés par les usagers des gares intermédiaires.

  • Tout savoir sur la gestion d’un accident de personne

    Bonjour,

    Malheureusement la ligne est proche de sa limite de capacité (24 trains par heure). Il n'est pas possible de rajouter des trains sans couper des branches, ce qui est délicat à l'heure actuelle. Cette capacité est par ailleurs d'autant plus limitée (à 20 trains par heure dans le tronçon commun) que des limitations de vitesse liée auxs travaux d'infrastructures ralentissent les trains : raison pour laquelle les KIVY et DIVY n'y vont plus en ce moment.

    Rajouter des trains n'est donc pour le moment pas une solution.

    Dans l'avenir, alors que la ligne sera un peu simplifiée avec la suppression de la branche de Savigny à Massy, puis de Massy à Versailles, les trains de cette ex-branche pourront renforcer la desserte sur la branche de Brétigny. En outre, le plan de transport doit être complètement refondu à cette occasion, à l'horizon 2020 donc.

  • Tout savoir sur la gestion d’un accident de personne

    Je voudrais ajouter, suite à des remarques que j'ai pu lire sur les réseaux sociaux, quelques détails concernant le déclenchement de l'alerte radio. On me faisait remarquer que la procédure consistant à arrêter des trains qui sont éloignés de l'incident ne semble pas très adaptée.

    Je dois donc préciser que, malheureusement, il s'agit d'un dispositif d'urgence utilisé sur un canton radio par un train qui aperçoit un obstacle ou un danger (ou qui le percute). Mais il s'agit d'un danger non identifié et non localisé, dans un premier temps. Arrêter toutes les circulations est donc indispensable, car ne pas le faire, c'est risquer un ou plusieurs surincidents, sans même parler du risque que cela fait courir aux trains et à leurs passagers.
    Dans un deuxième temps, une fois renseignés sur la nature du problème et les mesures appropriées prises, le régulateur fait repartir un par un les trains qui le peuvent (soit pour une mise à quai, soit parce qu'ils sont hors de la zone bloquée par l'incident) après s'être assuré qu'ils peuvent le faire en toute sécurité, comme c'est expliqué dans l'article.

    Mais pour ce qui est du début, il n'y a pas d'autre solution que de tout arrêter, le temps d'y voir clair. C'est une étape très importante pour la sécurité et pour la gestion de l'incident.

    Dernier détail : les conducteurs qui ne sont pas à l'origine de l'alerte doivent respecter une période de silence radio. Ils n'ont alors pas forcément tout de suite d'informations concernant la situation, et ne peuvent donc pas en communiquer aux passagers.

  • Tout savoir sur le nouveau poste d’aiguillage de Vitry

    Bonjour,

    Je ne veux pas m'avancer plus que je ne peux, mais deux éléments :

    * d'une part, en effet, le volume de travaux ne permet pas de revenir au maximum de trains pour l'instant : des limitations de vitesse liées aux renouvellements de voie et d'aiguilles réduisent la capacité de la ligne.

    * d'autre part, l'ensemble des horaires doit être refondu d'ici, je crois, 2020, et le travail sur ce sujet a dû commencer. Nous ne savons pas encore comment ça va se comparer par rapport à la situation pré-incendie. La suppression de la branche de Juvisy à Massy devrait libérer des sillons pour des trains vers Brétigny, mais la desserte devrait pas mal changer entre BFM et Juvisy du fait de l'arrivée prochaine de la ligne 15.

    Affaire à suivre donc.

  • Les travaux de fin mai et début juin sur le RER C

    Bonjour @trimawap,

    Par curiosité, de quelle gare s'agissait-il ? (ce n'est pas pour pointer du doigt tel aiguilleur, mais juste pour avoir une idée de la disposition de la ligne à cet endroit et être plus précis).

    De façon plus générale, et bien ma foi, les aiguilleurs sont des êtres humains et comme tous les êtres humains, ils sont susceptibles de faire des erreurs. C'est d'ailleurs pour cela que, dans le système ferroviaire, nous avons des boucles de rattrapages, suivant les cas, sous forme d'enclenchement (par exemple il sera normalement impossible de manœuvrer une aiguille si un train se trouve dessus, ou bien d'ouvrir des signaux de sens contraire sur la même voie) ou bien par l'humain (par exemple, un conducteur qui remarque que la signalisation présentée n'est pas celle qu'il attendait et qui se fait confirmer l'ordre ainsi donné par le poste).
    Donc j'insiste sur le fait qu'il n'y a pas de risque particulier en dehors de l'emmerdement que cause cette situation pour les voyageurs (et les cheminots, car il faut ensuite « récupérer » ce train). La ponctualité trinque mais pas la sécurité.

    Divers facteurs peuvent expliquer une erreur de l'aiguilleur. En particulier dans la zone dense, une modification de dernière minute peut ne pas lui être parvenue assez rapidement. À titre d'exemple, si pendant la pointe il est décidé par le COT et le régulateur de rendre un DYVI omnibus entre Juvisy et Brétigny, et que l'aiguilleur reçoit l'info au dernier moment, ça peut être manqué.
    Il y a aussi, malheureusement, la force de l'habitude. Si tel train passe toujours voie 1 et qu'un jour ça change, l'aiguilleur peut se louper. Enfin, il y a les surprises : lorsque les trains n'arrivent plus selon l'ordre attendu, lors d'un incident par exemple, avec la pression et la confusion cela augmente d'autant le risque d'erreur.
    C'est un problème que le poste d'Invalides connaît bien, puisqu'il gère une importante bifurcation à Champ de Mars, et c'est la raison pour laquelle certains trains attendent à BFM d'être dépassés par un autre : la régulation préfère maintenir l'ordre des trains prévu autant que possible pour, notamment, pallier ce risque.

    Et puis il y a l'erreur tout court, celle qu'on n'explique pas particulièrement, celle qui est liée au fait de gérer des dizaines de trains en même temps, sur une zone étendue. Celle qui est aussi liée à l'inattention, la fatigue… ça existe aussi. Sur les gros postes comme celui d'Austerlitz ou des Invalides, un certain degré d'automatisation aide à éviter les erreurs de direction ; des pauseurs permettent aux aiguilleurs de limiter les phénomènes de fatigue. Il y a enfin des journées sécurité durant lesquelles on fait des exercices et où l'accent est mis sur ces différents risques. L'accent est également beaucoup mis sur l'importance des communications de sécurité qui doivent être claires et précises : il est très, très facile de mal se comprendre ou d'interpréter ce que l'autre dit. Ainsi l'exemple le plus connu est celui d'une communication dans laquelle il est question du « kilomètre trente trois cent(s) ». Est-ce 33,100 ou 30,300 ? Et bien ce doute là, c'est une potentielle erreur. Donc il y a une pédagogie particulière sur ces problématiques et d'ailleurs il y a un train entier qui en parle, en ce moment même, à tous les cheminots qui vont le visiter.
    Enfin l'accent est mis sur l'autocontrôle, qui a récemment fait l'objet d'un mode d'emploi à destination des agents.
    Toute erreur, enfin, fait l'objet d'un débrief et d'un retour d'expérience, diffusé à tous les postes.

    À titre personnel, je pratique le _shisa kanko_, « pointage-et-appel », une méthode japonaise qui consiste à pointer du doigt ce qu'on vient de faire et à prononcer son état à voix haute. Cette méthode est pratiquée par tous les cheminots japonais de façon systématique et on estime qu'elle réduit le risque d'erreur de plus de 85%, car elle fait appel à tous les sens de manière coordonnée et les incohérences entre ce qu'on devait faire et ce qu'on a effectivement fait sont beaucoup plus évidentes quand on s'entend les décrire. Je trouve ça, en tous cas, très efficace.

  • Tout savoir sur le nouveau poste d’aiguillage de Vitry

    J'en profite pour ajouter que tout cela est une question de capacité de la ligne. Pour faire simple, le nombre de trains qui peuvent passer sur une voie donnée dépend de la vitesse maximale autorisée. Si vous devez baisser cette vitesse (ce qui est le cas avec les travaux), vous ne pouvez plus faire passer autant de trains, car ils mettront plus de temps à dégager le passage pour le train suivant. Les trains qui suivent prendront donc un peu de retard. Ceux qui suivent ceux-là prendront un peu de retard pour la même raison que les premiers, qui s'ajoutera au retard qu'ils prennent à cause des seconds qui sont devant.

    Ce n'est pas un concept forcément facile, alors je vais essayer de faire un « dessin » :
    Imaginons une voie de 10 km entre deux gares A et B. Le train n°1 roule à 120 km/h entre ces deux gares, et met donc 5 minutes pour faire le trajet. Le train n°3 qui circule 5 minutes après met également 5 minutes, et le train n°5 aussi. Les trains sont synchronisés et tout va bien.
    Maintenant, imaginons qu'il y a des travaux et qu'à cause d'eux, les trains ne peuvent plus rouler qu'à 60 km/h sur cette partie de ligne. Du coup le train n°1 qui est à l'heure va rouler à 60 km/h et mettre 10 minutes, au lieu de 5, pour faire le trajet : en arrivant à B, il aura 5 minutes de retard.
    De son côté, le train n°3 circule 5 minutes derrière et doit respecter les distances de sécurité. Il prend donc les 5 minutes de retard du train n°1. Mais lui aussi roule à 60 km/h, et prendra donc 5 minutes de retard en plus. Il arrivera donc à B avec 10 minutes de retard.
    Et enfin le train n°5 prendra les 10 minutes de retard du train n°3 et en prendra 5 de plus en roulant à 60 km/h. Ce train là aura donc +15 en arrivant à B.

    C'est très schématique et assez simplifié ce que je vous dis là, mais si on ne fait rien, le train n°7 va arriver avec 20 min de retard, et ainsi de suite. Le but de ce petit schéma, c'est de vous montrer que si, quand tout va bien, on peut considérer que les trains bougent ensemble de façon coordonnée, et donc sont tous à l'heure, dès qu'il y a du retard, ceux qui sont derrière prennent *plus* de retard que celui qui précède. Le seul moyen d'éviter cela, c'est d'avoir un espacement plus important que ce retard, car alors l'espacement « mange » le retard : si le train n°3 circule 15 minutes après le train n°1, il ne prendra que 5 minutes liées aux 60 km/h, mais sera toujours suffisamment loin du train n°1 pour ne pas que son retard à lui ne l'affecte.

    Or, sur notre ligne, les trains sont très rapprochés, ce qui les rend très sensibles à ce phénomène (en un quart d'heure entre Paris et Brétigny en pointe, vous voyez passer 1 train de Dourdan + 1 train d'Étampes + 1 train de Brétigny + 1 train de Versailles/Juvisy/Versailles + 1 train de Rungis/Massy, soit 5 trains, soit 1 toutes les 3 minutes en moyenne, à répartir en 2 voies, et il faut encore rajouter les grandes lignes).

    Comme en plus les missions sont très longues, ces retards sont ensuite impossibles à rattraper car en plus ils se communiquent aux retours des trains concernés, et on finit par se les traîner toute la journée. Peut-être vous souvenez-vous de ce jour où de simples paillettes sur un rail à 7 heures du matin ont généré des retards qui ont perturbé le trafic jusqu'en fin de soirée.

    La différence avec la situation dégradée suite à l'incendie du poste 1 de Vitry, c'est qu'à l'époque c'était un problème de capacité du Technicentre à fournir et maintenir les trains concernés à cause des limitations induites par le fait que l'aiguillage devait se faire à la main, alors qu'aujourd'hui c'est un problème de capacité d'infrastructure.

    Voilà pourquoi on ne peut pas remettre tous les trains.
    Reste la question de savoir : pourquoi ceux du Val d'Orge ? Les raisons restent les mêmes qu'avant : d'un point de vue commercial, les missions des BALI/PAUL peuvent être assurées par d'autres missions qui passent par là, et d'autre part, le Val d'Orge était la seule partie de branche à avoir une fréquence suffisamment élevée pour à la fois pouvoir retirer des trains et maintenir une desserte minimum au quart d'heure sur l'ensemble du sud de la ligne.

    Tout ce que je dis là s'entend sans les incidents qui peuvent survenir, bien sûr.

    En conclusion : il est tout bêtement possible (je dirais même probable) que ces 2 trains ne rentrent plus une fois que les 10 trains d'à côté sont revenus.

  • #CcommeConnecte : La 3G-4G débarque sur la Ligne C

    En ce qui concerne mon expérience, également avec Orange, ça passe bien à Austerlitz et jusqu'à arriver vers la gare de BFM. Même constat à BFM, dès qu'on entre en gare on perd à peu près tout sauf le GSM, et ça ne passe quasiment pas sur les quais.

    Je monte rarement au dessus d'Austerlitz donc je ne peux pas dire pour les autres gares.

  • Tout savoir sur le nouveau poste d’aiguillage de Vitry

    Salut @Portes,

    Vis à vis de la circulation en ligne, le nouveau poste a peu d'effet. Ce que ça change concrètement c'est la réinjection des trains manquants (enfin… d'une partie des trains manquants, du moins) et la fin de l'éparpillement des rames un peu partout en Île-de-France pour leur maintenance ainsi que la simplification des manœuvres sur le site des Ardoines : ce qui signifie plus de rames plus rapidement disponibles en cas de besoin.

    Par contre ça ne peut pas faire de miracles vis à vis des problèmes habituels de type infra ou extérieurs.

    Évidemment il y a un temps d'ajustement, c'est normal. Après pour la recrudescence de pannes, faute d'avoir des données plus précises, ça peut effectivement être une coïncidence, malheureusement ça marche souvent par vague pour ne je sais quelle raison…

    ---

    @jf84 : malheureusement je ne pense pas qu'on puisse étaler les plages de travaux plus qu'elles ne le sont déjà, entre l'urgence de certains et l'ampleur de la tâche pour le reste : le remplacement des caténaires entre Paris et Brétigny va durer 8 ans, c'est donc déjà très étalé…
    Par ailleurs les KYVI sont régulièrement rendus omnibus, les usagers de la branche de Dourdan s'en plaignent d'ailleurs. (S'agissant de la ligne, l'objectif affiché est de maintenir partout une desserte au moins au quart d'heure en pointe en situation normale.)

  • Tout savoir sur le nouveau poste d’aiguillage de Vitry

    Bonjour,

    Du point de vue des engagements par rapport au STIF, c'est le retard des voyageurs qui est pris en compte. C'est à dire que si votre train est supprimé (et n'est donc par définition pas en retard) et que vous devez en prendre un 15 minutes plus tard, vous serez compté comme ayant 15 min de retard (s'il ne se passe rien d'autre), même si ce deuxième train était à l'heure.

  • Le nouveau calendrier trimestriel travaux RER C est sorti !

    Bonjour,

    Comme c'était déjà le cas l'an dernier, la circulation est interrompue toutes les nuits du dimanche soir au jeudi soir à partir de 23 heures dans le tunnel intra-muros, les trains de l'ouest étant origine/terminus Javel, ceux du nord terminus/origine Avenue Henri Martin et ceux du sud origine/terminus Paris-Austerlitz.
    Ceci est valable toute l'année, excepté du 16 juillet au 26 août (période Castor) et pour la période des fêtes de fin d'année (à préciser à ce moment là).

    Il y avait cette information sur chaque porte de chaque rame, mais elles ont été retirées : ces horaires sont désormais repris directement dans les nouvelles fiches horaires du service annuel 2017 (applicables dès le 2 avril) qui sont disponibles sur la page de la ligne (https://www.transilien.com/lignes/rer-trains/rer-C).